NEWS :

26 mai

decoupageshop.ru : foire aux questions
47 réponses
à tes questions !

165 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode | Épisode précédent

Le syndrome du membre fantôme

Saison 1 | Chapitre 7

- Allez debout gros sac !!
- Ouais tu vas voir le gros sac…
- Tu remets ta prothèse ? Je te laisse gérer ?
- Ouais ouais c’est bon vas-y…

J’entreprends de me rhabiller après avoir remis la mienne. Putain l’équipe d’estropiés en vrai…

- Et sinon jamais tu mets autre chose que des survets sérieux ??
- Quoi tu veux que je mette un jean ?
- Bah ça changerait un peu ouais !
- Comme tu veux…

Je débarrasse la table du salon pendant qu’il se change dans la chambre. Puis je bloque un peu… il est vraiment canon en jean…

- Bon on fait quoi ?
- Bah j’aurais bien été racheter des baskets maintenant que je peux les mettre par deux tu vois…
- Pas de soucis. Tu m’emmènes ?

Et nous partons donc au centre commercial, j’ai moi-même quelques trucs à acheter. L’après-midi se passe très bien, je suis beaucoup plus à l’aise que je ne l’aurais cru. On finit par se poser chez Starbucks obligé. 

- C’est tout le temps comme ça avec toi ou…?
- Quoi ? Comment ça ??
- Franchement je sais pas c’est trop cool, t’es pas prise de tête, on rigole de ouf, on kiffe les mêmes trucs…
- Bah on a rien fait de ouf je trouve… mais ouais c’est plutôt une journée normale…

Devant son visage qui se ferme je comprends que j’ai manqué de tact…

- Hakim… je veux dire on a rien de fait de particulier, donc si ta question c’était de savoir si je suis toujours comme ça la réponse est oui… après c’est évident que je passe ma meilleure journée depuis un bail…
- T’es sûr ? En fait je voudrais pas que tu te fasses chier tu vois…
- Rassure-toi c’est parfait… ta jambe, ça va ?
- Ça me chauffe un peu, mais bon… je vais avoir un bon massage de mon kiné ce soir donc ça va le faire…

Était-il seulement utile de préciser encore ses intentions et de faire renaitre par la même mon angoisse ?

- Et toi ?? Ça va mieux ?
- Vite fait… mais c’est pas ouf…
- On rentre si tu veux… ça me dérange pas hein !!
- Faut que je passe chez Lego c’est l’anniversaire de mon filleul la semaine pro et j’ai rien…
- Je pourrai peut-être aussi trouver un truc pour mon neveu…
- Attends ! On va chez Lego mec !! Tu vas forcément trouver plein de trucs !!

Je le vois regarder bizarrement un mec qui passe à côté de nous et il reprend son sérieux.

- Je peux te poser une question ?
- Vas-y.
- Ça te gêne pas que les gens regardent ta prothèse ?
- Pourquoi cette question ?
- Bah tu vois genre le connard là-bas qui est passé ? Il te matait chelou tu vois ? J’ai regardé un peu sur le net et tout et j’ai vu qu’il existe des habillages pour les prothèses comme les tiennes, les gens verraient plus rien, même avec un pantalon qui remonte au-dessus de la cheville comme t’as là…
- En fait déjà c’est peut-être chelou, mais je la trouve canon ma prothèse !! Et puis c’est comme ça, je suis comme ça, elle fait partie de moi. Et j’ai pas à en avoir honte en vrai… elle me permet d’avoir une vie quasi normale… tu comprends ?
- Ouais c’est vrai… mais les gens doivent te regarder des fois et tout… ça te soule pas ?
- Nan… tu sais si c’est pas ça c’est autre chose… et je me fais pas insulter pour ça, voilà les gens sont pas habitués, donc ils matent, mais c’est tout… j’y fais pas attention…
- Ok…
- T’as peur que ça te soule hein avoue !!!
- Putain trop !!! 

