NEWS :

23 mai

decoupageshop.ru : foire aux questions
47 réponses
à tes questions !

139 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisodeÉpisode précédent

La rébellion de Louis Nicolas

Chapitre 5 |

J’ai du mal à trouver le bar. En fait je suis au milieu d’une cité appelée les Merisiers. Je ne suis jamais venu ici. C’est un peu sinistre comme quartier. Il fait nuit maintenant. Juste quelques personnes dans la rue. Un scooter de temps en temps. Je trouve enfin le bar en question. Un simple bar PMU au rez-de-chaussée d’une tour. Pas très cosy… Je suis 15 minutes en retard. À l’intérieur, un type derrière le bar qui discute avec un client au comptoir. J’aperçois Toni au fond de la salle seul à une table. Il me fait signe.

–        Je m’inquiétais, je pensais que tu m’avais posé un lapin. Je me disais c’est pas son genre.

–        Désolé pour le retard ! J’ai eu beaucoup de mal à trouver.

–        Oui, c’est compliqué… J’imagine que c’est la première fois que tu mets les pieds ici.

Il sourit du coin de la bouche

–        Oui en effet… Ça me fait plaisir de te voir je suis super excité de te rencontrer.

Le patron s’approche de nous : « on ferme dans 15 minutes »

–        Moi aussi… moi aussi. Et tu veux prendre un verre rapide ici, avant que ça ferme ?

–        D’accord

–        Tu bois quoi ?

–        Comme toi

–        2 pressions alors

Un peu de silence. Toni est calme. Plus calme que dans ces mails… On échange quelques banalités. Il me répète souvent qu’il est content que je sois venu, et qu’on va bien s’amuser. J’ai hâte de monter chez lui pour un week-end sans contrainte ! Pendant ce temps, le patron a commencé à retourner les chaises et à les mettre sur les tables autour de nous. Drôle d’ambiance. Toni finit sa bière en 3 énormes gorgées

–        On monte ?

Je suis Toni derrière le bar, au bas de la tour. Il ouvre une petite dérobée qui donne sur une cage d’escalier en ciment, sans fenêtre. Il sort soudain sa queue.

–        Suce-moi

Je suis surpris. Ça vient de nulle part. Je m’attendais à ce qu’on monte chez lui pour une longue séance de préliminaire, comme on en avait parlé.

–        Tu veux pas monter plutôt ?

–        Nan, j’ai vraiment envie d’une pipe ici, tout de suite

Je suis vraiment surpris, mais après tout ça fait longtemps que je rêve de le sucer et l’idée de faire ça dans un lieu semi-public est amusante. Sa queue est molle quand je la mets dans ma bouche. Ça m’étonne. Elle n’a pas vraiment bon gout. Je m’applique et il commence à bander doucement. Je suis fier de mon talent de suceur. Au fur et à mesure qu’il bande, il s’agite de plus en plus. Il commence à faire des va-et-vient brusques avec sa queue dans ma bouche. Ses mains saisissent ma tête et s’agrippent à mes cheveux, il me fait un peu mal.

–        Ouais, vas-y suce moi

Il m’écrase carrément les tempes maintenant et me baise la bouche et la gorge sans ménagement. Je manque de m’étouffer. Je tousse et la salive coule en abondance de ma bouche. J’aimerais me libérer de ses mains, mais je n’y arrive pas. Heureusement il se décharge vite au fond de ma gorge.

–        Oh putain oui, oh putain

Il relâche ma tête, baisse les yeux sur moi et reprend son souffle bouche ouverte. Mes tempes et mes cheveux me brulent. Soudain, il m’assène un violent coup de Doc Martens dans les couilles. Je hurle de douleur et tombe par terre. Il sort un couteau.

–        File-moi ton portefeuille maintenant

Je me tords de douleur et n’en crois pas mes yeux

–        Toni, t’es fou ou quoi ???

–        File-moi ton portefeuille maintenant ou tu vas payer

Je me redresse doucement

–        Reste à terre

Je sors doucement mon portefeuille et le lui tends. Il regarde partout, prend les billets de banque. 100 euros en liquide. Deux semaines de cours particuliers que je n’avais pas déposés à la banque… Il met le portefeuille dans son autre poche. Il sort ma carte d’identité et la prend une photo avec son smartphone.

–        Comme ça j’ai ton adresse, c’est toujours utile

–        Toni, qu’est-ce qui t’arrive ?

