NEWS :

15 août

decoupageshop.ru : foire aux questions
53 réponses
à tes questions !

26 août

158 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Mon homme de ménage…
une expérience bandante !

J’ai 42 ans, je suis bi célibataire et vis dans un appartement cossu dans l’Ouest parisien.
Depuis longtemps mes fantasmes réguliers étaient d’imaginer d’avoir ponctuellement un employé de maison pour y pratiquer les tâches ménagères… en tenues sexy, voire quasiment dénudé.
Mon appartement étant au quatrième dans un petit ensemble d’immeubles très classe qui n’excèdent pas cinq étages, je n’ai pas de vis-à-vis à moins de 60 mètres, autrement dit à l’abri d’un grand nombre de voisins. Cette situation me permet d’ailleurs chaque fois que la météo est clémente de m’étendre nu sur le transat de mon balcon ou déjeuner à poil au soleil.
Ces situations sont très fréquentes et je n’ai jamais considéré que je devais me cacher des quelques regards vagabonds vers mon appart. Ceci dit, je suis à peu près certain qu’un jeune voisin d’une trentaine d’années habitant l’immeuble d’en face se délecte de mes apparitions en tenue d’Adam, car très souvent et bizarrement il apparaît aussi sur son balcon dans les mêmes instants et la plupart du temps il est soit avec une serviette de bain enroulée autour de sa taille, ou maillot de bain minimaliste ou en boxer et parfois nu lui aussi. Je l’ai plusieurs fois surpris avec de petites jumelles à la main ou posé sur sa table de terrasse… Un second homme d’une soixantaine d’années au cinquième étage sur ma gauche va plus loin que mon jeune voisin, car dès qu’il me voit nu sur mon balcon, il sort dans le même appareil et se paluche en quasi permanence dans ma direction sans aucune retenue. J’ai aussi remarqué qu’une femme vivant seule à priori d’une quarantaine d’années s’installait sur son balcon pour lire et se rinçait l’œil toutes les cinq minutes sur mon corps dénudé. Ces situations de voyeurs ne me gênent absolument pas, j’irai même jusqu’à avouer qu’elles m’excitent beaucoup. Pour les autres voisins qui pourraient me mater, ils ne le font que rarement ou sont carrément indifférents.
J’en reviens donc à mes fantasmes qui me taraudaient de plus en plus, j’avais vraiment envie de voir un mec en string et tee-shirt assurer mon repassage ou passer l’aspirateur dans ma chambre ou dans le salon et moi être là uniquement pour le mater quand je voulais…
Un jour je décide donc de faire paraître une petite annonce sur un site de rencontres gay auquel je suis inscrit :
« Cherche homme de ménage 25/35 ans pour petits travaux en appartement. Condition particulière les prestations se feront en tenue légère sexy voire en totale nudité. Pas sérieux s’abstenir »
Je ne savais pas si un lecteur mordrait à l’hameçon, mais je m’étais enfin lancé. Après avoir posté ma requête, je me suis presque amené à penser que je serai considéré comme un voyeur pervers et que peut-être mon annonce serait blacklistée.
Pas du tout, l’annonce est parue le lendemain sur le site.
Je n’ai pas dû attendre longtemps pour savoir si des prétendants au poste proposé allaient se manifester ! Après cinq jours, c’est sept demandes qui m’ont été faites via le site, je n’en revenais pas !
Je sais que le monde du travail est un peu saturé, mais il semblerait que ce créneau pourrait bien être un débouché pour les employés de maison ouverts à quelques exigences spécifiques quant aux tenues de service imposées par l’employeur !
Sept demandes, comment vais-je choisir ? Comment vais-je recruter le mâle idéal pour ces tâches ?
Soyons clairs, je n’attendais pas un pro du nettoyage… Qu’il ait les notions de base pour assurer le ménage me suffisait. Mon objectif premier était bien de profiter et mater à ma guise un beau mec chez moi en tenue bandante, mon annonce n’avait pas été tournée aussi clairement, mais les demandeurs d’emploi qui avaient répondu n’étaient certainement pas dupes !
J’ai ainsi éliminé trois titulaires qui ne correspondaient pas à mes critères, deux avaient 52 et 59 ans et le troisième était taillé comme un rugbyman pesait 95 kg avec une pilosité trop abondante à mon goût.
Ensuite deux autres sont passés à la trappe, car un de 37 ans était hétéro et l’autre semblait être une grande folle de 22 ans.
