NEWS :

1er Sept.

decoupageshop.ru : foire aux questions
54 réponses
à tes questions !

163 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode | Épisode précédent

Flash

3| La récompense

J’étais épuisé. J’avais dansé toute la nuit. J’avais joui sur mon copain, du moins son pantalon. Et il continuait inlassablement de me câliner comme pour parfaire cette soirée déjà magique. Et le dernier concert touchant à sa fin je savais très bien que nous devrions tôt ou tard prendre la route du retour.

Il devrait me déposer chez mes parents. Puis rentrer chez lui ensuite. Mais entre temps je savais qu’il se passerait une autre chose. Je devrais le remercier pour cette branlette publique.

Une fois les dernières notes du concert entendues nous nous dirigeons calmement vers la sortie du festival. Rien ne sert de courir puisque les festivaliers partent tous en même temps. Et que le parking se videra au même rythme que nous courrions ou pas.

L’alcool aidant nous avons pris notre temps. Nous avons marché main dans la main en pleine nuit. Et on peut dire ce qu’on veut. Un festival en plein été, est dans ma région le meilleur endroit ou tenir la main de son copain. L’alcool aidant les gens ne font plus attention à rien. Quelques personnes remarquent et nous lancent des signes positifs comme quoi c’est parfois encourageant de recevoir un signe positif de l’extérieur pour affirmer son couple.

Une fois dans la voiture je m’installe côté passager. Lui derrière le volant. Nous sortons du champ qui servait de parking. Entre les lumières des phares et des lampes torches de bénévoles s’occupant de la circulation.

Et tout de suite me revient en tête que je dois remercier Mathias. Ma main vient se poser instinctivement sur sa cuisse. Il sait que c’est mon signal. Pas une fois je n’avais mis ma main de cette manière sur sa cuisse, sans m’occuper de lui ensuite. C’était tantôt une fellation tantôt un rapport rapide sur la banquette arrière. Et ce soir-là il n’avait aucune idée d’à quel point il m’avait sexuellement éveillé plus tôt.

Nous roulons tranquillement. Les routes sont presque désertes. Et ma main est toujours sur sa cuisse. Je m’amuse de cette main. Elle est simplement posée et je sens qu’il regarde de plus en plus vers moi. Il sait qu’il va se passer quelque chose. Mais n’a aucune idée d’à quel moment je vais manifester mon envie de lui ni même comment. Je ne le regarde pas. Il me regarde. Me sourit. Je sens son envie de savoir.

Arrivé à un certain moment de la route, je sais que nous allons passer devant une galerie marchande. Il est tard, nous sommes samedi soir. Le parking gigantesque est désert. C’est mon occasion. Alors ma main quitte sa cuisse. Et enfreignant toutes les consignes de code de la route je la pose sur le volant. Il roule doucement. Et je force. J’ajoute calmement «  prends cette sortie ».

Il ne pose pas de question. Il me demande pourquoi. Mais il sait autant que moi ce que je prépare. Je suis surpris de voir qu’il n’avait pas compris que je comptais m’arrêter précisément ici.

Le parking est entièrement vide. Trois voitures se battent en duel aux quatre coins. La route adjacente est déserte. Nous sommes seuls sur le parking. Et il éteint ses phares. Nous sommes garés en plein milieu. Au niveau de l’entrée de la galerie marchande. Nous ne pouvons pas être plus exposés. Si quelqu’un passe. Il nous verra.

Ses phares éteints je me jette sur lui. Il n’a pas le temps de souffler.

J’ai appris par cœur sa voiture. Je sais exactement comment en replier les sièges tout en me concentrant sur son plaisir. Il a une de ses voitures dont on peut plier intégralement tous les sièges. Je l’embrasse en lui montant dessus. J’ai au passage activé la musique. Qui se lance et fait retentir un mix bien particulier que j’avais fait moi. La musique se lance. Le tout premier son du mix est la chanson « Pulse » de Kazaky. Si vous voulez une idée du rythme avec lequel va se dérouler la scène suivante… Mettez juste cette chanson pour lire le prochain morceau.

Je me déplace dans des mouvements rapides et agiles dans sa voiture. Mes lèvres ne se décollent pas un seul instant de sa bouche. J’embrasse son cou tout en activant la manette de son siège. Je le penche autant que son siège. Je repasse sur le siège passager. Je le plie. En embrassant son cou. Nous avons déjà beaucoup plus d’espace à l’avant de sa voiture. Mais ça ne me suffit pas. J’ai besoin de toute la place que cette voiture peut m’offrir. Je veux que nous occupions toute la voiture. Je continue de l’embrasser pendant qu’il a la tête penchée. Je passe sur la banquette arrière. Et au-dessus de son siège penché, je peux continuer de l’embrasser. Nous nous embrassons en inversé. Pour lui j’ai la tête à l’envers. Il ferme tranquillement ses yeux. Il sait que j’ai une passion pour les baisers. Pendant que mes bras cherchent les manettes pour plier toute la banquette arrière, j’embrasse tout son visage doucement. J’embrasse ses paupières, son menton, ses oreilles… Je réveille sa peau avec mon souffle. Il faut chaud. Autant dans la voiture qu’a l’extérieur. Je n’ouvrirais pas les portes de suite. La banquette se replie à la perfection. Sans forcer. Je fais sauter d’un coup de pied la plage arrière. La voiture n’est sans compter son siège qu’un immense lit.

