NEWS :

decoupageshop.ru : foire aux questions
43 réponses
à tes questions !

11 mai

68 histoires

11 mai

& 125 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Je suis un hétéro

-       Mmmmummm…
-       Ahhhrghh… !
Le gros type balèze venait de jouir bruyamment et le p’tit gars qui le suçait avidement avait du sperme qui lui débordait de la gueule.  La queue du malabar avait un diamètre tellement imposant que le suceur n’arrivait pas à refermer correctement ses lèvres autour du membre, et le sperme se mélangeait à la salive qui avait coulé de son menton jusqu’à terre.
Moi aussi, je sentais que mon gros engin était sur le point de cracher. Sans être de la même taille que le monstre qui s’affichait à l’écran, popaul, avec ses 19 X 5 avait des dimensions plus qu’honorables, d’après ce que m’en avaient dit mes conquêtes. Plutôt féminines, jusqu’à présent, mes conquêtes… Mais là, putain, c’est bien un film de pédés que je suis en train de mater et je suis sur le point de jouir en train de regarder comment un pro de la pipe est capable de vénérer une grosse bite. Et merde ! Si jamais mes potes savent çà, ma réputation est foutue…

En fait, tout a commencé mercredi de la semaine dernière, il y a donc exactement 15 jours. Ce jour-là, je suis rentré à la maison alors que j’étais déjà de mauvais poil après mon putain de cousin. Moi, c’est Thomas, dit Tom ; un mètre quatre-vingt-sept, quatre-vingt kilos, cheveux châtains foncés, yeux verts. Plutôt beau gosse, à ce qu’en disent les filles du bahut et plutôt bon élève d’après ce que disent les profs de ma prépa scientifique. Je suis inscrit depuis deux ans sur le campus de Bègles, près de Bordeaux et j’habite avec Mathieu dans un appartement au second étage dans un immeuble du centre-ville de Mérignac. Mathieu c’est mon cousin germain. Un mètre quatre-vingt-quatre pour quatre-vingt six kilos, brun aux yeux bleus, genre gros « beux » baraqué et macho, toujours en train de parler de cul et de se vanter de ses histoires avec des nanas à gros seins. Ce connard fait du running et du rugby, moi de la natation et du foot ; déjà, vous voyez, on joue pas dans la même catégorie…
Figurez-vous que l’autre mercredi, donc, quand je suis rentré (déjà en pétard parce qu’il avait encore laissé son plateau sale dans la cuisine, comme si c’était à moi de le laver) j’ai entendu des bruits suspects venant de sa chambre, et je suis allé voir direct. Il était à poil devant son ordinateur en train de regarder un gros porno et ce con ne m’a pas entendu entrer parce qu’il avait mis le casque. Sauf que, dans ce cas-là, tu te rends même pas compte comment tu gueules quand t’es en train de te faire du bien... L’autre, y m’a même pas capté et pourtant je suis resté un bon moment à regarder sa grosse queue toute rouge qu’il astiquait à toute vitesse et surtout les deux mecs sur l’écran qui s’enculaient avec frénésie. Et voilà comment j’ai découvert que Mat’ était pédé, en fait…

Cà a été un gros choc pour moi.
Parce que j’ai beau l’appeler connard, enfoiré ou ducon, Mathieu c’est mon cousin adoré. On a le même âge à quatre mois près (il est plus vieux) et on a quasiment été élevés ensemble depuis que ma tante s’est barrée de chez son mari, le père de Mathieu, et est venue s’installer à deux rues de chez mes parents, dans la vieille ville de Bergerac. On avait à peine huit ans. J’ai entendu mes parents expliquer que Georges, le père de Mathieu, était un type dégueulasse, un obsédé sexuel qui couchait avec absolument tout ce qui bougeait (oui, absolument tout…) et que c’est pour cela que tante Marie avait foutu le camp. Mais je me dis que Mathieu a bien récupéré un peu des gènes paternels…

