NEWS :

1er Sept.

decoupageshop.ru : foire aux questions
54 réponses
à tes questions !

9 sept.

181 histoires
+7
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

1er Épisode | Épisode précédent

Soumission & Domination | 580

Mai 2020 : Nico

Nico :

 Sasha m’a prévenu que j’aurai à baiser avec le mec en passif mais aussi avec lui et sa meuf ce coup ci en actif. Ça va me rappeler mon dépucelage !!

Début d’après-midi :

Je suis reçu par le mec seul. Il me demande de le suivre. Dans son salon je me livre à une mise à poil (lol) sans poils vu nos préparations épidermiques. Nu, je tourne sur moi-même et j’ai le plaisir de voir son pantalon gainer une queue qui lui arrive presque jusqu’au genou !! le diamètre serait le plus impressionnant si ce n’était le gland qui, moulé à la perfection par le tissus extensible, couronne l’ensemble.

Je tombe à genoux et, fébrile, défait le bouton, descend le zip et tire le tout vers les chevilles. Sa queue se dresse dès le passage du tissu aux genoux. Pas aussi rapidement que celles que j’ai connues, elle se lève et arrive quand même à la presque verticale.je suis impressionné vu le poids qu’elle doit faire !

J’ouvre grand la bouche et y fait entrer son gland. Même avec l’entrainement sur les 26x6 d’Issa, je crains de ne pas pouvoir lui faire une gorge profonde ! La honte !!

Le client me sent tendu et me pousse à genoux sur le canapé. Il attrape mon cul entre ses deux mains et plonge son nez entre mes fesses. Je sens sa langue me lécher la rondelle puis, quelques minutes plus tard s’enfoncer dans ma rondelle. Je bande comme un cerf mes ridicules 17x5.

Il se recule me rattrape par les hanches et me bascule sur son épaule. Ma tête à son nombril, j’ouvre grand la bouche et il me fait descendre lentement. Son gland rempli ma bouche et je le sens rapidement repousser ma glotte pour s’enfoncer plus loin.

Je n’ai pas le choix, la pesanteur faisant son office je me fais sodomiser la gorge. Mais, contrairement avec mon premier essai, là ça passe. Je l’aide de mes mains posées sur ses genoux à me faire remonter puis redescendre. Ma gorge se formate et j’arrive à trouver un rythme qui ne m’étouffe pas et ne me noie pas non plus dans ma salive.

Il m’encourage avec quelques « bien mon garçon ». Quand il me fait faire un soleil, je me retrouve le dos sur une table, la tête en dehors et sa queue encore planté dans ma gorge. Ses mains sur mon cou, il ressent la progression de son gland qui flux et reflux derrière ma pomme d’Adam.

Il alterne maintenant les plantages profonds avec des moments où il me laisse son gland seul dans la bouche. J’en profite alors pour lui montrer mon savoir-faire en termes d’excitation de ce bout de chair. Je fais tourner ma langue sous la couronne, use de la « rappe » de ma langue pour irriter sa peau. J’arrive même en pointant ma langue à pénétrer son petit trou !

Il s’y plait car je ne compte pas le temps qu’il passe à me limer les amygdales !!

Quand il se lasse de ma gorge, il s’attaque aussitôt à l’autre bout. Sa langue est vite remplacée par ses doigts couverts de gel. Un puis rapidement 2 tournent dans ma rosette. Je me détends. Un troisième arrive et il me l’enquille comme les deux autres.

Couché sur le dos je ne vois pas et ne fait que ressentir.

Je devine un gode au diamètre bien rond et à la texture plutôt raide de ce qui traverse ma rondelle. Ce que je n’attendais pas c’est sa longueur. Il me semble que cela n’arrête pas. Ok il y va lentement mais je me sens envahir le ventre.

Il le retire et me met devant les yeux ce que je viens de prendre dans le cul. Un gode double, noir, d’au moins 5 de diamètre et sa main montre que j’en ai pris les 3/4 ! Pas étonnant que je me sente comme Sigourney Weaver dans ALIEN !!!

