NEWS :

decoupageshop.ru : foire aux questions
43 réponses
à tes questions !

14 mai

79 histoires

16 mai

& 119 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Première sodomie

Mon mec habite à 100km de chez moi et mon cul a besoin être ramoné. Jai très envie de tester un god vibrant....

J’adore les vacances scolaires. Je ne travaille pas dans l’enseignement, je n’ai donc pas autant de vacances que les enfants. Quelle chance ! Je suis donc obligé d’aller travailler.

Impossible de les laisser enfermés tout l’été à la maison. Ma femme part donc avec eux quelques jours, histoire de les aérer. Et de me permettre de m’aérer aussi. Voilà 6 mois que nous n’avons pas baisé ensemble et encore, ça avait duré le temps de 2 vas et viens rapides avant d’être expulsé pour manque de désir. Moi, la queue raide, obligé de me finir à la main. Le lot de beaucoup d’hommes mariés hétéros.

Fidèle lecteur d’histoires entre mecs, je découvre qu’il existe des endroits où les mecs peuvent se rencontrer pour baiser. Les saunas, de vrais lieux pour se détendre et se remettre en forme. Depuis ce matin, j’ai pris une décision, je me dois d’essayer. Je commence ma journée de boulot et très vite, je recherche sur internet la liste des saunas, qui seraient susceptibles de permettre ce genre de découverte. Certains sont réservés aux femmes, mauvaise pioche. D’autres sont inpiduels, aucun intérêt. Si c’est pour me retrouver seul, autant rester à la maison. Je finis par en trouver un qui semble correspondre à ma recherche. Par sécurité, j’appelle et me fais préciser les modalités d’entrée, les horaires et le mode de fonctionnement. En effet, il est bien réservé aux hommes. Personne ne m’attend à la maison, j’ai donc trouvé comment passer mon début de soirée. Plus rien ne compte au boulot. Je me fous littéralement de ce que mes collègues peuvent me dire ou faire. Je ne suis présent que physiquement mais mon esprit échafaude déjà les plans que je vais pouvoir élaborer. Peu expérimenté encore, je m’imagine plein de choses à faire avec plein de mecs. Tous mes fantasmes sont possibles. Ma queue est raide en continu depuis que j’ai raccroché le téléphone. La journée est très longue.

17h, je quitte le boulot en trombe. Pas question de m’attarder avec des collègues, j’ai une urgence, assouvir mon rêve de rencontres entre mecs.

Je me gare au parking le plus proche du lieu convoité et je finis le chemin à pied. Quelques centaines de mètres à parcourir. Le sauna a une devanture neutre et anonyme. Juste un nom sur une porte. Je tourne la tête à droite, je tourne la tête à gauche, personne dans la rue. Je sonne à la porte, le cœur battant. La porte se déverrouille. Je rentre, je paie l’entrée. Le caissier, un beau jeune mec torse nu, aux pectoraux bien dessinés, me tend une clé de casier, une serviette et une paire de tongs. Il me désigne le vestiaire juste à côté de lui. N’étant pas pudique, je trouve mon casier et me déshabille entièrement, lui montrant ma bite et mon cul. Je pensais l’aguicher, raté. Il me regarde, blasé, comme une vache verrait passer un train. Je place la serviette autour de ma taille et pars à la découverte des lieux.