Il n’en restait plus que deux en lisse, là j’hésitais, car après avoir échangé avec eux, ils m’avaient envoyé chacun leurs photos visage et corps, deux beaux mecs l’un châtain clair aux cheveux courts, les yeux noisette de 28 ans qui se prénommait Nathan et le second qui m’avait adressé une photo plus suggestive qui avait un petit cul de rêve légèrement galbé, il était blond aux cheveux mi-longs, les yeux bleus, 1,81 m pour 68Kg il avait 26 ans et se prénommait Cyril.
Ce second candidat m’a fait tourner la tête durant toute la nuit, je l’imaginais passer le balai dans le couloir, son petit cul à l’air derrière un tablier de travail… Hummmm, j’en ai bandé une partie de la nuit.
Le lendemain je le contactais par téléphone, nous avons discuté pendant au moins trois quarts d’heure pour se jauger, se comprendre. Il m’a dit être gay passif, il avait été en couple avec un quadra durant 1 an, il était étudiant en informatique et cherchait à se faire un peu de sous pour s’offrir quelques extras.
À aucun moment il ne m’a demandé combien je proposais pour cette prestation peu commune, c’est moi qui lui ai demandé si 100 € pour trois heures de travail lui convenaient, sachant que je lui proposais de lui fournir les sous-vêtements (Strings, jock-strap, tangas, boxers, maillots de bain…) neufs et à sa taille.
Il me donna son accord sans sourciller et nous nous sommes alignés sur une prestation hebdomadaire pendant un mois. Nous avons validé le samedi matin de 9 h 30 à 12 h 30.
Le lendemain on se rencontrait à la terrasse d’un café afin que chacun se voie en chair et en os et décide ou non de poursuivre cette petite expérience hors du commun.
Il est arrivé en tee-shirt blanc et bermuda rouge, il était plein de charme et super excitant, sa chevelure mi-longue lui donnait un style de surfer californien. Ses yeux bleus clairs éclairaient ce visage juvénile.
Il m’a dit n’avoir jamais fait ce genre de prestation, mais que l’idée l’excitait beaucoup d’autant qu’il est adepte du nudisme.
Je ne lui ai pas caché que cette démarche était le fruit de mes fantasmes, que je le materai beaucoup durant ses tâches et que je me permettrai s’il est OK de le caresser parfois.
Je lui ai rappelé les règles de notre contrat, lorsqu’il arrivera je lui dirai quelle tenue il devra porter, cette tenue pouvant changer durant les trois heures de ménage. Parfois je lui demanderai de travailler en string ou en boxer, parfois uniquement revêtu d’un simple tee-shirt mi-long…
Il m’a reconfirmé son total accord pour ces conditions d’embauche de mec à mec, je l’ai senti impatient à l’idée de me servir de boy.
Enfin, il me donna ses tailles 38 et M, afin que j’approvisionne en sous-vêt dans mon magasin préféré situé dans le Marais.
Nous nous quittâmes en nous faisant la bise et en nous donnant rendez-vous pour sa première mission de mec de maison pour dans quinze jours.
Les deux semaines qui ont suivi m’ont paru bien longues, j’attendais le samedi fatidique avec une impatience évidente.
Le premier mardi qui suivit notre première entrevue je suis allé acheter quelques sous-vêtements… Ou plutôt vêtements de travail pour mon employé !!!
Strings ficelle, string-filet et string semi-fermé au niveau des fesses, boxer court à fleurs exotiques, tangas blanc et parme, jock-straps Addicted orange et bleu, mini-slip cuir, boxer à boutons CK…. Une parfaite garde-robe très complète pour mon serviteur et déjà bandante à l’idée de les voir portés par ce beau jeune homme !
Mon petit vendeur habituel fut surpris par la quantité que je venais de sélectionner et que je m’apprêtais à lui payer, il me dit : « Eh bien, en voici un qui va être gâté ! », car connaissant ma taille et savait donc que ces sous-vêtements ne m’étaient pas destinés, je lui sourit en lui adressant un clin d’œil.
Je pris en plus, un débardeur filet noir, un tee-shirt blanc à motifs et un rose à manches hyper courtes.
Je règle le montant astronomique, les sous-vêtements dans cette boutique sont superbes, mais en général bien chers. Le jeune commerçant me dit :
« Je vous en offre un, aller choisir celui qui vous plait ».
Après l’avoir remercié, je suis revenu avec un mini slip marin du Garçon français pour moi, j’adore la coupe et la taille basse.