Je crois je suis tombé love de son rire en fait… On part pour ma boutique préférée avec nos sacs, tranquillement. Je fais le tour forcément, et je me décide pour un Technic que je vais kiffer faire avec mon filleul. Hakim lui opte pour un Duplo car son neveu est plus petit. On fait la queue à la caisse et je vois un gosse qui traine dans le magasin et qui bloque sur ma cheville. Je donne un petit coup de coude à Hakim, et je soulève un peu mon pantalon pour que le gamin voie mieux le carbone. Sa tête incrédule est à mourir de rire, mais moins que sa question :

- T’es un robot ??
- Ouais !! Mais chut…
- Whaouuuuuu !!!
- Théo laisse le monsieur !! Je suis vraiment désolée il ne sait pas et …
- Il n’y a pas de problème, je vous en prie… il est mignon… et c’est pas tous les jours qu’on me prend pour Ironman !!
- Merci de votre compréhension…

Et elle s’en va, gênée, en lui marmonnant qu’il ne faut pas faire de bêtises pour ne pas qu’il lui arrive de mal… peut-être un peu rude, mais bon…

- Tu vois ? Je kiffe trop faire ça avec les gosses… c’est toujours excellent !!

Mais il ne rit pas… il me regarde intensément.

- Quoi ?
- Rien… c’est juste que tu sais toujours quoi dire ou répondre ou faire… c’est ouf…

Et voilà que je rougis comme un con…

Il conduit aussi pour le retour, tout se déroule avec une évidence dingue, même si je dois avouer que je ne suis pas très fier à l’idée que le moment où on va se coucher ensemble se rapproche petit à petit…

Pendant qu’il déballe ses achats, il a bien craqué d’ailleurs, je prépare vite fait un moelleux au chocolat, et du poulet au curry. Le temps que tout mijote, on se pose devant Formula 1, et putain il me met ma race à l’aise alors que je suis plutôt pas mauvais quoi…

- Putain je devrais te mettre des gages sérieux !!!
- Allez allez ta gueule… on prend Prague !!! Là je te défonce !
- Vas-y !!

Bon allez c’est bon ! Je revends la xbox demain… Au moins je déchire en cuisine, et les compliments pleuvent, tout comme les caresses et les bisous… Même chose pour le moelleux devant le film qu’il a choisi, et qu’on regarde lovés l’un contre l’autre dans le canapé.

On se retrouve dans la salle de bain, je lui file une serviette et un gant.

- Tu vas te doucher en premier ?
- Pourquoi ? Tu viens pas avec moi ?
- Hakim….

Il me serre contre lui.

- Je vais pas te violer hein… 

J’éclate de rire.

- C’est juste que je kiffe prendre ma douche seul tu vois…
- Allez bébé s’il te plait… j’en ai trop envie…

Et bien sûr je cède. Bien entendu ma douche est équipée d’une barre et il y a toujours un tabouret. On n’y est pas trop à l’étroit, et je ne suis pas particulièrement gêné d’être nu devant lui. Tout se passe assez normalement, sa teub est bien lourde et quand même pas loin de la mi-molle, moi je contrôle pour l’instant. Juste quand je me rince les cheveux il se colle dans mon dos, et quand je sens sa queue qui a bien gonflé contre mes fesses, là je peux plus rien faire, et je bande comme un malade. Soudain il s’écarte brusquement.

- Putain il est ouf ton boule là !!! 

Heureux de lui plaire, je vis quand même la scène de loin, tellement tout ça me semble si surréaliste. Et on termine sagement, il m’aide à m’essuyer, pareil pour moi. Il enfile un boxer, moi je mets un teeshirt en plus. 

- Du coup pas de slip pour ton massage ?
- Au pire si c’est plus pratique pour toi je virerai tout…

Je suis en définitive plus détendu que je ne l’aurais cru. On s’installe sur mon lit, face à face, et je commence à masser sa jambe. Direct il m’arrête.

- Donne-moi de la crème et approche. 

On se rapproche donc, et chacun masse la jambe de l’autre. Il se débrouille vraiment bien. Évidemment nos boxers sont vite tendus au possible. Ses gestes sont délicats et aussi pros que pourraient l’être les miens. Les doigts de ma main gauche passent sous le tissu de son boxer pour atteindre le haut de sa cuisse, et ils frôlent ses couilles dans leur mouvement circulaire sur l’intérieur. 

- Putain je suis à l’étroit là…
- Ça va ta jambe ?
- C’est pas ma jambe qui a besoin de soin là je crois… 

Je lui souris. Je suis prêt je crois… je me mets « à genoux », prends la serviette pour m’essuyer les mains, j’essuie ensuite les siennes, puis pour finir nos jambes. Je retire mon teeshirt, ses yeux brillent d’une intensité folle, et je me surprends à me demander si on m’a déjà regardé de cette manière. Enfin je m’allonge sur le dos.