Un jacuzzi avec 2 mecs dedans se regardant en chiens de faïence. Une piscine de 10m sur 3. Je continue mon exploration. Des douches collectives. Ca tombe bien, j’en profite pour me laver en insistant sur ma bite et ma raie. Un dieu grec s’installe à la douche en face de la mienne. Une vision superbe. Une bite longue et épaisse qu’il caresse sans me regarder. J’insiste, espérant capter son regard ou au moins un signe. Raté, il ne se caresse pas la queue, que je pensais voir grossir, mais il se la lave. Je vois des coulées blanches dégouliner de son prépuce. Il a déjà joui. Pour lui, la partie est finie. Dommage. J’aurais bien sucé sa queue…. Enfin s’il m’avait laissé faire. Il quitte les douches et rejoint les vestiaires. J’arrête l’eau et continue ma balade de découverte. J’entre dans le sauna. 2 mecs sont assis, enfoncés dans leurs méditations respectives. Pas un ne lève la tête. Chacun se fout qu’un morceau de viande arrive ou parte. Je m’installe et épie d’éventuels signes de début de volonté de geste érotique de leur part. Rien à faire. L’un sort, l’autre ne bouge pas. J’ai dû me tromper de jour. Aujourd’hui, les mecs sont là uniquement pour transpirer au sauna. Je reste quelques minutes puis je ressors. Une douche rapide pour me rafraichir et je me dirige vers la porte du hammam. Les serviettes sont accrochées à l’extérieur, je vais enfin voir des bites. 3 mecs sont installés. Celui du milieu se fait sucer la bite par l’un et les couilles par l’autre. Aucune gène de leur part à mon arrivée. Un grand plaisir des yeux pour moi. Je m’assois à proximité pour profiter du spectacle. 3 queues raides à proximité de moi. Je n’ose pas intervenir. Je ne suis pas invité et aucun ne me fait signe d’approcher. Par contre, je regarde avidement ces langues et ces mains passer sur ce corps offert. Je vois ces queues dressées bouger au rythme des ondulations de chacun. Ma queue est raide mais je ne suis pas venu pour me branler seul. Je me remplis les yeux du spectacle mais me rends bien compte que je n’existe pas pour eux. Ils se font du bien, que je sois là ou pas. Il me faut une dose de plus. D’habitude, je vois des queues sur mon pc, là, je vois des queues en vrai s’agiter mais je ne participe pas. Après être spectateur, j’ai envie d’être acteur. Je ressors du hammam et repasse par les douches, avant de me diriger vers la piscine. Je fais quelques longueurs. Des mecs sculptés comme ça devrait être interdit passent à côté de moi, visiblement exigeants, quant à l’éventualité d’un rapport sexuel. Ils gardent leur serviette bien accrochée à leur taille. Sont-ils pudiques à ce point ? Moi, je mets en évidence ma queue. Rien n’y fait. Aucun regard. Je suis transparent. Ils doivent être des habitués du lieu. Ils ne dévoileront leur intimité qu’à l’élu du jour et ce n’est pas moi.

Je monte à l’étage et découvre les cabines avec portes. Certaines sont fermées et j’entends des gémissements, d’autres sont ouvertes avec des mecs offerts, le cul en l’air. Je suis affamé, mais pas tant que ça. J’ai envie d’un échange, pas d’un simple vide-couilles. Des télés montrent des mecs parfaits qui s’enculent. C’est toujours agréable à regarder. Quelques mecs se caressent pour passer le temps, comme s’ils étaient là par obligation. Ils attendent le client qu’ils auront choisi, mais visiblement, ce n’est pas moi. Aucun intérêt à rester là. Je redescends faire un tour au sauna, au hammam, aux douches. Je cherche une bite à sucer, mon plaisir extrême. Quelques mecs se montrent mais aucun ne tente l’aventure. Je peux regarder mais pas toucher. Suis-je tant repoussant ? Non, juste quelconque. Toujours brun, toujours poilu, toujours la même bite disponible et offerte aux regards. Les seuls mecs qui seraient disposés à passer à l’acte ne me plaisent pas du tout. Je préfère garder ma sève pour un coup qui me plaira. En fait, je fais comme tous les mecs qui me plaisent et qui ne me voient pas, je cherche celui avec qui j’aurais envie de baiser.

Je vais sûrement repartir la queue entre les jambes, les couilles pleines. Dommage. J’aurais vu quelques queues dressées en action, c’est déjà pas mal pour une première fois.

Je me dirige vers le jacuzzi. Je m’installe devant un jet et profite des bulles qui passent le long de ma raie et sous mes couilles. Je ferme les yeux et, quitte à ne rien faire avec d’autres mecs, autant profiter des bulles.