Il ne me laisse pas refroidir /me refermer et positionne son gland juste à l’entrée. Comme il ne bouge pas je m’imagine que c’est à moi de jouer. Je me détends et recule d’un coup. WAAAAAAOAUUUUU !!!!!! Je n’ai pris que son gland mais ça force déjà ! Alors que j’en suis à me demander comme le reste va bien pouvoir rentrer, une tête féminine apparait au-dessus de la mienne et se baisse pour me rouler une pelle. Cela me distrait et son mari pousse sa queue. Je bande à nouveau. Elle glisse sur moi et s’arrête pour que je lui bouffe les tétons. Quand elle les estime suffisamment raidis, elle continue sa reptation et embouche ma queue. Ses jambes écartées me laissent tout l’espace nécessaire à lui brouter la chatte.

Cela a détourné suffisamment de temps mon attention pour que son mari plaque ses couilles contre mes fesses. La meuf est plutôt canon d’après ce que j’ai pu voir et tâter. Surement plus jeune, elle a plutôt une silhouette mannequin. Sa chatte rasée totale s’ouvre sous ma langue et déjà elle est bien chaude ! Un clito d’un bon cm à 1cm1/2 roule sous ma langue et glisse entre mes dents. Mes mains sur ses fesses, j’approche sa rondelle histoire de voir sui elle aussi bénéficie des attentions anales de son mari.

Jackpot ! Elle se fait enculer c’est sûr, sa rondelle est plus desserrée que la mienne ! Il va kiffer sa race le mec avec la mienne. Sans me gêner je lui mets 4 doigts (mes deux index et mes deux majeurs) et travaille sa rosette. La salive de son mec qui couvre mes doigts me laisse supposer qu’il apprécie mon initiative.

Il la fait pivoter et plante ma queue dans la chatte de sa meuf. Face à face, je mate sur son visage le plaisir que je lui donne.

Je me sens me vider et quand le sourire de la meuf tourne à la bouche ouverte à chercher son souffle, ça plus la compression de ma queue m’informe que le mari s’enfonce à mes côtés dans la chatte de sa femme.

Sensation unique d’avoir la queue compressée, caressée par le gland du mec et quand il dépasse le mien c’est le jackpot. Seule l’épaisseur de ma capote nous sépare. Je manque de juter quand il se retire la première fois !

On formate le vagin, enfin lui car moi je suis statique et subit/profite/aaaaargh le massage de son mari. Un petit moment puis il ne sort total et plonge sa queue dans l’autre trou. Une grimace me fait face. Je sais pour l’avoir subi quelques temps avant elle, l’effet que cela fait.

Son vagin met du temps à recoller ma bite et je flotte malgré la contre pression anale par le client.

Il mène la danse. Moi dessous je prends le plaisir qu’il me provoque en « bougeant » sa femme.

J’aime, elle un peu moins, quand il la soulève à me faire quitter le vagin pour me donner l’ordre de mettre ma queue avec la sienne. Je la tiens droite et contre sa propre hampe. Il plante sa femme d’une poussée franche et je rentre en même temps que lui. Et un grand cri qui vient me vriller l’oreille droite que j’avais eu le malheur de laisser à proximité de la bouche de sa meuf !!

Elle le traite de salaud. Je ne m’immisce pas dans leur querelle d’amoureux. Mais je profite !

Moi je n’avais encore jamais connu ça ! j’ai presque failli y laisser mon prépuce mais c’est trop géant à en gicler direct^^

Ma hampe blanche épouse /se fond à la black comme un rémora avec sa baleine.

La meuf morfle encore quelques instants avant qu’elle n’accepte la dilatation de sa rondelle.

Elle se calme et nous lui défonçons le trou. Pour la longueur c’est son mari mais pour le diamètre, c’est les deux 6 collés qu’elle doit s’envoyer.

Je comprends mieux la souplesse initiale de son oignon. Surtout si son mari lui fait le coup régulièrement.

Je me croyais tiré d’affaire pour cette fois quand le mec remplace sa queue par le gode double et qu’il redescend à l’étage en dessous pour m’enculer direct. Moi mon trou avait eu le temps de se refermer un peu et c’est à mon tour d‘assourdir notre partenaire. La bouche dévorée par celle de la meuf, ma queue compressée par le gode manipulé par le mari qui m’encule, j’explose en vol. je jute à n’en plus finir. Pour dire, mon jus coule le long entre la capote et ma queue et me recouvre les couilles !

Les spasmes de ma rondelle ont raison de la résistance du mari qui m’inonde en direct (je suis sous Prep). Un vrai lavement vu la dose. La meuf à la bonne idée de suivre et je me fais broyer la queue et inonder le pubis.

