NEWS :

4 août

decoupageshop.ru : foire aux questions
52 réponses
à tes questions !

150 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Les fantasmes de Cali

Chapitre 2 | Contrôle renforcé

Le fantasme suivant ... Je ne suis pas sûr de vouloir qu'il se réalise, mais il m'excite à fond !

Comme c'est un fantasme, les protagonistes n'ont pas de capote, alors on ne le dira jamais assez : sortez couvert.

Contrôle renforcé.

Étant nomade, je parcours les routes au gré des saisons et de mes envies, dans mon petit fourgon.

Ce jour-là il fait beau, je suis sur une petite route de campagne.
Soudain une voiture de gendarmerie apparaît dans mon rétro.
Ils vont à vive allure. Je rase le bas-côté pour les laisser passer.
Ils me doublent, le flic côté passager me regarde.
Les cheveux longs, un fourgon aménagé trop stylé, ça ne loupent pas : petits coups de giro, clignotant, et nous voilà à l'arrêt sur le côté.

Celui côté passager et un 3eme,sur la banquette arrière, sortent. Le conducteur reste au volant de son véhicule.
Pendant que l'un vient à ma fenêtre pour contrôler mes papiers, l'autre fait le tour du fourgon.
Je détaille celui à ma fenêtre. Il est jeune, plutôt mignon, une bonne carrure. Il est hésitant, il doit débuter.
L'autre revient. La trentaine, une bonne carrure lui aussi même si on peut voir un ventre naissant. Il a un visage sévère.
Le jeune :"tout est en règle, monsieur"
OK, l'autre doit être son supérieur.
Celui-ci jette un coup d'œil dans l'habitacle, il bloque sur le rideau derrière moi... Comme s’il ne savait pas...
Lui :"vous vivez dedans ?"
Moi :"oui"
Lui : "OK vous allez descendre du véhicule, on va le fouiller."
Puis à son collègue :"petit, va chercher des gants."

Je descends, ouvre la porte latérale.
Le jeune revient ganté, avec son collègue resté au volant. La trentaine lui aussi, il ne cache pas sa bedaine.

Bon, je n'en mène pas large. 30 secondes et il trouve mon sachet de weed, je l'avais laissé poser négligemment sur mon lit.
Après cette trouvaille, le jeune déborde de bonne volonté. Il soulève ma couverture, pensant trouver d'autres sachets.
Aïe ! Tout sauf ça !
Il tombe sur mes 2 godes. C'est vrai que la veille je me suis offert un petit plaisir en solitaire.

Le jeune saisi le plus long, 21cm.
"hey, monsieur, vous avez vu ça ?"
Le flic à la bedaine se désintéresse du sachet d'herbe et vient prendre le gode.
"eh ben, on a mis la main sur une petite tapette bien salope"
Le contrôle se poursuit, ils tombent également sur mon lubrifiant :"c'est quoi ce truc ?"
Moi, de plus en plus rouge de honte :"c'est du lubrifiant."

Une fois terminés, les 3 se rassemblent de l'autre côté de mon fourgon.
J'entends le flic à la bedaine insistant, puis après quelques minutes, le plus jeune qui s'exclame :"vous êtes sérieux monsieur ?!"

Les 3 reviennent vers moi et celui qui semble être le chef me parle.
"bon, en théorie on doit te faire le test de dépistage... Mais bon, on est entre adultes, les faits ne sont pas si graves, on peut peut-être s'arranger..."
Bon, je ne suis pas idiot, mais dans le doute : "et comment on peut s'arranger ?"
Celui à la bedaine déballe le matos : "je suis sûr que tu as une idée..."

Je me mets à genoux, le gars me cale sa teube entièrement dans ma bouche, met ses mains derrière la tête et me la baise. Heureusement qu'elle est encore molle.
Remarque qu'une fois dure, elle ne fait pas beaucoup plus peur.
Il stoppe et sort. Son chef me présente sa queue, déjà raide. De grande taille, elle dispose d'un gland massif.
Je le prends en bouche, il est trop beau pour que j'y résiste.
La bedaine :"regarde comment elle aime cette salope... Aller le jeune, vient tester."
Il refuse.
La bedaine se rapproche, je repasse sur sa queue.

Après quelques minutes, la bedaine me relève en me tenant par les cheveux et me jette en direction de mon fourgon.
"aller salope, on va te faire crier un peu"

Jambe au sol, ventre sur le lit, le mec crache sur sa queue et perce ma fleur
Pas de capote, pas de lubrifiant, la douleur est intense.
Mais le mec est déjà en train de s'activer, comme un lapin.
Mon cul mouille, je souffle à chaque fois que son gros bide tape sur mes fesses.
Passer la douleur des 1ers instants, ce n’est pas si terrible... Ce n’est même pas terrible du tout, mais la bedaine prend son pied et finit en moi.