J’entends un type entrer dans le jacuzzi et s’installer à côté de moi. Il n’est pas spécialement beau, il a ma taille, mon allure et une queue molle. On se salue et laisse passer quelques instants. J’ai faim de bite. Quel sera l’élu de mes caresses ? Celui qui voudra sera le bon. Je me dis que lui n’est pas un dieu grec, il n’est pas moche et il a une queue. Alors je me transforme en chasseur. Je lève un peu le bassin pour que ma queue flotte au niveau de l’eau. Elle est raide. Il apprécie le spectacle et me montre que sa queue commence à grossir. Je me rapproche de lui et commence à le caresser sous l’eau. Il s’empare de ma queue et la branle doucement. Je lui propose de rejoindre une cabine pour pouvoir nous explorer mutuellement. Il accepte. Nous sortons donc de l’eau la queue à l’horizontale. Les autres mecs présents ne nous voient pas, ou nous voient mais ne réagissent absolument pas. Trop absorbés par l’attente du super mec qui va sûrement venir d’ici la fin de la soirée. Nous remettons nos serviettes autour de la taille. Elles ne cachent rien, mais on s’en fout. C’est pour ne pas avoir à la porter à la main.

On entre dans une cabine. Nos serviettes tombent. Elles ne servaient à rien de toute façon et elles nous gênaient. On reprend nos caresses où nous les avions arrêtées. J’ai envie de ce corps de mec. Il est un peu grassouillet, il n’a pas des abdos dessinés, tout comme moi. Il ne représente pas le mec parfait, tel qu’il est décrit dans tous les récits. Tant mieux, il se prendra donc moins pour une star et il saura forcément me donner du plaisir, comme je pense lui en donner. A ce moment-là, rien d’autre ne compte que ce qu’il a entre les jambes. Je m’agenouille et prends sa queue en bouche. Je suce son gland, mon grand plaisir. Il pousse des gémissements de plaisir et me demande d’arrêter. Il ne veut pas jouir tout de suite. Je me relève et lui s’agenouille à son tour. Il me prend en bouche et me taille une pipe de mec. Il sait ce qui est bon, il sait ce qui fait bander un mec. J’ai, accroché au bout de ma queue, un expert de la fellation. J’ai choisi le bon partenaire. Je ne peux m’empêcher de caresser et d’embrasser sa tête, ses épaules, son dos, ses fesses, que je malaxe. Je ne peux pas me résoudre à l’embrasser sur la bouche, je suis un homme marié, les baisers sont réservés à ma femme. Quelle connerie ! elle, qui ne m’a jamais sucé. Mais bon, j’ai des principes à ce moment-là. Sucer et se faire sucer, oui, embrasser, c’est tromper. Allez comprendre. Il apprécie mes caresses comme j’apprécie sa pipe, mais ce que j’aime par-dessus tout, c’est quand même avoir une bite dans la bouche. Je lui propose un 69, qu’il accepte volontiers. Je m’allonge sur la banquette et il se positionne tête bêche sur moi. Nous pouvons nous sucer tous les 2 en même temps, moi sur le dos, lui à genoux au-dessus de moi. J’ai son gland dans la bouche et je lui caresse les fesses, les cuisses, le dos. J’ai une vue plongeante sur sa rosette, qui frémit à chaque caresse. Et si j’y passais ma langue ? Je lâche sa queue, j’écarte ses fesses avec mes mains et commence à lui lécher le cul. Il soupire de plaisir. Il se rue de plus belle sur ma queue et m’offre son anus à déguster. Il s’ouvre doucement. C’est la première fois que je vois un trou d’aussi près. Alors le lécher, c’est vraiment inédit. Je ne vais pas m’arrêter en si bon chemin, tant qu’il ne refuse pas. Je tente la première phalange de mon majeur. Au moins, pour une fois, je mets en application l’utilisation du doigt d’honneur. Il a l’air d’apprécier. Je remplis son cul de salive et je prends sa bite en bouche. Mon majeur est entré complètement. On dirait qu’il y a un lien entre la pipe que je lui fais et l’ouverture de son antre. Lui, continue à me sucer et apprécie ce que je lui fais. Pourquoi m’arrêter en si bon chemin ? Je lui propose de l’enculer. Euh, je n’ai pas trop l’habitude et tu as une grosse queue. J’ai peur qu’elle ne passe pas. Je vais continuer à t’ouvrir le cul avec mes doigts et dès que tu seras assez ouvert, j’essayerai de rentrer. C’est la technique que j’emploie avec ma femme. Tu es marié ? Oui. Moi aussi ! Nouvelle complicité. C’est vraiment le mec qu’il me fallait. On se comprend. Pas de fausse pudeur entre nous. Nous découvrons tous les deux, au fur et à mesure de nos envies, les joies du sexe entre mecs.

