NEWS :

decoupageshop.ru : foire aux questions
51 réponses
à tes questions !

2 août

131 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Service d'étage

Ah l’Italie ! Terre de l’amour, aux hommes virils, bien velus et surtout TTBM, enfin pour la plupart.

Le réceptionniste de cet hôtel en plein Rome, est surbooké, son hôtel aussi. Je me présente à l’accueil avec ma réservation BOOKING-HOTEL pour prendre possession de ma chambre. Le réceptionniste vient de gérer un car entier d’allemands hilares, que des hommes jeunes, qui ont dû fêter la qualification de leur équipe. Tout ce petit monde entame l’ascension de l’escalier pour se répartir dans l’hôtel. J’ai 25 ans, c’est mon premier voyage d’affaire à Rome, je dois rendre visite à une franchise demain après-midi pour m’assurer que tout est conforme. J’ai le temps.

Je tends mon bout de papier au réceptionniste qui blanchit d’un coup.

« Bonjour Monsieur, je suis désolé vous n’étiez pas arrivé, votre chambre a été attribuée à un touriste allemand… et l’hôtel est complet maintenant» Dit-il très gêné dans un français impeccable. Le mec est beau, baraqué, bien poilu, très brun, de larges épaules, une chemisette trop petite… je suis amoureux.

Mon sang ne fait qu’un tour, il est 23h30, je ne me vois pas faire le tour de la ville pour trouver un hébergement.

« Ecoutez débrouillez-vous pour me trouver une chambre maintenant » Le ton que j’y ai mis ne souffre aucune réplique, il bafouille dans sa barbe, décroche le téléphone, appelle son responsable et me propose »

« Si vous êtes d’accord pour partager une chambre avec deux allemands, ils sont d’accord pour vous accueillir, le petit déjeuner vous sera offert, ainsi qu’un bon pour revenir chez nous »

Je râle pour la forme, en fait je suis ravi d’avoir deux hommes avec moi, petite salope que je suis… j’accepte, la chambre est au premier, je suis le réceptionniste, il a un beau petit cul celui-là… un homme jeune en peignoir nous ouvre tout sourire et me désigne le lit disponible. Je remercie l’hôtelier, et entre dans mon chez moi.

Le deuxième allemand est allongé sur son lit, il est en short de course, torse nu, il joue sur son smartphone, il est magnifique, imberbe, musclé, et tout sourire aussi. Ses cuisses très larges, s’ouvrent sur une bosse bien appétissante. Je ne le fixe pas pour ne pas me faire griller. Je range mes affaires, et décide de prendre une douche, elle va me détendre. Je ne suis pas pudique et je me déshabille face à eux, ils ne prêtent pas attention à moi, ils sont trop focalisés sur leur téléphone. Avec mes affaires de toilettes, un boxer propre, je me dirige vers la salle de bain. J’essaye en vain de fermer la porte, un des allemands me dit que ça ne sert à rien, la serrure ne marche pas. Je suis « ravi », c’est une douche à l’italienne avec deux pommeaux, elle est large, on peut y tenir à plusieurs.

L’eau bien chaude détend mon corps, je kiffe toujours le jet d’eau très chaude sur mes couilles, à la limite de la douleur. J’en gémis de plaisir. Un des deux mecs entre dans la salle de bain pour se brosser les dents, je le trouve gonflé, mais je me dis qu’on n’a pas la même notion de la pudeur qu’eux. J’en profite pour me savonner face à lui, mon popaul avec la chaleur enfle un peu, et mes 23x6 cm se déploient lentement. Le gars tourne la tête vers moi quand il se brosse les dents, son boxer prend du volume, sa queue à l’horizontale devient hyper dure. Elle dépasse sa hanche. Bon on est entre hommes, ça arrive… puis le mec retire son boxer et se place à côté de moi sous l’autre pommeau. Il se shampouine les cheveux, ses abdos sont magnifiques, ses obliques aussi et cette bite qui est à l’horizontale est énorme.