–        Arrête de m’appeler Toni. Tu crois vraiment que c’est mon nom ? Lève-toi maintenant.

–        Je t’en prie laisse-moi partir maintenant

–        Suis-moi

–        Je t’en prie laisse-moi partir, je dirais rien

–        Bien sûr que tu diras rien. On va juste faire un petit retrait ensemble.

Je marche à ses côtés, terrorisé. On fait quelques pas en direction d’un distributeur de billets. Désert et silence. Personne dans les environs. Un passant de temps en temps, au loin. On s’approche du distributeur. Il sort ma carte bancaire. Je regarde au plafond, au cas où il y a une caméra de surveillance.

Je m’aperçois que la caméra de surveillance a été vandalisée. Il se marre et insère ma carte dans le distributeur. Il a ressorti son couteau.

–        Tape ton code

Je suis paralysé. Mes doigts tremblent. Je n’arrive plus à me souvenir du code. J’essaie en tremblant. « Code incorrect ». Soudain il m’assène un aller-retour sur les joues. Gifle violente

–        Tape ton code, bordel de merde

Je tremble encore plus. Je n’y arrive pas. « Code incorrect ». D’une main il me saisit la mâchoire et presse comme un fou. Il colle la lame contre mon visage.

–        Ton code ?

–        C’est… c’est 4412

Il tape le code… C’est le bon, je suis soulagé… Il consulte le solde et sourit.

–        C’est bien… tu as bien économisé en effet

Je me sens tellement stupide et naïf… Comment j’ai pu parler d’argent à un inconnu sur internet. Je suis vraiment un imbécile.

–        C’est quoi le seuil maximum de retrait sur ton compte ???

–        Je… je… je crois que c’est 500 euros

Il retire 500 euros, et remet la carte dans sa poche. J’aurais pu essayer de m’enfuir alors qu’il était occupé à retirer l’argent. J’y pense après coup, mais je suis tellement pétrifié que je n’ose pas bouger. Sa main attrape mon oreille et une poignée de cheveux.

–        Écoute-moi bien : je vais garder ta carte, OK ? Si par malheur tu bloques ton compte, touche à un centime de l’argent, je te défonce la gueule. Souviens-toi que je sais où t’habites. Tu n’aimerais pas que ton papa et ta maman voient les belles photos que tu m’as envoyées, hein ? 

Je suis mortifié… je sue à grosses gouttes, je manque de m’évanouir

–        Je t’en prie Toni, tu as mon argent et ma carte maintenant. Je ne dirai rien, j’te jure. Laisse-moi partir maintenant.

–        Arrête de m’appeler Toni

Il me lâche et me pousse sur le sol. Il sort le portefeuille et le jette par terre. La moitié du contenu tombe en dehors. Il a gardé ma carte bancaire bien sûr.

–        Casse-toi maintenant

Il me donne un violent coup de pied dans les couilles

–        Et souviens-toi : je sais où t’habites. Si tu appelles les flics, ou touches à ton compte en banque, t’es mort. Allez casse toi.

Je ramasse mon portefeuille et son contenu et je me sauve en courant sans regarder derrière moi. Je prends le premier escalier de service et je cours dehors. Je cours sans m’arrêter pendant longtemps, car j’ai peur qu’il me coure après. Au bout de 10 minutes, une nausée me prend. Le fait d’avoir couru, la peur me donnent cette nausée. Je vomis. La moitié du vomi tombe sur mes chaussures et mon polo. Je m’essuie la bouche d’un revers de main. Je regarde autour de moi. Personne. Je ne sais pas où je suis, mais pas de trace de Toni. Je ne me sens pas en sécurité pour autant. J’essaie de regarder sur mon iPhone ou je suis. Je suis content qu’il ne me l’ait pas volé.

Je trouve un abri bus. Le prochain bus arrive dans 20 minutes. C’est le dernier de la soirée. Les images de l’agression me reviennent maintenant dans l’ordre, clairement. Je refais tout le film dans ma tête. Il fait chaud, mais j’ai des frissons. Je monte dans le bus. Les rares passagers me regardent. J’ai l’air d’un SDF. Je pue, je suis couvert de vomis. Accommodés par l’odeur, des gens changent de place. Je réalise que je n’ai même pas regardé où allait le bus. Je ne sais pas où je vais. Je veux juste m’échapper… La tête adossée contre la vitre du bus je me mets à pleurer. Les gens me regardent. Personne ne dit rien. Par chance le bus arrive à une station de train… Mais il est trop tard, j’ai raté le dernier train. Je suis sans argent. Je ne peux même pas prendre un taxi. Un Uber ne me prendrait pas dans mon état. Je me mets donc à marcher… Je dois rentrer à Versailles à pied. Je trouve mes directions sur Google maps. Quand j’arrive chez mes parents, il est 3 heures du matin… Je suis épuisé, je pue toujours autant. Je défais mes vêtements et me mets sous la douche. L’eau me fait du bien. Je me mets accroupi, et je pleure… longuement.

