NEWS :

13 août

decoupageshop.ru : foire aux questions
53 réponses
à tes questions !

156 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

1er Épisode | Épisode précédent

Soumission & Domination | 566

Val, Axel : Malo et les terminales-2

Début mars

Sasha :

Si l’appartement n’est plus occupé il n’est pas vide pour autant. Ils auront juste à indiquer quand ils veulent y passer pour que mes hommes de services y fassent un tour. Gestion du linge de maison et de toilette, remplissage du frigo, vidage de poubelle et réapprovisionnement en capote, gel et autres consommables spécifiques ils assureront le suivi.
Val creuse les dires de son Imberbe. Ce dernier, après deux autres rencontres sur place (lycée), est en confiance. Il lui raconte qu’il a été dépucelé par un pote ainé de son sport et qu’il a commencé sa vie d’homo comme passif. A l’internat, avec ses 3 potes, ils ont œuvré en tant qu’actifs. Comme il a testé et aimé cela et que les autres se positionnaient comme tel, il a suivi le mouvement pour ne pas être la « fiotte » du quatuor. Pour les autres il pense qu’ils ont toujours été actifs, mais ils n’ont jamais échangé sur leurs débuts. Moyen en quoi, cela lui manquait de se faire prendre. Son initiateur étant parti à l’autre bout de la France pour ses études.

Questionné, il avoue qu’à eux 4, ils ne se sont partagés que 5 mecs en 2 ans. A ce jour il ne leur restait qu’un en plus d’Malo. Sans compter Val et Axel.

Quand ils n’avaient personne à baiser, c’était régime branlettes. Et même s’ils se partageaient les mains, cela n’allait pas au-delà.

Durant les eux rencontres, Imberbe avait prouvé qu’en pipe il se défendait pas mal aussi, avec une gorge profonde qui ne demandait qu’à se réhabituer à la défonce, au même titre que son cul.
L’appartement sert peu de temps après. Pour les parents (enfin ceux qui en ont) c’st WE de travail. Lol c’est sûr que ça va travailler mais des rondelles et de la bite surtout !!
J’ai eu le temps d’équiper l’appartement de caméras de surveillance. Derniers modèles ultra discrets, j’en ai placé partout où il y avait risques « d’intrusions » (ok pour le risque d’effraction aussi !!). Entrée, séjour, cuisine, chambres et salle de bain sont équipées de pas moins de 9 caméras pour le salon et les chambres. Une au centre du plafond, 4 à chaque angle à 2m de hauteur et 4 à 1m20 pour commencer. Et 3 pour l’entrée, la cuisine et la salle d’eau : 1 plafond et 2 à 1m80 en test.

Un transfert sécurisé (vérifié DGSE) me permet de stocker les enregistrements sur le serveur du Blockhaus.

J’ai aussi ajouté aux 2 grands lits classiques 160x200 leurs homologues. Ça rétrécie l’espace pour tourner autour mais ce sera plus confortable pour baiser et dormir.

Visionnage :

Mes deux jeunes arrivent avec leurs 5 amis dès la sortie du vendredi soir. Les miens sont déjà venu en repérage. Les autres regardent partout et suivent Val en visite guidée. S’il est impersonnel dans l’absence de photos et qu’il ressemble plus à un appartement témoins, cela ne les choque pas. Tout ce qu’ils y voient c’est la possibilité de baiser en toute discrétion.
D’ailleurs les Terminales ne mettent pas longtemps à ceinturer les trois jeunes et à leur rouler des pelles, Val attirant son poilu et son imberbe.

Je passe en accéléré la fête au champagne (ils apprécient la marque ! Roederer comme pour le Blockhaus).
Je ralenti quand ils commencent à se foutre à poil. Je joue avec les vues pour mieux voir les 5 que je n’ai encore vu que par la caméra espionne peu précise et souvent dans un nuage de buée.
L’imberbe d’Axel : Nico (Nicolas) l’est vraiment et n’a que quelques poils blonds fin sur les avants bras et les mollets en plus des aisselles été de la bite. Celui de Val : Gaël, et un peu plus fournis mais aux mêmes endroits. ½ poilu : Freddy, idem + ligne pubis nombril et en châtain clair. Le « pire » : poilu, Jérèm (pour Jérémy). Lui déjà ça se voit plus puisqu’ il est noir corbeau et en a en plus sur les pecs, le triangle au bas du dos et un duvet sur les cuisses et les fesses. Je note qu’il arbore sur le haut du bras gauche un tatouage de dragon assez proche du mien en style et en couleur.
Mes deux argumentent sur l’intérêt de supprimer une grande partie des poils. Entre odeur (sous les bras), léchages divers pour les couilles, bites, cul et même tétons, ils ne manquent pas d’arguments. En face ne leur est opposé que l’image qu’ils vont donner quand ils seront sous les douches avec leurs potes. Jusque-là leur discrétion les a protégés des risques de se faire traiter de Pd.

