NEWS :

1er Sept.

decoupageshop.ru : foire aux questions
54 réponses
à tes questions !

163 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Péripéties lors de la séance de pose à l'atelier...

Paris. Butte Montmartre. Dans les hauteurs. 

Je m’engouffre rapidement dans l’atelier d’art de ma sœur. Un atelier d'artiste lumineux. 

Lana a dix ans de plus. Elle a réussi et sa vie professionnelle et sa vie personnelle. Elle est mariée. Je suis le parrain de sa fille. Lana travaille et crée dans son atelier. Elle donne également des cours permettant de progresser artistiquement et acquérir des techniques.

Si je vous raconte tout cela, c’est que Lana me considère un peu comme son bébé de frère étant donné qu’elle s’est beaucoup occupée de moi par le passé. 

Et là, rien ne change. Elle me dépanne aujourd’hui comme souvent chaque mois car j’ai besoin de sous pour finir la fin du mois. Je fais des études en agronomie. Elle m’a dit de venir à l’atelier pour 11h pétantes . Je viens souvent pour servir de modèle pour un buste ou pour un portrait. 

Au téléphone, elle m’a dit l’air mystérieux qu’elle pourrait avoir besoin de moi un peu plus que d’habitude. 

Bon ok. Je suis dans l’atelier. Je l’attends.

Lana arrive, toujours aussi rayonnante, solaire ! Elle m’embrasse affectueusement et me dit en me regardant droit dans les yeux  : « mon modèle a eu un impératif de dernière minute et m’a fait faux bond, du coup, j’ai besoin de toi, tu es prêt ? »

Moi : «  oui, bien sûr»

Lana: «  au fait, Caroline est là également. Tu l’as déjà croisée en soirée avec moi. »

Là, je vois passer Caroline sa modèle féminine habituelle vêtue d’un simple châle. D'habitude, je ne croise jamais ni Caroline ni aucun modèle que ma soeur utilise pour ses cours.

Je me dis que Lana doit avoir plusieurs cours en même temps aujourd’hui.

Je regarde  Lana l’air intrigué tout en lui répondant affirmativement de nouveau.

Lana sourit et me dit : «  tu te mets à poil sans slip sans chaussette et tu me rejoins dans ma salle de sculpture. »
Moi : «  comment ça, à poil, Lana, non, sérieux!!  Torse poil  comme d’habitude c’est suffisant !»
Lana : « à poil nu comme un ver! Dans ma salle de sculpture, now! J’ai besoin de toi tout nu cette fois-ci.»
Moi : « bon ok mais c’est parce que c’est toi et que tu vas me payer! »
Lana : «  si tu fais bien le taff, je te paierai un peu plus que d'habitude. Mais il va falloir être sérieux, y mettre du tien et ne pas bouger, ah oui, très important ne  pas bander! Nan je rigole»
Moi : «  comment ça ne pas bander? »
Lana: « rejoins-moi, tu comprendras! »

La désinvolture de ma soeur est des plus déroutantes.  Je me déshabille. Heureusement que je prends soin de moi, que je me suis douché avant de venir et que je me suis rasé comme il faut où il faut. En fait, je n'épile rien. Je fais juste en sorte que mon pubis soit paysagé et ne ressemble pas à un buisson sauvage.

Je rejoins Lana et je vois une estrade. Caroline est déjà sur l’estrade, toute nue sans son châle. C’est une très belle nana. Elle s’amuse à me frôler tout en me claquant la bise sur la joue. 

Caroline à Lana : «  tu avais raison. Je ne lui fais aucun effet. Il ne bande pas. Tant mieux. Ce sera moins gênant d’être collée à ton frère. »

Caroline se positionne  sur l’estrade et s’installe comme Lana le lui demande. 

Lana me positionne sur l’estrade et me colle artistiquement à la jolie plante qu’est Caroline. 