En tout état de cause, on a tout partagé quand on était gosses :  on nous faisait étudier ensemble, faire du sport ensemble, dormir ensemble chez les grands-parents. Bref, il était pour moi plus proche que mon frère et mes deux sœurs. A l’adolescence on a continué à être super proches, aucun tabou l’un pour l’autre. Premières branlettes ensemble, premières nanas qu’on a branchées en même temps… Deux ou trois fois, on a baisé la même ; pas en même temps, je vous rassure… On était fusionnels. Ce qui ne nous empêchait pas de nous foutre parfois copieusement sur la gueule. D’abord parce que c’est un littéraire, soi-disant, ce qui me fait bien marrer, vu qu’il a l’élégance et la distinction d’un rhinocéros mâle… Et puis parce que je suis un footeux, et que je suis plutôt pour le PSG alors que lui, en tant que rugbyman il s’en fout, mais pour me faire chier, il est devenu soi-disant supporter de l’OM. Lors du dernier classico, on en est venu gentiment aux mains, mais comme il sait pas gérer sa force, il m’a quand même, sans le vouloir, pété la lèvre supérieure, cet enfoiré… Pour me venger, je lui ai collé un uppercut au plexus solaire qui l’a plié en deux !

Alors voilà ! je suis là maintenant, à me palucher, moi aussi, devant des vidéos de mecs… Pourquoi ? Parce que depuis que je l’ai vu faire cela, il y a plein de trucs refoulés en moi qui remontent à la surface. Quand on se battait, quand on prenait notre douche ensemble ou quand je le voyais sortir de sa chambre, à poil avec sa grosse gaule matinale qui le précédait de vingt centimètres dans sa trajectoire en direction de la machine à café… Je n’ai jamais cessé d’avoir au fond de la tête une espèce de gêne, une envie latente, un ‘je ne sais pas quoi’… En fait, je sais quoi, maintenant. Je sais que j’ai toujours eu envie de le prendre dans mes bras et de l’embrasser et que lui aussi me prenne dans les siens pour qu’on se fasse des gros câlins. Tous nus, avec nos deux corps qui se frotteraient l’un contre l’autre…

Mais, bon sang ! c’est mon cousin… Presque comme si c’était mon frère. Jamais je n’oserais faire quoique ce soit avec lui. Et lui, c’est sûr qu’il a beau être homo, si jamais je le touche, c’est clair qu’il m’en fout une. Pourtant, je ne peux pas m’empêcher de rêver d’être à la place du malabar, là à l’écran. Et au lieu du petit minet, j’imagine la gueule carrée de mon cousin et ses beaux traits virils déformés par l’érection en béton que je lui collerais jusqu’aux amygdales. Oh ! nom de dieu… ses jolies lèvres bien rouges, si joliment mises en valeur par sa p’tite barbe de trois jours… comment je les verrais déformées autour de mon gros nœud… Suce, suce mon gars ! Je vais te servir la sauce… Je n’ai plus besoin de regarder l’écran, je ferme les yeux et c’est l’image de Mat’ qui s’impose à moi et je jouiiiiis !! Oh ! putain… j’en ai foutu plein le clavier, comment je vais me dépatouiller avec cette merde…