Comme dans les films, je laisse ouvert la douche, pose mes mains sur le mur et laisse couler l’eau sur mes épaules, l’eau descend mon dos, s’insinue entre mes fesses et disparait. L’allemand a cru comprendre que c’était une invitation, il se colle à moi, sa bite franchit le tunnel de mes cuisses et soulève maintenant mes bourses. Je tourne la tête et lui sourit. Il m’enserre de ses bras musclés, et bouge son bassin comme s’il était en moi. Il n’y a pas de pénétration, le frottement de sa grosse queue entre mes cuisses me procure des sensations inconnues, je serre mes jambes pour mieux le sentir. Son gland maltraite mes couilles qui ne pendent plus. Son ventre et mes fesses font des plocs avec l’eau, il me prévient « I am coming man, i am coming… » Je soulève mes couilles, 5 jets tapissent le mur de la douche, il souffle fort dans mon cou, il me fait des bisous, sa queue est splendide. Il saisit la mienne et me branle à toute vitesse, je ne résiste pas et jouis à mon tour. Nos deux spermes se mélangent. Avec la douchette je nettoie ce fluide viril, il sort de la douche et se sèche, il a les traits tirés, sa queue est énorme, elle a du mal à débander, elle est très plate maintenant. Il me fait un pouce, un beau sourire et rentre dans la chambre à poil, devant son pote.

Je suis boxer, ma queue est à l’horizontale, mais ne laisse aucun doute sur les évènements passés. Son pote a bien compris, il est en boxer aussi, il décide de le retirer et se couche sur le lit comme ça. Je suis aux anges. Je kiffe les allemands et leur liberté. Il se couche sur le ventre, son petit cul très poilu est un appel au viol, sa queue dépasse sur le côté et ses couilles se fraient un passage entre ses cuisses. Je calme mes mains qui ont envie de le caresser, si ça se trouve c’est un hétéro, je n’ai pas envie de dormir dans le couloir. Il fait très chaud dans la chambre, je décide de dormir tout nu sur le lit comme eux.

Je suis réveillé par des bruits de langue… la pièce n’est pas tout à fait dans le noir et je distingue nettement le mec qui prodigue un annulingus à son copain, il est à genoux entre ses cuisses, il écarte ses fesses poilues et se régale de l’anus de son mec. Il me demande de venir avec un clin d’œil. Je colle ma grosse queue dans la bouche de son mec, qui me la bouffe avec passion. Je fais doucement parce qu’il a des hauts le cœur souvent. Je progresse doucement vers sa gorge, elle est grosse mais je sens qu’elle va passer.

Son copain le soulève et le positionne en levrette, il l’encule d’un trait, son pote lâche ma queue et pousse un grognement bien viril, pour le faire taire, j’enfourne à fond ma teub, les abdos claquent contre ses fesses et mes couilles claquent son menton. Il est 1h du matin, je sens qu’on va bien s’amuser. Il se couche sur lui, il essaye de détruire son cul, il pousse fort avec ses fesses pour le pénétrer à fond. Le mec ne peut plus me sucer, il gémis en permanence, son cul est grave ravagé, sa queue est toute molle et pendouille lamentablement. J’essaye quelque chose : je m’allonge sur le dos à côté d’eux et je branle ma queue verticalement. Le baisé repousse son copain, qui sort de lui lentement, il m’enjambe, et face à moi, enfonce mon chibre en lui. Il grimace quand même, le milieu de ma queue est très large et distend ses chairs atrocement. Je suis serré par ce tunnel tout germanique, très musclé, je place mes mains sous ses fesses et le fais bouger sur ma queue. Il gémit très fort. Il souffre de plaisir, ma grosse queue de « franzouze » détruit la souplesse de ses intestins, sa queue a pris du volume, je l’attire vers moi, et lui viole la bouche. Mes mains écartent ses fesses, comme pour appeler son mec…

