NEWS :

26 mai

decoupageshop.ru : foire aux questions
47 réponses
à tes questions !

165 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisodeÉpisode précédent

La rébellion de Louis Nicolas

Chapitre 8 |

Les jours qui suivent, je repense au porno. L’idée m’excite même si je n’ai aucune envie de dire oui à Karl. Je m’imagine en train de baiser avec lui devant les caméras. Ça serait hyper chaud…

Avec Karl, on échange des SMS très chauds… Je ne résiste pas au plaisir de le retrouver en milieu de semaine, en séchant les cours une nouvelle fois.

On baise dans sa chambre, et fume un joint après l’amour. Il regarde dans le vide.

– À quoi tu penses ?

Il sourit

– J’imaginais à quel point ça serait chaud de tourner une scène porno avec toi. Ça aurait beaucoup de succès… et ça m’excite énormément… beaucoup plus que tous les autres minets avec qui je baise dans mes films.

– Vraiment ? Tu dis ça pour me flatter.

– Nan, c’est vrai. La plupart sont hétéros et font ça pour le pognon. Toi, tu es 100 % homo et tu aimes le cul. Ça fait toute la différence.

Ma tête repose contre son torse puissant. Il caresse mes cheveux.

– Merci, t’es gentil… mais je n’ai pas envie. Je dois penser aux conséquences. Si je veux avoir un job normal après. Ou être en couple. J’ai peur que ça me retombe dessus

Il rigole

– Pourquoi tu ris ?

– C’est marrant… t’es un peu démodé comme garçon… les gens s’en foutent en fait. T’attaches trop d’importance à ce que pensent les autres. Tu penses vraiment que tes parents pourraient tomber par accident sur tes films ??

– Non, c’est vrai, y a pas de raison…

– Et puis, tous les jeunes de ton âge font des vidéos de cul amateur maintenant… c’est la norme

– Vraiment tu crois ??

Il roule des yeux. Et sa main vient ébouriffer mes cheveux.

– T’es trop chou des fois

Je repense à cette conversation les jours qui suivent. Je m’imagine tourner des scènes. Ça serait super chaud… mais j’essaie de chasser ces images de ma tête.

On baise encore la semaine prochaine. En plein milieu de notre séance alors que je chevauche la queue de Karl comme un maniaque, j’imagine la pièce entourée de caméras. Je repense à la sexe tape avec Marc et Didier. J’imagine qu’on me mate. Mon excitation redouble. Karl me regarde fixement dans les yeux.

– Je sais à quoi tu penses…

Je ne réponds pas. Je pousse juste un cri de plaisir en réponse au coup de bite qu’il vient de me donner au plus profond de mon cul. Il donne des coups longs et brusques. À chaque coup il assène une phrase : « tu rêves de tourner une scène de cul avec moi, je le sais… C’est ton fantasme… Je le sais… Il est temps que tu te lâches un peu… Et que tu fasses ce qui te fait plaisir… »

À chaque phrase je pousse un oui, d’abord un murmure, puis un oui de plus en plus fort et clair. Un oui de plaisir en réponse à ses coups de bite. Et un oui de réponse à chaque phrase.

Karl n’évoque plus le sujet après l’amour. Le soir même, une fois à la maison, je lui envoie un SMS : « je viens bien faire un essai pour voir, avec toi… ». Il me répond « tu ne le regretteras pas, crois-moi ».

Les jours qui suivent sont un mélange d’excitation, de peur, de trac… mais le fantasme et mes hormones sont les plus forts. Ouah je vais faire du porno ! Hehehe, la simple pensée que mes parents seraient horrifiés me donne des frissons de plaisir. Quelque part, j’ai envie de leur faire payer. Oui, je crois qu’en fait c’est aussi qui me pousse dans cette voie. Savoir mes parents choqués… C’est bon, ça.

Le samedi suivant, Karl me donne rendez-vous à Saint-Denis. Il passe me prendre au RER avec sa moto. Au bout de 5 minutes, nous sommes arrivés. Je m’attendais à tomber sur des studios dans un grand hangar. Non en fait, c’est une très grande maison, avec plusieurs grandes pièces. Il n’y a pas grand monde. Quelques personnes qui s’affairent à gauche à droite. Ils me font un salut de la tête. Polis, mais pas particulièrement chaleureux. Karl me fait visiter pour me mettre à l’aise. Chaque pièce est adaptée pour le tournage, avec les meubles dans un coin, et le reste est libre, occupé seulement par des projecteurs. Un grand salon, deux grandes chambres, une salle de gym, une salle de bain. Une partie du rez-de-chaussée est réservée au rangement, administration, accessoires.