Il sait que je prépare le terrain. Je l’extirpe de son siège. La musique change dans le fond. Et passe sur une chanson de the XX. Parfait. Le changement de rythme me permet de le calmer un peu.

Je sens qu’il bande comme un âne. Nous sommes encore habillés. Il a rouvert les yeux. Mais je lui demande de les fermer. Il est allongé les pieds vers le coffre. Les jambes légèrement écartées. Et je suis sur lui. Je lui écarte un peu plus les jambes. Et je commence à le déshabiller. Je le veux nu. Je sais qu’il aime l’idée d’être vu nu. Profitant de moi et de mon corps. Et je vais lui offrir ce plaisir.

Une fois tous ses vêtements retirés, je commence à le branler doucement. J’alterne les rythmes avec la musique. Je caresse tout son corps. Il frissonne quand je caresse l’intérieur de ses cuisses. C’est son point faible. Il se tend encore plus. Pendant son frisson, je retire rapidement mon t-shirt et le balance sur le siège conducteur. Nos vêtements ne vont bientôt être qu’une montagne informe sur ce siège. Il ne s’en est pas rendu compte. Il me demande de le branler encore.

Et je lui fais la surprise de venir le sucer. Il adore ma bouche. J’ai d’assez grosses lèvres. Et elles me permettent en général de faire plaisir à mes partenaires. Je le suce gorge déployée. En gorge profonde directe. Je continue pendant ce temps de me déshabiller. Chaussures, chaussettes, pantalon. Encore une fois il ne se rend compte de rien. Il est statique. Il profite seulement du moment que je lui avais promis. Il gémit de plus en plus fort. La voiture se remplit de buée. J’étouffe avec sa bite. La fatigue n’aide pas. Mais je sais que je vais devoir mettre à exécution mon plan. Nous sommes maintenant totalement nus. Enfin. Je porte un jockstrap qu’il m’avait offert. Et c’est parfait… Puisque je veux lui offrir mon cul ce soir.

J’arrête ma fellation, j’ai du mal à respirer. Il fait chaud. Je vois qu’il est aux anges. Il sue, moi aussi, nos corps sont prêts à ne former plus qu’un. La limite supportable de la chaleur est atteinte. J’ouvre les deux portières passagers en grand d’un coup de pied de chaque côté. Nous profitons d’un peu d’air frais. Je le vois prendre une grande bouffée d’air. Je le branle encore. Puis viens me placer sur lui. Je glisse à son oreille : «  Prêt ? »

Il n’ouvre pas les yeux, mais attrape mon dos. Il pose sa main. Il me connait parfaitement. Il appuie sur le bas de mon dos. Et sa bite que j’avais parfaitement alignée avec mon trou tout serré commence à forcer le passage. Je sais qu’il adore me prendre quand je n’ai pas encore été parfaitement dilaté. Sa bite est trempée de ma salive. Cela rend le tout plus excitant. Il rentre difficilement. Il m’entend gémir et ouvre enfin les yeux. Je vois ses pupilles rétrécir d’un coup. La lumière des lampadaires du parking nous éclaire directement. Son regard me crie qu’il m’aime.

Il commence par me prendre doucement. Il contrôle le rythme. Il sait que c’est ma manière de le remercier. Puis il accélère le rythme. La bête en lui se réveille. Il me soulève. Et me retourne. Je suis toujours face à lui, mais je suis maintenant en dessous. Et mes mains peuvent attraper ses fesses. Il sait ce que ça veut dire. Je le veux encore plus profond en moi. Il s’exécute. Il me prend de toutes ses forces. Nos deux corps se collent avec la sueur.

Il ne clique pas des yeux. Il me fixe aussi fort qu’il me pilonne. J’ai presque mal. Je lui fais comprendre de ralentir un peu. Mais il accélère. Il se fait du bien avec moi. Il veut jouir. Mais il veut surtout profiter. Et je l’aime pour ça. Il aime le sexe autant que moi.

Dans un ultime effort, il me soulève. Il est toujours en moi. Mais il me porte. Il me sort difficilement dans cette position par la porte ouverte. Je m’accroche aussi fort que je peux à lui. Il me pose sur la capot de sa voiture. Il continue de m’y prendre pendant un long moment. J’ai l’impression que ce moment pourrait durer toute ma vie. J’aime ce qu’il me fait. Je sens le plaisir monter en moi. Et il le voit. Je me remets enfin à bander. Il ne me branle pas à travers mon jock… et pourtant je n’ai jamais bandé aussi fort. La douleur d’avant s’est transformée en plaisir profond. Je sais que s’il continue je vais jouir du cul.