Il sort du fourgon et me laisse là. J'entends son collègue lui dire "tu ne l'as pas fait beaucoup gueuler la salope !"
Et lui répond :"t'as vu ce qu'elle se met dans le fion ?"

Le chef entre et me met une tape sur le cul.
Il saisit le lubrifiant et en fait couler sur ma fleur offerte.
Je pense, à tort, qu'il va être plus doux.
Je sens son énorme gland écarteler ma fleur, puis sa longue hampe.
Il n'y va pas comme une brute, mais pas avec douceur non plus. Pendant tout le cheminement de sa verge en moi, je gémis, je me tortille.
Il vient me tenir par la taille et, d'un coup sec, me rentre les derniers centimètres.
Je gueule. Je sens ses couilles contre mes fesses.
Il attend que je me calme puis commence une sodomie sur toute la longueur de sa queue.
Il accélère, je gémis, je m'accroche au drap.
Je sens son membre me remuer les entrailles, ses bourses claquer sur mes fesses.

D'un coup il sort, me tire par les cheveux, me met à genoux et me cale son gland en bouche.
Le mec grogne et je sens plusieurs jets remplir ma bouche.
Il me baise un peu la bouche le temps de débander. Son jus, que je n'ai pas avalé, coule le long de mon menton.
Quelques gouttes tombent sur ses chaussures, il me colle une baffe.
"salope, nettoie"
Tout en me tenant par les cheveux, il amène mon visage face à sa chaussure. Je me retrouve obligé de la lécher.
Ça dure un moment, ma langue étant elle-même pleine de jus.

Enfin nous sortons.
Le jeune me rend mes papiers pendant que je remets mon pantalon, un air de dégoût sur le visage.
Pourtant il y a un sacré barreau sous son tissu.

Il profite que ses collègues se sont éloignés pour me dire : "il y a une petite clairière à 5km, vous y serez tranquille. J'essaierai de vous ramener votre sachet"
Euh... OK

De toute façon, après tout ça, j'ai plus vraiment envie de conduire. Je rejoins la forêt, puis la clairière. Effectivement c'est un beau coin.

Le soir venu, un bruit de moteur vient troubler ma tranquillité.
C'est une voiture civile, mais c'est bien le jeune, toujours en tenue, qui en sort.

Le mec s'approche. Il sort un sachet de sa poche et me le tend.
Au moment où je vais le saisir, il l'éloigne.
"hop hop hop ! Ce n’est pas gratuit."
Moi :"je croyais que ce n’était pas votre truc ?"
Lui :"c'est surtout que je ne voulais pas le faire devant mes collègues... J'adore les salopes comme toi, on va bien s'amuser. Maintenant à poil !"

Je commence à poser mon t-shirt sur la chaise longue.
Lui :"et où je vais mettre mes affaires ? Ça, c'est pour moi, toi tes affaires, c'est par terre."
Même s'il fait beau, ça n'a pas été le cas la veille.
Bon je ne suis pas matérialiste, c'est qu'un t-shirt, un jean, un boxer et des chaussettes.
Je me retrouve pied nu dans l'herbe humide.

Il se place volontairement au milieu d'une flaque de boue et me fait signe de le rejoindre.
"mets-toi à genoux"
Je regarde le sol boueux. Une baffe.
"ne me fais pas attendre"
Je mets les genoux au sol. Ils s'enfoncent de quelques centimètres.
Il prend ma tête entre ses mains et commence à me baiser la bouche lentement.
"Mets les mains derrière le dos... Si elles bougent, tu t'en manges une autre."
Je mets les mains derrière le dos.
Il sort sa queue.
Je sens un jet chaud couler sur moi. Le mec me pisse dessus.
À peine fini, il me l'a remet en bouche.
"voilà, c'est comme ça qu'on traite les salopes dans ton genre."

Il continue encore un peu puis sort.
"tu restes là, tu ne bouges pas."
Il retourne au camion, enlève ses chaussures, son pantalon, son caleçon. Il remet ses chaussures.
Il prend mon pochon et se roule un joint.
Une fois fini, je le voir s'enduire la queue de lubrifiant. Elle est bien tendue, un peu moins grosse que celle de son chef, mais tout aussi longue.
Il allume le joint et revient vers moi.
Je tremble. Maintenant que le soleil a disparu, il fait froid, et j'ai les genoux dans la boue.
Lui : "cambre-toi"
Je me cambre, gardant mes mains derrière mon dos.
Il me pousse du pied, je tombe dans la flaque de boue.
Lui :"cambre-toi j'ai dit !"
Maintenant que j'ai les mains aussi crades que mes jambes, je me pose à 4 pattes, le cul le plus offert possible.
Lui : "on va voir si tu mérites ton herbe"
Il se cale derrière moi et entre d'un coup.
Je hurle.
Il me pilonne à fond 10 bonnes minutes.

