NEWS :

decoupageshop.ru : foire aux questions
43 réponses
à tes questions !

14 mai

79 histoires

14 mai

& 111 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode | Épisode précédent

Weekend avec mon Boss | 5

« N’espère même pas t’en servir de ta nouille de bâtard. T’es qu’une sous-merde inférieure, tu m’appartiens, et jamais je ne t’y autoriserai. Avec le cul que je t’aurai fait à terme, ta seule fonction sera de servir les hommes avec tes trous, et de te concentrer exclusivement sur leur plaisir »
Et il me balance trois bons coups dans les burnes comme pour appuyer ses propos, tout en sortant son poing de mon cul.

Il était 4h du mat’, et une fois que j’avais assez repris mes esprits pour être capable de me lever de ce sling, on est rentré à l’hôtel.
Après m’avoir déshabillé et attaché les mains et les chevilles ensemble, tous reliés entre eux par des chaînes, Boss ne m’a pas autorisé à dormir dans le lit double avec lui, mais a quand même voulu que je dorme plus confortablement que si j’étais au sol au pied de son lit, à "ma place naturelle de bâtard" comme il l’appelle. Il m’a donc ordonné d’aller dormir sur le sofa.
J’étais vraiment naze, encore une fois nu et attaché, et toujours avec la queue encagée ; mais j’étais bien content de cette petite attention (même si je ne suis pas dupe, il ne l’a pas fait pour mon propre confort, mais plutôt pour le sien : pour être certain d’avoir un bâtard performant et prêt à tout encaisser le lendemain). Et je me suis endormi dans la minute.

Réveil, douche et lavement, petite pizza en terrasse dans Anvers en mode potes, et on retourne à pied à Darkland. Le lieu ne paraît pas du tout le même en journée. Les gens sont toujours aussi lookés, mais l’ambiance est bien plus conviviale que sexuelle. La backroom est fermée, et il y a des one man shows de Drag sur une scène à la place des DJs, des présentations de matériels bdsm sur certains stands, des master-classes dans des salles fermées, sur des thèmes ou des pratiques bdsm très variés. Les gens sont très sympathiques et avenants, et on discute avec certain d’entre eux en faisant le tour de toute la zone des stands commerciaux. Honnêtement, si j’avais gagné au loto, je pense que je m’achèterais sur le champ de quoi me faire un gigantesque donjon tant tous ces sex-toys, machines, fringues et accessoires me donnent envie et me font rêver…

J’apprécie vraiment l’ambiance, et on traine, avant de finalement rentrer à l’hôtel. Je sens bien que ce petit tour des stands à chauffé mon Boss, et une fois arrivé dans la chambre, il m’ordonne direct de venir renifler son entrejambe.
Je ne gère jamais bien le passage du mode pote au mode bâtard, donc c’est très bien que ce soit mon Boss qui décide et qui me l’impose quand il veut. Au moins je ne me pose pas de questions et je n’ai qu’à obéir.
« Aller bâtard, vient chercher ma queue. Mets-toi à quatre pattes, cambre-toi bien comme je t’ai appris. Tu en as rêvé toute la journée, alors vient honorer ton Boss comme il se doit »
En deux phrases, il est capable de bien me faire switcher d’esprit, et rien que de l’entendre, j’ai envie d’envelopper sa queue avec ma langue, et de me faire défoncer la bouche direct. Mais je sais qu’il n’aime pas quand je suis trop pressé. Il aime contrôler la situation et que j’obéisse. Je lèche sur ses ordres, prend ses couilles à pleine bouche alors qu’il s’est allongé sur le lit tel un pacha, lèche son aine ou derrière ses couilles… Il soupire d’aise, et je me sens bien à m’occuper de lui, en étant à ma place d’inférieur. J’aime qu’il me contrôle et qu’il me mette dans des situations qui me rappellent sens cesse ma place de soumis et mon rôle. J’ai sans cesse envie d’y être, et qu’il me rappelle de force ou par la contrainte mon statut vis-à-vis de lui. Je sais que je suis hyper docile, et que j’ai à cœur de tout accepter et d’essayer toujours de me comporter comme le meilleur des bâtards. Il n’a pas beaucoup d’excuses pour me punir ou me gueuler dessus… Mais il trouve quand même toujours le moyen de me rabaisser gratuitement, de m’humilier, de me faire progresser, de parfaire mon dressage… Et j’aime ça ! Je suis très cérébral dans ma soumission, et je crois que s’il était aussi gentil avec moi que ce que je suis docile avec lui, ça ne marcherait pas. J’ai besoin d’être plus violemment remis à ma place, et je suis un soumis qui a plus besoin d’une bonne raclée que de compassion ou de félicitations.

