NEWS :

4 août

decoupageshop.ru : foire aux questions
52 réponses
à tes questions !

11 août

168 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Jeux innocents et dérapages

Chapitre 1 | Une présentation s'impose

Le lycée, ça craint, encore plus quand tu ne rentres pas dans les “normes”. Non, je n’étais pas le sportif que les gens adoraient, pas non plus le mec marrant de la classe, ni le mauvais garçon un brin attirant.

Mais pour couronner le tout, j’allais devoir changer de lycée puisque ma famille allait s’installer en pleine campagne dans le sud de la France.
Le lycée public plus proche de la maison en pleine campagne paraissait assez peu plaire à mes parents, ils avaient donc suggéré que j’aille dans un lycée privé pour assurer de meilleurs résultats que ceux de l’année passée qui m’avaient fait frôler le redoublement. Seul souci : la distance entre ce lycée et mon nouveau chez-moi. La solution de l’internat était tombée, j’ai préféré ne pas l’ouvrir (vu mes notes de l’an passé) en me disant que, au pire, c’était une nouvelle expérience à tenter et que je pourrais essayer de “recommencer à zéro”.

Ah oui, j’oubliais, moi c’est Adri, et si j’écris ici c’est que j’ai eu envie de raconter en quelque sorte mes aventures en reprenant du début. Et le début, c’est à cette année d’internat durant laquelle j’avais pour objectif de passer mon bac. Je plante ici un peu le décor, en espérant avoir de bons retours constructifs histoire de voir si je continue à raconter mes histoires.

C’est donc un petit puceau de 18 ans tout frais que vous avez sous les yeux.

L’été était déjà bien avancé lorsque l’on mit en route le déménagement, on quittait la ville du nord pour la campagne du sud au pied des montagnes.
Le trajet fut assez chiant et je vous passerais les détails du déménagement. Je dois juste reconnaître qu’en voyant la maison et les alentours, je me rendais vite compte que la vie n’allait pas être si terrible que ça, on allait habiter une jolie maison à deux étages, typique du coin d’après mes parents, entourée de champs et de forêts à perte de vue, quelques granges, fermes, éparses, le premier voisin tenu à bonne distance de la maison. Pas de quoi se plaindre.

Les cartons déballés, tout installé plus ou moins en quelques jours, je décidais de prendre un des vélos que nous avait achetés mon père, décidé à “vivre au grand air”, lui l’homme d’affaires qui lâchait rarement son ordi.
Bref, j’ai décidé d’aller faire un tour, habillé de mon short et de mon débardeur par cette chaude journée d’été. Comme dit juste avant, beaucoup de nature, de la chaleur et, chose que je n’avais pas forcément calculée, un relief plutôt vallonné. Autant dire que j’ai craché mes poumons de citadin et que la forêt que j’ai traversée fût l’occasion toute trouvée d’une pause à l’ombre.

Je dégoulinais de sueur. J’allais torpiller ma gourde à ce rythme-là. Profitons de cette pause pour vous parler de moi et ma sexualité.

Vide de toute expérience, je m’étais limité à fantasmer sévère en mattant mes potes sous la douche après le sport, sans que jamais rien ne se passe, j’aimais les corps des mecs en général, je ne suis pas une personne difficile de ce point de vue là, la situation et l’attitude du mec m’excitent plus que les muscles saillants et des traits de visage façon top-modèle en papier glacé. Il m’est arrivé de me taper de furieuses branlettes en repensant aux mecs qui se savonnaient sous la douche ou à la façon dont mes potes se “chamaillaient ” virilement en sortant de la douche. Serviettes claquées contre des paires de fesses rondes ou encore des mecs à poil assis sur le même banc qui se choppent par le coup pour matter une vidéo. Cette ambiance de camaraderie des vestiaires a nourri nombre de mes pollutions nocturnes et je pense que certains de mes fantasmes, fétiches actuels découlent de cette ambiance propre à me faire éjaculer des litres de foutre durant mon adolescence. Ces odeurs de vestiaires, la sueur des corps chauds, pleins de vigueur, ces boxers souillés de bite que l’on changeait à la fin de la séance, ces chaussettes blanches qui ne l’étaient plus que de nom. Bref vous aurez compris vers quoi mon cœur, euh, ma queue balance. Ouf, rien que d’y repenser je bande au milieu du bois assis sur mon tronc d’arbre.

Coup d’œil à droite, à gauche, personne. Je pousse le vice jusqu’à sortir ma teub par la jambe de mon short en lycra ? Allez, feu, je vais me la toucher encore une fois.
Ado, je pensais vraiment avoir des problèmes niveau branlette, plus d’une fois j’ai eu des ampoules à la queue à force de tirer ma crampe furieusement. J’aimais ça, je l’avoue. Sortir mon gros chibre et l’astiquer. Je n’étais pas un beau mec sur qui tous les regards se tournent au lycée ou dans la rue, mais je n’étais pas un laideron non plus. J’aimais mon corps, mince, d’allure plutôt normale, imberbe du torse, mais plutôt poilu sur le reste du corps, peu de sport suffisait à me conserver un corps “en forme”, et un cul assez rebondi. Niveau queue, je suis gâté, rien à redire, mais bon, tant que ne rentrera nulle part et ne donnera du plaisir à personne ça ne servira à rien selon moi. Bref, j’avais comme tout bon ado, un beau début d’addiction au porno et des fantasmes en pagaille dans ma tête.