Karl m’amène devant une porte

– Tu vas rencontrer Jean-Philippe maintenant. C’est le patron du studio, et le metteur en scène. Il décide de tout ici. Tu vas voir, il est assez direct. Ne te laisse pas impressionner. Ça vient bien se passer.

Il dépose un baiser sur mes lèvres et m’abandonne face à la porte. Aussitôt me viennent à la tête ces scènes de casting porno ou le directeur baise les jeunes recrues dans son bureau. Est-ce ce qui m’attend ? Ou bien est-ce du cinéma ? À coup sûr Jean-Philippe doit être homo et aimer les types de mon âge… Je frappe à la porte.

– Entrez

Jean-Philippe est assis derrière son PC. Cheveux grisonnants, mince, lunette, veste noire, t-shirt blanc. Pas souriant. Pressé

– Salut. Assieds-toi. Karl m’a déjà parlé de toi.

– Ah OK

– Pourquoi tu as décidé de te lancer dans le porno ? Je suppose que tu as bien réfléchir.

– Euh… oui… ça m’attire. C’est un fantasme. Et puis aussi pour l’argent aussi. Ah, et comme Karl et moi on est ensemble, c’est un truc que j’aimerais faire avec lui

– Ok. Du moment que tu es partant et que tu es décidé, le reste, on s’en fout un peu.

– Ok

– La plupart de mes acteurs sont hétéros et font ça pour l’argent. Je m’en fous complètement. Le fait que tu sois en couple avec Karl peut être intéressant, car ça pourra créer de la complicité sur les scènes. Mais à part ça, votre relation, je m’en branle. Ce n’est pas mon problème. Je ne veux pas de drame, c’est tout. Tu piges ?

– Oui, oui

Tout en continuant à me parler, il pianote sur son PC.

– Il y a deux ou trois choses que tu dois savoir sur le porno. Tu n’es pas là pour baiser et moi pour te filmer faire ce que tu veux. Tout est scripté. Tu reçois des instructions et tu obéis. Il n’y a pas beaucoup d’impros. Si par contre tu fais bien ce qu’on te dit, ou anticipes mes ordres, je te laisserai plus libre. Compris ?

– Compris…

– Sache que le porno n’est pas fait pour tout le monde. Chaque scène prend entre deux ou trois heures à filmer avec toutes les pauses, les angles et tout ça. Parfois plus. Il faut que tu arrives à bander tout le temps, et contrôler ton éjaculation bien sûr. Pigé ?

– Pigé

– Bien sûr, c’est moi qui décide des scènes, du scénario et avec qui tu baiseras. Comme tu le sais, on est spécialisé sur les relations entre minets et hommes plus matures. Les minets sont 100 % passifs. J’attends de tous mes acteurs qu’ils sucent, avalent, et se fassent baiser sans capote. Ce n’est pas négociable. Je paie en liquide. Un peu au début, après ça monte en fonction du succès, des réactions du public, et de ce que tu souhaites. Je multiplie la paye par 2 ou 3 pour les trucs plus hard, comme les dp, partouze, fisting, uro, si les acteurs le souhaitent. Ok ?

– Ok… je ne suis pas trop branché plans hard

– Pas de souci. As-tu des questions ?

– Non… pas pour l’instant

– Ok dernier point : Louis Nicolas pour un acteur porno, ça va pas l’faire… Ici, tu t’appelleras Kevin. Dès que tu franchis le seuil du studio. Ta vraie vie, on s’en fout.

– Ok

– Maintenant, déshabille-toi entièrement, on va regarder un peu ton anatomie

Je me fous à poil. Il m’observe de près. Il a l’air content de ce qu’il voit.

– Tu es exactement le type qu’on recherche. Blonds, yeux bleus, cheveux courts… Très mignon… Un cran au-dessus de ce qu’on a pour l’instant. Tu seras une excellente recrue. Tu fais un peu moins que tes 19 ans… J’aime bien tes muscles légèrement saillants. Tu n’es pas trop mince ni maigre. Tu fais du sport ?

