NEWS :

1er Sept.

decoupageshop.ru : foire aux questions
54 réponses
à tes questions !

9 sept.

181 histoires
+7
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

1er Épisode | Épisode précédent

Soumission & Domination | 572

Freddy-2

Freddy pour Sasha :

Alors que je roule vers ma première prestation, j’alterne entre panique et excitation. Comme je bande c’est l’excitation qui l’emporte !

Je me présente au vidéophone. Le portail s’ouvre et je roule quelques 10aines de m jusqu’à la maison. Le client m’attend à la porte. Il me prend au moins 10cm de haut et 25Kg de muscles si j’en crois la largeur de ses épaules !

Effectivement, debout devant lui, je me sens encore plus jeune que je ne le suis !

Voix chaude et enveloppante qui m’entraine jusqu’au salon composé de plusieurs canapés en cuir profonds. Je refuse l’aclool qu’il me propose et du coup il se relève, me tire vers lui et se penche pour me rouler une pelle. Sa langue est à la mesure du mec longue et épaisse.

Sans que nous nous décollions, je me retrouve nu comme un ver plaqué contre lui dans le même état.  Si je bande comme un cerf mes 18x6, lui écrase entre nous sa grosse queue de 24x6.5 même si j’ai l’impression qu’elle en fait plus que ça !

 Ses couilles (deux gros œufs) battent les miennes. Je me sens un jouet entre ses mains.

Quand je commence à avoir une crampe à la mâchoire, il me repose au sol et une légère pression sur mes épaules me fait comprendre la suite. Je m’agenouille et commence à le pomper. 6,5 c’est surement pas en pleine forme et son gland déjà me remplit bien la bouche. Je joue un peu de ma langue sur sa surface mais ça le fait grossir encore. Je cesse si je veux avaler la bite. Un tel morceau tout droit me poserait problème. J’ai la chance qu’il soit un peu courbé vers l’avant. Pile pour plonger dans mon œsophage !

Je prends une respiration et plonge. Son gland lubrifié de sa mouille et de ma salive glisse et prend le chemin de mon estomac. Je me surprends et le surprend à m’enfiler ses 24cm entiers.

Le rugissement que j’entends au-dessus de ma tête l’atteste ! ainsi que son « putain t’es trop bon, toi » !!     

C’est flatteur^^. Je m’applique donc à rester le maximum en apnée et de jouer sur seulement quelques cm avant de le régurgiter total et respirer.

Il me soulève jusqu’à ce que nos yeux soient face à face. « T’es le premier à me faire ce coup-là direct ».  Si je n’étais déjà rouge de l’effort précédent, il me l’aurait fait venir sur mes joues ! et comme ça lui a plu, il me laisse y retourner.

Assis au fond d’un canape, j’écarte ses cuisses pour accéder au graal. Mon cou plus en extension me remercie d’améliorer l’alignement bouche/oropharynx/hypopharynx, œsophage. Je replonge et mon nez s’écrase sur la base rasée de sa queue. J’attrape ses couilles et les tire vers le bas. Son gland s’enfonce encore plus profond. Nouveau commentaire élogieux.

Je pompe à mon rythme jusqu’à ce qu’il empoigne ma tête et la fasse jouer sur son archet (pas pour l’épaisseur ! mais pour le violon que je suis !!).

A un moment il manque de m’étouffer alors qu’il me maintient écrasé contre lui à se calmer du risque imminent de juter. Il s’excuse alors qu’il s’aperçoit que je suis violet quand il cesse sa pression et que je me recule en manque d’air. Il m’annonce qu’avec une gorge comme la mienne un cul est limite accessoire. Je le détrompe que j’aime trop la sodo pour qu’il y échappe. Ça le fait rire. On reprend, moi mon souffle lui le contrôle de ses couilles.

Il me demande si je veux bien reprendre ma pipe et dit comprendre si je ne le désirais pas.

Yep je suis là pour le taf, pas question de faire honte à Sasha pour ma première prestation.