Enfin, le fameux samedi arriva !
Je n’avais pas beaucoup cloué l’œil de la nuit précédente, pensant à l’admission de mon employé dès 9 h 30 le lendemain matin.
9 h 23 le carillon du hall retentit alors que je sortais de la douche à poil finissant de m’éponger :
« Bonjour, c’est Cyril »
Mon cœur battait la chamade : « OK, vas-y c’est ouvert ! »

Quelques instants après je l’attendais sur le palier en peignoir et nu dessous, il sortit de l’ascenseur, un petit sac à dos sur l’épaule, en tee-shirt jaune, jeans et sandales d’été.
« Salut Cyril ! Tu vas bien ? »
« Oui, merci. »
« Entre, je t’en prie »

Une fois entré je le suivais du regard, ce beau gosse qui vient me servir à domicile… Mon fantasme allait se réaliser !
Je referme la porte derrière moi :
« Vas-y, entre dans la deuxième chambre, je t’ai mis tes affaires, tu vas te changer ici et la salle de bains est aussi dispo si tu le souhaites »

Il me regarde et ne sachant trop quoi me dire, il aperçoit le paquet de sous-vêtements étalés sur le lit :
« Mais vous avez dévalisé le magasin ?... Alors Je commencerai par quoi ? »
« J’ai un peu de repassage, puis un coup d’aspirateur dans le salon et une remise en ordre de ma chambre et on verra peut-être pour la vaisselle à essuyer s’il te reste du temps »

Il attendait au milieu du couloir, hésitant…
« Alors, entre dans la chambre d’amis, tu vas te mettre en tenue… Pour commencer, j’aimerais que tu mettes ce boxer court à boutons Calvin Klein. »

« OK, m’sieur, il est très beau ! »
« Je l’ai choisi, car moi aussi j’aime les sous-vêt. Blancs… et les boxers à boutons m’excitent beaucoup à mater, à porter ou à palper »

Il tire son tee-shirt et le pose sur le lit, il dégrafe son jeans et le fait tomber, il vire ses chaussettes et pose le tout bien rangé sur le lit de la chambre, il est maintenant en boxer noir, sa peau est uniformément couleur miel et très peu poilue, je découvre ses galbes de fessier parfaits et bien dessinés, il se tourne d’un quart de tour et là je vois le paquet bien calé dans ce boxer qu’il porte à merveille, l’image est parfaite, je suis très satisfait de mon embauche, c’est vraiment un beau jeune mâle comme je les aime !

« Tu es très beau Cyril ! » lui dis-je.
« Merci m’sieur c’est gentil, mais je ne suis pas encore en tenue », me rétorque-t-il avec un léger sourire.

Sans attendre, il fit tomber son boxer noir en vrillant son corps légèrement par fausse pudeur, m’offrant uniquement la vue de ses belles fesses lisses, il prit le boxer blanc à boutons CK et l’enfila aussitôt, je n’ai eu que le temps d’apercevoir le bout de son gland avant son insertion dans le boxer, il ajusta son paquet et étira la ceinture et la fit claquer afin de s’assurer qu’il lui allait parfaitement.

« C’est pile poil ma taille, merci il me va parfaitement, il est très sympa »
« Tu as raison, parfaitement est le mot approprié » lui répondis-je, je t’en ferai cadeau à la fin de ton contrat si tu veux.

L’avantage des boxers à boutons c’est que la forme du sexe se trouve accentuée et que la bosse au niveau de la braguette s’en trouve renforcée… un vrai plaisir pour mes yeux de voyeur confirmé !

« Te voilà en tenue de travail, c’est top ! Maintenant au boulot », lui dis-je.
« Super ! À vrai dire ça me fait drôle de bosser dans cette tenue, mais ça m’excite un peu aussi ! »
« Alors on sera deux ! »

Je lui montre la planche à repasser dans l’angle du salon, le fer était déjà en chauffe… Mon boy se mit au travail. Je m’aperçus qu’il avait défait un bouton de son boxer, certainement pour donner de l’aisance à son sexe qui me semblait de bonne taille.
J’avais enfin chez moi un jeune beau mec en petite tenue sexy comme employé de maison ! Assis dans mon canapé en peignoir je ne quittais pas des yeux ce beau petit cul de blondinet se mouvoir au gré des mouvements de repassage.
À un moment Cyril se retourna et me fit un léger sourire puis continua son repassage. À chaque vêtement terminé il se retournait et apportait le fruit de son travail sur la table du salon et là je bandais rien qu’à mater son paquet bien moulé et par l’ouverture de sa braguette libérée une bonne partie de sa queue recourbée.
Son repassage dura au moins trois quarts d’heure et très souvent il se caressait ou les fesses ou bien son paquet qui pointait pas mal… Moi je me caressais la queue en bouquinant… j’étais totalement dans mon trip.