Des jets de gel frais, et c’est la grosse queue qui essaye d’entrer. Son mec panique et essaye de partir, il gueule en allemand, mais je le tiens fermement, il me donne des coups de tête, je ne cède pas. Je sens que ma queue n’est plus toute seule, une autre matraque est juste à mes côtés. On est bien tous les deux dans son colon, distendu à mort, on patiente un peu avant de violenter son cul, il se calme et me roule une gamelle comme pour se faire pardonner. Le gel facilite beaucoup notre pilonnage, il a les yeux qui se révulsent, il prend un pied énorme, baisé par une alliance franco-germanique. Nos 4 couilles tapent son cul, cela rajoute à son plaisir. On ne va pas pouvoir tenir longtemps comme ça… c’est moi qui tire en premier. Je rajoute du lubrifiant naturel en 5 jets bien crémeux. Mes couilles se vident tellement j’ai pris mon plaisir. Mon colocataire vient de suite après moi, je sens sa queue éjaculer contre la mienne. Le baisé éjacule aussi sur les poils de mes abdos. Il hurle à la mort de plaisir. On reste comme ça branché 15mn sans débander. Nos sexe sursautent régulièrement, ils font gémir notre hôte, cela distend un peu plus à chaque fois son conduit. Puis nos sexes glissent hors de lui, il lâche un pet bien sonore accompagné de jus. On éclate de rire tous les trois. Avant de regagner mon lit je les embrasse sur la bouche et tâte le trou du mec qui est ouvert… et visqueux.

Quand je me réveille, ils sont déjà partis discrètement, un mot est sur leurs lits avec leur téléphone et leur adresse à Berlin. Ils vivent bien ensemble, c’est vraiment un joli couple. Je me lave, j’ai une gueule de déterré, des cernes en valises, mais bien détendu. Le réceptionniste quitte son poste, il a fini sa nuit, il me glisse un post it dans ma main, son numéro de chambre…124 juste à côté de la mienne… c’est ballot hein ? Je déjeune léger, un café, une biscotte, un verre de multi fruits, une madeleine et je remonte. Il est 10h, je suis étonné, les lits ont été faits, le temps du déjeuner, la chambre est aérée et sent bon la lavande. Je tire les rideaux et m’allonge sur le lit central, champ de tir de nos ébats de la veille. Ils m’ont laissé leurs boxers sales les coquins. Je m’endors en humant leur odeurs, je bande immédiatement.je n’ai rendez-vous que vers 16h00 à deux rues de l’hôtel, j’ai le temps…

On frappe discrètement à la porte, c’est le réceptionniste qui est en pyjama. Il entre et referme tout de suite la porte, il me plaque sur le mur et m’embrasse longuement. Il se dénude en un clin d’œil, il a une lourde queue qui bat contre mon ventre. Je me mets nu aussi. Nos deux queues entament un combat de glaives. Lui après avoir mouillé ses doigts touche mon anus, je lui retire la main, actif only je n’aime pas être baisé… mais il revient sans cesse à la charge et parvient à enfoncer deux doigts. Je proteste, sans effet. Il veut mon cul, il est tellement viril et beau comme une italien quand il sait qu’il aura de l’amour et du pain. (eh eh) Je décide de le provoquer, je m’installe à genoux au bord d’un lit, le cul en l’air j’attends sa réaction. En m’insultant il enfouit son visage barbu entre mes fesses et bouffe mon cul. Sa barbe râpe l’intérieur de mes fesses, je suis aux anges, j’adore ça mais pas la sodo…