– Du jogging et du tennis

– Bien… Tourne-toi… Tes fesses sont parfaites. Écarte les fesses… Tu es déjà entièrement rasé, c’est bien… Par contre, il faudra te raser les aisselles et les jambes… Pour ton pubis, on va désépaissir un peu, mais on n’est pas obligé de raser. C’est comme tu préfères… Tu es plutôt pâle, mais pas trop. Ça devrait aller… L’été par contre, je ne veux pas de contraste ni de marque blanche. Tu devras avoir un bronzage intégral… Bon sinon, c’est parfait. On va commencer par un shoot photo pour le site web et on enchainera direct avec ta première scène directe avec Karl.

Je suis sous le choc… je ne pensais pas que ça irait si vite… je suis interloqué

– Qu’est-ce qui y a ? Tu pensais qu’on allait de faire passer 10 entretiens d’embauche ?

Il rigole. Me donne une tape sur les fesses

– Allez file à la salle de bains. Ahmed va t’aider pour le rasage, tu feras ensuite un lavement complet… Tu peux rester à poil. Quand t’as fini, rejoins-moi sur le plateau pour les photos

Une fois bien rasé et lavé je retrouve Jean-Philippe. Il m’attend devant un mur bleu, appareil photo déjà prêt. Il discute avec Karl. Je pose dans différentes positions, de face, de dos, assis sur tabouret de bar. Les photos sont d’abord classiques, puis coquines. J’ai un peu de mal à bander, mais je branle et je regarde Karl. Ça m’aide. Je présente mon cul à la caméra. Jean-Philippe est satisfait…

On monte au premier, dans une chambre à coucher. Enfin, un décor de chambre à coucher. Meubles Ikea. Karl est pieds nus, jean et t-shirt. Autour de nous, un type au projecteur, et deux cameramen, chacun équipé d’une caméra portable de taille moyenne. Jean-Philippe me tend un boxer.

– Enfile ca Kevin. On démarre la scène avec toi presque à poil et Karl habillé. On va faire une scène non scriptee. Pas de dialogues particuliers

J’enfile le boxer

– Mmmh… un peu trop large

Jean-Philippe m’en passe un plus petit qui me serre un peu

– Parfait, bien moulant… Bon on démarre. Tous les deux debout près du lit, debout, longue séance de pelles… Kevin, tu écoutes bien ce que je te dis. Ça tourne.

On démarre doucement…

– C’est bon les gars continuez…. … Kevin, bouge moins les mains… plus lents les baisers…. Ouais c’est bon… … … Kevin sort plus la langue… … … Karl, tu descends tes mains dans le boxer de Kevin et tu masses les fesses, voilà… très bien… … Kevin, tu bouges trop…. Plus statique s’il te plait…

Je garde les yeux fermés… les cameramen tournent autour de nous… j’ai du mal à me relâcher… je suis toujours sur le qui-vive, dans l’attente d’une remarque de Jean Philippe…

On est maintenant à poil tous les deux. Je suis à genoux et je suce Karl. Jean Philippe donne beaucoup d’instructions… « Va plus profond » « je veux plus de salive » « souris plus » « lèche le gland plus doucement » « je veux entendre des bruits de succion ». Je regarde Karl amoureusement. Je m’habitue progressivement à la voix et aux conseils de Jean Philippe… et la présence de la caméra à quelques centimètres de mon visage.

On passe ensuite sur le lit, pour des fellations et du bouffage de cul… Un des cameramen est sur le lit avec nous pour filmer de très près… Je commence à m’habituer à l’ambiance… à être entouré. Ce n’est pas du tout comme une baise classique, car on est interrompu souvent, tout est haché. Toutefois, dès que je performe avec Karl j’arrive à tirer du plaisir et à me mettre dans mon rôle d’amant… mais ce n’est pas un rôle. Je prends du plaisir… ça fait plus d’une heure qu’on filme et on n’a même pas démarré la sodo…

On commence en missionnaire. Les premières minutes ne sont consacrées qu’à la bite de Karl qui rentre dans mon trou, une caméra en gros plan. Pour capturer de près l’ouverture parfaite de mon anus. Ensuite Karl me ramone longtemps et de manière répétitive pour laisser les caméras filmer tous les angles différents, les uns après les autres.