Évidemment, je confirme, ça ne me fait ni chaud ni froid. Je ne bande pas. Ben non, moi mon truc c’est les garçons. Et les filles, ça n'a jamais fait monter mon sexe au garde à vous. Tu me diras. Tant mieux dans la présente situation.

Lana: «  bon vous ne bougez plus Caro et Alexandre, on en a pour une petite heure. J'accueille quatre  élèves dans quelques minutes. 

Les quatre élèves arrivent. Dans la position où je suis, je ne vois pas arriver les trois jeunes femmes et le jeune homme. j'entends une voix d'homme qui se mêle aux voix féminines.

Lana : « vous connaissez tous Caroline. Lui, c’est Alexandre, mon chouchou de frère. C'est mon petit Alex»

Les élèves s’installent tous à leur station de travail. Et c’est parti. Chacun s'active sur la toile de son chevalet.

Le jeune homme qui doit avoir mon âge est positionné dans mon angle de vue. 

Je le vois. Il me voit.

Je le regarde. Il me regarde. 

Au moment où nos regards se télescopent, je me mets à bander de ouf. Je m’aperçois que je dois bander fort car ma partenaire de pose Caroline a eu une réaction de recul et de surprise avant de se reprendre en toute professionnelle qu’elle semble être. Elle me fait un clin d’œil .  Ca l’amuse beaucoup . Moi, ça me gêne plus qu’autre chose. Elle suppose que cette réaction de mon sexe n'est pas dû soudainement à notre proximité.

J’ai tout le loisir de mater le jeune homme brun aux yeux d’un vert! Lui visiblement n’est pas en reste.

Lana: « Oui Anne, tu peux accentuer les ombres ici. Non Catherine, il faut plus de nuances. C'est très bien Marie, tu es sur la bonne voie.»

Lana: « Léo,...euh...Léo.... c'est intéressant ton parti pris pour représenter les deux corps que tu as sous les yeux.  il serait préférable de prendre cet accessoire pour donner de l’amplitude au mouvement que tu veux souligner. Il va te falloir un peu plus de temps pour faire des observations plus fines et plus exactes. J’aime  la précision et l’exactitude que tu apportes à ce travail. »

Je me demande pourquoi Lana a eu une hésitation en approchant du chevalet de Léo.

Et la pose continue ainsi pendant une heure. A un moment, Lana dit aux filles  Anne, Catherine et Marie que leur travail est satisfaisant pour cette fois. Lana les invite à couvrir leur chevalet d'un drap et à ranger leur matériels. Lana prend congé des filles.

Par contre, je la vois s’attarder auprès de Léo . Lana ne donne pas congé à Léo.

Lana : « dis frérot, tu peux rester encore un peu? Je libère mon joli modèle féminin. Et je te garde toi. C’est ok, Alex? »
Moi : « ok »
Lana : « Léo, il faut que tu peaufines les traits du visage et du cou de mon frère. Il faut que tu sois plus précis surtout pour passer l’examen bientôt. Ah oui, et il faudra que tu puisses peaufiner également ces parties là. Je te laisse un peu plus de temps avec mon frère. Mon frère me passera un coup de fil quand tu auras finalisé ton travail. Ok?
Léo «  ben ok merci pour ton aide Lana."

Je vois que Léo est devenu rouge comme une pivoine.

Les trois élèves féminines sont donc déjà parties. 

Lana invite Caroline à se rhabiller. Caroline se décolle donc d'un coup de moi , prend un châle, s'enroule dans le châle, descend de l'estrade pour aller se rhabiller.

Et là, je vois le regard horrifié de Lana. Je bande comme un taureau. Plus possible de cacher mon érection. Lana est gênée mais garde le silence. Lana est devenue rouge également sûrement gênée vis-à-vis de Léo.

Caroline se retourne une seconde et ajoute:
«  oui Alexandre bande de fou mais je n’y suis pour rien. »
Elle me fait un clin d’œil et regarde Léo qui ne sait plus où se mettre.

Léo, lui, en profite et continue à se rincer l’œil. Il ne perd pas une miette de mon anatomie.