Gaël rougit et s’excuse pour les autres des propos qui pourraient être mal interprétés par Val et Axel qui eux ne se cachent pas.

Les trois jeunes arrivent à leur fin et ils aident les 4 à s’épiler et se raser les couilles. Les trois terminales sifflent au résultat sur Jérém. Sur les deux imberbes cela est à peine perceptible même la taille des poils pubiens. Sur Freddy déjà il y a un mieux notoire. Il fait plus « net » même s’ils lui ont gardé une ligne entre le pubis et le nombril. Mais avec les couilles rasées c’est parfait.
Jérèm, le poilu qui ne l’est du coup plus tant que ça, c’est radical. Son bronzage ressort alors qu’il était éteint pas ses poils noirs. La marque de son maillot aussi, bien nette elle souligne de belles fesses rondes à croquer dedans. Ses collègues le confirment. Il est encore plus craquant comme ça. Il apprécie que son sexe paraisse encore plus grand de n’être que surplombé d’une touffe de poil tondu à 5mm. Ses couilles qui ne sont plus cachées donnent de la puissance à son sexe. Cela le rassure et fait passer la pilule.
Ça part en touze. Classique, pelles, pipes puis les trois jeunes se font enculer par les 4 autres. Ces derniers apprécient de ne pas avoir à changer de capote entre Val et Axel. Ils y mettent de l’imagination dans leurs positions. Même s’ils restent toujours classiques avec au plus osé un dans un cul avec un autre dans la bouche du même individu. Ils sont efficaces car sans se retenir ils n’hésitent pas à commenter tout haut. Les classiques « tu la sens bien ma grosse queue », « tient prend ça » et « tu l’aimes ma bite », succèdent à des « ça va, je peux continuer » quand ils défoncent les culs, des « excuse-moi » quand Malo s’étrangle sur un gland.  Je vois nettement les trois enculer apprécier les successions de mecs.

Apothéose : axel et Val en 69 qui se font défoncer par Jérém pour Val et Gaël pour Axel. D’enculages alternés ils passent en simultanés ce qui les remplit en même temps cotés culs et cotés bouches, mes deux protégés jouissent ne même temps se gavant l’un l’autre de leur bon spermes (je sais j’y ai gouté !!).
Leurs enculeurs font connaissance avec leurs puissances de contraction et se retrouvent bloqués à chacune de leurs éjaculations. Ils y vont à leur tour et gueulent leurs plaisirs.
Quand il se sont tous vidés les couilles deux fois, ils pensent à manger un peu. Le frigo plein rassure les plus balaises. Je regarde l’heure de l’enregistrement, il est 2h du matin !!
Passage en accéléré de la nuit calme avec les Terms dans une chambre et les 3 autres dans l’autre. Je ralenti quand je vois les terms se réveiller.

13h, j’augmente le son car ils parlent bas. Jérèm se pose des questions sur le bien-fondé de sa mise en taille réglée de sa pilosité. Gaël et les autres estiment qu’ils sont tombés sur deux mecs d’exception avec Val et Axel. Ils les sentent accro au sexe de quoi bien finir leur année sans avoir à chercher d’autres partenaires.
Douches où ils sont rejoints par les trois jeunes. Ça chahute et ils épongent les éclaboussures. Tous en slip, les « miens » en slip push-up ADDICTED, se font admirer, tâter, palper et du coup ils bandent !!

Jérèm et Gaël se dévouent et les pompent. Assis sur le canapé, ils ont vite en bouche celles de Nico et de Freddy. Malo prend alors la décision de se couler dos sur le tapis entre le canapé et les deux pompeurs pour les sucer à tour de rôle. Il est le premier à recevoir et il ressort de sa position le visage couvert de sperme. C’est rapidement le 4 des 6 autres.