Je lui demande de me laisser gérer. Pour m’assurer du fait, il lève ses bras et pose ses mains dans son cou. Je replonge entre ses cuisses vers son morceau de roi. Je joue un peu de ma langue sur son gland, étudie du bout le dessous de sa couronne et la tension du frein (il est non circoncis mais bandé c’est tout comme). A mon rythme je le fais passer derrière ma glotte et me l’enfonce plus profond. Attentif, je le sens écraser mes amygdales pour aller plus loin, soulever mon larynx avant de pénétrer mon œsophage. Les mouvements de son bassin me renvoient toute l’envie de prendre en main la destinée de ma pipe, mais il se retient.

Je me retire et replonge. Cette fois, pour le remercier je dégluti plusieurs fois de suite. Je ne m’attendais pas à ça ! Il rugit à faire trembler les murs et son « LA SALOOOPE » me confirme qu’on ne lui avait encore jamais fait le coup^^.

Je me recule et le regarde en souriant. Il me rend mon sourire et me dit que je cache bien mon jeu avec mon air sage.

Nouvel intermède calmatif. Assis sur sa cuisse, le coté droit collé à son torse, il me branle lentement. Comme si j’allais débander de sitôt^^

Ma rondelle me démange et j’ai envie et peur de m’enfiler son sexe dans mon petit trou. Même s’il a déjà pris presque autant régulièrement pendant un bon moment, et que Sasha aidé de Jérèm m’ont remis au format (en largeur du moins), j’appréhende sa longueur.

J’avise les capotes dans le vide poche de la table basse et les tubes de gel.il me laisse en prendre une, XXL, la dérouler sur sa queue et me graisser la rondelle. Je suis si excité que déjà je peux m’enfiler 3 doigts sans problème !

J’enjambe ses cuisses. Il attend. D’une main passée dans le dos je pose son gland sur ma rondelle. La légère courbure de sa hampe, là, ne va pas m’aider. Je me tiens bien droit. Petite flexion des genoux et « j’avale » son gland. Comme nous sommes de face, je peux voir ses réactions. Il se mord les lèvres. Je me penche et pose les miennes sur les siennes. Il attrape par tête et m’envahi la bouche de sa langue. J’ai bien l’impression qu’il apprécie mon travail !!

Toujours collés par les lèvres, je baisse lentement mon bassin et cm par cm m’enfile sa bite dans mon cul. Je sens mon intérieur bouger alors qu’il reste encore quelques cm dehors. Je roule des hanches et décontracte mes abdos. Ça suffit pour que je puisse m’assoir sur ses cuisses.

Il bascule le bassin en avant et je m’aperçois qu’il en restait encore 2cm ! Et pas les moindres car ma rondelle se distend encore un peu.

Je reste le temps que mes organes prennent en compte l’invité. Lui-même me maintient par la taille bien planté sur lui.

Il se met à parler !  Me dit que je suis le plus jeunes qu’il ait réussi à décrocher et qu’il avait craint un moment que je ne sois pas à la hauteur de mes collègues plus aguerris.

Ses mains remontent à mes épaules. Nos regards fixés, il m’assure que je n’ai rien à apprendre d’eux.

Bien que la conversation ne soit pas des plus glamour, je ne débande pas et lui non plus !

Je me sens prêt. Je décolle mes fesses et il me laisse faire. Lentement je remonte mais garde son gland au chaud avant de redescendre. J’adore et lui aussi. Quand je me laisse retomber de tout mon poids, il prend les choses en main.

Il se redresse et se met debout tout en me gardant planté sur sa queue. Il me prouve sa force et me baisant la rondelle plusieurs minutes comme ça avant de me poser sur une table haute. Mes jambes contre son torse, les chevilles contre ses oreilles, je me fais sodomiser royalement. Ses reins m’envoient son gland pomper mon trou. Mais c’est encore meilleur quand il me retourne et que, le torse plaqué à la table il m’encule par derrière. Là, la courbe de sa hampe me donne encore plus de plaisir. Surtout qu’il prend bien soin d’appuyer fort quand son gland passe ma prostate ! 

Je lui dis de ralentir mais il n’en fait qu’à sa tête. Du coup je jute comme un malade et répands mon sperme sur le carrelage. Mes coups de frein (contractions anales à chaque éjaculation) l’achèvent et il se vide dans sa capote en se plantant à chaque fois tout au fond de moi.

Quand il se retire j’ai comme un coup de froid le temps que ma rondelle se referme. Un peu anéanti, je me retourne et admire le volume éjaculé dans sa capote. Au moins une bonne tasse à café de sperme blanc.