On refait la même chose dans toutes les positions sur le lit. Jean-Philippe est satisfait, il me demande juste d’être plus vocal et de gueuler plus. La caméra passe en permanence très près de nos corps… On fait un break avant de filmer les orgasmes. Je me mets à quatre pattes, tête dans l’oreiller et jambes bien écartées. Karl doit jouir sur mon anus, en gros plan. Puis pousser doucement le sperme dans mon cul avec son gland. Jean Philippe lui demande de gueuler fort quand il jouit. La caméra filme en gros plan. Pour moi c’est sur le dos, je me branle avec le visage de Karl près de ma queue. J’éjacule sur sa joue, puis il lèche le foutre qui dégouline le long de ma queue. Mon sperme couvre ses joues et ses lèvres.

Après la scène, sous la douche, un sentiment étrange m’envahit. Dans quelques jours, une vidéo de moi en train de baiser sera disponible sur internet. Je suis acteur porno. Un frisson me parcourt. Honte ou fierté ? Les deux… Peur ou excitation ? Les deux…

Je sors du studio. Karl me prend par l’épaule.

– T’as été génial

– Merci

– Ça t’a plu ?

– Oui, en fait, je ne sais pas… oui, mais ça fait bizarre

– En tout cas Jean Philippe a été ravi

– C’est vrai ?

– Ouais…

Il se tourne vers moi, me regarde dans les yeux

– Je suis fier de toi… t’es vraiment spécial

Je baisse les yeux et rougis

– Je suis content qu’on ait fait ça ensemble… Ça te dirait de recommencer ?

– Je ne sais pas… Je ne crois pas… C’était bien, mais je préfère le sexe chez toi… et je ne me vois pas faire carrière.

– Je comprends… t’en fais pas

Sa main caresse ma joue. Il m’embrasse sur la bouche.

– Je t’aime Kevin

Mon cœur se serre… C’est la première fois qu’on me dit « je t’aime ».

– Je t’aime aussi Karl

On s’embrasse longuement

Karl me redépose au RER. Il me donne une enveloppe avec ma paye. Ce n’est pas énorme, mais c’est plus que mes cours particuliers. Sur le chemin du retour, ma tête tourne… Je suis complètement enivré. Ma première expérience dans le porno, le « je t’aime » de Karl… Tout est confus et avance en accéléré dans ma tête.

On s’envoie beaucoup de SMS dans la soirée. Des blagues, des souvenirs de la journée, des trucs chauds…

Deux jours après, Karl m’envoie un SMS pour m’indiquer que la vidéo est en ligne. Je découvre le site. Mon profil sur la section « acteurs ». Ouah, ça fait étrange… Je regarde la vidéo discrètement pendant la nuit. Je bande comme un fou. J’adore me regarder. Je pense aussi à tous les mecs qui sont en train de me mater et de se branler…

On se revoit peu après… on baise de manière torride, passionné. On jouit deux ou trois fois dans la même séance. Ma libido est plus forte que jamais… je n’ai besoin de jouir deux fois par jour.

La veille de notre rendez-vous qui suit, Karl m’envoie un SMS : « demain pas de caleçon. Commando. Toute la journée ». Ouah… ça m’excite tellement. Je me balade en jean chez mes parents, sans rien en dessous. S’ils savaient…

Ce jour-là je m’offre à lui passionnément. Des « je t’aime » murmurés à l’oreille par lui comme par moi. Après l’amour on se prélasse… On prend une douche ensemble. Une fois séché, debout tout nu dans la salle de la bain Karl me fait face. Il commence à m’embrasser dans le cou, son index caresse un de mes tétons. Le plaisir m’envahit aussitôt. Je ferme les yeux. Il me murmure à l’oreille « ça serait tellement chaud que tu filmes une autre scène pour moi ». Il commence à me caresser doucement partout. Je garde les yeux fermes. Il me parle doucement, d’une voix sensuelle « j’aimerais que tu te fasses baiser par un autre devant moi… qu’il t’encule… t’entendre crier de plaisir ». Je soupire… je bande… sa main me branle doucement. Il continue à me susurrer à l’oreille « tu m’excites tellement Kevin… » « Penses à tous ces mecs qui vont te mater… » sa main caresse ma fesse… « pense à tes années perdues à l’adolescence… tu peux tout rattraper maintenant. ». Ses phrases resonnent dans ma tête. Il m’embrasse passionnément sur la bouche. J’ouvre les yeux. Son front est collé contre le mien. On se fixe dans les yeux. Il me branle. Il accélère… « je t’aime Kevin, je t’aime »… « donne-toi du plaisir »… « oui ». Je réponds par des « oui, oui, oui… » et jouis en abondance… On échange des longs baisers amoureux.