Je me mets au lit sur le ventre et je mords mon oreiller de rage. Je pleure encore plus fort. Tout est fini. Je n’ai plus d’argent. Toni va revenir me tuer de toutes les façons. Le moindre bruit me fait sursauter. Je sais qu’il va venir ici pour me torturer. Je m’en veux aussi d’avoir été trop naïf. Les larmes finissent par disparaitre. Épuisé de rage et de désespoir je m’endors vers 6 heures du matin.

Mon portable me réveille vers 9 heures du mat. Ma première réaction est que c’est Toni qui m’appelle pour me menacer. C’est juste ma mère qui prend de mes nouvelles. J’essaie de paraitre normal au téléphone. Je lui dis que mes révisions se passent très bien…

Le lendemain, les images de l’agression continuent de défiler dans ma tête. Le film repasse en boucle je ne peux pas me concentrer. Je révise à peine, et j’erre comme une âme en peine. Je n’ose pas sortir. Je suis persuadé que je vais me faire agresser.

Je me dis aussi que ma vie est finie. Je n’ai plus d’argent, pas d’avenir, condamné à supporter cet enfer familial pour de nombreuses années. Et puis je ne peux faire confiance à personne.

Je suis quelque part soulagé de voir mes parents rentrer le dimanche soir. Je me sens plus en sécurité.

Les jours qui suivent, je continue tant bien que mal les révisions, mais je n’ai pas la tête à ça. J’essaie maintenant de comprendre ce qui s’est passé avec Toni. Comment ce type a pu me mentir à ce point ? Ces mails étaient chauds et authentiques ? Comment un homophobe pourrait prétendre être gay avec autant de détails sexuels ? Ou bien est-ce homo lui-même qui déteste les homos ? Ça n’a aucun sens… Ce type est fou. Par curiosité je retourne sur le site. J’aimerais voir son profile pour voir si j’aurais pu repérer un signe avant-coureur. Mais son profil a disparu ! Il la probablement supprimé aussitôt après m’avoir agressé.  

Je consulte mon compte en banque les jours qui suivent et je le vois se vider progressivement. Je regarde les dépenses. Un peu de tout, surtout des retraits en liquide, mais aussi des courses chez Carrefour. Il y a aussi des achats en ligne, des sex toys, et des abonnements à des sites gay SM ! Le pire c’est qu’il y a des abonnements à des sites de rencontres gay payants. Il chasse ses prochaines victimes. Ça me glace le sang…

Les examens arrivent et l’angoisse monte. Je ne dors pas beaucoup la nuit et je n’ai pas beaucoup révisé. J’ai dû faire beaucoup d’impasses.

La nuit je ne dors plus. Je me retourne dans mon lit. J’arrive à la deuxième journée d’examen sans avoir dormi.

Les examens sont finis maintenant. Quelque part je suis content de partir loin de Versailles, pour deux mois de vacances à Royan. C’est dur, mais tout est relatif.

La première semaine, je fête mes 19 ans en famille. Et je fais de mon mieux pour paraitre heureux. Pas sûr que j’y arrive aussi bien que l’année dernière.

Mais les jours qui suivent, tout s’effondre.

Je rentre de mon cours de tennis et je tombe sur mes parents rouges de colère. Ma première pensée est que Toni ait envoyé les photos (mes parents font suivre leur courrier pendant les vacances). Non, ils sont juste en train de regarder mes résultats d’examen. Ils fulminent.

–        Est-ce que tu te moques du monde Louis Nicolas ?

Mon père lit à voix haute : « Droit des affaires 3/20, droit constitutionnel 2/20, anglais 6/20… tu veux que je continue ?? ». Le ton monte

S’ils savaient l’enfer que j’ai vécu cette semaine-là.