Le mec à la bonne idée de se retirer rapidement ce que je ne fais pas avec sa meuf. Elle reste collée sur moi et j’ai des difficultés pour bouger. Je n’y arrive qu’après que le mec ai déplacé sa meuf.

Il nous faut bien 20mn pour sortir de ce plan. Je suis couvert de jus divers. Rapidement épongés je les suis jusqu’à une salle de bain géante. Douche pour 4 à la fois, baignoire à bulle idem…

Sous la douche : le mec me présente de sa femme. Son origine hollandaise explique la blondeur quasi lanche de ses cheveux. A la verticale je m’aperçois qu’elle est presque de notre taille, dans les 1m78 au moins. Au moins 15 ans de moins que le mari, elle porte haut une belle paire de seins. Ses hanches sont larges, plus que je l’avais supposé en position horizontale. Epilée totale mais ça je m’en étais déjà aperçu !

Propres, elle se colle à moi pour me rouler un patin. Avec un léger accent, elle me remercie du plaisir qu’elle vient de prendre.

Quand nous sortons de la salle de bain, je m’aperçois qu’il est bientôt 18h et que nous avons passés presque 4h à baiser !

En simples sous-vêtements nous rechargeons les batteries. Si le client opte pour une bière, puis deux, sa femme pour un verre de vin blanc, moi je reste au Coca-Cola.

Entrainé dans le jardin, je me coule à leur coté dans un grand jacuzzi. L’eau chaude me détend. Elle n’a pas le même effet sur le client qui se remet à bander et dont le gland fini par prendre l’air.

J’hésite, je suis là pour eux. Je bascule sur les genoux et ma bouche vient gober le gland. Au-dessus de moi j’entends un « merci » de son propriétaire. Puis de sa femme un « tu ne peux pas t’en empêcher ». Ça continu sur le même registre la femme accusant son mari de priapisme et lui inversement de frigidité !! le tout dans la bonne humeur car quand j’ai eu la velléité de me redresser, la grosse main noire du client est aussitôt venue me maintenir en place.

Il a soulevé le bassin afin que je puisse manger plus de sa queue sans me noyer et j’ai vite senti les doigts de sa meuf me travailler la rondelle. Elle avait beau jeu de dire !

Une heure après avoir finis de baiser voilà qu’ils remettaient ça. Des obsédés tous les deux. Enfin comme je connais l’enchère, peut être veulent-ils bien profiter de leurs 24h !!

D’à genoux elle tire mon bassin vers le haut et je me retrouve à 4 pattes devant son mec à biberonner sa queue. La meuf voulait tout simplement me travailler la rondelle avec sa langue. Une pro. Elle doit le faire souvent à son mec car elle passe sa langue à plat pour la lubrification puis en pointe pour la pénétration. Pour lui avoir rouler des pelles je ne la voyais pas si longue. C’est bien plusieurs cm qu’elle arrive à rentrer. Je pense que la détente encore importante de mon oignon (même avec la crème miracle) lui facilite le taf.

En attenant elle me fait à nouveau bander comme un cerf !

Je suis concentré sur la bite que je pompe au point que je ne la sens pas venir et me retrouve le cul défoncer par un gode de belle taille (même si inférieure à celle que je suce).

Un cri se surprise arrive à sortir de ma bouche pourtant bien bâillonnée. Son travaille précédent plus la couche épaisse de graisse ont fait que cela n’a pas été douloureux.  Il n’empêche que je vais devoir être quelques jours sans utiliser cette partie de mon anatomie hormis pour les besoins naturels !!

Elle gémit tellement que je me redresse et matte mon cul. Je comprends elle porte un gode ceinture et j’aperçois un autre gode qui lui remplit la chatte !

Mon client me rappelle à la sucette. Il se met debout et me défonce la gorge. Je m’efforce de garder le peu que j’ai mangé tout au fond de l’estomac car lui va le chercher profond. Je suis sûr d’avoir perdu 2 octaves de voix !!

Quand il est tout au fond je sens même craquer ma gorge !

La meuf s’excite et me lime comme une folle jusqu’à ce que son mec m’arrache et me fasse pivoter à 180°. Direct il me plante.

Je crois que j’ai dû ameuter tout le quartier vu le cri que je n’ai pu retenir. Il manquait plus d’un cm de diamètre au gode pour me préparer suffisamment !