« Voilà, c’est terminé ! » Me dit-il.
« Parfait Cyril tu es l’homme qu’il me fallait, je vais te demander de passer l’aspirateur dans le salon, il est prêt et très silencieux, mais pour ça j’aimerais que tu mettes le jock bleu Addicted, il est dans la chambre »
« Bien monsieur » me répond-il en allant vers la chambre en dandinant son petit cul de façon semi-provocante, il revint quelques instants plus tard revêtus du jock parfaitement ajusté sur son jeune corps de rêve, le paquet bien en évidence et son petit cul parfaitement dégagé… un vrai délice !

« Voici ma nouvelle tenue, elle vous convient ? »
« Ouahhh ! Tu es parfait, tu portes ce jock à merveille », son sexe était bien emballé et de belle taille dans ce sous-vêtement Addicted à large ceinture.
« Tu peux y aller, passe un coup d’aspirateur autour de la table basse du canapé et des fauteuils », lui dis-je.

Mon boy se mit en action sans discuter, en se penchant pour mettre en route l’appareil il tendit son petit cul vers moi et j’avais une vue parfaite sur son entrejambes qui laissait sans problème voir les formes bien rondes de sa paire de couilles bien pleines… un vrai régal !

Je me délectai de ce spectacle intime, un mec en jock, le cul à l’air et le paquet bien emballé en train d’aspirer mes tapis de sol, c’était au-delà de toute espérance, d’autant que ce petit voyou se positionnait bien pour me tendre son cul de petite pute, il savait qu’il me faisait un effet bandant.
Je n’hésitais pas à me toucher en le matant et décidai de faire tomber mon peignoir, j’étais allé me tirer un expresso en cuisine et le consommait lentement en matant mon employé blondinet sexy… ma queue à mi-chemin entre molle et tendue, décidément cet employé de maison ne me laissait pas indifférent… Bien au contraire !

Après une demi-heure d’aspiration des tapis et moquette, Cyril arrêta l’appareil et le rangea.

« Voilà c’est faits, que dois-je vous faire d’autre ? »
La question posée ainsi m’aurait bien tenté de répondre une bonne pipe… mais je m’étais promis de ne pas me laisser aller vers cette tentation scabreuse… du moins pas maintenant !

Me voyant à poil il me dit : « Vous êtes très sexy et bien bâti, j’aime beaucoup, vous êtes le patron idéal ! »

« Merci, Cyril, maintenant je te propose d’aller faire ma chambre, mais avant je te demande d’enlever ton jock et enfiler le tee-shirt blanc mi-long »

« OK, me répondit-il… et dessous ? »
« Rien, tu ne mets rien, la longueur du tee-shirt devrait te couvrir un minimum les fesses… et j’adore ce type de tenue d’intérieur très suggestive »
« Bien m’sieur, comme vous voulez ! »

Il était très docile et obéissant mon boy, ainsi il part vers la chambre se changer et moi dans ma chambre pour enfiler un string blanc demi-fermé sur les fesses qui moule bien mon appareil génital.
Mon boy apparaît en tee-shirt mi-long qui lui arrive juste au niveau du gland décalotté et pendant, je distingue tout juste sa paire de couilles derrière… Hummmm qu’il est beau mon employé de maison !

« Parfait, tu me plais beaucoup », je lui tape sur les fesses et lui dit :
« Allez au boulot, occupe-toi de ma chambre maintenant, c’est un peu le souk »

Il entra dans ma chambre et commença par ramasser mes vêtements et mon mini slip laissés négligemment au pied du lit, à chaque fois qu’il se penchait je découvrais ses belles fesses et sa raie bien lisse, puis ses couilles pendantes qui tapaient son entrejambes à chaque mouvement… Il prit mon mini slip bleu et l’examina sous toutes les coutures :
« Il est super mignon, je vous imagine bien avec ! »

« Oui je le porte très souvent, la matière est super agréable et très légère », lui répondis-je.