Après un brin de toilette, je vois Val et Axel offrir les mêmes slips en couleurs variés à leurs invités. Une fois passés ils avantagent bien mieux que les Dim et Athéna qui couvraient leurs fesses.
Comme il sont quand même un peu de travail pour le lundi je les vois sérieusement bucher leurs cours tout l’après-midi.

Soirée :

Avec Val j’avais organisé de façon à les rencontrer dans un des bars gays de la ville. Je suis célibataire pour le WE !!

Ils y vont à pied (1 bon ¼ d’heure de l’appart).  Moi j’y vais à moto, Stylmartin Iron Black aux pieds, slim Lee-cooper simplement enfilé sur cockring en or et blouson Dainese tuono D- air black Matt White à même la peau.

Pour assurer que mes reins soient couverts quand je suis couché sur ma ZX 10R KRT, Cédric m’a riveté une « bretelle » qui retient le blouson de remonter. Fixée dans le dos, elle passe entre mes jambes et se dédouble pour passer de chaque coté de mon paquet avant de se fixer par pression à l’avant. J’ai repris l’idée d’un de mes premiers blousons. Très efficace pour retenir le blouson et très efficace pour souligner le paquet^^

Mon ARAÏ RX7 Carbon et son jumeau au coude, je rentre dans le bar quand Val me SMS qu’ils y sont arrivés.

Bises au barman que je connais et je pose mes casques sur une table pas loin de celle de mes futures partenaires. J’ouvre sans le retirer mon blouson ce qui laisse apparaitre mon Tatouage. Je fais un clin d’œil à Val quand je passe devant leur table ce qui n’échappe pas à Jérèm.

Accoudé au bar à siffler un demi je l’entends questionner mon protégé.

Jérèm : « tu le connais ce mec ? il est chaud ! t’as déjà vu son tatouage ? ... » etc.

Val : « oui, il est top et avec Axel on a déjà fait quelques plans avec. Son tatou, il commence entre ses fesses pour terminer sur son téton, autrement plus gros que le tien. Y’a pas que ça qu’il a de plus gros ! »
Jérem : « je voulais un plus gros mais mes parents ont refusé.  Ça peut être handicapant pour le travail »      
Val : « oui si tu bosses à poil » et d’éclater de rire. 

 Je discute avec le barman quand Val m’invite à leur table. J’embrasse Val et Axel sur la bouche et comme par hasard la place qu’ils me font me colle à Jérèm.

Je le sens excité ! Présentations par Val et serrages de mains.

Questions diverses : c’est quoi ta moto, tu fais quoi (sous-entendu, dans la vie).
Quand je leur dis que j’ai une boite de service à la personne, Jérèm me demande mon âge.

J’hésite à me rajeunir car je ne fais pas mes encore 30ans. Puis opte pour la vérité, après tout je ne les fais pas mes années et c’est encore plus sexy !
Son sifflement confirme. Les autres aussi on les yeux grands ouverts.

Il s’enhardi à me parler de mon tatouage me disant que lui aussi l’était (tatoué). J’écarte mon blouson et la lumière éclaire la tête du dragon qui me mange le téton. Elle fait aussi briller sur l’autre (téton) l’or de mon piercing. Ça fini de me placer sur un piédestal. Je sens qu’il sera le premier à se prendre ma queue dans le cul ce soir !!
Il relève la manche de son polo et je peux voir son dragon. Ok il est beaucoup plus petit mais très bien réalisé. On s’aperçoit qu’on a eu le même tatoueur !

Val m’invite à finir la soirée avec eux. Comme j’hésite, Jérèm insiste qu’il aimerait voir mon tatou en entier.

Je lui propose de faire le chemin à moto. Il accepte. Il enfile le casque et apprécie le modèle. Je le questionne sur son expérience de passager : nulle. J’explique vite fait qu’il doit se coller contre moi, me tenir par la taille et se pencher tout comme moi.

Les autres retournent à pied. Je laisse chauffer la moto le temps qu’il se place derrière moi. Il laisse un peu trop d’espace et je comprends pourquoi quand, de mes mains je tire son bassin contre mes reins. Il bande ! J’attrape les siennes et les pose directement sur mon paquet. Ses jambes sont un peu longues pour la hauteur des cale-pieds passager. Je prends ses genoux et les colles contre le haut de mes cuisses. Il n’ose plus bouger mais du coup on ne glisserait pas une feuille de papier à cigarette entre nous. Le moteur chaud, je lance la machine. Il ne dit rien alors que je pousse jusqu’au périphérique. Collé contre moi comme une bernique sur son rocher, je me permets quelques pointes de vitesse avant de rentrer à l’appartement.
Quand j’arrête la moto, il en descend et m’attend. Arrêt moteur, béquille, clé dans la poche et je le rejoins sur le trottoir. Il a mon casque sous le bras. J’ôte le mien, il se colle à moi et me roule une pelle. Ok il en veut le « gamin ».