Une fois dedans, il y va cool. Lents mouvements de va et vient, légères rotation la pénétration, ajout fréquent de graisse, il me ménage.

Sa meuf s’assoit sur le bord du jacuzzi et écarte les jambes pour me donner accès à sa chatte. Je plonge la tête en avant et lèche mordille ses lèvres et son clito.

Je rapproche mes mains en appuis sur ses cuisses de sa chatte brûlante et ajoute à ma langue 4 doigts qui écarte son entrée. Elle kiffe. J’écarte ma tête pour mieux la travailler à la main. J’entends dans mon dos le mari qui me sodomise me dire de la fister. Ma main droite s’y emploie. Je réuni mon pouce et pousse. Elle est glissante en plus d’être chaude. Elle résiste au passage le plus fort mais je pousse encore et me fait avaler jusqu’au poignet.

Je ne bouge plus. C’est elle qui me prend le bras pour m’indiquer comment bouger en elle. Je sens au bout de mes doigts le col de l’utérus et use du majeur et de l’index pour masser le fond. Elle coule et ma main baigne dans son lubrifiant perso.

J’entends le mari me donner un nouvel ordre. « Sort et passe dans l’autre trou ».

J’obéi. Je retire ma main gluante de cyprine et la plante direct dans son cul. Alors qu’elle veut reculer son mari passe ses bras au-dessus de moi et les posant sur ses épaules l’en empêche.

Je m’y reprends à trois fois avant de sentir son sphincter me faire un bracelet. Je suis plus serré quand dans son autre trou mais progresse plus facilement. Il n’y a pas de fond !! le mari fait couler le gel dont il se servait pour sa queue sur mon bras et me dit de m’enfoncer encore.

Doucement car je ne sais pas ce qui m’attend dedans (pas que je craigne un alien mais l’intestin fait des détours).

Une fois bien enfoncé jusqu’au coude, il m’ordonne d’utiliser ma gauche dans le vagin.

Ordre = exécution

Il attend que je sois « menotté » par et dans sa meuf pour saisir mes hanches et commencer le travail de ma propre rondelle.

Pendant pas loin d’une heure il me lime, laboure, défonce, pioche et creuse ma rondelle. Mes mains reproduisent dans sa femme les ravages de mon trou (qui n’est surement plus petit !!).

Elle se penche et me roule une pelle en alternance avec son mari qui lâche mon bassin pour prendre mon cou, me le serrer ou amener ma tête à lui.

Sa meuf jouit en me serrant les poignets. Et le mec se vide en moi une deuxième fois. Je jute ma production dans l’eau sans me toucher.

Là, ils me prennent en charge total. Je suis mort !! même plus la force de sortir du jacuzzi. Je m’endors avant même d’arriver à la salle de bain.

Réveil à midi. Seul dans un grand lit d’une chambre que je ne connais pas (mais j’en connaissant jusque-là aucunes).

Je me redresse. J’ai mal partout !! Mais étrangement pas au cul. Les fesses oui mais pas le trou. Je me tâte la rondelle. Elle est revenue à la normale et je comprends quand je vois le petit pot de crème sur la table de nuit.

Je me détends sous les jets d’eau chaude de la douche/balnéo. Enfile un Bottomless de chez ADDICTED et descends voir.

Je suis accueilli par deux grands éclats de rire à voir la tête que je fais.

Sans leur faire de reproche je leur dis qu’ils m’ont quand même bien baisé la veille et la nuit dernière.

Elle, m’apporte un plateau de petit déjeuner brunch. Quant à lui, il me tend un écrin de montre. J’ouvre et je vois une montre suisse de grande marque. Je suis content car j’étais un peu jaloux de celles qu’avaient reçu mes collègues !

Avant de partir j’ai même droit à un massage de leur part (à 4 mains) qui fait partir toutes les mauvaises courbatures.

Quand je rentre au blockhaus, un des collègues médecin et là et m’examine avant toute choses. A part ma voix pour laquelle il m’ordonne un scanner de ma gorge, il ne trouve pas de dégâts particuliers. Car quand je parle, ma voix est bien passée de baryton à basse. Sasha ma dit que cela le fait grave (c’est le cas de le dire) et que je suis encore plus sex !! Je lui fais admirer ma montre. Il est content pour moi.