Il me dit en retour :
« Moi il m’arrive de ne rien porter sous mes shorts ou pantalons de jogging »

« Moi aussi parfois »
Durant notre conversation un brin érotique, mon string ne pouvait plus rien cacher de mon érection et je n’avais pas non plus envie de la dissimuler, en se retournant voyant mon string tendu à l’extrême et laissant ainsi apparaître latéralement mes couilles rasées, il me glisse :
« Eh bien, vous ne semblez pas insensible à ma tenue de travail ! »

Moi sans sourciller :
« Tu as raison, de moins en moins je ne regrette d’avoir lancé cette annonce folle, tu ne peux pas savoir combien je suis ravi, tu corresponds à mes fantasmes les plus chauds et les moins probables Cyril »

« Merci, m’sieur, c’est gentil, moi aussi j’éprouve beaucoup de plaisir à ce genre de douce soumission, vous m’initiez à quelque chose de très érotique entre mecs, je n’y aurais jamais pensé »

Ce petit salaud n’hésitait pas à s’allonger sur le lit pour tirer naturellement au maximum vers ses épaules le tee-shirt afin que son cul ou son service trois pièces soient totalement découverts, je n’en pouvais plus de voir ce jeune gay quasi à poil dans ma chambre dans cette tenue qui appelait au viol consenti.

D’un coup rapide je fis valser mon string sur le lit et plaquais mon boy sur le lit, nos deux bites étaient déjà tendues, je lui enlève son tee-shirt, il ne résista aucunement, on sentait une totale adhésion à mon attaque charnelle, naturellement il s’accroupit en me tendant son cul de petite pute soumise, je lui lèche l’entrejambes et sa belle rosette juvénile, ma langue explorant un peu plus en profondeur il gémit en écartant au maximum ses fesses de petite salope :

« Mais monsieur… » Me lança-t-il ironiquement « Je n’ai pas terminé votre chambre… »

« Ne t’inquiètes pas de la chambre mon grand, on va certainement froisser un peu les draps ! » lui répondis-je super excité par mon jeune employé de maison.

J’ouvre mon tiroir de table de nuit et prends mon gel, je lui enduis le trou en enfonçant gentiment mon majeur et en titillant sa rondelle, je tartine légèrement ma bite tendue et commence à l’introduire en douceur, il commence à gémir de plaisir, j’enfonce ma queue jusqu’à ce que mes couilles s’arrêtent sur sa raie et j’astique mon boy en mouvements doux et réguliers, mon passif se délecte en lançant de petits gémissements de plaisirs, j’accélère le rythme, il est parti mon blondinet, ses cris augmentent et il remue son bassin pour profiter au maximum de cette enculade jouissante, il aime la bite c’est une évidence ce jeune pédé, mon érection est douloureuse, mais tellement excitante, je largue une série de jets dans son cul de pute, il est aux anges mon blondinet…
« Oh ouiiiiiii, encoreeeeeee »

En me retirant les derniers jets sont pour sa raie, il se retourne et m’offre sa bite bien tendue que j’engouffre dans ma bouche et je le pompe au maximum, je lui suce les couilles légèrement poilues et bien pendantes, je reprend son gland que je pompe sans modération et là il me crie :
« Attention… je vais larguer… »

Je reçois alors plusieurs jets de son sperme chaud en pleine figure, sur les joues, l’œil gauche et mes cheveux, ses jets ne semblaient pas s’arrêter, il avait de la réserve ce petit cochon, mon torse, mes épaules puis le reste sur les draps, un vrai geyser !

Épuisés nous nous sommes roulés pelles sur pelles durant une demi-heure, notre étreinte mutuelle était très forte, on s’était bien chauffés tous les deux.

Vers midi et quart :
« Il va falloir que je parte m’sieur, j’ai cours dans une heure ! »

« Dommage, que le temps est vite passé ! »

Il fila vite fait sous la douche, la porte ouverte j’ai pu me délecter une dernière fois du magnifique corps de mon nouvel employé de maison, un vrai délice ! »

À peine séché il enfila son boxer, son pantalon, son tee-shirt, il me déposa un baiser sur mes lèvres :
« À bientôt m’sieur, le prochain coup j’essuierai la vaisselle c’est promis ! » me dit-il en riant.
« OK, mais juste avec un tablier s’il te plait, afin que je mate ton petit cul de salope » lui répondis-je.

Il s’éclipsa vite, trop vite en éclatant de rire et en chantonnant… son emploi d’homme de ménage semblait le combler, le job parfait pour un étudiant gay corvéable à souhait.

Moi de mon côté, j’avais enfin trouvé mon employé de maison idéal, il ne me restait plus qu’à attendre sa prochaine mission, il faudra que je lui demande s’il prend les chèques emploi-services !

