NEWS :

1er Sept.

decoupageshop.ru : foire aux questions
54 réponses
à tes questions !

9 sept.

181 histoires
+7
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode

Vendu comme un chien | 2

Il fait froid, très froid... Et j’ai envie d’aller aux toilettes. Je me suis retenu toute la nuit dans la cage, au point où j’ai failli pisser au sol comme un clébard...

Au lever du soleil, j’entends la porte de l’entrepôt où je suis maintenu s’ouvrir. Le son métallique de grincement résonne dans toute la pièce et j’aperçois l’un des jeunes d’hier. À vrai dire, il s’agit de celui que je préfère, celui qui me servait à manger et qui me donnait de légères claques sur les fesses en marque d’affection. Cette fois-ci, il est vêtu d’un jogging et de chaussures Nike TN, d’un maillot du Réal Madrid, d’une sacoche en bandoulière. Il porte aussi une casquette sur la tête et s’avance vers un casier avec une démarche nonchalante. Même si j’ai du mal à le reconnaître sous sa casquette c’est lui j’en suis sûr ! Il s’approche du casier sans me jeter un seul regard et se déshabille dos à moi. Il se met complètement à nu, il ne garde que ses chaussettes. Il est vrmt bien taillé. Son dos est musclé et ses fesses sont bien dessinées. C’est le corps d’un jeune adulte qui se dessine devant moi.

Mais à peine le temps d’admirer tout ça entre les barreaux de ma cage qu’il attrape une salopette agricole verte dans le casier et l’enfile de suite comme s’il allait s’occuper d’animaux dans une ferme. Il zippe les deux fermetures latérales et s’en va tirer sur un tuyau qui semble être une arrivée d’eau. Il ne m’adresse pas un mot et se poste derrière la cage. Il sort un objet de sa poche, il est entrain de scanner le code-barre qu’ils avaient collé sur ma fesse : « Bien dormi sale chien »;

Sa voix m’a tellement surpris que j’en ai oublié de répondre. Il entrouvre mes fesses et vérifie mon anus, je sens ses doigts tourner autour et de temps et temps rentrer pour venir y scruter les moindres recoins. Il m’adresse, comme à son habitude, deux claques sur les fesses et prend le tuyau d’arrosage, il actionne l’arrivée d’eau et me mouille à gros jet. Il fait ça rapidement, en commençant par le dos et ne néglige pas mon anus et mes couilles. La puissance du jet d’eau me fait un peu mal, mais de toute façon je suis coincé dans la cage à quatre pattes. Une fois terminé, il éteint l’eau, ouvre la cage, m’accroche une laisse et m’emmène dehors dans une cour cloîtrée par des murs en béton: « Montre-moi ton cul chien »; m’ordonne-t-il. Je cambre mon dos et lui dévoile mon trou sans broncher, il me tient sévèrement en laisse et s’abaisse à mes fesses. Il enfile une paire de gants et récupère une bouteille de liquide. Je ne parviens pas à voir ce qu’il fait, mais je crains le pire.

Il essaye de me rassurer en me donnant quelques claques : « Tranquille, panique pas, on va y aller doucement, remue ton cul devant moi »;

Je m’exécute et trémousse mes fesses comme une chienne. Il commence par inonder ma raie de liquide, je comprends que c’est du lubrifiant. Il insère ensuite deux doigts assez rapidement, je gémis dans la cour et je bande comme un taureau: « Oh ! Tu fermes ta gueule, et ta bite là ça me plait pas du tout, on va vite te calmer sale chienne »;

Il m’insère alors trois doigts puis quatre, je ne peux pas m’empêcher de crier, mais ça n’a plus l’air de l’embêter. Après trente minutes à m’avoir enfoncé tous ses doigts, il finit par enfoncer sa main entière, j’ai le souffle coupé. Je sens le membre sous le latex pénétrer mon corps et s’y introduire. Il ne fait pas de va-et-vient, il cherche quelque chose, comme s’il s’agissait d’une fouille rectale. Après quelques minutes, il enlève sa main: « Voilà ce que je cherchais »; dit-il content de sa découverte.