D’ici l’été pas de programmation de prévu nous les « petits nouveaux » sommes libre de baiser avec qui on veut (enfin de préférence entre escorts ou alors sous protection maximale). Comme il doit partir quelques semaines, nous sommes à la charge de Jona et de François son mari.

 Jardinier

Jardinier

Aux pilleurs de récits qui n'ont pas assez d'imagination, mes textes, depuis Soumission 5 ont tous été déposé chez " Copyright France " afin de prouver l'antériorité de ma propriété par rapport à vos publications plagiaires sur AMAZONE KINDLE !!

Toutes les histoires du jardinier ici

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

🟢 11 Sept. | +30

Les nouvelles | +17

1ère expérience | 2 Scal69
Un chaud soir d'été John BBM
Application Honey Bear
Un retour de soirée agité Bearwan
Travail en s'amusant Pititgayy
Acte manqué Vif
Les premières fois avec Lakdar Chopassif
Puta Louis
Fouille corporelle à l’aéroport Valentin.pm
Mus Greg
Dépucelé par mon maître Jeromesoumis
Colocataire militaire Gie29000
Initiation par deux frères GGD
Démon au visage d’ange LE7
Dépucelé par un daddy Samir
Mon beau jardinier Pti'chaton
Après-midi torride José

Les séries | +13

Soumission & Domination | +1 Jardinier
001 | ... | 580

Poil de Carotte | 6 Jam
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6

Hétéro endurant | 6 Seithan
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6

🟢 Septembre 2020 | 26

Les nouvelles | 26

Plan d'un soir | 1 Chuuuut17
Plan d'un soir | 2 Chuuuut17
Expérience des saunas Hellboy62
Le nouveau voisin latino Jhbichaud
Un soir d’été Wmax
La salope | 1 Balous
Mon prof de techno rebeu Chris.77
Jean Claude Frank
Dorian, mon mâle Ddapell
Les deux blacks du métro Femelle
Plan suce rapide dans mon parking Femelle
À disposition pendant une nuit Alex
Mon père, ce cobaye Valent1
La soirée étudiante Femelle
Chez un client Femelle
Mon daddy… PierreH
Duo d'avocats | 1 Sasha Minton
Duo d'avocats | 2 Sasha Minton
Exposition à Lisieux Julien
Vacances découverte Ludo64
La salope du dimanche Abdon14
Initiations en Bretagne Kiwis
Partie de campagne Chrysippe
Copains d’école Frank
Baisé devant la loge de la concierge Femelle
Petit Slip José

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : jeudi 3 septembre 2020 à 20:14 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"blog gay francais""gay sex shop""histoire bondage""histoires gay black""histoires de zoophilie""plan snap gay""recits erotiques gratuits""histoire erotique ado gay""photo mec amateur""gay matures""gay beur""baise par surprise""premiere grosse bite""histoire de gay""histoire gay cousin""baise a l'hopital""histoire de branlette""sexe shop lille""glory holl""une main dans le cul""cyrillo xxl""histoire gay sauna""sauna gay chambery""histoires cyrillo""histoire gay gratuit""histoire gay mature""histoire gay jeune""erog blog gay"ciryllo"homme suce homme""histoire gay sm""histoires cyrillo""histoire gay naturiste""sex shop gay paris"cyrillo.com"histoire gay internat""histoire gay pompier""recits pornos""double sodo""anal gay""histoire gay beur""histoires gay gratuites""blog de cyrillo"ciryllo"histoire gay pute"ciryllo"histoire gay college""lope gay"cyrillogay"photo amateur homme nu""histoire gay sexe""histoire gay prof""blog de cyrillo""histoires cyrillo""lascar gay"lieudedrague.com"histoire gay jeune""vide couille gay""cyrillo blog""histoire gay cyrillo""cyrillo gay""cyrillo photo""histoire gay vieux""force gay""histoires cyrillo"cyrillogay"histoire sodomie"cyrillo.biz"roux gay"cyrillo.biz"gays sex""histoire gay internat"teubcrade"cyrillo histoires gay""histoire erotique gay""baise en nature""jouissance anale""premiere sodo""recit gay cyrillo""photo cul mec""histoire gay routier"eroggay"demain nous appartient gay""histoire gay crade""histoire rebeu gay""histoire gay pompier""beur gay""histoires de sexe entre hommes""rugbyman nu""cyrillo histoire gay""routier gay""histoire gay inceste""histoire gay oncle"cyrillo.biz