Corentin

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

🟢 21 Août | 46

Les nouvelles | 21

Un bon rebeu Jeunemecpassif
Apéro sexe Jeunemecpassif
Au cinéma Tigay62
Maitre Karim et ses amis | 1 Lope75
Mon mec, ce voyeur Sylou69
Médé Romao
Mon homme de ménage Corentin
Leçon de biologie Bioman
Complexe sportif Tim Tim
Première expérience en sauna Summerof67
Mon chéri adoré Bebouille77
Une soirée à l'hôtel Rsexenc
Dans la tente Frank
Le cousin de mon mec Valent1
Pas si hétéro que ça | 1 X_ray
Pas si hétéro que ça | 2 X_ray
Mon « grand frère » Chris.77
Sauna Hammam Léandre
Fantasme d’un hétéro Culrieux
Le professeur d’espagnol Jeremy18
Le mobile home Frank

Les série | 25

Mariage Kabyle | 12 CalinChaud
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12

Flash | 7 Zack
Intro | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7

Hétéro endurant | 6 Seithan
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6, Fin

🟢 Août | 79

Les nouvelles | 21

Battuage milanais Chubbigdick
Être Heureux Candide78
Marre du virtuel... Nables
Ma deuxième pipe Romain Be
Reubeu dominant soft LyesDuSud
Soirée foot Chubbigdick
Amour gay ... Olivier7891
La petite annonce Frank
Le come back Femelle
Ma première fois Julien
Un Dieu au sauna Antoine
La frustration Abdon14
Aventure dans un foyer Passif73200
Mon meilleur ami gay A.N.T
Boss des Boss | 1 Chris973
Visite à Orléans Julien
Pas comme les autres | 1 Unknown
Pas comme les autres | 2 Unknown
Le Fils de mes voisins | 1 Porphyrogenete
Le Fils de mes voisins | 2 Porphyrogenete
Mon infirmier Trevis00

Les suites | 3

Soumission & Domination | 579 Jardinier
Fantasmes avec un collègue | 5 Jay
La gynécologie pour homme | 2 Duguesclin

Les séries | 55

L'habitat papa | 7 Jam
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7

Pote hétéro de mon frère | 16 Théo3869
1 | 2| 3 | 45 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16

Retour al Futuro | 5 Jam
1 | 2 | 3 | 4 | 5

Rencontre sur decoupageshop.ru | 4 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4

Amour et libertinage | 13 Cali
12345678910111213

L’ange de la comptabilité | 10 Dej407
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : dimanche 28 juin 2020 à 07:39 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"hds histoire gay""histoire gay sport""histoire gay cyrillo""recit gay premiere fois""blog histoire gay""histoire gay eros""mon pere me baise""baise au sauna""histoire gay entre frere"cyrillo"chatroulette gay parle moi""histoires erotiques gay""enculé par un cheval""histoires gay"cyrillo.biz"histoire gay black""recit gay sex""recit sodomie gay""histoire gay pere fils""demain nous appartient gay""histoire de sex entre homme""histoire gay pompier"cyrillogay"hds gay""gay salope""beurette twitter""avaleur de sperme""cyrillo gay"cyrillobiz"histoire de depucelage""histoire gay soumis""pute a jus""baise chaude""blog de cyrillo""histoire gay crade""plan uro""recit gay erotique""blog histoire gay""histoire gay sm""histoire gay plage""histoires gay cyrillo""bear gay""histoire de gay""baise en soirée""histoire gay salope""histoire gay ado"bicurieux"histoire gay cyrillo"ciryllo"histoire gay sexe"sunbeachclub"gay cyrillo""histoires cyrillo"ciryllo"recit gay cyrillo""atlantide sauna paris paris""lope a dispo""histoire de soumission gay""bdsm histoire""histoire gay jeune""hds histoire de sexe""amateur nu""homme mature gay""histoire gay soumission""enculer par un chien""langue dans le cul""histoire de depucelage""cyrillo gay""histoire gay cyrillo""gay master nantes""lope gay""recit erotique travesti""histoire gay crade""cyrillo gay""histoires cyrillo""enculee par son chien""petit cul serré""histoire gay pere""histoire gay cyrillo""blog gay naturiste""branlette piscine""histoires gay cyrillo""histoire erotiq""histoire gay mature"ciryllo"histoire gay cyrillo""histoire sexe entre homme""histoires coquines gratuites""sauna california"cyrillogay"histoire gay college"