Ma mère en rajoute

–        Déjà que la fac de droit ce n’est pas glorieux, si en plus tu as des notes pareilles

Pique au vif je réponds sèchement

–        Qu’est-ce que t’y connais en études, tu n’en as jamais fait ? Tu t’es marié à 18 ans.

La gifle part. Mon père n’a pas supporté que je réponde à ma mère.

–        Ne sois pas insolent avec ta mère ! Tu es la honte de cette famille. Même pas capable de faire une prépa. Tu choisis la voie du fainéant en allant à l’université et en plus tu doubles ta première année avec des résultats catastrophiques. Tu es vraiment la honte de cette famille. Finis les cours de tennis. On veut te voir reprendre tes cours de A à Z pendant ces vacances.

–        Je suis majeur, je fais ce que je veux

–        Cesse ces insolences tout de suite !! Tant que tu vis sous notre toit, tu obéis. File dans ta chambre !

Je m’effondre sur mon lit en larmes. Je touche vraiment le fond. Tout le monde dans ma famille a fait des grandes écoles, mais je suis un bon à rien. Et je vais faire une année d’étude supplémentaire. Ça m’éloigne encore de l’indépendance… Je n’en peux plus… Je n’en peux plus…

Soudain, le souvenir de Michel me revient en mémoire… Michel, il était gentil… Je lui envoie un SMS : « Michel. Je voulais te dire merci pour avoir été si gentil avec moi. Ici la vie est dure. Je n’en peux plus. Nico »

Sylvainerotic

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Alfonso, la beauté à tout prix | Adrien, l'amour fou | Tom, Dustin et moi | L'initiation d'Antoine

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

146 HISTOIRES DE MAI

22 Mai | + 28 histoires

Les séries | 8

Nouvel oncle de Calinchaud | 8 épisodes

12345678

Les nouvelles | 10

Retrouvailles Pierredelavega
Ma rencontre en sueur Rickleb
Echec... Nonodt92
Découverte d'un sexshop gay Cali
Protocole Robot Sosie Jumeaux Fellateur
Gare de Montpellier Salopeabeur
Coupe d'enfer ! Nables
Mes voisins pas si fermés Nables
La plage interdite Nables
Rien à la télé Nables

Les suites | 10

La rébellion | 8 Sylvainerotic
Confinement avec papa | 2 Chris.77
Please come back home | 2 Jules
Please come back home | 3 Jules
Kauf | 3 Candide78
Soumission & Domination | 566 Jardinier
Soumission & Domination | 567 Jardinier
Le vigneron | Fin RomainTOP AUTEUR 2020
En prison avec Abdou et Sélim | 2 AlexBandry
Mon coach sous la douche | 2 Coacharthur

Les séries | 31

La danse de decoupageshop.ru de decoupageshop.ru & Romain | 15 épisodes

Histoire co-écrite de decoupageshop.ru & Romain.
Sur chaque page, decoupageshop.ru commence le chapitre, Romain le termine.