Mon casque à la main qui appui sur son crâne, je lui enfonce ma langue dans la bouche. La sienne répond à mes sollicitations. Nos corps se collent, face à face cette fois. Ma queue raide compresse la sienne qui l’est tout autant. On reste bien 5 mn au pied de l’immeuble à se lécher le museau. En fait jusqu’à ce qu’une locataire qui rentre nous conseille de faire ça chez nous.

Elle à la surprise de nous voir nous engouffrer à sa suite dans l’entrée et l’ascenseur.

Nos grands sourires la font se dérider et elle nous souhaite une bonne soirée alors qu’elle en sort (de l’ascenseur).
Les autres sont arrivés depuis suffisamment de temps pour qu’on les retrouve à poil et déjà en action. Peu vêtu je les rejoints plus vite que Jérèm. Cependant ils n’ont pas le temps de m’entreprendre qu’il est déjà à genoux devant moi à me pomper. Il se débrouille bien et arrive à manger mes 20cm tout entier. Bon c’est vrai qu’il n’y a pas grand mérite, ils ne font que 5 de diamètre !
Je le laisse faire et le relève pour à mon tour faire connaissance. Belle tige de 20 mais un peu plus épaisse. Cela ne m’arrête pas et il glisse son gland tout au fond de ma gorge. Mes déglutitions, alors, le font rugir de plaisir.

Je me relève et le pousse dans une des chambres. J’ai envie de me faire un perso avec ce mec que je sens bien réceptif à mon aura. J’entends Axel retenir Malo qui nous aurait bien rejoint.

Sans fermer la porte nous nous retrouvons seuls.

Petite pelle. Il prend le temps d’admirer le dragon dans son entièreté. Je sens son doigt suivre la courbe de la colonne vertébrale de l’animal jusqu’au bout de sa queue, à l’entrée mes fesses. Il n’ose pas pénétrer.

Moi je n’ai pas cette retenue et alors que nous avons repris notre pelle mes mains glissent de son dos à sa taille qu’il a bien étroite et à ses fesses que mon majeur droit sépare jusqu’à atteindre sa rondelle.
Je masse avec la légère sueur que notre équipée moto lui a provoquée. Il me laisse faire puis écarte sa bouche pour m’informer qu’il est vierge de ce coté là de la sexualité entre mecs.

Ce n’est pas annoncé comme un refus, juste comme une information à prendre en compte.
On bascule sur le lit en 69. Il s’essaye à faire comme moi et après quelques étouffements à déglutir alors que mon gland est déjà tout au fond, il s’y fait.

 Ma bouche glisse de sa verge à ses couilles. Ma main remplace ma bouche sur sa hampe. Collées à sa tige, elles finissent par s’en écarter un peu que je puisse les avoir toutes les deux dans ma bouche. Elles roulent sur ma langue. Il apprécie si j’en crois les grognements qui s’échappent autour de ma queue qui le met en sourdine.  
Je bascule son bassin et attaque sa rondelle. Quand ma langue recouvre le plissé d’une première couche de salive, il laisse échapper un gros soupir. Alors que je le travaille, il ne cesse de me pomper le dard.
A force il se détend et ma langue s’insinue doucement. Quand je le sens prêt, j’ajoute un majeur vite rejoint par le même de l’autre main. Il s’ouvre lentement mais sans réticence. S’il n’a jamais été enculé, il ne refuse pas l’idée que je sois le premier.
Quand j’enfonce les deux doigts au plus profond possible je touche la prostate. Ça le fait se redresser à la verticale et gémir. Il est chaud ! Je le pousse en levrette, le cul bien relevé. Allongé derrière lui les mains qui écartent les deux lobes, j’enfonce langue et salive en prévision de l’enculage. C’est lui qui me supplie de le dépuceler. Kpote sur la queue, gel dessus et dedans son trou, je me place derrière lui.

Il doit me prouver que c’est ce qu’il veut. Je pose mon gland sur sa rosette et me couche sur son dos pour lui murmurer qu’il peut s’enculer dessus. Il teste la résistance de son sphincter par de petites reculade, jusqu’à ce qu’un, un peu plus poussée, fasse pénétrer mon gland.