Bref, je lèche ses couilles longuement, jusqu’à ce qu’il m’ordonne enfin de remonter sur sa queue. Quel plaisir de pouvoir le pomper à nouveau. De sentir sa bonne queue me remplir la bouche et taper contre ma glotte, et savoir qu’à tout moment il va finir par me tenir la tête fermement et me baiser littéralement la gueule violemment.
Et c’est gagné, je sens que son côté "bête dominante" se réveille, et il me chope les cheveux en me bloquant sa tige en fond de gorge, m’empêchant de respirer. Je commence à bien baver, et je tente de reprendre un peu d’air entre chaque enfoncée… Ma cage me maintient la queue minuscule et me frustre alors même que je suis ultra excité. Ça fait depuis jeudi soir qu’il m’utilise intensément et que je n’ai pas pu bander ou jouir à cause de cette cage… J’ai l’impression d’être complètement sous son contrôle, et en manque de cul permanent. Il avait raison, ça fait de moi une bonne chienne assoiffée de sexe à son service, prête à lui filer mes trous à chaque instant sans discuter…
« Reste à quatre pattes, ne bouge pas »
Et il passe derrière moi et cherche quelque chose dans son sac de voyage. Il approche sa queue capotée et lubrifiée de mon cul et me fend d’un coup en me la mettant bien profond. Je me crispe de douleur, alors qu’il m’allonge sur le ventre et s’affale sur moi en attendant que ma première réaction passe. Je sais que ça l’excite de me faire gueuler comme ça, je le sens bien dur, prêt à me défoncer… Quelques instants après, il commence un ramonage en règle, et la douleur fait vite place au plaisir. Je sens tout son poids sur moi, et je vibre au rythme de ses coups de reins. Sa queue me fait prendre un pied pas possible, et je l’entends me marmonner des insultes à l’oreille qui ajoutent encore plus à mon excitation.
« T’es ma pute, je fais ce que je veux de tes trous, je vais te préparer pour être ouvert et bien à dispo de toutes les bites qui te passeront dessus ce soir. T’es bon qu’à ça, te prendre des queues de Mecs supérieurs… Regarde comme je t’ouvre bien là… »
Il ressort, et me rentre un gros plug. Il force un peu pour le faire passer, mais finalement sa queue à fait du bon boulot car je suis déjà bien dilaté.
Dès lors, il vient se mettre au bord du lit à proximité de son sac, et m’ordonne de m’occuper de sa queue. Je le lèche, je le suce, je le pompe goulument… Hum, c’est trop bon de le pomper comme ça, et le gros plug qu’il m’a mis me maintient hyper excité du cul.
Lui fouille dans son sac, prend du lub et un immense gode. Je le vois du coin de l’œil et je flippe un peu. C’est un obus qui fait quasiment la longueur de son avant-bras, et bien 7 ou 8 cm de diamètre. Il est en caoutchouc noir, et semble bien lourd. Jamais je ne pourrais prendre un truc pareil, ni en largeur, ni en longueur…
Je lève les yeux, complètement apeuré, tout en ayant sa queue en bouche, et il me claque l’arrière de la tête en me disant :
« Oui oui, tu as tout compris, je vais te défoncer comme jamais. J’ai déjà bien commencé hier soir et jeudi, là on passe aux choses plus sérieuses ! Lâche pas ma queue quand je te parle. Regarde-moi, regarde ce beau gode, imagine comme il va te détruire le cul… En rentrant de ce week-end tu pourras plus t’assoir pendant quelques jours, et c’est très, très bien ! … Tu vas être un bon bâtard et bien encaisser ! Retourne-toi, présente-moi ton cul de pute. »

Même s’il est magnifique quand je le regarde d’en bas en ayant sa queue en bouche, j’ai bien vu le gode qu’il m’exhibait, et je suis complètement en panique… Je crains que ça ne rentre pas. J’ai peur d’avoir mal ou de le décevoir… Ou les deux !
Il me retire le gros plug et je sens l’air frais rentrer dans mon cul, signe que je suis déjà bien dilaté puisque qu’il ne se referme pas instantanément. Mon Boss me jette le poppers et m’ordonne d’en prendre "que quand ce sera vraiment nécessaire". Horrible cette consigne : en prendre, ça voudra dire qu’il faut que j’admette que je n’arrive plus à supporter ce qu’il me fait, mais ce sera aussi lui envoyer le signal qu’avec le poppers, il pourra continuer plus !