Retrait, nœud et cendrier. Il me prend dans ses bras et nous attire vers un des canapés. On reprend nos esprits. Quand je le sens réceptif, je lui dis qu’il a été mon meilleur coup depuis que je me suis fait dépuceler. Lui me dit que je suis dans son trop 3 ! Je n’en reviens pas surtout quand il m’annonce avoir plus de 100 mecs à son actif. Il n’avait rencontré une telle maitrise qu’auprès de mecs de la trentaine et dont la réputation de garage à bite n’était plus à faire.

Comme je me défend d’en être un, il s’excuse que ce n’était pas ce qu’il voulait dire me concernant.

Il m’entraine jusqu’à sa « salle de baise ». 20m² de slings, bancs, table de massage, étagères à accessoires. Contre un mur il y a même une croix de saint André !

Je lui demande s’il s’en sert beaucoup. Il me dit que certains des mecs qui viennent se faire défoncer ont aussi ce fantasme.

Il me pousse dans la salle d’eau contigüe. Un peu comme au Blockhaus, il a aménagé deux douches à l’italienne sans séparation.

Une fois secs, il enfile un jock Bike et un peignoir qu’il va pour fermer. Je l’en empêche après tout il est pas mal à regarder. Je décline l’offre d’un peignoir et renfile mon Jock push-up blanc Addicted. Il fait claquer les élastiques sous mes fesses avant de me pousser vers la cuisine.

Au moins 50m². J’accepte une canette de coca mais refuse la nourriture qu’il me présente. Je vais chercher mon sac et en sorts deux poches de purée à digestibilité totale. Il me questionne.

Je lui explique ce que m’a dit Sasha. Si on ne veut pas que les clients TTTBM ressortent de nos culs la capote souillée, il vaut mieux avoir l’intestin vide. Donc, en prévision de ce soir, cela fait deux jours que je suis à ce régime. Comme il m’a en prestation 48h, je ne mangerai normalement que demain après-midi, pas avant.

Il se et me fait la réflexion que c’était pour ça qu’avec les autres mecs (que ceux envoyés par Sasha) il ressortait la capote toujours salie.

On revient au salon. Le cendrier est vide et les traces de mon sperme nettoyée !! Bizarre^^

Je tète mes sachets alors qu’il dévore un gros sandwich salade poulet. Il est assez bavard et j’apprends que je ne suis que le 4ème escorts qu’il se paye et le premier de ma sorte (comprendre, aux enchères). Sans décrier mes collègues, il me dit que j’ai été le meilleur rapport à mes 18ans qu’il kiffe.

Moi, je lui demande si sa queue fait bien que 6.5 de diamètre. Car à la vue de mes propres 6cm et au ressenti dans ma rondelle, j’aurai juré qu’’il était plus épais.

Il admet tricher et en faire réellement 7 ! Mais il avait pris cette habitude avant d’utiliser les services de Sasha sinon les mecs partaient en courant de peur de se faire déchirer.

Je comprends car si je n’avais pas été dépucelé par mon copain pareillement équipé, j’aurais peut-être eu cette appréhension.

En veine de confidence, il me raconte son dépucelage. Originaire du Sénégal de l’ethnie Bambaras, il me dit avoir servi plus jeune, à son arrivée à Saint Louis, comme objet sexuel eu égard à ses dimensions au-dessus de la norme même chez eux.

Ça l’avait dégouté des femmes qui n’étaient là que pour leurs plaisirs et qu’il n’avait trouver le sien propre qu’auprès de collègues dans sa situation. Avec eux, même s’il était aussi actif, c’était meilleur. Il ne devait sa situation actuelle qu’à l’héritage d’une française qu’il honorait régulièrement.

Moi je lui dévoile que c’était avec un avant-centre de mon club de foot de 2ans mon ainé. Il m’avait appris à sucer en gorge profonde son 23x6 et à le prendre en entier dans le cul.