Ces phrases resonnent longtemps dans ma tête… J’accepte de tourner une seconde scène. J’ai envie de donner ce plaisir à Karl. De lui donner autant de plaisir qu’il m’en donne.

La semaine qui suit, je me rends au studio à Saint-Denis pour la deuxième fois… Karl est déjà là. Il a tourné une scène un peu plus tôt. Jean-Philippe m’informe que je vais tourner avec Greg, un vétéran du studio. Très bien membré. Une queue à la fois longue et très large… La scène a un scénario : je suis un jeune stagiaire maladroit et vierge que son directeur va dépuceler dans son bureau. Je ris à la lecture du scénario et de quelques suggestions de dialogue. Le tout tient en quelques lignes. Je vais essayer de ne pas me marrer… et d’utiliser mes talents d’acteur. Greg me dit à peine bonjour. Il est là pour bosser. Un pro, c’est tout… Après être passé sous la douche, je passe les vêtements qu’Ahmed a préparés pour moi : un costume cravate et une paire de lunettes ! Ahmed me peigne bien les cheveux. Je me regarde dans la glace. J’ai l’air d’un vrai neurde !

On se rend sur le plateau. C’est aménagé en bureau, avec une grande bibliothèque remplie de faux dossiers, quelques fauteuils, et une longue table de réunion. Greg est en costume cravate aussi… ça ne lui va pas si bien que ça en fait. Pas le genre à porter un costume dans la vraie vie. Tout est prêt, j’ai le scénario bien en tête. Ça tourne !

Je rentre dans le bureau les bras chargés de dossiers

– Monsieur le directeur, je vous apporte vos nouveaux dossiers

– Merci, Kevin, rangez-les dans la bibliothèque

Je m’exécute lentement, fais semblant de faire des classements. Pendant ce temps, Greg se touche la queue sous son pantalon en me regardant. Une caméra est en gros plan, et on voit son membre immense grossir… Il se touche et me lance des regards. J’arrive bien à simuler le stagiaire intimide… après tout j’aurais été comme ça dans la vraie vie il n’y a pas si longtemps haha.

Je jette des regards sur Greg, et simule mon malaise en avalant ma salive. Soudain, je laisse tomber une pile de dossiers. Les papiers s’étalent par terre. Je me mets à genoux pour ramasser. Greg s’est approché. Il me regarde en souriant et se caresse le paquet. Je remonte doucement, nez à nez avec ce monstre.

– Je sais qu’t’en rêves depuis le début de ton stage… Vas-y suce moi.

– Mais… monsieur le directeur… et si quelqu’un rentre ?

– Le risque fait partie du plaisir, Kevin…

Il sort son énorme engin… qui m’envahit la bouche… la disproportion avec la taille de ma bouche est grotesque. Mais je m’applique. Ma main fait à peine le tour quand je le branle. Je me régale… La caméra tout près de moi, et ça m’excite. Jean-Philippe ne fait pas de commentaire. C’est donc que tout est parfait. Je suce, branle et lèche en gros plan pendant longtemps. Je couvre sa bite de baisers.

Greg me redresse. Il enlève mes lunettes. Il défait ma cravate.

– Décoince-toi Kevin

Il enlève sa chemise. Il me roule ensuite des pelles. On sort nos langues.

– Il va falloir que tu sois très gentil avec moi si tu veux te faire embaucher après ton stage, tu comprends

– Moi Monsieur le Directeur

On continue à s’embrasser goulument

– Tu n’as jamais baisé avec un mec, je suis sur

– Non monsieur le directeur

Sa main me caresse le paquet. Il sort ma queue bandée et le branle. Je fais pareil avec lui tout en continuant à l’embrasser.

Soudain il me prend par la main et m’emmène vers la grande table. Il défait ma ceinture et d’un coup fait tomber mon pantalon et mon boxer à mes pieds. Je prends le visage le plus choqué du monde. J’ai à peine le temps de réagir qu’il arrache ma chemise en tirant au milieu. Les boutons sautent et laissent apparaitre mon torse imberbe. Je continue à porter les lambeaux. Je tombe assis à la renverse. Le bois froid au contact de mes fesses. Mon pantalon retombé autour des chevilles. Il me suce immédiatement. Gorge profonde. Je penche la tête en arrière les yeux fermés.