Il présente l’entrée de l’obus devant ma rondelle. C’est en biseau, et le début rentre facilement. Assez rapidement, il doit forcer un peu pour me dilater et continuer sa progression, et la dose de lub qu’il a mis aide bien. Je sens mon cul s’ouvrir énormément, et contrairement au fist d’hier soir, je ne suis ni bourré, ni gazé au poppers… Je ressens parfaitement chaque millimètre qu’il enfonce, et j’en ai le souffle coupé. Je gémis à la fois de plaisir, d’envie, et d’anxiété. Honnêtement, je suis méga excité, et j’ai vraiment envie de tout donner pour qu’il y arrive malgré mon appréhension. Il revient parfois en arrière pour recommencer à enfoncer tout de suite après, doucement, mais fermement. Je sens qu’il atteint vraiment la limite de ce que je peux supporter en largeur… Et j’hésite à ouvrir le poppers… Et finalement il force un dernier coup et toute la largeur de cet énorme gode est dedans !

« Aaaaahh, Putain comme c’est bon ! Je te démoli la rondelle en largeur là. Je vais faire de toi un bâtard de compétition… Trop kiffant ! »
Et il commence à jouer avec en faisant de petits va-et-vient, sans pour autant le ressortir. Je me sens écartelé, mais la douleur passe et j’apprécie vraiment. C’est un peu comme un fist, mais c’est lisse, et que c’est tout le temps aussi large qu’à l’endroit de toutes les phalanges. J’encaisse en couinant et en transpirant. J’halète et ma tête tourne, d’excitation et de bouffées de chaleur.
Je sens qu’au fur et à mesure de ses aller-retours, il tente d’aller plus profond. A chaque fois, il tape au fond et provoque une violente douleur désagréable, mais je sens qu’il insiste de plus en plus.
« Aller sous-merde, donne-toi là. C’est pas tout de le faire rentrer, faut l’encaisser sur la longueur maintenant. Je veux que tout ton cul soit entièrement à moi ! File-moi ton cul, empale-toi sur ce foutu gode !
J’essaye de bouger mon cul pour coulisser sur ce monstre de gode, et pour satisfaire mon Boss… Inconsciemment, je change un peu l’axe pour avoir moins mal quand il est au fond, Boss en profite pour continuer à pousser d’un coup et s’enfoncer bien plus loin en moi. Je suis comme scié en deux de plaisir et d’angoisse d’encaisser quelque chose de se gros si profondément. Je ne sais plus où j’habite d’un point de vue sensations, et sans même réfléchir, je respire un grand coup de poppers.
Ça me boost à fond, et mon Boss en profite pour me fouiller autant qu’il peut avec cet énorme obus. Il m’insulte en permanence, m’incite à me donner encore plus et fait coulisser en moi ce monstre en me faisant littéralement trembler de jouissance !
Enfin, il se calme et ressort lentement. Je suis à cours de souffle, et je me contracte en tremblant encore de plaisir quelques instant après qu’il soit complètement ressorti. Boss me regarde et souris de voir dans quel état il m’a mis. Puis s’allonge à côté de moi, en me laissant reprendre mon souffle et mes esprits.
« Merci Boss
- de rien ma pute » dit-il en me claquant les fesses.
« Aller, à la douche, puis on dîne rapidement et on retourne en soirée. J’en ai pas fini avec toi. »

Sub75

Suite de l'histoire

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

79 HISTOIRES DE MAI

15 Mai | + 20 histoires

Les nouvelles | 11

Ma première fois inattendue Alex
Une femme qui aime les Hommes CN34
Le producteur de films X Femelle
Full service Matskin
Hommage à Maitre Alexandre Franck
Confiné ... | 1 Esteban80
Confiné ... | 2 Esteban80
Confiné ... | 3 Esteban80
Confiné ... | 4 Esteban80
À l'Atlas Femelle
Un flacon de poppers Femelle

Les suites | 9

Evans VS Hemsworth | 2 Bearwan
Bizutage chez les "Alphas" | 2 NathanOst
Le joli Fruit | 2 Oakspirit
Un boucher | 3 Rsexenc
Le volleyeur et le rugbyman | 7 Dolto
Le volleyeur et le rugbyman | 8 Dolto
Soumission & Domination | 564 Jardinier
Soumission & Domination | 565 Jardinier
La rébellion | 7 Sylvainerotic

La danse de decoupageshop.ru

Histoire co-écrite de decoupageshop.ru & Romain.
Sur chaque page, decoupageshop.ru commence le chapitre, Romain le termine. 15 pages publiées

Nouvel épisode : 14 Mai Page 15

Épisodes :
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15

11 Mai | + 9 histoires

Les nouvelles | 8

Joint & Pipe Yanis
Première pipe Louisbg
Joint & Pipe Yanis
Première pipe Louisbg
Please come back home Jules
En prison AlexBandry
Bus de Nuit Femelle
Confinement avec papa Chris.77

Les suites | 1

La rébellion | 6 Sylvainerotic

9 Mai | + 8 histoires

Le syndrome du membre fantôme
2 saisons !