C’est donc tout naturellement qu’en été, par cette chaleur, le zob lui aussi s’échauffe, et me voilà la queue sortie au bord d’un sentier forestier, le cul sur un tronc d’arbre, t-shirt passé derrière le cou, une odeur de sueur flottant de temps à autre jusqu’à mes narines. J’en profite pour snifer mes doigts pleins d’odeur de queue et boxer. Je déchausse une sket histoire de sniffer un peu. Les soucis de déménagement et de la rentrée étaient bien loin, et les fantasmes bien présents. Je rechausse. Les odeurs ajoutées aux images des pornos vus la veille, ou des histoires de cul lues sur le net ont vite fait de propulser une grosse éjac sur mon torse. Je lèche le sperme chaud sur ma main. Autant vous dire qu’avec ma passion pour le foutre je n’allais pas essuyer mes abdos et que le t-shirt et le boxer allaient boire du foutre en plus de la sueur de la rando. De quoi alimenter la sturbe de ce soir ! Que du bonus !

-       Bonjour, et bon courage pour le retour avec cette chaleur !

OH PUTAIN !
Je ne l’avais même pas entendu arriver, je vois une tête blonde passer à vélo : mec de mon âge, bien charpenté. Je lève la main pour saluer puis me rends compte que le sperme est encore sur mon abdomen. Il poursuit sa route et moi je me dépêche de replacer mon t-shirt. Croisons les doigts pour qu’il n’ait rien remarqué. Ou que je ne le recroise plus jamais. La honte, autant dans ma tête l’exhib était une bonne idée, autant en pratique…

Note

Voilà pour le chapitre 1, j’espère qu’il saura vous donner envie d'en lire plus, n’hésitez pas à me faire vos retours (). J'avoue me laisser parfois embarquer par les descriptions, mais pour un premier chapitre, je ne peux pas trop faire autrement. Promis, bientôt du cul bien chaud ! la bise !

Auteuranonymex

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

38 HISTOIRES D'AOUT

🟢 1er Août | 38

Les nouvelles | 11

Un Dieu au sauna Antoine
La frustration Abdon14
Aventure dans un foyer Passif73200
Mon meilleur ami gay A.N.T
Boss des Boss | 1 Chris973
Visite à Orléans Julien
Pas comme les autres | 1 Unknown
Pas comme les autres | 2 Unknown
Le Fils de mes voisins | 1 Porphyrogenete
Le Fils de mes voisins | 2 Porphyrogenete
Mon infirmier Trevis00

Les suites | 4

Dressage 4 Andreprofeco
Soumission & Domination | 579 Jardinier
Fantasmes avec un collègue | 5 Jay
La gynécologie pour homme | 2 Duguesclin

Les séries | 23

Amour et libertinage | 13 Cali
12345678910111213

L’ange de la comptabilité | 10 Dej407
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : mercredi 26 février 2020 à 09:27 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"recit gay routier""elle suce de force""recit gay routier""recit hds""histoires de salopes""covoiturage gay""histoire gay domination""recit gay beur""histoire gay domination""bizutage gay""je suce mon pere""image de cul""gay en foret""cyrillo 2018""histoires gay cyrillo""histoires gay porno""premiere experience gay""plan suce""histoire de cyrillo""histoire gay grosse bite""histoire porno gay""histoire gay internat""recit gay routier""histoire gay mature"cirylloplanbi"zone dial""histoire routier gay""baise entre cousins""recit porno gay""histoire gay sm""histoire gay inceste""recit erotique travesti""histoires erotiques gay""histoire cyrillo"cyrillo"sling lille""vide couille""histoire gay cousin""mon frere me baise""le site de cyrillo""elle suce dans le train""strip tease gay""histoires gays cyrillo""j ai couché avec mon frère""histoires hards""histoire gay routier""recit erotique voyeur""gaie eros""histoires de culs""histoire scato"gaygratuit"elle branle son petit frere""histoire gay zoophile""partouze bi""histoire gay cirillo""depucelage violent""autostoppeur gay""histoire de baise gay""roux gay""lope gay""histoire sex gay""histoire gay prof""histoire gay jeune""recits porno gay""histoire gay internat""histoire x gay""chris evans torse nu""plage naturiste gay""actif soumis.com"histoiresx"auto fellation""cyrillo histoire""cyrillo texte""blog gay naturiste""anal gay""sexshop lille""histoire gay routier""histoires de travesti""histoire gay x"