- Viens…

Tel un félin, dans un mouvement gracieux, je peux voir les muscles de ses épaules et ses bras rouler alors qu’il se place au-dessus de moi.

- T’es sûr ça va ? Je sais j’ai joué le relou et tout, mais si tu préfères qu’on prenne notre temps…
- T’es pas sûr d’en avoir envie ??
- Si ! Si ! T’es ouf toi !! T’as vu dans quel état je suis là ?!

Mes mains l’attirent sur moi, ses jambes écartent les miennes. Nos bouches se retrouvent, et cette fois nos langues font connaissance direct. Les mouvements de son bassin font monter la température rapidement, nos souffles deviennent courts, nos peaux moites, alors que nos langues bataillent furieusement. Ses bras s’accrochent fermement à mes épaules, presque douloureusement. Ses coups de bassins se font plus secs, et d’un coup il stoppe tout en calant sa tête dans mon cou.

- Putain je suis trop chaud là…

Mes lèvres embrassent son cou, alors que ma main s’aventure sur la peau de sa hanche sous son boxer. Très vite ce sont mes deux mains qui commencent à faire glisser son sous-vêtement.

- Tu sais que je vais vriller là bébé…

Je le force à se redresser, il se remet sur ses genoux, et putain comme j’ai envie de lui !! Il est bête de sexy sérieux ! Et son boxer à moitié baissé, encore plus tendu par sa trique… Je m’assieds pour embrasser son torse, en même temps que je caresse ses fesses et ses cuisses. Les séances des dernières semaines ont bien payé. Il grogne de satisfaction. Ma bouche descend sur son ventre et ses abdos contractés sous l’excitation. Mes doigts passent à nouveau sous l’élastique du CK et le baissent doucement. Je mate sa bite se tendre, coincée par son boxer et tirée vers le bas. Et tout à coup, libérée, elle se dresse, ultra raide, se contractant en rythme avec sa respiration saccadée, une bonne dose de mouille suintant de son beau gland circoncis. Sans la quitter des yeux, je la saisis à la base, et je suis autant impressionné par son épaisseur que sa rigidité. Les bras ballants, sa tête bascule vers l’arrière quand mes lèvres épousent la forme de son gland, et remontent en une lente succion en appréciant le gout du fluide transparent.

- Huummm putain…

Je commence à le sucer lentement, appréciant autant recevoir sa queue dans ma bouche que lui donner le plaisir qu’il attend tant. Toute sa hampe palpite à chaque aller-retour, et ses grosses couilles sont bien resserrées et toutes dures. Une main se pose sur ma tête et m’invite tendrement à le prendre plus profondément. Je fais de mon mieux, mais la position et le gabarit du matos n’aident pas vraiment. Néanmoins les petits coups de bassin et ses gémissements me laissent penser qu’il est plutôt satisfait du résultat. Au bout de quelques minutes, il s’écarte brusquement et se laisse rouler sur le dos à côté de moi. Sa teub convulse et laisse s’écouler deux longs filets de liquide épais et presque transparent.

- Putain c’était moins une…

Je me recolle contre lui, ma main gauche lui masse direct les couilles. 

- Pourquoi tu t’es enlevé ?
- Bah je savais pas si… enfin tu vois quoi…

Je l’embrasse, et sa main glisse dans mon dos et entre direct dans mon boxer. 

- T’as envie de moi bébé ?
- Tu connais la réponse je crois…

Il prend une tête de petit garçon pas très sûr de lui.