Je relève la tête, il s’accroupit et me tient brutalement par les joues en me montrant une boule en plastique: « Tu vois ça, ils te l’avaient mis dans le cul en montant dans le van j’imagine, bah c’est ma paye »; sur le coup je ne comprends pas, mais me rappelle très bien que l’on m’ait mis une sorte de balle dans l’anus, je ne l’avais plus jamais senti après. Il s’assoit et bizarrement se livre à moi: « Je n’ai jamais pu voir le boss, il ne me remet jamais ma paye en main propre ». Il prend un cutter et découpe la balle creuse, dedans il prélève une liasse de billets qui lui est destinée. La balle hermétique était restée coincée dans mon cul durant tout ce temps, je ne savais pas que je portais sur moi l’argent du jeune gars.

Il décroche ma laisse et s’allume une clope, je comprends rapidement qu’il faut que je fasse mes besoins. Je fais donc tout ça dans un coin d’herbe, je me sens ridicule, le jeune lui n’y prête aucune attention. Une fois que j’ai terminé, il se pose devant moi sur une chaise: « Assis ! »; me dit-il fermement. Je me mets à genoux devant lui, sagement, il en profite pour passer une lingette sur mon anus.

« Écoute bien ce que je vais te dire sale chien parce que je ne vais pas le répéter »; il me regarde droit dans les yeux.

« Là t’es plus un homme, t’es un chien OK, t’as été vendu comme un cleps et tu vas te laisser faire t’as compris ? »; je hoche la tête, mais au fond de moi j’ai un peu peur de ce qu’il me dit.

« Les chiens comme toi, ça peut se vendre cher, mais on va t’entraîner d’abord, à bien obéir, à bien sucer et à prendre sans grogner ».

Il s’en va chercher un autre collier et me l’échange contre celui que j’avais déjà depuis le début. Celui-là est beaucoup plus gros et il me l’a attaché avec un cadenas, j’ai vite compris pourquoi: « Ça, c’est un collier de dressage, tu fais un truc qui faut pas et je t’envoie une petite décharge p’tite pute »; il me montre une manette.

Je tremble et j’ai la bouche sèche, ce collier me fait vraiment très peur. Il avance vers moi, j’ai ma tête accolée à sa bite à travers la combinaison. Elle est immense et extrêmement dure. Je sais que si je commence à lécher il va appuyer sur le bouton, c’est tout ce qu’il attend: « les p’tits chiens comme toi, tout ce qu’ils veulent c’est de la bite nan ? Allez lèche, je sais que t’as envie que d’ça ».

Il avait raison, je n’avais qu’une idée en tête, c’était de me jeter sur sa teube... Dans l’excitation du moment, je ne peux pas m’empêcher de lécher la forme de sa bite à travers le pantalon. Je reçois de suite un vif coup de jus qui me fait sursauter. Ça ne me fait pas mal, mais ce n’est vraiment pas agréable. Lui, il rit et me regarde avec un grand sourire en me caressant la tête: « t’es vrmt une bonne grosse pute, prêt à tout pour sucer une bite, allez le chien on rentre à la cage ». Il me traine en laisse jusqu’à ma cage, referme la grille à clé. Il accroche cette fois mes mains et mes pieds aux grilles de la cage et se place derrière moi: « Une dernière chose, je vais te mettre une queue de chien, si demain elle est plus dans ton cul, tu vas passer une sale journée... ». Il m’insère un très gros plug qui rentre plutôt facilement puisqu’il venait de me détruire le trou avec son bras. Une fois le plug en place, je sens la queue pendre derrière moi, j’ai beau pousser de toutes mes forces, je n’arrive pas à faire bouger le plug: « Voilà maintenant t’es un vrai bon chien, à demain, on va bien s’amuser ».