Après deux bonnes heures à discuter de tout et de rien, il bande ferme. Instinctivement je me retrouve à nouveau à genoux entre ses cuisses. Le tricot du jock laisse deviner la forme de son gland et je le détrempe de ma salive. Du coup il colle encore mieux la surface et le repli de la couronne. Sous la pression, ça baille sur les cotés et ses couilles glissent. Je quitte le gland toujours emprisonné par les mailles, pour les travailler. Elles pendent d’au moins 5cm. Je les gobe l’une après l’autre car avec leur taille pas possible de les mettre ensemble dans ma bouche ! Contre ma tête, son sexe bat selon les sensations que je lui procure.

Il me soulève et me renverse. Mes cuisses sur ses épaules, il se donne l’accès à ma rondelle qu’il se met à travailler avec sa langue. Je ne sais si c’est auprès des femmes ou des mecs qu’il a fait ses armes mais il me bouffe le cul à m’envoyer des frissons dans tout le corps. Je me concentre quelques instants rien que sur ma rondelle tellement c’est bon. Il arrive à pénétrer et à me chatouiller les premiers cm !

Je me reprends, c’est moi qui suis payé pour lui donner du plaisir !!

J’écarte la ceinture élastique et son gland vient frapper mon front. Passée sous ses couilles, elle (la ceinture) les tient remontées. Quand je plonge elles tapent mon front. Je teste le coup de boule dedans en fin de plongeon et sens sa queue réagir au fond de ma gorge.

Il sort sa langue de mon trou pour me dire que c’est bon avant de la renfoncer encore plus loin. Ses grandes mains écartent mes fesses comme s’il voulait les déchirer en 2.
Dans ce sens sa queue me donne quelques difficultés à chaque passage (sa courbure est dans le mauvais sens !) mais je fais avec.
Il me retourne et me descend en poirier le dos maintenu par le canapé. Il se capote tout seul, me vide un tube de lubrifiant dans le cul et, maintenant sa queue vers le bas, plie les genoux pour m’enculer à nouveau. Ajustements, défonce ! Là, direct au fond sans avoir besoin de secouer l’intérieur !  Il me lime, plutôt laboure la rondelle pendant un bon ¼ heure sans s’essouffler puis me porte toujours emmanché jusqu’au sling. Il est à la hauteur parfaite et il use de sa capacité de balancement pour me sodomiser sans efforts. Couché sur moi, il commence par me rouler une pelle sans cesser ses va-et-vient. Puis sa bouche descend et il me travaille les tétons qu’il trouve réceptifs à ce genre de sollicitations. Quand il se redresse c’est pour attirer une des étagères et y prendre deux pompes faites pour. La pose moyennant salive m’étire gentiment ces deux extrémités de mon corps. Puis il se plie plus et vient me sucer le gland. Très bonnes sensations. Tellement que je dois l’interrompre fréquemment s‘il ne veut pas que je lui face une faciale.
Il sort et me rempli d’un gode légèrement plus petit que sa queue et annoncé à 23 x5.5. Alors qu’il me l’enfonce il me dit souhaiter ressentir qu’il écarte mes chairs quand il y reviendra.

Il fait le tour du sling et présente sa queue devant ma bouche. J’ouvre grand et il s’enfonce. Ralentissement à l’entrée de ma gorge qu’il efface en tirant sec sur les suspentes du sling. Ma pomme d’Adam saute et laisse passer son gland qui gonfle encore dans mon œsophage. Rugissement de plaisir il me demande/m’ordonne d’avaler.  Je m’exécute il kiffe trop l’effet que l’écrasement longitudinal de sa queue provoque chez lui. Mains en arrière, je lui serre le sac à couilles pour qu’il ne me gave pas de son jus en direct dans l’estomac. Alors que ses œufs à sperme veulent coller sa bite, je les retiens et même les écarte franchement. Il me recouvre de son grand corps => c’est la nuit (lol) il est black !! et vient me sucer.

Je suis totalement stimulé ! Le cul par son gode, la gorge par son gland, les tétons par les petites pompes qu’il écrase de ses abdos et la bite pompée/aspirée entre ses grosses lèvres épaisses. La situation ne dure pas car il me sent prêt à juter. Il recule et retourne m’enculer.  Il avait vu juste ma rondelle et sa suite se sont collées au morceau de plastique et j’ai bien senti la demande supplémentaire d’écartement. Planté tout au fond, il a commencé par du pilonnage avant de coulisser sur ses 26cm allant jusqu’à sortir complètement avant de m’enfiler à nouveau. En jouant de mon anneau, je l’ai fait jouir plus vite qu’il ne le pensait. Juste eu le temps de sortir et de se décapoter avant de couvrir ma queue et mon torse de son jus.
Fort gentiment pour ne pas me laisser de côté sur ce coup, il s’est aussitôt penché et s’est mis à lécher de tout ce qu’il m’avait recouvert avant de terminer par me pomper la bite jusqu’au jus qui est venu remplacer le sien.
Au creux de ses bras alors que je vais pour m’endormir me passe en flash l’énigme du rangement du salon lors de notre première douche !!