Un demi-paquet de kleenex plus loin, je me rhabille et je me prépare à mettre une pizza au micro-onde pour bouffer ce soir. En principe, Mathieu a entrainement de rugby aujourd’hui, mais il ne devrait pas trop tarder, et…
-       Tom’ ?
 Ca y est, le voilà… Il est encore en tenue, avec les chaussettes dégueu qui sont tendues par les muscles de ses gros mollets et avec son short qui dévoile largement les trésors de ses énormes cuisses poilues. Son short ? Pardon, c’est le mien… Comme on fait « panier à linge commun », par la force des choses, tous nos sous-vêtements sont toujours mélangés, d’autant qu’on est à peu près aussi bordéliques l’un que l’autre. Pareil pour les affaires de sport. Avant, cela ne me dérangeait pas trop, mais depuis l’autre jour, je bande comme un âne quand j’imagine sa grosse bite dans mes sous-vêtements. Je sens que ma queue, malgré la petite séance que je viens de m’offrir, reprend sournoisement de la lourdeur parce que je pense à ce morceau de tissu, qui me maintenait les couilles, et qui garde maintenant bien au chaud celles de mon p’tit pédé de cousin…
Inconscient des réflexions qu’il suscite, Mat’ s’est dirigé vers la salle de bains après avoir inspecté le contenu du frigo. Au passage, j’ai pu respirer sa chaude odeur de mâle et je me suis surpris à jeter un coup d’œil à son cul… Ma pizza était prête. Je m’installai sur le canapé pour bouffer et pendant ce temps, je l’entendais siffloter tranquillement sous la douche. Au bout d’un moment, je le vis sortir, à poil, comme d’habitude ; ses pieds nus laissaient des traces humides sur le carrelage.
-       Mat’ tu fais chier : essuie derrière toi, c’est pas le bordel ici…
-       Hé Tom’, lâche-moi les couilles, s’te plait…
-       J’commence à en avoir marre, mec. On va pas continuer comme çà…
-       OK, OK ! je l’ fais. Arrête de geindre, on dirait ma meuf…
-       Ah ! oui… laquelle ? 

Il éclata d’un rire gras. Il était toujours à poil et passait négligemment avec son pied gauche une lingette sur le sol humide. Dans ce mouvement, ses attributs virils se balançaient lourdement. Le pire, c’est que ce salaud avait réellement une copine, plutôt sympa d’ailleurs, chez qui il avait été passer quelques heures samedi soir. En rentrant, il m’avait confié lui avoir « bien tartiné la chatte » ; il faut croire que ce type, comme son père, était à voile et à vapeur. Ce qui allait suivre me le confirma :
-       Eh ! cousin… pourquoi on sortirait pas, ce soir ? On pourrait se faire de la meuf, ensemble…
-       J’crois pas, moi…
-       Pourquoi ? J’vais te dire une chose que j’ai jamais osé te dire.

Il s’était rapproché et je sentais le parfum du gel douche mélangé à son odeur intime qui me montait à la tête. Sur son ventre, les poils étaient encore humides et collés à la peau.
-       J’ai toujours eu envie de faire un plan à trois. Avec toi. Tu t’rends compte ? Nous deux, bien chauds, avec une meuf… Elle va prendre cher…
J’avais chaud, moi aussi, tout à coup. Ma queue était dressée toute raide dans mon caleçon, heureusement cachée par le carton de la pizza.
-       Hein, Tom ? Qu’est-ce que t’en dis ? On sort ce soir ; on s’ramène une meuf et on s’la fait à deux… On lui fait goûter double ration du jus d’couilles familial…
Là, il faut que ce mec arrête de me chauffer, sinon, ma parole, je me jette sur lui et je lui fourre ma queue raide dans son p’tit cul musclé ! Il faut faire redescendre la pression.
-       On va nulle part, parce qu’on a plus de pognon. T’as voulu qu’on aille ensemble en Sardaigne cet été, maintenant on a plus un rade. Et je te signale qu’on a rendez-vous demain avec le mec qui répondu à l’annonce pour la chambre du fond.
Putain, j’ai réussi à le casser, ce con. Il est dépité et il se replie vers sa chambre. Maintenant que j’ai dans la tête l’image de son corps de rêve dénudé devant moi, je vais me retirer dans la mienne et me branler de nouveau en pensant à lui.

To be continued…

Mascareignes

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

CONFINEMENT :
FAIS LE PLEIN
68 HISTOIRES DE MAI

La danse de decoupageshop.ru

Histoire co-écrite de decoupageshop.ru & Romain.
Sur chaque page, decoupageshop.ru commence le chapitre, Romain le termine. 14 pages publiées

Nouvel épisode : 11 Mai Page 13

Épisodes :
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14

9 Mai | + 8 histoires

Le syndrome du membre fantôme
2 saisons !