Il me regarde et me dit «  Tu sais que je t’aime, donne-moi ton visage. Montre-moi que tu es à moi. »

Il me fait descendre de sa bite et du capot. Je suis debout, presque nu face à lui. Il appuie sur mes épaules. Il échange nos places. Il pose ses fesses sur son capot, et appuie sur mes épaules. Il veut jouir sur mon visage. Et je veux qu’il lâche tout son sperme sur mon visage. J’aime quand il me marque comme ça. Il se branle encore quelques secondes. Et cinq longs jets de sperme chaud viennent s’étaler sur mon visage.

Il me fait une ultime surprise. Il m’embrasse. Il goute son propre sperme. Il vient lécher son sperme sur mon visage… Je comprends qu’il garde tout en bouche. Et que tout ce sperme n’a qu’une vocation. Finir dans ma bouche. Il me roule la pelle de ma vie et déverse tout son foutre dans ma bouche. Il place sa main sous ma gorge. Il ne me laisse pas le choix. Je dois avaler. Et je le fais. Son sperme est chaud. Et je le sens qui glisse dans ma gorge. Je savoure son jus. Et je l’embrasse encore une fois.

Il me relève et me dit un « merci » en embrassant mon torse. Juste au-dessus du téton gauche. Et il ajoute « on reste un peu ? ». Ce qu’on a fait. Histoire de profiter d’être nus, ensemble, encore un peu avant de devoir nous séparer pour le reste de la nuit.

Merci d’avoir pris le temps de me lire ! L’histoire va un peu changer ensuite avec l’apparition d’autres personnes… J’ai à la fois hâte et peur de vous raconter tout ça. Mais on s’approche du moment ou je pourrais vous faire parvenir quelques photos par mails pour les curieux.

N’hésitez pas à m’écrire à l’adresse mail je réponds à tous les coups. J’aime avoir votre avis et savoir ce que vous avez pensé du chapitre ! 

Zack

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Flash

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

🟢 1er Sept. | +26

Les nouvelles | 26

Plan d'un soir | 1 Chuuuut17
Plan d'un soir | 2 Chuuuut17
Expérience des saunas Hellboy62
Le nouveau voisin latino Jhbichaud
Un soir d’été Wmax
La salope | 1 Balous
Mon prof de techno rebeu Chris.77
Jean Claude Frank
Dorian, mon mâle Ddapell
Les deux blacks du métro Femelle
Plan suce rapide dans mon parking Femelle
À disposition pendant une nuit Alex
Mon père, ce cobaye Valent1
La soirée étudiante Femelle
Chez un client Femelle
Mon daddy… PierreH
Duo d'avocats | 1 Sasha Minton
Duo d'avocats | 2 Sasha Minton
Exposition à Lisieux Julien
Vacances découverte Ludo64
La salope du dimanche Abdon14
Initiations en Bretagne Kiwis
Partie de campagne Chrysippe
Copains d’école Frank
Baisé devant la loge de la concierge Femelle
Petit Slip José

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : mardi 11 août 2020 à 13:54 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"histoire gay hetero""histoire gay salope""histoire gay cyrillo""branle mutuelle""premiere fellation gay""recit gay porn""hds entre hommes""cap d agde baie des cochons""histoire gay jeune"cyrillo.comcyrillo.com"j'aime le sperme"gaygratuit"histoire gay vieux""recit hds""vestiaire gay""photo cul""recit porno gay""cyrillo pcul""histoire gay premiere fois""j'ai senti battre ses couilles contre ma chatte""recits vicieux""recit gay premiere fois""histoire de sex gay""histoire gay vestiaire""hds histoire""cyrillo texte""baise entre ami""gay cuir""histoire gay vieux""photo cul homme""erog blog""histoires travestis""elle suce de force""cirillo gay""histoire de baise gay"pompeur.com"histoire gay gratuit""histoires gay entre hommes"cyrillogay"recit erotique gay""histoire gays gratuites""hds gay""cyrillo gay""histoire de sex gay""histoires travestis""histoire gay bdsm""jumeaux gay"cyrillo"histoire gay cyrillo""baise au cine""recit gay gratuit""recits gays gratuits""vide couille gay""histoires cyrillo""blog gay naturiste""il suce dans les bois""histoire gay gratuit""cyrillo dial""cyrillo histoire gay""blog de cyrillo""histoires hards""hds recit""gloryhole gay""histoire gay grosse bite""histoire gay militaire"cyrillogay"pute à rebeu""histoire x gay""histoires cyrillo""photo cul de mec""première sodo gay""histoire gay scato""recit erotique gay"planbi"histoire gay rebeu""histoires gay cyrillo"