Il ralentit, me redresse, et me cale de nouveau les bras derrière le dos.
Il m'attrape les cheveux d'une main et me baisse de nouveau.
Il recommence son pilonnage intensif.
J'ai le cul en feu, je ne contrôle plus mes gémissements et mes cris.

Plus le temps passe, plus il tape fort, et plus ma tête se rapproche de la flaque.
Mes forces finissent par lâcher et ma tête embrasse la flaque.
Il continue pourtant encore pendant de longues minutes.
Enfin, d'un dernier coup de hanche, il se délivre en moi.

Il sort et vient devant. Il me relève la tête. J'ai le visage dégoulinant d'eau crasseuse.
Il force l'entrée de mes lèvres.
"Nettoie... Tout en me regardant."
Je m'exécute.
Il tire encore deux fois sur le joint et le termine, puis le jette.
"ne bouge pas"
Il sort, retourne au camion, s'essuie les jambes avec mon t-shirt, se rhabille et revient. Il me jette mon sachet à la figure et retourne vers sa caisse en gueulant "qu'elle salope !"

Je reste là, dans ma flaque, choqué et le cul en feu. J'ai plus qu'à me nettoyer.

Cali

Autres histoires de l'auteur : La quête mauditeLa famille de mon coloc | Le mec parfaitDécouverte d'un sexshop gayLes fantasmes de Cali

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

XXX HISTOIRES D'AOUT

🟢 1er Août | 39

Les nouvelles | 11

Un Dieu au sauna Antoine
La frustration Abdon14
Aventure dans un foyer Passif73200
Mon meilleur ami gay A.N.T
Boss des Boss | 1 Chris973
Visite à Orléans Julien
Pas comme les autres | 1 Unknown
Pas comme les autres | 2 Unknown
Le Fils de mes voisins | 1 Porphyrogenete
Le Fils de mes voisins | 2 Porphyrogenete
Mon infirmier Trevis00

Les suites | 5

Dressage 4 Andreprofeco
Soumission & Domination | 579 Jardinier
Fantasmes avec un collègue | 5 Jay
L'étude anatomique | 4 Éros
La gynécologie pour homme | 2 Duguesclin

Les séries | 23

Amour et libertinage | 13 Cali
12345678910111213

L’ange de la comptabilité | 10 Dej407
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : vendredi 17 avril 2020 à 22:21 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"baise au bureau"cyrilo"gay sex gratuit""gloryhole gay""les histoires de cyrillo""histoires gay gratuites""cyrillo gay""histoire gay minet"cyrillo"recit gay hard""histoire x""grosse pute gay""histoire cyrillo""histoire gay sauna""histoire gay porn""cyrillo xxl""recit gay routier""le keller paris""histoire gay inceste""histoires cyrillo""site gratuit gay""branlette piscine""porno histoire""escort 02""histoires gay entre hommes""cyrillo histoire gay""histoire gay inceste"cyrilo"histoire gay uro""mec dial""histoire gay x""recit gay routier"stanlyon"histoire gay entre frere""papa me baise"cyrilli"cyrillo xxl""cyrillo histoires gay""histoire gay poilu""recit gay sexe""histoire gay bdsm""recits gays gratuits""cyrillo rebeu""histoire gay sexe""histoire gay piscine""recit porno gay""histoire sm""cyrillo pcul""recit fellation""cyrillo gay""histoire gay frere""histoire gay sport""histoire gay internat""histoire gay soumis"cyrillocyrillogay"premiere double penetration"cyrillo.biz"zoophilie gay""recit pornographique""histoire gay black""recit hard""homme suce homme""recit hds""cul magnifique""histoires cyrillo""www gay mec""histoire et recit gay""baise dans la voiture""gay slip""recit gay""histoires gay cyrillo""pute à rebeu""histoire gay inceste""histoire gay piscine""histoire gay hot""bear gay""soumis cocu""cyrillo histoire gay""chatroulette gay parle moi""partouze bisexuel"cyrillo"massage gay""sling gay""histoire de gay soumis""histoire ado gay""recit erotique gay""histoire de sexe entre hommes""histoire hot""cyrillo histoire"