- Par contre tu vois… ça fait longtemps et… vu comment en plus tu m’as excité là… bah… je suis pas sûr d’être super endurant quoi…
- Laisse-moi faire…

Ma bouche redescend le long de son torse et de son ventre. Sans le quitter des yeux, ma langue se régale de la petite flaque produite par sa bite trempée. Je veux qu’il sache à quel point je le veux, et tout le désir qu’il est capable de m’inspirer. Reprenant confiance, il saisit son zob toujours tendu au max et dirige son gland visqueux contre mes lèvres entrouvertes. La lueur de puissance dans ses yeux me subjugue intégralement. Je me soumets volontiers et je le laisse essuyer sa queue sur ma langue offerte. Puis je dois reprendre les choses en main. Je recommence à le sucer, plus libre de mes mouvements. Je veux l’emmener au bout de son plaisir et il l’a bien compris. Il se laisse totalement aller, ses cuisses s’écartent à fond, la peau de tout son corps est moite, son bassin monte et descend de plus en plus vite. Dans ma bouche son gland est énorme et dur. J’essaie de m’employer à lui donner le plus de plaisir possible, ma langue, mes lèvres, ma bouche toute entière, mes mains, tout lui est dévoué. Je le branle en même temps que je le suce, et mes succions autant que mes va-et-vient s’intensifient.

- Bébé je vais…

Ses mots s’étouffent dans un murmure. Les à-coups de son bassin deviennent difficiles à gérer, son souffle se fait encore plus saccadé et fort, puis c’est l’explosion. Son gland se gonfle encore un peu plus et il se déverse bruyamment dans ma bouche. Je m’écarte pour avaler les 2 premières doses et la troisième fuse pour zébrer son ventre et son pec jusqu’à son épaule. La quatrième suit le même chemin, toujours aussi puissante. Ses yeux sont fermés, son poing appuyant fortement sur son front, son autre main s’est agrippée au drap. Je le reprends en bouche pour la fin de son éjaculation et accompagner la retombée de son plaisir. Par moment son ventre se creuse quand un sursaut de plaisir le saisit. 

Je me redresse, il est inerte, juste son sourire de ouf scotché sur le visage. Je prends la serviette au sol pour l’essuyer. Je me rallonge contre lui, et ses bras se referment autour de moi.

- C’était ouf bébé j’ai trop kiffé…
- Ne doute jamais de toi Hakim… t’es trop sexy… trop désirable je te jure…
- Putain et toi… regarde j’ai joui de ouf et je débande même pas !!

Je crois que je suis accroc à son rire…

- Tu veux boire un truc ?
- Ouais attends faut que j’aille pisser…

On récupère nos béquilles, je vais à la cuisine, lui à la salle de bain. Je me sers un coca. 

- Tu m’en donnes un s’il te plait ?

C’est incroyable. Moi qui n’aie eu personne depuis plus d’un an et demi, me voilà avec ce putain de mec dans ma cuisine, à poil avec ses béquilles… On discute tranquille, très naturellement en fait. 

- T’as froid ?
- Un peu…
- On retourne dans ton lit ? Je vais te réchauffer…
- Attends…

Je me colle contre lui, l’embrasse tranquillement tandis que ma main descend de son ventre à sa teub bien lourde. Je la caresse au rythme de nos baisers, lentement. Son érection, elle, ne tarde pas à revenir, aussi puissante que tout à l’heure.

- Bon on va se coucher ??

Et je m’écarte de quelques mètres.

- Putain t’es sérieux là ??
- J’ai pas bien vu quand on est sorti de la chambre, mais t’es vraiment sexy avec ta 3ème béquille !!
- Ouais bah tu vas voir ce qu’elle va te faire ma béquille !!!

Arrivés dans ma chambre, il me pousse sur le lit et vient sur moi. 

- Tu la sens là ? 
- Mouais… vite fait…
- Tu devrais peut-être pas trop chercher toi…

Sa bouche et sa langue partent à la découverte de mon corps, de nouveau tendu au possible. Mes tétons d’abord, puis mon ventre dessiné. Je ne peux pas m’empêcher de me dire que ça doit lui changer des meufs avec lesquelles il a pu coucher, et j’en éprouve un certain malaise. Mais rapidement, il se met à genoux sur le sol, il me relève les jambes et son visage frotte sur mon cul, il me le mordille, l’embrasse par-dessus le tissu de mon boxer, et là j’oublie tout, je décolle direct. Habilement ses mains me soulèvent et il fait tomber la dernière barrière qui lui cache mon intimité. Sans attendre, sa langue part à l’assaut de mon cul qui lui est déjà acquis. Je me laisse aller, la tête posée sur la couette moelleuse, les yeux fermés, au plaisir que sa langue me donne, ainsi qu’à l’état d’excitation intense dans lequel il me transporte. Après quelques minutes il se redresse.