– Oh moi monsieur le directeur, oui, oui

La caméra prend des longs plans sur mon visage. Je m’amuse à explorer toutes les expressions possibles du plaisir. Je me mords les lèvres, pousse des cris, me passe la langue sur les lèvres. Ce n’est pas feint tant Greg s’y prend bien avec ma queue. Je suis complètement dans le trip. La caméra s’attarde aussi longuement sur ma queue et le visage de Greg.

– Bon c’est bon les gars, parfaits, maintenant on passe au bouffage de cul, comme dans le script

C’est Jean-Philippe. Je sais à quoi m’attendre. Greg me lève et me retourne. Il me fait me pencher de dos, coudes sur la table, jambes écartées. Greg se met à genoux.

– Attendez les gars ça va pas avec la chemise

Ahmed me fait me pencher davantage. Il relève la chemise.

– Voilà c’est mieux, lance Jean-Philippe, on garde la chemise c’est mieux, et Kevin a bien le cul a l’air. Ça tourne !

Je suis bien cambré. La caméra est sur mes fesses. Greg commence à les écarter. Il lance un gros crachat et commencer à me lécher.

– Oh Monsieur le Directeur, mais qu’est-ce que vous faites ? C’est dégoutant… Ah… Ah… oh mon dieu… oh c’est bon… oh

J’ai droit à cinq bonnes minutes de gros plans sur mon visage. Puis la caméra retourne vers mes fesses. C’est au tour de Greg de se donner en spectacle.

– Ok, coupe ! Excellent. Préparez-vous pour la sodo.

Ahmed dépose du gel sur nos doigts. Je me lubrifie l’anus et me mets un doigt. Greg se graisse la queue.

– Kevin, on garde la chemise ouverte et le fute sur les chevilles. Par-derrière penche contre la table. Greg pareil. On change pas – torse poil et pantalon aux chevilles. Préparez-vous. Une caméra sur Kevin. Une par-dessous pour filmer la queue rentrer doucement… Kevin, c’est un gros morceau, tu dis stop si t’as trop mal, OK ?

Greg presse son monstre et pousse doucement. La caméra capture mes grimaces, bien réelles. L’autre caméra à la monstre en gros plan qui rentre doucement en moi.

– Monsieur le directeur, ah… ah, allez-y doucement, je suis vierge… ah…. Mmmhhh… Aaaah…

Greg commence à me limer doucement. La plus grosse queue que j’ai jamais prise. Mais je m’habitue très vite… et j’aime ça ! On est maintenant filmé de profil pendant longtemps. Plus de 10 minutes de sodo longue, profonde, puis plus agressive. On fait ensuite des gros plans sur mon visage, sur les fesses et le dos de Greg qui s’agite en moi, puis par-dessous. Gros plan sur ma queue bandée qui laisse couler des filets de précum. Je me sens plein comme jamais.

– Coupé ! C’est bon.

Greg sort de moi. Ça brule un peu.

– On va passer sans transition au canapé… Entièrement à poil tous les deux. Greg assis, et Kevin face à lui, empalé. Je vous laisse en impro totale, mais je vais voir Greg pilonner et Kevin aussi bouger du cul. Vous alternez. Greg, tu travailles bien les fesses de Kevin, tu lèches ses sains. Kevin bien salope, tu cries, tu gémis, tu roules des pelles à Greg…

Greg se lubrifie encore, moi aussi. On obéit à Jean-Philippe. Je me déhanche sur la queue de Greg. Ses mains agrippent mes fesses. J’oublie la caméra. La langue de Greg me dévore les tétons puis envahit ma bouche. On reste longtemps comme ça, le temps pour la caméra de prendre tous les angles.

– Ok, maintenant, Kevin tu te retournes et tu viens t’assoir sur Greg dans l’autre sens. Tu vas faire tout le travail en bougeant sur la queue. Gros plan caméra sur toi. Je veux beaucoup de cris, de plaisir…

J’obéis et me donne en spectacle… Je sens les caresses de Greg sur mon dos. Pour la première fois, je peux croiser Karl du regard. Je me donne à fond, devant lui. Je le vois sourire.