Jardinier

Suite de l'histoire

Aux pilleurs de récits qui n'ont pas assez d'imagination, mes textes, depuis Soumission 5 ont tous été déposé chez " Copyright France " afin de prouver l'antériorité de ma propriété par rapport à vos publications plagiaires sur AMAZONE KINDLE !!

Toutes les histoires du jardinier ici

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

🟢 11 Sept. | +30

Les nouvelles | +17

1ère expérience | 2 Scal69
Un chaud soir d'été John BBM
Application Honey Bear
Un retour de soirée agité Bearwan
Travail en s'amusant Pititgayy
Acte manqué Vif
Les premières fois avec Lakdar Chopassif
Puta Louis
Fouille corporelle à l’aéroport Valentin.pm
Mus Greg
Dépucelé par mon maître Jeromesoumis
Colocataire militaire Gie29000
Initiation par deux frères GGD
Démon au visage d’ange LE7
Dépucelé par un daddy Samir
Mon beau jardinier Pti'chaton
Après-midi torride José

Les séries | +13

Soumission & Domination | +1 Jardinier
001 | ... | 580

Poil de Carotte | 6 Jam
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6

Hétéro endurant | 6 Seithan
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6

🟢 Septembre 2020 | 26

Les nouvelles | 26

Plan d'un soir | 1 Chuuuut17
Plan d'un soir | 2 Chuuuut17
Expérience des saunas Hellboy62
Le nouveau voisin latino Jhbichaud
Un soir d’été Wmax
La salope | 1 Balous
Mon prof de techno rebeu Chris.77
Jean Claude Frank
Dorian, mon mâle Ddapell
Les deux blacks du métro Femelle
Plan suce rapide dans mon parking Femelle
À disposition pendant une nuit Alex
Mon père, ce cobaye Valent1
La soirée étudiante Femelle
Chez un client Femelle
Mon daddy… PierreH
Duo d'avocats | 1 Sasha Minton
Duo d'avocats | 2 Sasha Minton
Exposition à Lisieux Julien
Vacances découverte Ludo64
La salope du dimanche Abdon14
Initiations en Bretagne Kiwis
Partie de campagne Chrysippe
Copains d’école Frank
Baisé devant la loge de la concierge Femelle
Petit Slip José

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : jeudi 4 juin 2020 à 09:01 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"histoire gay gratuites""rebeu de cité""esclave gay""cirillo gay""histoire cyrillo""recit gay soumis""hds gay""lieux de rencontre gay""hds gay""histoires cyrillo""les histoires de cyrillo""recit erotique gay""branle entre pote""cap d agde baie des cochons""recit zoophile gay""histoires gay gratuites""couple bisex""histoire gay frere""mes histoires porno""gay wc""ma mère me suce""vide moi les couilles""sling gay""pectoraux gay""baise avec papa""baise entre potes""gay 18 ans""histoire gay mature""recits sex""recit gay hard""hds gay""gay cyrillo""gay soumis histoire""gay viol"plansuce"jouissance anale""histoire gay piscine""recit sauna gay""cyrillo blog""cyrillo dial""histoire gay sexe""cul magnifique""rebeu cite""histoire sexe gay""éjaculation gay""histoire x""histoire gay gratuites""histoire cyrillo"cyrillo.biz"fessée gay""gay tournante""rugbyman nu""cyrillo pcul""mon clubgay""hds recit""recit gay""histoire gay oncle""histoire gay uro""blog histoire gay""histoire gay pute""cyrillo dial""plan suce gay""histoires cyrillo""recit sm gay""gay mec""sodomie gays""dial mec""histoire gay crade""histoire de sex gay""mec exhib"xstory.com"photos gay gratuites"cyrillio