NEWS :

1er Sept.

decoupageshop.ru : foire aux questions
54 réponses
à tes questions !

163 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode

L’ange de la comptabilité

Chapitre 2

De retour au boulot, le lundi après, je redoutais le moment où j’aurais à croiser Alphons et Gabriel. Je croise Alphons le premier, vu comme il est détendu, je doute bien que Gabriel lui ait dit quelque chose.

Alphons est dans la 40aine, il se laisse pousser la barbe et la moustache, il a des rides au coin des yeux quand il rit. Son corps est entretenu par le sport, il ne manque jamais de se vanter de faire du tennis avec les patrons de grandes entreprises. Divorcé, 2 enfants, plusieurs conquêtes féminines, j’étais loin de me douter que Alphons était le genre de mec à se laisser sucer par un autre homme. J’ai dû le voir pour le croire.

Gabriel arriva à 9 h pile, avec ses boucles blondes brillantes au soleil, ses lèvres roses-rouges qui laissaient voir deux rangées de dents blanches. Je fus tout de même déçu de ne pas le voir le visage plein de foutre comme la dernière fois.

Nous avons passé la journée comme si de rien n’était, personne n’a parlé à l’autre de la scène dans la chambre d’ami. Je n’ai pas osé et j’ai tenu ma langue toute la semaine. Comme nous travaillons dans le même espace, je le croisais régulièrement, et voir son visage faisait remonter des souvenirs. Je devais vraiment me concentrer à chaque fois pour ne pas bander en plein boulot quand je repense encore à cette scène. Et certains soirs quand je rentrais chez moi, je me branlais tout en m’imaginant éjaculer sur le visage de l’ange de la compta.

Trois semaines se sont écoulées, et ce vendredi-là c’était à moi de recevoir les gars à la maison pour nos soirées. Mais j’ai dû annuler à la dernière minute. Je m’étais disputé avec Daphney, ma femme. Nous nous étions mis d’accord pour avoir un enfant, mais en réalité elle prenait la pilule pendant tout ce temps. Elle partit chez sa sœur pour passer la nuit en me traitant de « mari incompréhensible ».

Vers 21 h, on sonne à ma porte. Je découvre Gabriel, un pack de bière à la main et deux bouteilles de vin. Il est déçu quand je lui annonce que la soirée est annulée, mais pour qu’il n’ait pas fait le déplacement en vain, je l’invite à entrer et on sirote nos bières. Nous parlons et j’apprends à mieux le connaître. C’est vraiment la première fois que nous passons un moment seuls, à deux. Il est d’origine italienne, enfant unique, lauréat de sa promotion et à trouver ce job grâce à son parrain. Moi je lui ai parlé de mon enfance, de ma rencontre avec Daphney, de mon mariage, mais sans lui parler de la récente dispute.

Il y eut un blanc dans la conversation, et je me suis senti obligé de demander sur un ton réservé et poli :

« Alors, ça t’arrive de sucer des mecs ? Je t’ai vu l’autre jour avec Alphons.

Il me regarda d’un air enjoué, but une gorgée de bière et répondit.

– Bien sûr, je suis gay. Je ne le crie pas sur tous les toits, mais j’ai cru que vous l’auriez remarqué.
– Et ça ne te dégoûte pas de…
– Non, au contraire. J’adore avoir des queues en bouche. J’adore sentir cette barre de chaire contre ma langue et mon palais. Je me fais un devoir de bien astiquer une bite comme si ma vie en dépendait.

Il me dit tout ça avec le sourire aux lèvres. De mon côté, j’avais conservé mon air sérieux pour qu’il ne remarque pas que je bandais. Ses mots avaient allumé un brasier en moi. Il s’en est rendu compte. Il se redressa sur son siège, me fixa dans les yeux et me demanda d’une voix calme et sereine.

– Est-ce que tu veux que je te suce ?

J’ouvris la bouche pour répondre, mais aucun son ne sortit. J’acquiesçai pour le faire comprendre.

Tel un félin, il quitta son fauteuil pour venir s’agenouiller entre mes jambes. Il me caressa la cuisse et le pénis à travers mon jogger. Mon cœur bâtait à tout rompre, et je me suis rendu compte d’une chose : j’avais peur, peur d’aimer ce qui allait se passer.

– Laisse-toi faire Bastien.

Il descendit mon jogger jusqu’à la cheville. Mon pénis pointa le plafond de toute sa longueur (19 cm). Gabriel sourit vicieusement.

– Elle bien épaisse… comme je les aime.

Mon sexe fut englouti dans sa cavité buccale chaude et accueillante, me coupant momentanément le souffle. Daphney me taillait souvent des pipes, mais ce n’était rien comparé à ce que faisait Gabriel avec sa langue. Sa manière de jouer longuement avec mon gland et d’avaler ma queue brusquement. Et que dire quand il a pris mes boules en bouche.

La tête rejetée en arrière, j’avais la bouche déformée par le plaisir. Mon cœur battait au rythme de ses va-et-vient. Je glissai ma main dans ses cheveux, pas pour lui imposer mon propre rythme, mais pour les caresser. Je n’étais pas loin de jouir, je baissai mes yeux sur lui et lui, ma queue dans sa bouche, il me fixait d’un air triomphant, sachant qu’il pourrait m’achever à tout moment. Je pourrais moi aussi lui cracher mon foutre au visage, mais sur le moment je voulais plus.