Puis je cède, j’aimerai bien tester… bien que sa queue soit large 20x7… il a tout prévu, il me gaze avec un poppers ultra puissant, je sens que je me relâche, mes freins lâchent, mes barrières cèdent, je pars en live, je sens qu’il me pénètre, lentement sans arrêt. Je me sens rempli à fond. La douleur est anesthésiée par le poppers. Il me gaze à nouveau, la tête tourne, il en profite pour ressortir et me replanter, il me baise comme un italien… il me tient car ses coups de rein m’envoient vers l’avant, je sens mon cul craquer, mes sphincters n’existent plus. Mon rectum est rouge cramoisi, il est frotté par plus gros que lui, quand il ressort je pête, mais rien ne l’arrête, il me sodomise façon bourrin, il veut se faire un français, sa queue est hyper dure, je sens qu’elle grossit, signe qu’elle est au bout de sa vie. Je suis baisé par un rouleau à pâtisserie, le gros modèle, je jouis sans me toucher. Je serre sa queue, comme je peux, il jute en moi, puis il sort et continue sur mes reins… il fait une flaque sur mes reins, je m’écroule parce qu’il me repousse, il remballe sa queue et sort en claquant la porte. Je ne suis plus sût d’être « actif only » comme je le précise souvent. J’ai basculé dans le groupe des salopes versa. J’ai pris la chambre jusqu’à la fin de la semaine pour me faire prendre par lui, ce bel italien monté comme un âne, baiseur comme un fou, juteur puissant, va me dominer 4 jours durant.

Dans la vie protégez-vous, ne laissez pas cette saloperie prendre possession de votre corps !

J’espère que ce récit vous a plu et vous a provoqué des réactions… hummmm

Merci de laisser vos impressions à

LE7

Toutes les histoires de LE7 ici

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

XXX HISTOIRES D'AOUT

🟢 1er Août | 40

Les nouvelles | 12

Un Dieu au sauna Antoine
La frustration Abdon14
De Motard Rick à Slave Rick Motard Rick
Aventure dans un foyer Passif73200
Mon meilleur ami gay A.N.T
Boss des Boss | 1 Chris973
Visite à Orléans Julien
Pas comme les autres | 1 Unknown
Pas comme les autres | 2 Unknown
Le Fils de mes voisins | 1 Porphyrogenete
Le Fils de mes voisins | 2 Porphyrogenete
Mon infirmier Trevis00

Les suites | 5

Dressage 4 Andreprofeco
Soumission & Domination | 579 Jardinier
Fantasmes avec un collègue | 5 Jay
L'étude anatomique | 4 Éros
La gynécologie pour homme | 2 Duguesclin

Les séries | 23

Amour et libertinage | 13 Cali
12345678910111213

L’ange de la comptabilité | 10 Dej407
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : dimanche 8 mars 2020 à 09:46 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"vide burnes""histoire gay première fois""histoire inceste mere fils""le keller paris""histoire gay gratuites""histoire porn gay""histoire zoophile gay""cocu soumis""blog de cyrillo""photos gay gratuite""histoire gay piscine""sauna libertin dijon""histoires gays cyrillo""soumission extreme""sexshop gay paris""cyrillo gay""recit inceste gay""histoires gay gratuit""histoire gay routier""gay foret""histoire porno gay""blog histoire de mecs""homme mur gay""le blog gay naturiste""cyrillo free""cyrillo pcul""histoire gay internat""histoire ero""recit inceste gay""photo de cul""les histoires de cyrillo""histoires cyrillo""gay plage""maitre nageur gay""dial agayn""histoire gay hetero""histoires de travestis""sauna bossuet""histoires cyrillo""hetero curieux""1ere fellation""cyrillo histoire gay"ciryloplansm"histoire gay papa""récit érotique gay""baise dans l'ascenseur""grosse quequette""histoire gay grosse bite""gay beur""histoire erotique gay""histoire soumis gay""mec enculé""gay zoophile""histoire bondage""recit gay cyrillo""histoire gay salope""photo gay nu""gay chaud"cyrillogaycyrillo.biz"recit porno""gai eros""gay touzeur""mec exhib""gay cyrillo""bizutage gay""histoire de cyrillo""histoire soumis gay""histoire gay cyrillo"sneakersgate"photo de cul com""histoire gay salope""histoires de sexes""glory holl""lope gay""histoire gay sex""histoire beur gay""histoires de sexe gay""esclave gay""cyrillo histoire gay""pute a rebeu""histoires gay cyrillo""histoire gay inceste""gay histoire sexe""histoire beur gay""ma belle soeur me suce""cyrillo gay""titof gay""histoire gay pompier""histoire sauna gay""histoires porno gay"