- Putain je kiff trop ton cul…

Je relève la tête juste pour lui sourire et l’inviter à continuer. Plus les secondes passent et plus je le sens à l’aise. Il n’hésite plus à écarter mes fesses pour avoir accès plus facilement à ce qu’il va bientôt posséder, il commence à jouer avec ses doigts, des caresses d’abord, qui se font plus appuyées, puis enfin un doigt qui entre doucement en moi. Il est délicat et je sens beaucoup de précautions dans ses gestes. Puis ses doigts et sa langue se succèdent de plus en plus vite. Je décide de me branler pour profiter davantage encore du plaisir qu’il me donne, jusqu’à ce que je sois sur le point de jouir. 

- Hakim… viens… j’ai trop envie de toi là…

Il revient sur le lit alors que je me positionne mieux. Il s’allonge sur moi en écartant mes jambes, sa bite toujours bien raide glissant directement entre mes fesses trempées par sa salive. Sa tête dans mon cou, il me murmure :

- Enfin tu prononces mon prénom sans me recaler…

Je m’écarte juste assez pour pouvoir le regarder et lui sourire. On bloque quelques secondes, jusqu’à ce qu’un coup de reins fasse glisser délicieusement son gland sur mon trou en surchauffe, et m’arrache un soupir de dingue. Il se redresse, sa bite claque ses abdos au passage, mes yeux le suivent pour admirer son visage, à la fois tendre et résolu, tellement magnifique. Son regard descend sur sa teub qui cache son nombril. Il l’empoigne, laisse habilement couler un filet de salive dessus, et la guide sous mes couilles. Je peux voir un sourire carnassier se dessiner sur ses lèvres entrouvertes. Ma tête se repose dans l’oreiller au moment où son gland commence à presser mon anneau. Toujours précautionneusement, il s’introduit très doucement en moi. Quand son gland est entré, je souffle et je me contracte, il ressort aussitôt. Après plusieurs tentatives je parviens à me détendre un peu plus, et sans entrer davantage, il se rallonge sur moi, en appui sur ses avant-bras posés de part et d’autre de mes épaules. Je suis encore plus écarté pendant son changement de position et mon cul se contracte frénétiquement.

- Ça va bébé ?
- Embrasse-moi…

Retrouver sa bouche m’apaise et je me détends. Il le sent et entreprend de progresser, toujours doucement. La vérité je suis plus habitué, et mon cul me chauffe de ouf à être aussi déformé par sa hampe qui est plus épaisse et dure que jamais. Il n’est pas arrivé « au bout » qu’un urgent besoin de lubrification supplémentaire devient indispensable. Attentionné, il le sait direct, et sans changer de position, il se retire, crache dans sa main qui dépose une nouvelle dose de salive sur sa queue et mon cul. Il en profite pour me mettre 2 doigts, ses yeux rivés dans les miens, une lueur m’indiquant sa prise de possession de mon corps. Puis il revient en moi plus fermement. Il continue de prendre son temps, mais son mouvement fluide ne s’arrête qu’à la butée de ses grosses couilles contre moi. 

- Putain…

N’ayant rien à dire, je ne peux que l’embrasser et le presser plus encore contre moi. Son bassin se décolle et revient. Sa bite en feu semble irradier un plaisir dingue dans tout mon ventre. Ses mouvements gagnent en amplitude et en puissance. Il souffle comme un animal, partout où mes mains se posent je sens ses muscles rouler, sa tête revient dans mon cou, son torse s’appuie sur le mien, rendant ma respiration encore plus difficile, mais évidemment je supporte. La cadence s’accélère, ses couilles et son ventre commencent à claquer, ses mains s’agrippent fermement à ma tête et mon épaule, je me sens vraiment possédé. Les jambes relevées et écartées au max, je m’emploie à me donner à lui à fond. J’ai l’impression que sa queue grossit encore, et vraiment je la sens passer ! Il est tellement collé à moi que je ne peux pas me branler, mais en même temps ma bite tendue à mort est délicieusement comprimée entre nos ventres fermes, et je crois que s’il continue comme ça je n’aurai pas besoin de me toucher pour jouir. Sa main presse douloureusement ma tête contre le sienne, mais la douleur n’est rien comparée au plaisir qu’il me donne. Le rythme auquel sa queue me laboure monte encore d’un cran et quelques minutes plus tard j’expulse des salves de foutre entre nos corps en sueur. Mon corps tout entier se contracte dans cet orgasme inouï, et dans la foulée, le sien se tend, ses bras me serrent encore plus fort, son zob semble gagner encore une taille. Rien n’existe plus que lui, lui et son corps en ébullition, bouillant, profondément ancré dans le mien. Il se déverse en moi avec des coups de reins saccadés et anarchiques. Il grogne à mon oreille comme un fauve, son odeur virile me fait tourner la tête. Son corps si désirable est littéralement trempé. Enfin, tout se calme en quelques secondes, il repose sur moi, son souffle toujours court, ses bras visiblement résolus à ne pas me lâcher. On reste un long moment comme ça, et je l’imagine aussi reconnaissant que je peux l’être.

