NEWS :

4 août

decoupageshop.ru : foire aux questions
52 réponses
à tes questions !

143 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Journal d’une lope en devenir

Je suis un hétéro, flexible. Et je suis entré en soumission la semaine dernière. Ceci est mon histoire.

Je n’ai pas choisi de l’écrire.

On me l’a ordonné.

Mon parcours gay a débuté il y a 3 ans environ. Depuis l’adolescence, je connaissais certaines pulsions, certains fantasmes, sans les avoir jamais explorés hors de ma plus stricte intimité. Peut-être si une occasion s’était présentée ? Mais je n’aurais sans doute pas osé. Pas assumé. Et puis la trentaine arrivée, mon identité sexuelle, dominante, affirmée, elle, fièrement explorée, fit que le désir d’expériences nouvelles devint plus présent. Je voulais inverser les rôles. Rencontrer la jouissance de mes partenaires, soumises, pénétrées, dominées.

Jusqu’à m’inscrire sur un site de rencontres gay.

J’ai pris mon temps, et fini par faire une première rencontre. Trois ou quatre en tout. Ce fut mon initiation, où je pris du plaisir, confirmait mon gout pour le sexe d’un homme. J’ai connu en tout et pour tout deux pénétrations, courtes, furtives, faciles. Ayant choisi des partenaires peu dotés. Un de mes partenaires, lui bien pourvu, malgré toutes nos tentatives n’a jamais pu entrer et nous avons fini par cesser de tenter l’impossible.

Cela faisait un an environ que je n’avais plus vu d’hommes, faute de temps, parfois, et bien occupé que j’étais avec des partenaires féminines. L’envie était pourtant là, et je continuai à me connecter. Sans trouver de profils adéquats.

Puis il est arrivé.

Un jour de décembre. Sans que je n’aie rien à dire, il semblait déjà en savoir beaucoup.

- « Bon look de mec. »

- « Peu doivent de deviner en lope »

Pris au jeu, je me confiais, et nous discutions, longtemps. J’étais sa « petite chienne », il était mon « Maître ». Ce n’était que des mots. Mais ces mots m’excitaient beaucoup. Un désir violent, une érection aussi physique que mentale où tout devenait brumeux, où le monde s’effaçait pour devenir celui de l’image de cet inconnu, de ce qu’il me ferait subir. Lui ne m’avait pas vu. J’avais vu sa verge, quelques photos de ses soumis, puis son visage.

Il ne m’avait pas particulièrement plu. Plus âge, plus grand, certes, mais sans déclencher aucune attirance. Un visage rond, au look discret. Pas sportif, bien qu’imposant.

Mais les mots m’avaient conquis : « Pute », « Lope », « Soumise », « Femelle ».

Des mots de plus en plus précis au fil du temps. Je devrais « endurer », « être dressée », « porter mon collier », « être fécondée ».

Sidérée par ce vocabulaire nouveau à mon égard, celui-là même que j’emploie avec MES femelles, je ne pouvais que constater que je ponctuais chaque injonction d’un :

« Oui Maitre ».

Très vite j’en vins à ne plus chercher personne d’autre. J’allais devenir sa pute privée ? Il allait me faire découvrir « ma chatte », encore presque vierge.

Surréaliste, et virtuel, je m’enfonçais dans le jeu, l’emprise, et la soumission.

Mon Boss, comme il aime que je l’appelle, m’avait prévenu qu’il faudrait passer au réel. Je l’attendais, et le redoutais à la fois énormément.

Entendre que l’on va se faire rosir les fesses est une chose, se prendre une fessée entravée par un inconnu tout une autre. Peut-être aurait-il plaisir à me faire vraiment mal. Et ce ne serait même pas difficile.

J’étais aussi excitée que terrifiée.

Le jour finit par arriver. 21 h, je ne devais pas être en retard.

Je le suis un peu. Je me suis habillé en mec, viril, comme il me l’a demandé. Je l’attends dans la rue. Il arrive derrière moi. Il est vraiment grand. Il était mieux sur les photos. C’est ridicule, je devrais l’insulter ce fou, qu’est ce qu’il s’imagine ? Mes jambes emboitent son pas. Nous marchons vers chez lui presque en silence. Il sent mon malaise, évident.

Il me dit que c’est normal. Que ce n’est pas aisé pour un mâle macho de faire ce que fais. D’abandonner ma pudeur. Je ne réponds pas. Nous arrivons dans l’ascenseur et il plante ses yeux droits dans les miens, soudainement intimidants.

C’est une blague ? Je ne peux pas m’empêcher de sourire. Il me dit que c’est à moi de baisser les yeux. Mais ça ne peut pas être sérieux. Je soutiens son regard, amusé.

Nous entrons dans son bel appartement, lumière tamisée, collier et menottes en cuir sur la table.

Je ne peux pas nier que je suis content de les voir. Il le sait.

Il replante son regard dans le mien. Je n’ai plus envie de sourire. Du tout. Je suis chez lui, et je suis là pour être sa lope.