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15


Le syndrome du membre fantôme de Mickaêl
2 saisons, 16 épisodes

S1-1 | S1-2 | S1-3 | S1-4 | S1-5 | S1-6 | S1-7 | S1-8

S2-1 | S2-2 | S2-3 | S2-4 | S2-5 | S2-6 | S2-7 | S2-8

Mai 2020 | 87 histoires

Les nouvelles | 69

Ma première fois inattendue Alex
Une femme qui aime les Hommes CN34
Le producteur de films X Femelle
Full service Matskin
Hommage à Maitre Alexandre Franck
Confiné ... | 1 Esteban80
Confiné ... | 2 Esteban80
Confiné ... | 3 Esteban80
Confiné ... | 4 Esteban80
À l'Atlas Femelle
Un flacon de poppers Femelle
Joint & Pipe Yanis
Première pipe Louisbg
Joint & Pipe Yanis
Première pipe Louisbg
Please come back home Jules
En prison AlexBandry
Bus de Nuit Femelle
Confinement avec papa Chris.77
Une fin de soirée révélatrice Matthieuparis
Mon premier patron de restaurant Semoussi
Daddy’s home ! Dej407
Dompter l’indomptable Ninemark
Tromperie anglaise Louisallenk
Philouchubby Philnours
Boss rebeu LyesDuSud
Rebeu dominé | 1 LyesDuSud
Rebeu dominé | 2 LyesDuSud
Retrouvailles Silver
Bizutage chez les "Alphas" NathanOst
Première queue au porte-à-porte Antominet
Une arme de séduction massive Erox
Tradition Grecque | 1 Mathieu
Tradition Grecque | 2 Mathieu
Les muscles en esclavage Luca Flores
Mon voisin Seck59
Mon pote de Foot Jarod_el
Mon gendarme | 1 Nonodt92
Mon gendarme | 2 Nonodt92
Mon gendarme | 3 Nonodt92
Quand l’alcool désinhibe Marseille14
Une voiture à tout faire Erox
Hammam Marrakech LE7
Je suis un hétéro Mascareignes
Fisté par l’équipe de rugby Jersanvi
Les fantasmes de Cali | 1 Cali
Les fantasmes de Cali | 2 Cali
Travaux de peinture Fauvette
Jules et moi Domijoueur
Chaud à l'IDM JSC75
Piscine | 1 LE7
Piscine | 2 LE7
Madrid LE7
Pédicure LE7
Trop beau LE7
Confinement LE7
Rue Saint-Denis LE7
Volley de plage LE7
WC publics LE7
Dans le vestiaire Nonodt92
Le gardien Nonodt92
Premier plan à 3 Nonodt92
Poulain Frank
Toute première fois TKjur39PASS
Premières fois à trois Ldan
Le travesti de Saint Clair Françoise
Françoise Françoise
Ma première histoire Françoise
Ma 3eme histoire Françoise

Les suites | 18

Desperate Housewives | 4 Bearwan
Evans VS Hemsworth | 2 Bearwan
Bizutage chez les "Alphas" | 2 NathanOst
Le joli Fruit | 2 Oakspirit
Un boucher | 3 Rsexenc
Le volleyeur et le rugbyman | 7 Dolto
Le volleyeur et le rugbyman | 8 Dolto
La rébellion | 6 Sylvainerotic
La rébellion | 7 Sylvainerotic
Soumission & Domination | 562 Jardinier
Soumission & Domination | 563 Jardinier
Soumission & Domination | 564 Jardinier
Soumission & Domination | 565 Jardinier
Coup de foudre | 2 Mec du 85
Weekend avec mon Boss | 3 Sub75
Weekend avec mon Boss | 4 Sub75
Weekend avec mon Boss | 5 Sub75
Weekend avec mon Boss | 6 Sub75

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : jeudi 7 mai 2020 à 12:57 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut

Online porn video at mobile phone


"elle branle son petit frere"jupimail"double sodo gay""histoire gay poilu""recits sm gay""garcon gay""cyrillo pcul""raidd bar twitter""pute a rebeu""cyrillo histoires gay"cyrilo"couilles pendantes""recit sauna gay""elle me vide les couilles""cyrillo dial""histoires gay cyrillo""histoire incest""baise au cine""recit erotique gay""histoires de sexe gay""histoire gay jeune"cyrillo.biz"histoire gay x""histoires gay gratuites""histoire gay sm""recit gay cyrillo""histoire gay cousin""cyrillo dial""atlantide sauna paris paris""récits gays""ma bite son histoire""histoire cyrillo""recit bondage""sex toy gay""recits vicieux""frere de bidasse""sexe gay gratuit""gay gloryhole""premiere fellation""histoire gay sm""histoire inceste mere fils""photo x gay""hds gay""petit salope"cyrillo.com"elle suce de force""cyrillo gay""histoire soumis gay""cyrillo texte""cyrillo histoire gay""porno pd"cyrillo.com"recit gay rebeu""orgasme gay""cinema porno""histoire porn gay""mon pere me baise""histoire ero""baise au sauna""le site de cyrillo""avaleur de sperme""histoires cyrillo"cyrillo.com"j ai couché avec mon prof""mec dial""titof gay""histoires coquines gratuites""histoire gay sauna""histoire gay crade""histoire gay vestiaire""histoire gay cyrillo""histoire gay frere""premiere sodomie"ciryllo"n'appréciait pas du tout le rouquin""recit gay sm""histoire gay cyrillo""tournante dans une cave""premier fist gay""gaie eros""chatroulette gay parle moi""histoires erotiques gay""gay premiere sodomie""histoire de soumission gay""histoire sodomie""photo amateur gay""hds recit""histoire gay vieux""raidd bar paris""les histoires de cyrillo""histoire erotique gay""histoire gay erotique""histoire gay hetero""histoires gay black""minets gays""gay gangbang""vetement travesti""le keller paris"