Lana: « Léo, bon Léo, comme tu le vois, tu fais de l'effet à mon frère, pas de doute."
Moi "Lana, quand  même!"
Lana : "C'est un fait. La gente féminine ne te fait jamais cet effet-là. La gente masculine il apparaît que  oui.
Lana à Léo : "Maintenant que Caroline a quitté l'atelier, je vais en faire de même. Tu pourras fermer après moi ainsi vous ne risquez pas d’être dérangés? »
Léo : "ok, je viens fermer derrière toi »
Lana: « merci.  tu m’appelles frérot , ok? »
Moi: « ok compte sur moi »

Lana quitte l'atelier.
Léo ferme derrière elle.

Nous voilà tous les deux seuls, Léo et moi.

Je reste donc à me faire « croquer » à distance.

Léo a de plus en plus de mal à se concentrer.

Un moment Léo va chercher une étole. Il me la tend sans se presser avec douceur.

Il me drape de l’étole. Et il commence à caresser mon corps à travers l’étoffe. Je continue d’avoir une érection de fou. A travers l’étole on commence à voir le tissu devenir humide au niveau de mon sexe. 

C’est gênant oui et non. 
On se rapproche. 
Je me suis mis debout.
Nous sommes au même nouveau. 
Nous sommes de taille similaire.
Je vois que son pantalon se tend au niveau du pubis.
Il bande de fou aussi.

Je sens que nous sommes en train de basculer l’un vers l’autre.
Nos corps se rapprochent, se touchent, se tutoient.
Léo fait tomber son pantalon dévoilant  son slip moulant ses formes. Puis il laisse tomber également son slip.

Léo «  nous sommes à égalité maintenant. Tous les deux nus comme des vers. Tu bandes. Je bande. Nous bandons.
Moi : «  oui nous bandons. J’ai très envie de te caresser plus intimement."
Léo : «  Ne te gêne pas. Vas-y . Suis partant pour que tu partes à la découverte de mon corps »

Léo commence à me pincer les tétons, à droite puis à gauche, il me lèche les tétons avec gourmandises. Mon sexe fait un saut. Mon sexe reprend de l’ampleur.
Et là, Léo fond sur mon sexe en érection. Il gobe littéralement ma hampe jusqu’à la garde. Je me surprends à poser ma main gauche sur sa tête et à accompagner pour qu’il aille le plus loin possible.

Il va et vient. 

Puis Léo me lance d'un trait rapide sans respirer «  avant, attends, tu permets?
Moi : « oui »
Léo : « tu me laisses dix minutes?
Moi : « ok »

Puis d’un bond, il saute de l’estrade. Il me demande de ne plus bouger.

Il enlève le drap qu’il avait jeté sur son chevalet. Il reprend son matériel. 

Je le vois s’affairer sur son dessin. 

Au bout de dix minutes, Léo m’invite à regarder son dessin, sa façon de nous représenter Caroline et moi imbriqués.....et là, quelle n’est pas ma surprise de voir qu’il m’a dessiné moi, tout seul, tout nu. Pas de Caroline.Pendant  dix minutes, Léo s'affaire sur sa toile. En dix minutes il a pu peaufiner la façon dont mes muscles se dessinent sur mes cuisses et sur mes bras. Il a également rajouté quelques centimètres en longueur à mon sexe qu’il a dessiné en érection.  Il a également épaissi mon sexe en circonférence. Léo a également dessiné mon gland de façon plus visible. Léo a également rajouté quelques poils pubiens clairs.

Le résultat est très chouette. C’est un dessin des plus érotiques. 

Dire que Lana a joué son jeu lorsqu’elle s’en est aperçue. Autant je pense que Lana le fait pour faire progresser Léo. Autant je pense que Léo a plus que craqué pour mon anatomie.

Léo m’a quand même représenté avec une érection des plus réelles certes mais des plus conséquentes.