Je reprends ma succion et arrive à entrer un deuxième doigt. Il est complètement détendu. Il sait que je ne lui ferai pas de mal. Il a envie de ma queue. Il me tend un sachet. Une capote ? non, d’abord du gel, pour permettre l’accès d’un troisième doigt. Il ne s’agit pas d’une chatte qui est sensée se lubrifier d’elle-même, mais d’un trou du cul. Il a besoin d’être aidé pour s’ouvrir, surtout qu’il ne voit pas passer des queues tous les jours. Et moi, je n’ai jamais approché ma queue d’un anus. Ni de nana, ni de mec. Le troisième doigt se promène dans son fondement. Ma queue est toujours aussi raide. Je le sens prêt pour la pénétration. Je lui demande de mettre une capote sur ma queue. Je ne suis pas dominateur, je ne lui donne pas d’ordre, mais, honteusement, je n’ai jamais mis de capote et je ne sais pas comment ça se déroule. Je n’ai pénétré que ma femme pour l’instant et je n’ai que sucé des queues. C’est donc une totale découverte et je ne voudrais pas gâcher le moment et débander en me battant avec un préservatif.

Il déroule la capote sur 2 de ses doigts et l’enfile sur sa queue, je continue à jouer avec son anus, sa queue dans ma bouche. Quelle position adopter ? Je lui propose la levrette. Il préfère s’asseoir sur ma queue. Je n’ai donc pas à bouger. Il retire sa queue de ma bouche, je libère son cul. Je reste allongé, la queue à la verticale, encapuchonnée. Il se positionne au-dessus de moi, face à moi, ses pieds à plat de part et d’autre de mes hanches. Sa queue à l’horizontale devant moi. Il descend lentement jusqu’à ce que son trou touche mon gland. Je lui soutiens les fesses et l’accompagne dans sa descente. Je sens mon gland entrer dans ce trou, qui l’entoure de sa chaleur. Rien ne presse, ni pour lui, ni pour moi. Nous sommes tous les deux dans la découverte du plaisir. Chaque seconde qui passe est un moment de partage. Nos limites connues sont déjà dépassées depuis longtemps. Même si nous nous arrêtions à cet instant, ce serait déjà formidable. Nous sommes conscients tous les deux de ce partage sensuel. Mon gland est entièrement en lui. Je lui tiens les fesses pour arrêter la progression et lui permettre de reprendre son souffle. Sa queue toujours raide s’humidifie. Serait-il déjà en train de jouir ? Non, il mouille simplement. Nouveauté pour moi, ma queue ne mouille pas, même après une longue stimulation. Je lâche une de ses fesses pour toucher ce liquide transparent qui perle au bout de sa bite. Instinctivement, je le porte à mes lèvres, moi qui n’ai jamais réussi à goûter mon sperme. Je ne connais pas ce mec, mais une telle complicité nous unit que tout ce qui me passe par l’esprit est réalisable. Je replace ma main sous sa fesse, non pas pour reprendre la progression de la pénétration mais pour soulever tout son corps et l’amener vers ma tête, que je relève au maximum vers lui. Mon gland est entièrement entré dans son cul et ma langue est tendue au maximum vers son gland. J’avale tout ce qui sort de son méat. Une sensation magique. Nos bites ne sont pas assez longues pour nous permettre des vas et viens sur toute la longueur mais déjà, cette position est extraordinaire. Au prix de contorsions extrêmes de mes cervicales, j’arrive à mettre son gland entièrement dans ma bouche. C’est pin. Il apprécie autant que moi cette pipe en même temps que la pénétration. Mes muscles du cou ne sont pas assez développés pour tenir sur la durée. Mes biceps ne sont pas non plus de compétition. Je fatigue. A contre-cœur, je lâche son gland et mes mains accompagnent ses fesses pour qu’il prenne possession de la totalité de ma bite. Laissons faire l’attraction terrestre, en plus de notre attraction mutuelle, pour faciliter la pénétration jusqu’à mes couilles. Son intestin s’est ouvert sans douleur apparente. Ma pipe doit y être pour quelque chose. Il est entièrement accroupi sur moi, ses fesses touchent mon bassin. Je le maintiens en position, pour savourer ce plaisir. Je me sens bien en lui et lui semble apprécier le moment. Nous avons les deux un sourire aux lèvres. Mais ne nous endormons pas ainsi. Il pousse sur ses genoux pour remonter ses fesses le long de ma queue et commence un lent va et vient. Mes mains caressent ses fesses, bien sûr, mais aussi ses cuisses, es mollets, ses pieds. A chaque fois qu’il remonte, je relève ma tête pour récupérer avec ma langue les nouvelles gouttes qui perlent au bout de son gland. Le temps s’est arrêté. Aucune envie de tester une autre position. Nous sommes en harmonie. Après un temps indéterminé de ce jeu, je sens une vague de plaisir nous envelopper. Son cul serre ma queue, il gémit et me dit qu’il va jouir. La pression sur ma queue me fait éjaculer dans son cul, à l’abri de la capote. Lui m’éjacule sur le visage et le torse. Il s’assoit sur ma queue pour reposer les muscles de ses jambes. Je continue de promener mes mains sur son corps et ma main étale son sperme dans une caresse autour de son gland. Comme moi, il est très sensible du gland après l’éjaculation. Il pousse de petits gémissements qui nous font rire tous les deux. Ma queue se ramollit et sort d’elle-même. La sienne est redevenue flasque. Son prépuce reprend sa place. Nous nous aidons mutuellement à nous relever. Il veut m’embrasser, je tourne la tête en m’excusant. En pleine contradiction avec moi-même. Je suis capable de sucer sa queue, de lécher son sperme, d’inonder son cul de ma salive mais pas de l’embrasser. Il n’insiste pas. Nous avons tout de même pris un sacré pied. Ruisselant de sueur, nous remettons notre serviette autour de notre taille, quittons la cabine et nous dirigeons vers les douches communes. Il n’y a plus personne. Nous rejoignons les vestiaires, nous rhabillons et sortons. Un rapide au-revoir sur le trottoir et nous nous séparons. Un coup d’œil sur ma montre, c’est l’heure de la fermeture du sauna. Normal qu’il n’y ait plus personne. Dans la ville, toutes les boutiques ont baissé leur rideau. La journée est finie.