Un « hargg !! » ponctue mon entrée ainsi qu’une forte strangulation. Je le laisse se détendre et continuer. Quelques 10aines de secondes plus tard il reprend son rapprochement avec moi. Ma queue glisse lentement mais sans interruption jusqu’à ce que nos peaux se collent. Je le prends alors par les hanches et donne le coup de rein qui termine cette première et totale sodomie.

Je reste bien enfoncé. Je le redresse contre moi, tourne sa tête et lui roule une pelle. Il hâlette mais adore la sensation. Je le repousse et entreprend son dépucelage. Je jette un coup d’œil par la porte. Ses trois potes de term nous matent avec les yeux grands ouverts. C’est sûr que c’est une première pour eux aussi de voir leur pote se faire défoncer comme une reine !   

Jardinier

Suite de l'histoire

Aux pilleurs de récits qui n'ont pas assez d'imagination, mes textes, depuis Soumission 5 ont tous été déposé chez " Copyright France " afin de prouver l'antériorité de ma propriété par rapport à vos publications plagiaires sur AMAZONE KINDLE !!

Toutes les histoires du jardinier ici

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

🟢 13 Août | 42

Les nouvelles | 10

Battuage milanais Chubbigdick
Être Heureux Candide78
Marre du virtuel... Nables
Ma deuxième pipe Romain Be
Reubeu dominant soft LyesDuSud
Soirée foot Chubbigdick
Amour gay ... Olivier7891
La petite annonce Frank
Le come back Femelle
Ma première fois Julien

Les série | 32

L'habitat papa | 7 Jam
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7

Pote hétéro de mon frère | 16 Théo3869
1 | 2| 3 | 45 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16

Retour al Futuro | 5 Jam
1 | 2 | 3 | 4 | 5

Rencontre sur decoupageshop.ru | 4 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4

🟢 Août | 37

Les nouvelles | 11

Un Dieu au sauna Antoine
La frustration Abdon14
Aventure dans un foyer Passif73200
Mon meilleur ami gay A.N.T
Boss des Boss | 1 Chris973
Visite à Orléans Julien
Pas comme les autres | 1 Unknown
Pas comme les autres | 2 Unknown
Le Fils de mes voisins | 1 Porphyrogenete
Le Fils de mes voisins | 2 Porphyrogenete
Mon infirmier Trevis00

Les suites | 3

Soumission & Domination | 579 Jardinier
Fantasmes avec un collègue | 5 Jay
La gynécologie pour homme | 2 Duguesclin

Les séries | 23

Amour et libertinage | 13 Cali
12345678910111213

L’ange de la comptabilité | 10 Dej407
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : jeudi 21 mai 2020 à 07:57 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"premiere pipe gay""histoires porno""histoire gay sport""branlette gay""cyrillo histoire"ciryllo"potes de branle""histoire de cul gay""gay viol""porn histoire""gay bouche a jus""histoire gay crade""recit gay""histoire cyrillo""histoire gay soumis"cyrilo"gay recit""recits erotiques gay""gay partouze""blog histoire gay""hds gay""recit erotique gay""cyrillo histoires""branle en foret""j'ai vu mon fils bander""mon cul gay""baise dans une voiture""recits de travestis""ejac gay""n'appréciait pas du tout le rouquin""raidd bar twitter""histoire gay gratuit""bourrage de cul""histoire x gay""mec ttbm""baise entre voisins""histoire de sex gay""histoire gay sport""histoire gay papa""histoires gay cyrillo""cyrillo gay""cyrillo gay""cyrillo gay""sauna bossuet""cyrillo histoire gay""plan sm com""histoire gay papa""histoire minet gay""histoire de sex gay""mes histoires porno""sauna oasis lyon"ciryllo"pute a rebeu""recit sm gay""recit porno gay""histoire gay meilleur ami""histoire gay reel""visite medicale gay"cyrilocyrilllo"histoire gay papa""la bite de mon pere""blog histoire gay""recit depucelage""recit bisexuel""cyrillo gay""texte porno""cyrillo histoire gay""livreur gay""histoire inceste mere fils""histoire gay frere""enculee par son chien""hds gay""bite juteuse""recit sissy""cul homme amateur""amateur nu"cyrillloplanbi"tournante gay""pipe express gay""domination gay""histoires gay sm""histoires gay soumis""hds histoire de sexe"