Léo: "Maintenant mon dessin te représente parfaitement au cm près de partout"

Léo pousuit : « quand tu auras fini de t’admirer ou plutôt d'admirer ma superbe création de ton anatomie, je voudrais bien continuer les choses où nous les avons laissées. Toujours partant?

Moi: «  oui, suis moi. Lana a un super canapé dans son bureau. « 

Léo : « super idée . Je te suis »

Je me retrouve avec Léo sur la canapé xxl. 

Léo reprend les choses où nous les avions laissées. Léo me reprend en bouche. Ce qu’il suce divinement bien. Je suis assis sur la canapé. Léo est à genoux devant moi. Il va il vient sur mon sexe avec sa bouche. Il joue avec sa langue, avec ses lèvres pour faire frissonner mon sexe de plaisir. Je ne sais même plus où j’habite tellement c’est délicieux. Je mets mets deux mains sur sa tête et je l’invite à aller de plus en plus loin, ce qu’il fait. S’il continue ainsi, je ne vais pas tenir beaucoup plus longtemps. 
Avec mes mains , je le fais lâcher prise sur mon sexe et je le fais remonter de ma hampe à mes lèvres.
Nous nous embrassons avec volupté. Les lèvres de Léo sont charnues et douces. Un vrai plaisir à lécher .

Léo se positionne bien sur moi pendant que nous nous embrassons. On se frotte  l’un sur l’autre. 

Léo prend nos deux sexes dans sa main et il nous masturbe de plus en plus énergiquement. 

Je sens que nous allons bientôt jouir. 

Et le summum c’est que nos sexes se mettent à trembler et à cracher en même temps. 

Nous sommes éreintés tellement c’était bon. Nous avons tous les deux joui dans son poing. Quel délice.

Heureusement que Lana n’est pas là. Car nous avons copieusement gémi.

Léo : «  pour tout te dire, je n’étais pas parti pour faire un nu de toi en faisant abstraction de la présence de Caroline. 
L’idée m’en est venue quand j’ai commencé à t’observer pendant la séance de pose.  Heureusement ta sœur est cool et ne pense qu’à nous faire progresser artistiquement."
Moi: « tu auras peut être besoin de peaufiner ta technique du nu homme. Si tel est le cas, je sus à ta disposition quand tu veux.... voilà mon 06 au cas où »
Léo: «  je te donne mon 06 aussi tout court. Juste quand tu auras envie de me revoir habillé ou nu.. »
Moi : «  chouette. Merci »
Léo: "On se rhabille. Tu appelles ta soeur?"
Moi : "Ok"

J'appelle Lana. Lana arrive. Léo a déjà dissimulé sa toile sous le drap.

Léo et moi prenons congé l'un de l'autre à regret. Nous nous embrassons une dernière fois. Léo file prendre le bus.

Lana n’a fait aucun commentaire ni à Léo ni à moi en arrivant dans la salle où la pose avait eu lieu un peu plus tôt. 

Une fois que Léo a pris congé, Lana soulève un à un les draps qui dissimulent les chevalets. Elle découvre celui de Léo en dernier.

Et là elle s'exclame : "C'est moi ou Léo a rajouté des centimètres  et des poils à ton sexe? Léo a représenté ton sexe en érection. C'est un très beau travail. Surtout lorsque tu sais que Caroline était collée à toi et que le corps de Caroline dissimulait tes parties intimes, Très chouette."

Lana rajoute : «  j’avoue que Léo a le compas dans l’œil concernant tes parties intimes! »

Moi : «  Lana, sérieux! « 

Lana : «  Nan c’est vrai. Léo est talentueux. Et tu es une source d’inspiration pour le faire avancer sans aucun doute. »

Moi : « si tu le dis, c’est que tu dois avoir raison. »

Lana remet le drap sur le chevalet. Lana me sourit.

Moi, je reste silencieux et je lui souris.

Lana lit en moi comme un livre ouvert. Elle a bien compris qu'il s'était passé quelquechose de particulier en son absence, mais de cela, nous ne parlerons pas car ma soeur respecte toujours mes jardins secrets amoureux.