– Pas comme ça ! S’il te plait ! suppliai-je presque

Il libéra ma queue luisante dans un bruit de succions. Un filet de bave lui coulait sur la lèvre. Je le pris par le menton et le guidai lentement vers moi jusqu’à ce que nos lèvres se joignent et se scellent en un baiser. C’était la première fois que j’embrassais un garçon et Gabriel avait les lèvres étonnamment douces. À travers lui, je prenais le goût de la bière et aussi celle salée de ma queue.

Nous nous sommes débarrassés de nos vêtements gardant toujours la même position. Nous étions nus, lui, assis à califourchon sur mes jambes. Sa peau était douce de partout et son odeur m’enivrait. Mes mains partirent à la découverte de son corps, de ses mamelons durs que je torturais du bout des doigts lui arrachant des gémissements, de son dos que j’ai parcouru jusqu’à la chute des reins, des fesses que je pétrissais de mes mains, ma main se hasarda même sur son membre rasé et dur, mais Gabriel ôta ma main de son sexe.

Je n’en pouvais plus. Je dirigeai mon sexe à l’entrée de son anus et le pénétrai d’un coup. Je me sentais comme dans un étui chaud. Je m’agrippai à lui comme si j’avais peur qu’il ne s’en aille. Gabriel commença à onduler sur moi, puis ses mouvements se transformèrent en véritable chevauchement. Je n’ai pas duré aussi longtemps que j’aurais voulu. J’ai fini par éjaculer dans les entrailles du beau Gabriel. Je lui ai souri et embrassai avant de m’allonger sur le canapé et que lui s’allonge sur moi. Nous nous sommes endormis ainsi.

Je me suis réveillé le lendemain de très tôt, Gabriel était déjà parti et il a fait du rangement. Plus tard dans la soirée, Daphney est revenue, elle a présenté ses excuses et nous avons fait l’amour.

Dej407

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Le visiteur nocturne Daddy’s home !

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

🟢 1er Sept. | +26

Les nouvelles | 26

Plan d'un soir | 1 Chuuuut17
Plan d'un soir | 2 Chuuuut17
Expérience des saunas Hellboy62
Le nouveau voisin latino Jhbichaud
Un soir d’été Wmax
La salope | 1 Balous
Mon prof de techno rebeu Chris.77
Jean Claude Frank
Dorian, mon mâle Ddapell
Les deux blacks du métro Femelle
Plan suce rapide dans mon parking Femelle
À disposition pendant une nuit Alex
Mon père, ce cobaye Valent1
La soirée étudiante Femelle
Chez un client Femelle
Mon daddy… PierreH
Duo d'avocats | 1 Sasha Minton
Duo d'avocats | 2 Sasha Minton
Exposition à Lisieux Julien
Vacances découverte Ludo64
La salope du dimanche Abdon14
Initiations en Bretagne Kiwis
Partie de campagne Chrysippe
Copains d’école Frank
Baisé devant la loge de la concierge Femelle
Petit Slip José

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : jeudi 18 juin 2020 à 08:48 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"beur gay""nouvelles gay""recit gay rebeu""blog histoire gay""histoires porno"cyrillo.com"histoire gay inceste""histoires zoophilie""gay amateurs""cyrillo free""x story histoire""exhib dans les bois""enculee par son chien""histoire gay entre frere""ma bite son histoire""histoire gay scato""histoire anal""cyrillo dial"ciryllo"histoire gay hot"cyrillo"blog de cyrillo""lope soumis""photo cul""histoires cyrillo""sexe gay histoire"cyrillogay"lutteur gay""recit uro""vieux gay dans les bois""histoire gay hetero""jeune soumis gay""plan sm com""1ere sodomie gay""histoire gay oncle""dial agayn""histoires zoophiles""bonne lope""histoire gay rebeu""premiere grosse bite""soumis à ma femme""histoire gay gratuit""minet travesti""histoires de sex"cyrillo.com"gay cyrillo""histoire gay beur""cyrillo dial""histoire gay rebeu""masseur gay""plan cave gay""blog de cyrillo""recit gay mature""1ere sodomie gay""gay hard""première sodo gay""les histoires de cyrillo""gay vestiaire"hdsgay"batard gay""photo amateur gratuit""gai ero"ma-queue.com"histoires cyrillo""cyrillo histoire"gaygratuit"sexe tatoué"cyrillo.com"piscine mantes la ville""histoire gay crade""histoire gay sexe""cyrillo photo""histoire cyrillo"cyrillo.com"cinema porno""exhib en boite""histoires cyrillo""histoire gay prof""histoires cyrillo""histoire gay soumis"cyrillo"histoire gay college"cyrillo.com"histoire ado gay""gay inceste""histoire de sexe gay""histoire gay pute""depucelage gay""papa me baise""histoire gay douche""sauna gay dijon"cyrillo.biz"gaie eros""cyrillo gay""histoire gay x"cyrillo.bizciryllociryllo