- Putain c’était ouf bébé…

J’embrasse son cou pour acquiescer. Je profite longuement de ce moment, appréciant chaque étape de son corps se remettant de son plaisir.

- On va se laver Hakim ?
- Hmmmm…
- Allez t’es trempé… et moi aussi…
- Ouais ok…

Péniblement il s’écarte, ses yeux sont comme baignés d’un brouillard vaseux. On est vraiment partis loin. Sous la douche on se câline encore, et j’ai peine à croire que je peux être son premier mec, tellement tout lui semble facile. De retour au lit, on s’endort rapidement, ses bras m’étreignant en une armure d’où je ne me suis jamais senti aussi fort.

Mickaël


Suite de l'histoire


Autres histoires de l'auteur : La promesse, +1 histoire en accès avant première

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

155 HISTOIRES DE MAI

26 Mai | + 9 histoires

Les nouvelles | 8

Nouveau voisin pas si hétéro que ça Elliotpc
Le contrat Ruff
Le mec parfait Cali
Mes péchés mignons Big
Les mariés | 1 Ghisto
Les mariés | 2 Ghisto
Dans les toilettes de la fac Pierredelavega
Les potes de mon fils JulesP

Les séries | 1

La danse de decoupageshop.ru | 16 decoupageshop.ru & Romain
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16

Les séries | 24

Nouvel oncle de Calinchaud | 8 épisodes

12345678


Le syndrome du membre fantôme de Mickaêl
2 saisons, 16 épisodes

S1-1 | S1-2 | S1-3 | S1-4 | S1-5 | S1-6 | S1-7 | S1-8

S2-1 | S2-2 | S2-3 | S2-4 | S2-5 | S2-6 | S2-7 | S2-8


Mai 2020 | 107 histoires

Les nouvelles | 80

Retrouvailles Pierredelavega
Ma rencontre en sueur Rickleb
Echec... Nonodt92
Découverte d'un sexshop gay Cali
Protocole Robot Sosie Jumeaux Fellateur
Gare de Montpellier Salopeabeur
Coupe d'enfer ! Nables
Mes voisins pas si fermés Nables
La plage interdite Nables
Rien à la télé Nables
Ma première fois inattendue Alex
Une femme qui aime les Hommes CN34
Le producteur de films X Femelle
Full service Matskin
Hommage à Maitre Alexandre Franck
Confiné ... | 1 Esteban80
Confiné ... | 2 Esteban80
Confiné ... | 3 Esteban80
Confiné ... | 4 Esteban80
À l'Atlas Femelle
Un flacon de poppers Femelle
Joint & Pipe Yanis
Première pipe Louisbg
Joint & Pipe Yanis
Première pipe Louisbg
Please come back home Jules
En prison | 1 AlexBandry
En prison | 2 AlexBandry
Bus de Nuit Femelle
Confinement avec papa Chris.77
Une fin de soirée révélatrice Matthieuparis
Mon premier patron de restaurant Semoussi
Daddy’s home ! Dej407
Dompter l’indomptable Ninemark
Tromperie anglaise Louisallenk
Philouchubby Philnours
Boss rebeu LyesDuSud
Rebeu dominé | 1 LyesDuSud
Rebeu dominé | 2 LyesDuSud
Retrouvailles Silver
Bizutage chez les "Alphas" NathanOst
Première queue au porte-à-porte Antominet
Une arme de séduction massive Erox
Tradition Grecque | 1 Mathieu
Tradition Grecque | 2 Mathieu
Les muscles en esclavage Luca Flores
Mon voisin Seck59
Mon pote de Foot Jarod_el
Mon gendarme | 1 Nonodt92
Mon gendarme | 2 Nonodt92
Mon gendarme | 3 Nonodt92
Quand l’alcool désinhibe Marseille14
Une voiture à tout faire Erox
Hammam Marrakech LE7
Je suis un hétéro Mascareignes
Fisté par l’équipe de rugby Jersanvi
Les fantasmes de Cali | 1 Cali
Les fantasmes de Cali | 2 Cali
Travaux de peinture Fauvette
Jules et moi Domijoueur
Chaud à l'IDM JSC75
Piscine | 1 LE7
Piscine | 2 LE7
Madrid LE7
Pédicure LE7
Trop beau LE7
Confinement LE7
Rue Saint-Denis LE7
Volley de plage LE7
WC publics LE7
Dans le vestiaire Nonodt92
Le gardien Nonodt92
Premier plan à 3 Nonodt92
Poulain Frank
Toute première fois TKjur39PASS
Premières fois à trois Ldan
Le travesti de Saint Clair Françoise
Françoise Françoise
Ma première histoire Françoise
Ma 3eme histoire Françoise