N’hésite pas à m’adresser ton avis sur cette histoire. Continue sans modération à me donner tes avis par mail.  Il est toujours intéressant de savoir comment vous avez apprécié l’histoire et la façon de mettre en scène l’histoire.  Vous pouvez communiquer avec moi via mon adresse mail 

Je tiens également à rappeler et à insister sur ce que decoupageshop.ru a déjà indiqué sur le site. Les histoires que les auteurs vous donnent à lire sont des histoires parfois vraies, parfois partiellement fictionnelles, parfois voire totalement fictionnelles. Quel que soit le degré de littérature des productions, ces histoires appartiennent à leurs auteurs respectifs et n'ont pas à être "pompées" pour apparaître dans des livres de romance publiés par d'autres. Cela fait toujours un choc de retrouver ses histoires dans un livre de romance. J'invite les auteurs de romance en mal d'inspiration à chercher ailleurs que dans mes histoires et dans celles des autres auteurs du site.

Sasha Minton

Autres histoires de l'auteur : Péripéties... | Piste de danse jouissive | Histoire de Post-its

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

🟢 1er Sept. | +26

Les nouvelles | 26

Plan d'un soir | 1 Chuuuut17
Plan d'un soir | 2 Chuuuut17
Expérience des saunas Hellboy62
Le nouveau voisin latino Jhbichaud
Un soir d’été Wmax
La salope | 1 Balous
Mon prof de techno rebeu Chris.77
Jean Claude Frank
Dorian, mon mâle Ddapell
Les deux blacks du métro Femelle
Plan suce rapide dans mon parking Femelle
À disposition pendant une nuit Alex
Mon père, ce cobaye Valent1
La soirée étudiante Femelle
Chez un client Femelle
Mon daddy… PierreH
Duo d'avocats | 1 Sasha Minton
Duo d'avocats | 2 Sasha Minton
Exposition à Lisieux Julien
Vacances découverte Ludo64
La salope du dimanche Abdon14
Initiations en Bretagne Kiwis
Partie de campagne Chrysippe
Copains d’école Frank
Baisé devant la loge de la concierge Femelle
Petit Slip José

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : samedi 2 mai 2020 à 16:34 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"histoire routier gay""recit gay cyrillo""sling gay""histoire gay jeune""recit fellation""bonne lope"cyrillo.biz"cyrillo dial"cyrillo"histoires gay cyrillo""blog histoire gay""gay cyrillo""histoires zoophilie""gay dominateur""histoire bondage""histoires gay eros""branleentre potes""baise dans les bois""histoires cyrillo""encule a sec""partouze bisexuel""histoire depucelage gay""cyrillo gay""recit erotique travesti""histoire gay college""histoire gay jeune""histoire gay sexe""histoire de sex gay""vide couille""baise entre voisins""histoire gay prof""sexe shop lille""grosse pute gay""bizutage gay""surpris entrain de se branler""histoire gay papa""premiere experience gay""récits gay""tournante gay""chienne gay""recit gay rebeu""gais eros""histoire gay vestiaire""histoire de sex gay""histoire gay prof""cyrillo histoire gay""histoire gay cousin""gay soumis histoire""cyrillo biz"cyrillo.com"histoire gay routier""histoires sexe gay""pipe express gay""blog de cyrillo""photos gay gratuites""exhib dans les bois""beau mec a poil""gay cyrillo""histoir gay""baise avec papa""histoire gay lycée""cyrillo histoires""cyrillo 2018""autostoppeur gay""recit hds""histoire cyrillo""gay soumis histoire""cyrillo histoire""elle suce dans le train""gay zoophilie""cyrillo gay""histoire gay zoophile""histoire incest""histoire gay pompier""histoire gay cyrillo""histoire gay entre frere""travesti enculé""histoir gay""histoires gay eros"cyrillo.biz"histoire soumis gay""premiere sodomie gay""sauna gay lille""hds gay""histoire d inceste gay"