– Ok les gars. On va faire la dernière par devant sur le canapé. Kevin sur le dos, les jambes contre les épaules de Greg. Kevin, tu vas jouir comme ça. Tu te branles. Je veux des jets longs sur ton torse. Greg, dès que tu es à la limite, tu sors et plonges ta bite dans la bouche de Kevin. Je veux voir la queue sortir du cul de Kevin et aller dans sa bouche dans un seul plan, direct. Kevin, tu suces avant de prendre une faciale. Ensuite tu prends ton temps, joue avec la queue, suces et avales. Compris les gars ? Me foirez pas la scène OK ?

Tout se déroule comme prévu… Je n’ai aucun mal à jouir. Je dois même me retenir… J’adore ressentir la chaleur de mon cul quand je suce Greg. Son premier jet atterrit dans mes cheveux, le deuxième sur mon nez, les suivants sur mes lèvres et dans ma bouche. Je joue ensuite avec sa bite en gros plan…

– Coupé ! Bravo, les gars, vous avez été très bons. Greg, comme d’hab. Kevin, bien mieux que ta première scène. Tu commences à piger comment ça marche…

Je regarde Karl à côté de Jean – Philippe. Ahmed me tend une serviette. Karl s’approche et m’embrasse sur les lèvres.

– T’as été génial… J’ai bandé en permanence.

– Merci Karl,

Je dépose un baiser sur ses lèvres.

Les jours qui suivent, je me sens un peu troublé. J’ai aimé tourner cette scène, je suis excité. Mais je ne sais pas trop si je veux recommencer. Karl m’a donné ma paye. Pas mal, mais pas terrible. Ai-je vraiment besoin du porno, alors que je peux baiser avec Karl quand je veux ?

Sylvainerotic

Autres histoires de l'auteur : Alfonso, la beauté à tout prix | Adrien, l'amour fou | Tom, Dustin et moi | L'initiation d'Antoine

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

155 HISTOIRES DE MAI

26 Mai | + 9 histoires

Les nouvelles | 8

Nouveau voisin pas si hétéro que ça Elliotpc
Le contrat Ruff
Le mec parfait Cali
Mes péchés mignons Big
Les mariés | 1 Ghisto
Les mariés | 2 Ghisto
Dans les toilettes de la fac Pierredelavega
Les potes de mon fils JulesP

Les séries | 1

La danse de decoupageshop.ru | 16 decoupageshop.ru & Romain
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16

Les séries | 24

Nouvel oncle de Calinchaud | 8 épisodes

12345678


Le syndrome du membre fantôme de Mickaêl
2 saisons, 16 épisodes

S1-1 | S1-2 | S1-3 | S1-4 | S1-5 | S1-6 | S1-7 | S1-8

S2-1 | S2-2 | S2-3 | S2-4 | S2-5 | S2-6 | S2-7 | S2-8


Mai 2020 | 107 histoires

Les nouvelles | 80

Retrouvailles Pierredelavega
Ma rencontre en sueur Rickleb
Echec... Nonodt92
Découverte d'un sexshop gay Cali
Protocole Robot Sosie Jumeaux Fellateur
Gare de Montpellier Salopeabeur
Coupe d'enfer ! Nables
Mes voisins pas si fermés Nables
La plage interdite Nables
Rien à la télé Nables
Ma première fois inattendue Alex
Une femme qui aime les Hommes CN34
Le producteur de films X Femelle
Full service Matskin
Hommage à Maitre Alexandre Franck
Confiné ... | 1 Esteban80
Confiné ... | 2 Esteban80
Confiné ... | 3 Esteban80
Confiné ... | 4 Esteban80
À l'Atlas Femelle
Un flacon de poppers Femelle
Joint & Pipe Yanis
Première pipe Louisbg
Joint & Pipe Yanis
Première pipe Louisbg
Please come back home Jules
En prison | 1 AlexBandry
En prison | 2 AlexBandry
Bus de Nuit Femelle
Confinement avec papa Chris.77
Une fin de soirée révélatrice Matthieuparis
Mon premier patron de restaurant Semoussi
Daddy’s home ! Dej407
Dompter l’indomptable Ninemark
Tromperie anglaise Louisallenk
Philouchubby Philnours
Boss rebeu LyesDuSud
Rebeu dominé | 1 LyesDuSud
Rebeu dominé | 2 LyesDuSud
Retrouvailles Silver
Bizutage chez les "Alphas" NathanOst
Première queue au porte-à-porte Antominet
Une arme de séduction massive Erox
Tradition Grecque | 1 Mathieu
Tradition Grecque | 2 Mathieu
Les muscles en esclavage Luca Flores
Mon voisin Seck59
Mon pote de Foot Jarod_el
Mon gendarme | 1 Nonodt92
Mon gendarme | 2 Nonodt92
Mon gendarme | 3 Nonodt92
Quand l’alcool désinhibe Marseille14
Une voiture à tout faire Erox
Hammam Marrakech LE7
Je suis un hétéro Mascareignes
Fisté par l’équipe de rugby Jersanvi
Les fantasmes de Cali | 1 Cali
Les fantasmes de Cali | 2 Cali
Travaux de peinture Fauvette
Jules et moi Domijoueur
Chaud à l'IDM JSC75
Piscine | 1 LE7
Piscine | 2 LE7
Madrid LE7
Pédicure LE7
Trop beau LE7
Confinement LE7
Rue Saint-Denis LE7
Volley de plage LE7
WC publics LE7
Dans le vestiaire Nonodt92
Le gardien Nonodt92
Premier plan à 3 Nonodt92
Poulain Frank
Toute première fois TKjur39PASS
Premières fois à trois Ldan
Le travesti de Saint Clair Françoise
Françoise Françoise
Ma première histoire Françoise
Ma 3eme histoire Françoise