Il s’en va, enlève sa blouse agricole et remets ses vêtements, il sort rapidement et glisse la liasse de billets dans ses poches. Je suis à nouveau seul, dans ma cage, avec ce collier qui me sert et surtout ce plug auquel je pense tout le temps qui reste coincé dans mon cul. Impossible de l’enlever avec mes, mais bloquées et je n’arrive pas à le faire sortir en poussant. Je vais passer encore une nuit enfermé comme un chien, j’aurais pu commencer à regretter, mais cette journée était tellement excitante que je me résigne à rester là sagement jusqu’au lever du soleil. Pour la nuit, j’ai le reste de la gamelle de pâté que j’ai du mal à finir. Le jeune avait sûrement raison, je pourrais tout faire pour une bite, je suis vraiment une chienne...

Sous-me

Suite de l'histoire

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

🟢 11 Sept. | +30

Les nouvelles | +17

1ère expérience | 2 Scal69
Un chaud soir d'été John BBM
Application Honey Bear
Un retour de soirée agité Bearwan
Travail en s'amusant Pititgayy
Acte manqué Vif
Les premières fois avec Lakdar Chopassif
Puta Louis
Fouille corporelle à l’aéroport Valentin.pm
Mus Greg
Dépucelé par mon maître Jeromesoumis
Colocataire militaire Gie29000
Initiation par deux frères GGD
Démon au visage d’ange LE7
Dépucelé par un daddy Samir
Mon beau jardinier Pti'chaton
Après-midi torride José

Les séries | +13

Soumission & Domination | +1 Jardinier
001 | ... | 580

Poil de Carotte | 6 Jam
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6

Hétéro endurant | 6 Seithan
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6

🟢 Septembre 2020 | 26

Les nouvelles | 26

Plan d'un soir | 1 Chuuuut17
Plan d'un soir | 2 Chuuuut17
Expérience des saunas Hellboy62
Le nouveau voisin latino Jhbichaud
Un soir d’été Wmax
La salope | 1 Balous
Mon prof de techno rebeu Chris.77
Jean Claude Frank
Dorian, mon mâle Ddapell
Les deux blacks du métro Femelle
Plan suce rapide dans mon parking Femelle
À disposition pendant une nuit Alex
Mon père, ce cobaye Valent1
La soirée étudiante Femelle
Chez un client Femelle
Mon daddy… PierreH
Duo d'avocats | 1 Sasha Minton
Duo d'avocats | 2 Sasha Minton
Exposition à Lisieux Julien
Vacances découverte Ludo64
La salope du dimanche Abdon14
Initiations en Bretagne Kiwis
Partie de campagne Chrysippe
Copains d’école Frank
Baisé devant la loge de la concierge Femelle
Petit Slip José

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : mardi 21 avril 2020 à 08:58 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"photo de gay""uro gay""histoire cyrillo""baisee dans les bois""histoire gay jeune""gay cyrillo""histoire gay x""histoire de baise gay""histoire gay black""mec dial""bear gay""ma premiere fellation""la premiere sodomie""baise en voiture"ciryllo"premiere sodo""histoire de baise""histoires cyrillo""histoire gay x""sex shop lille""1er sodomie""histoire gay meilleur ami""gays sex""éjaculation gay""histoire gay sexe""gay premiere sodomie""histoire gay hot""homme mur gay""histoire gay hot""récit sexe""bizutage nu""histoires gay porn""photo de cul com""soumis à ma femme""histoire de branlette""mec amateur nu""histoire rebeu gay""cyrillo histoire gay""cyrillo dial""histoire gay sexe""sodomie non voulue"actifsoumis"encule moi fort""histoire gay lycee""histoire d inceste gay""recit gay routier""histoire gay militaire""blog ttbm""cyrillo histoires gay""orgasme gay""gay lope"cyrillogay"histoire ertique""histoire sex gay""face fucking""soumis cocu""gays x""cyrillo photo""xstory histoires""uro gay""lope a jus"cyrillo.biz"gay wc""baise dans une voiture""cyrillo histoire gay""histoire gay scato""felation homo""recit gay gratuit""histoires zoophilie""première sodo gay""histoires gay cyrillo""cyrillo blog""cyrillo gay"gaygratuit"ma premiere sodomie""histoire gays gratuites""bi curieux""histoire gay inceste""texte porno"