Le syndrome | Saison 1 Mickaël
S1-1 | S1-2 | S1-3 | S1-4 | S1-5 | S1-6 | S1-7 | S1-8
Le syndrome | Saison 2 Mickaël
S2-1 | S2-2 | S2-3 | S2-4 | S2-5 | S2-6 | S2-7 | S2-8

Mai 2020 | 58 histoires

Les nouvelles | 50

Une fin de soirée révélatrice Matthieuparis
Mon premier patron de restaurant Semoussi
Daddy’s home ! Dej407
Dompter l’indomptable Ninemark
Tromperie anglaise Louisallenk
Philouchubby Philnours
Boss rebeu LyesDuSud
Rebeu dominé | 1 LyesDuSud
Rebeu dominé | 2 LyesDuSud
Retrouvailles Silver
Bizutage chez les "Alphas" NathanOst
Première queue au porte-à-porte Antominet
Une arme de séduction massive Erox
Tradition Grecque | 1 Mathieu
Tradition Grecque | 2 Mathieu
Les muscles en esclavage Luca Flores
Mon voisin Seck59
Mon pote de Foot Jarod_el
Mon gendarme | 1 Nonodt92
Mon gendarme | 2 Nonodt92
Mon gendarme | 3 Nonodt92
Quand l’alcool désinhibe Marseille14
Une voiture à tout faire Erox
Hammam Marrakech LE7
Je suis un hétéro Mascareignes
Fisté par l’équipe de rugby Jersanvi
Les fantasmes de Cali | 1 Cali
Les fantasmes de Cali | 2 Cali
Travaux de peinture Fauvette
Jules et moi Domijoueur
Chaud à l'IDM JSC75
Piscine | 1 LE7
Piscine | 2 LE7
Madrid LE7
Pédicure LE7
Trop beau LE7
Confinement LE7
Rue Saint-Denis LE7
Volley de plage LE7
WC publics LE7
Dans le vestiaire Nonodt92
Le gardien Nonodt92
Premier plan à 3 Nonodt92
Poulain Frank
Toute première fois TKjur39PASS
Premières fois à trois Ldan
Le travesti de Saint Clair Françoise
Françoise Françoise
Ma première histoire Françoise
Ma 3eme histoire Françoise

Les suites | 8

Desperate Housewives | 4 Bearwan
Soumission & Domination | 562 Jardinier
Soumission & Domination | 563 Jardinier
Coup de foudre | 2 Mec du 85
Weekend avec mon Boss | 3 Sub75
Weekend avec mon Boss | 4 Sub75
Weekend avec mon Boss | 5 Sub75
Weekend avec mon Boss | 6 Sub75

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : lundi 4 mai 2020 à 09:57 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"histoire gay scato""bdsm histoire""les histoires de cyrillo""recit porno""histoires gay gratuit""histoires gay cyrillo""histoire depucelage anal""cyrillo free""gay roux""les histoires de cyrillo""gay bouche a jus""histoire gay sauna""sissy gay""histoire de mec gay""cyrillo pcul""enculée par son chien""histoire gay soumission""histoire gay zoophile"cyrillo.biz"double pénétration gay""histoire de mec gay""cyrillo histoires gay"bi21"cyrillo 2018""histoire gay inceste""histoire cyrillo""citebeur histoire gay""blog histoire gay""recits porno gay""photo de cul de gay""histoires gay gratuites""histoire gay cirillo"cyrillo.com"video gay routier""blog de cyrillo""histoire gay cyrillo""gay zoophilie""visite medicale gay""blog ttbm""cyrillo xxl"ciryllo"recit gay inceste""photo de cul de mec""baise en nature""histoires cyrillo""recit gay routier""soumis cocu"gaygratuit"histoire gay oncle""histoire gay beur""histoire gay cyrillo""gay cyrilo""histoires cyrillo""porno gay prison""histoire gay entre frere"cyrillo"pisse gay""initiation gay""gay master nantes""ma bite son histoire""visite medicale gay""gay en foret""bdsm histoire"cyrillobiz"depucelage gay""recit gay premiere fois""histoire de branlette""histoires cyrillo""depucelage anale""cul magnifique""histoires gays cyrillo""gay cyrilo""baise au bureau""sauna oasis lyon"histoiregay"histoire ado gay""recit gay sm""gare au gay""histoires gay cyrillo""histoires gay cyrillo""histoire gay lycée""histoire gay soumis""histoire gay cyrillo""photo cul homme""histoire gay cyrillo""histoire inceste gay""gloryhole gay""histoire gay vestiaire""photo mec amateur""histoires x gay""baise imprevu""pipe gourmande"