Cela me frappe comme une gigantesque gifle en plein visage. Infligée par son regard, ses mots.

- « Baisse la tête ! »

Elle se baisse. Je n’ai absolument pas le choix, je me sens tout petit, je ne sais plus où me mettre que de me cacher sur son épaule.

- «  Tu sais très bien pourquoi tu es venue, femelle »

Je murmure un « oui »…

- « Oui Maitre »

Bien sûr, il m’oblige à le dire haut et fort. Les mots sortent de ma bouche comme surréels.

Il n’a même pas besoin de me dire quoi faire, je vais devoir me déshabiller devant lui.

J’enlève ma chemise, le regarde, perdue.

– « Continues »

J’enlève mon jean, puis mon boxer, humiliée.

Je suis nue en chaussettes, devant lui qui n’a pas bougé. Et j’ai une demi-érection que je ne peux pas cacher. Elle avait pointé dans l’ascenseur et ne m’avais pas quittée.

Trahi.

- « Tu mouilles salope, tu sais ce que ça veut dire ? »

Je sais maintenant qu’il n’aura plus aucune retenue.

La brume de désir et de soumission se fait épaisse, brutale. Étais-je encore habillé lorsqu’il m’a fait lécher son doigt ? Sans doute, et je l’ai léché, réticent. Puis gentiment. J’ai léché sa main. Lentement, sans un mot.

Tout comme j’obéis lorsqu’il me dit de mettre à genoux. Mon visage en face de la bosse de son pantalon. Je ne peux plus penser. Je baisse la tête, j’obéis.

Il me met mon collier.

Je suis une femelle agenouillée au pied de mon Maitre.

Et j’étais en retard. Nous le savons tous les deux.

Tenue par mon collier, il m’ordonne de me lever, et m’emmène vers le canapé.

Il s’assied et me dit de m’allonger sur ses genoux.

Je crie NON intérieurement ! Je connais cette scène, cette humiliation, non, non, non !!!

Mais je ne dis rien du tout et présente ma chatte à mon Maitre.

Première fessée. Irréel. Je ne dirais rien. Rien du tout.

AmonB

Suite de l'histoire

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

XXX HISTOIRES D'AOUT

🟢 1er Août | 40

Les nouvelles | 12

Un Dieu au sauna Antoine
La frustration Abdon14
De Motard Rick à Slave Rick Motard Rick
Aventure dans un foyer Passif73200
Mon meilleur ami gay A.N.T
Boss des Boss | 1 Chris973
Visite à Orléans Julien
Pas comme les autres | 1 Unknown
Pas comme les autres | 2 Unknown
Le Fils de mes voisins | 1 Porphyrogenete
Le Fils de mes voisins | 2 Porphyrogenete
Mon infirmier Trevis00

Les suites | 5

Dressage 4 Andreprofeco
Soumission & Domination | 579 Jardinier
Fantasmes avec un collègue | 5 Jay
L'étude anatomique | 4 Éros
La gynécologie pour homme | 2 Duguesclin

Les séries | 23

Amour et libertinage | 13 Cali
12345678910111213

L’ange de la comptabilité | 10 Dej407
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : samedi 14 mars 2020 à 16:51 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"histoire erotique gay""histoire gay sexe""le jeu de la biscotte""cyrillo histoires""gay abattage""fellation gays""gay touzeur""porn histoire""depucelage gay""gay gloryhole""gay cyrilo""photos de cul com""histoires gay cyrillo"cyrillo"histoire cyrillo""gaie eros""sling gay""histoires cyrillo""pompeur gay""petite baise entre amis""histoire gay routier""histoire gay vestiaire""histoire gay college""recit gay""recit porno""histoire gay sexe""histoires cyrillo""histoire gay piscine""bite molle""gay cyrillo""histoire gay internat""cyrillo gay""histoire soumis gay""histoire gay college""recit depucelage gay""autostoppeur gay""histoire gay cirillo""histoire erotque""covoiturage gay""le site de cyrillo""histoires sexe gay""cyrillo gay""gay cyrillo""histoires cyrillo""jeu de la biscotte""histoire gay mature""gay parking""photo de gay""histoire ado gay"cyrillo.com"histoire x gay""gay sex histoire"cyrilocyrillo.biz"histoire sexe gay""baisee dans les bois""histoire gay vieux""gay naturistes""le korosko""histoire cyrillo""cyrillo free""cyrillo gay"cyrillo"histoire gay prof""gay daddies"cyrillogay"histoires porno gay""visite medical gay""histoire gay frere"cyrillo.com"histoire gay prof""raidd bar paris""histoire de mec gay""blog gay naturiste""histoire gay cousin""histoires gay gratuites""histoires gay sm""branle en foret""cirillo gay""recit gay arabe""grosse queu""cyrillo gay""fils encule sa mere""histoire gay sport""histoires de culs""recit gay erotique""nudiste gay""branlette gay""gay encule""gay pute""histoire gay sex""histoire gay vieux""depucelage gay""histoire erotique viol""cyrillo dial"