J’ai des étoiles dans les yeux. Je reprends ma voiture et je rentre à la maison. Je peux reprendre ma vie officielle.

Erox

Auteur

Autres histoires de l'auteur : Première sodomie | À 2 c’est bien, À 3 c’est mieux | Erox | Sea, sex and sun | A mon tour d’y goûterDu cliché fantasmé à la réalité | Une arme de séduction massiveUne voiture à tout faire

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

79 HISTOIRES DE MAI

15 Mai | + 20 histoires

Les nouvelles | 11

Ma première fois inattendue Alex
Une femme qui aime les Hommes CN34
Le producteur de films X Femelle
Full service Matskin
Hommage à Maitre Alexandre Franck
Confiné ... | 1 Esteban80
Confiné ... | 2 Esteban80
Confiné ... | 3 Esteban80
Confiné ... | 4 Esteban80
À l'Atlas Femelle
Un flacon de poppers Femelle

Les suites | 9

Evans VS Hemsworth | 2 Bearwan
Bizutage chez les "Alphas" | 2 NathanOst
Le joli Fruit | 2 Oakspirit
Un boucher | 3 Rsexenc
Le volleyeur et le rugbyman | 7 Dolto
Le volleyeur et le rugbyman | 8 Dolto
Soumission & Domination | 564 Jardinier
Soumission & Domination | 565 Jardinier
La rébellion | 7 Sylvainerotic

La danse de decoupageshop.ru

Histoire co-écrite de decoupageshop.ru & Romain.
Sur chaque page, decoupageshop.ru commence le chapitre, Romain le termine. 15 pages publiées

Nouvel épisode : 14 Mai Page 15

Épisodes :
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15

11 Mai | + 9 histoires

Les nouvelles | 8

Joint & Pipe Yanis
Première pipe Louisbg
Joint & Pipe Yanis
Première pipe Louisbg
Please come back home Jules
En prison AlexBandry
Bus de Nuit Femelle
Confinement avec papa Chris.77

Les suites | 1

La rébellion | 6 Sylvainerotic

9 Mai | + 8 histoires

Le syndrome du membre fantôme
2 saisons !