Le syndrome | Saison 1 Mickaël
S1-1 | S1-2 | S1-3 | S1-4 | S1-5 | S1-6 | S1-7 | S1-8
Le syndrome | Saison 2 Mickaël
S2-1 | S2-2 | S2-3 | S2-4 | S2-5 | S2-6 | S2-7 | S2-8

Mai 2020 | 58 histoires

Les nouvelles | 50

Une fin de soirée révélatrice Matthieuparis
Mon premier patron de restaurant Semoussi
Daddy’s home ! Dej407
Dompter l’indomptable Ninemark
Tromperie anglaise Louisallenk
Philouchubby Philnours
Boss rebeu LyesDuSud
Rebeu dominé | 1 LyesDuSud
Rebeu dominé | 2 LyesDuSud
Retrouvailles Silver
Bizutage chez les "Alphas" NathanOst
Première queue au porte-à-porte Antominet
Une arme de séduction massive Erox
Tradition Grecque | 1 Mathieu
Tradition Grecque | 2 Mathieu
Les muscles en esclavage Luca Flores
Mon voisin Seck59
Mon pote de Foot Jarod_el
Mon gendarme | 1 Nonodt92
Mon gendarme | 2 Nonodt92
Mon gendarme | 3 Nonodt92
Quand l’alcool désinhibe Marseille14
Une voiture à tout faire Erox
Hammam Marrakech LE7
Je suis un hétéro Mascareignes
Fisté par l’équipe de rugby Jersanvi
Les fantasmes de Cali | 1 Cali
Les fantasmes de Cali | 2 Cali
Travaux de peinture Fauvette
Jules et moi Domijoueur
Chaud à l'IDM JSC75
Piscine | 1 LE7
Piscine | 2 LE7
Madrid LE7
Pédicure LE7
Trop beau LE7
Confinement LE7
Rue Saint-Denis LE7
Volley de plage LE7
WC publics LE7
Dans le vestiaire Nonodt92
Le gardien Nonodt92
Premier plan à 3 Nonodt92
Poulain Frank
Toute première fois TKjur39PASS
Premières fois à trois Ldan
Le travesti de Saint Clair Françoise
Françoise Françoise
Ma première histoire Françoise
Ma 3eme histoire Françoise

Les suites | 8

Desperate Housewives | 4 Bearwan
Soumission & Domination | 562 Jardinier
Soumission & Domination | 563 Jardinier
Coup de foudre | 2 Mec du 85
Weekend avec mon Boss | 3 Sub75
Weekend avec mon Boss | 4 Sub75
Weekend avec mon Boss | 5 Sub75
Weekend avec mon Boss | 6 Sub75

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : mardi 7 avril 2020 à 18:59 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"histoire soumis gay""histoires érotiques gay""histoire beur gay""histoire x gay""histoire gay rebeu""histoire gay prof""cyrillo free""gay uro""photo cul mec""ejac faciale gay"plansuce"photos gay gratuit""histoire cyrillo""histoire gay bdsm""gay erog""histoire gay hard""dressage soumise""hds histoires""histoire gay x""histoire gay jeune""gay cyrillo""cyrillo histoires""histoire gay frere""sauna sun city""cyrillo texte""elle suce dans le train""minets gays"cyrilocyrillo.com"blog de cyrillo""gay x""gay gloryhole""cyrillo histoire gay""photo cul de mec""gay dominateur""cyrillo gay""histoires de sexe gay""histoires scato""histoires gay soumis""gai éros""histoire depucelage gay""site lieux de drague""histoire gay pute""histoire pornos""images porno gay""histoires de culs""cyrillo histoire gay""histoire gay sex"cyrillo.biz"histoire gay soumission""histoire gay vieux""photo gay amateur""travesti pute""gay amateurs""histoire de bondage""histoire de suceuse""cyrillo histoire gay""gay tournante""gay cyrillo""cyrillo histoire gay""gare au gay""histoire depucelage jeune gay""cyrillo biz""gay zoophile""histoires cyrillo""je suce mon pere"cyrillo.com"domination gay""histoire gay x""la premiere sodomie""livreur gay""histoire gay vieux""recit gay erotique""pectoraux gay"