Les suites | 27

Confinement avec papa | 2 Chris.77
Please come back home | 2 Jules
Please come back home | 3 Jules
Kauf | 3 Candide78
Le vigneron | Fin RomainTOP AUTEUR 2020
Mon coach sous la douche | 2 Coacharthur
Desperate Housewives | 4 Bearwan
Evans VS Hemsworth | 2 Bearwan
Bizutage chez les "Alphas" | 2 NathanOst
Le joli Fruit | 2 Oakspirit
Un boucher | 3 Rsexenc
Le volleyeur et le rugbyman | 7 Dolto
Le volleyeur et le rugbyman | 8 Dolto
La rébellion | 6 Sylvainerotic
La rébellion | 7 Sylvainerotic
La rébellion | 8 Sylvainerotic
Soumission & Domination | 562 Jardinier
Soumission & Domination | 563 Jardinier
Soumission & Domination | 564 Jardinier
Soumission & Domination | 565 Jardinier
Soumission & Domination | 566 Jardinier
Soumission & Domination | 567 Jardinier
Coup de foudre | 2 Mec du 85
Weekend avec mon Boss | 3 Sub75
Weekend avec mon Boss | 4 Sub75
Weekend avec mon Boss | 5 Sub75
Weekend avec mon Boss | 6 Sub75

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : jeudi 21 mai 2020 à 07:57 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"histoire gay salope""double sodo gay""histoire gay prof""cyrillo histoire gay""recit coquin""histoire gay naturiste""sexe tatoué""papa me baise""lope soumise""gay encule""lieux de drague gay""le korosko""esclave gay""histoire erotique gay""hds recit""histoires gays cyrillo""couilles pendantes""premiere double penetration""histoire gay cyrillo""cyrillo dial""histoires cyrillo"planbi"blog gay francais""gai ero""il la sodomise de force""baise au bureau""zoophile gay""histoires cyrillo""gang bang geant""histoire cyrillo""histoire gay sexe""video gay uro""cyrillo 2018""histoire gay vestiaire""elle suce en boite""gay salope""histoires cyrillo""sauna california""premiere sodomie""gay exterieur""cyrillo gay""histoires gay entre hommes""histoires cyrillo"ciryllo"minet travesti""histoire gay gratuit""cul gay photo""histoire gay college""branle entre pote""cyrillo dial""glory hole bordeaux""beau goss nu""cyrillo blog""hds histoire""photos de cul com""recits gays""recit erotique gay""recits pornographiques""branleentre potes""recit erotique travesti""histoire gay x""premiere felation""histoires cyrillo"cyrilo"histoire gay sport""recit hds""mec enculé""je suce mon fils""histoire gay papa""se vider les couilles""histoire gay domination""histoire sauna gay""recit inceste mere fils""gay slip""elle branle son petit frere""recit sauna gay""histoire sexe inceste""baise chaude""histoire gay sauna""xstory histoires""histoires de sexe gay""histoire depucelage jeune gay""premiere pipe""histoires gay gratuites""petite baise entre amis""histoire gay lycée""histoire cyrillo"