Le syndrome | Saison 1 Mickaël
S1-1 | S1-2 | S1-3 | S1-4 | S1-5 | S1-6 | S1-7 | S1-8
Le syndrome | Saison 2 Mickaël
S2-1 | S2-2 | S2-3 | S2-4 | S2-5 | S2-6 | S2-7 | S2-8

Mai 2020 | 58 histoires

Les nouvelles | 50

Une fin de soirée révélatrice Matthieuparis
Mon premier patron de restaurant Semoussi
Daddy’s home ! Dej407
Dompter l’indomptable Ninemark
Tromperie anglaise Louisallenk
Philouchubby Philnours
Boss rebeu LyesDuSud
Rebeu dominé | 1 LyesDuSud
Rebeu dominé | 2 LyesDuSud
Retrouvailles Silver
Bizutage chez les "Alphas" NathanOst
Première queue au porte-à-porte Antominet
Une arme de séduction massive Erox
Tradition Grecque | 1 Mathieu
Tradition Grecque | 2 Mathieu
Les muscles en esclavage Luca Flores
Mon voisin Seck59
Mon pote de Foot Jarod_el
Mon gendarme | 1 Nonodt92
Mon gendarme | 2 Nonodt92
Mon gendarme | 3 Nonodt92
Quand l’alcool désinhibe Marseille14
Une voiture à tout faire Erox
Hammam Marrakech LE7
Je suis un hétéro Mascareignes
Fisté par l’équipe de rugby Jersanvi
Les fantasmes de Cali | 1 Cali
Les fantasmes de Cali | 2 Cali
Travaux de peinture Fauvette
Jules et moi Domijoueur
Chaud à l'IDM JSC75
Piscine | 1 LE7
Piscine | 2 LE7
Madrid LE7
Pédicure LE7
Trop beau LE7
Confinement LE7
Rue Saint-Denis LE7
Volley de plage LE7
WC publics LE7
Dans le vestiaire Nonodt92
Le gardien Nonodt92
Premier plan à 3 Nonodt92
Poulain Frank
Toute première fois TKjur39PASS
Premières fois à trois Ldan
Le travesti de Saint Clair Françoise
Françoise Françoise
Ma première histoire Françoise
Ma 3eme histoire Françoise

Les suites | 8

Desperate Housewives | 4 Bearwan
Soumission & Domination | 562 Jardinier
Soumission & Domination | 563 Jardinier
Coup de foudre | 2 Mec du 85
Weekend avec mon Boss | 3 Sub75
Weekend avec mon Boss | 4 Sub75
Weekend avec mon Boss | 5 Sub75
Weekend avec mon Boss | 6 Sub75

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : vendredi 20 mars 2020 à 11:42 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut

Online porn video at mobile phone


"bite juteuse""recit gay cyrillo""exhib dans les bois""j ai couché avec mon prof""histoires gay gratuites""histoire gay internat""histoire de mature""blog histoire gay""ma premiere bite""atlantide sauna paris"cyrilllo"recit gay rebeu""histoire gay pute"cyrillobiz"recit erotique gay""histoire gay black""histoire gay scato""1er sodomie""masseur gay""recit gay eros""histoire de cyrillo""histoires cyrillo""j'ai senti battre ses couilles contre ma chatte""histoire gay porno""histoire de gay soumis""histoire routier gay""homme mur gay""plan sm gay"gai-eros"histoire gays""luxure gay""histoire de sex gay""histoire gay premiere fois""histoire minet gay""gay amateurs""photo gay gratuite"zobapapa"cyrillo dial""lieux de rencontre gay""cyrillo gay""branle en foret""histoires gay cyrillo""blog histoire gay""histoires cyrillo""gay cyrillo""histoire esclave gay""histoires cyrillo""beurs gays""blog de cyrillo""histoire gay militaire""histoire gay scato""histoire rebeu gay""histoire gay soumis""cirillo gay""histoire inceste gay""porno gay pere et fils""sauna california rennes""pute a rebeu""histoires gay sm""histoire gay cirillo""gay cyrillo""recit herotique""recit gay cyrillo""histoire gay internat""ma premiere bite""première fellation""recit gay arabe""dépucelage anal""blog histoire gay""recit x gay""erog blog""histoires zoophiles""bdsm histoire""histoire gay plage""gay wc""histoire gay routier""histoire gay plage""recit pornographique""histoire rebeu gay""histoire gay prof""mec enculé""recit erotique gay"