Les suites | 27

Confinement avec papa | 2 Chris.77
Please come back home | 2 Jules
Please come back home | 3 Jules
Kauf | 3 Candide78
Le vigneron | Fin RomainTOP AUTEUR 2020
Mon coach sous la douche | 2 Coacharthur
Desperate Housewives | 4 Bearwan
Evans VS Hemsworth | 2 Bearwan
Bizutage chez les "Alphas" | 2 NathanOst
Le joli Fruit | 2 Oakspirit
Un boucher | 3 Rsexenc
Le volleyeur et le rugbyman | 7 Dolto
Le volleyeur et le rugbyman | 8 Dolto
La rébellion | 6 Sylvainerotic
La rébellion | 7 Sylvainerotic
La rébellion | 8 Sylvainerotic
Soumission & Domination | 562 Jardinier
Soumission & Domination | 563 Jardinier
Soumission & Domination | 564 Jardinier
Soumission & Domination | 565 Jardinier
Soumission & Domination | 566 Jardinier
Soumission & Domination | 567 Jardinier
Coup de foudre | 2 Mec du 85
Weekend avec mon Boss | 3 Sub75
Weekend avec mon Boss | 4 Sub75
Weekend avec mon Boss | 5 Sub75
Weekend avec mon Boss | 6 Sub75

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : mardi 21 avril 2020 à 07:49 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"histoire gay salope""histoires cyrillo""soumis à ma femme""histoire gay naturiste""récit érotique gay""ejac gay""histoire gay gratuit""recit gay porn""histoire sex gay""histoires gay cyrillo""histoire gay beur""histoire x gay""bizutage nu""cyrillo free""lope soumise""gay en slip""histoire de grosse bite""histoire gay naturiste""les histoires de cyrillo""double sodo gay"cyrillogaycyrillo.com"ma premiere fellation""hds histoire de sexe"cyrillo.com"image de cul""scato gay""baise dans l'ascenseur"cyrillogay"baise au cine""lope gay""recit gay premiere fois""il suce dans les bois""gay ejac""blog de cyrillo""histoire gay pute""histoire gay hard"fleshjack"hds recit""histoire gay cirillo""histoires gay black""sex club gay paris""vetement travesti""cyrillo free""recits sex""recit gay cyrillo""histoires porno""casting gay""hds gay""histoire gay papa""enculé a sec""histoire sauna gay""histoire de sexe entre mec""cyrillo histoire""histoire gay black""gay naturistes""cyrillo dial""histoire gay grosse bite""photo homme nu amateur""recit erotique gay""histoire gay poilu""videos gays gratuites""sodomie gays""histoire gay sauna""cyrillo biz""atlantide sauna paris""histoire x gay""histoire gay prof""histoire de cyrillo""histoire de sex gay""tournante dans une cave""cyrillo photo""histoire de baise entre mecs""rondelle déglinguée""cyrillo 2018""gay beur""histoire gay vestiaire""histoire gay college""histoire de mecs gay""histoire cyrillo""photo cul gay""il encule sa niece"cyrilo"histoire de sexe entre homme""cyrillo dial""histoire de sexe gay"cyrillogay