NEWS :

1er Sept.

decoupageshop.ru : foire aux questions
54 réponses
à tes questions !

163 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

TOP AUTEUR 2020 ROMAIN

c GUT-PUNCHING

Que les âmes sensibles ne lisent pas cette histoire destinée seulement aux brutes de mon espèce. decoupageshop.ru va me gronder encore une fois en me reprochant de ne pas mettre assez de douceur et de tendresse dans mes histoires… pour le moment, il attendra. Ce soir, j’ai besoin de cogner !!!

Au gymnase, un nouveau gars a souscrit un abonnement de trois mois. Selon certains, il serait instructeur à la base navale. Comme mes horaires sont irréguliers, je ne l'ai rencontré qu’une petite dizaine de fois. Nous avons parfois parlé ensemble. Il est franc du collier et m’a l’air d’être le genre de mec qui sait ce qu’il veut. Il s'appelle Jules.

Il ne doit pas encore avoir 30 ans. Il n’est pas particulièrement beau avec son visage osseux, mais il a un sourire de loup et des yeux en amande qui vous transpercent de leur laser bleu. Il est de belle taille, mince avec de larges épaules.

Il doit avoir du sex-appeal car toutes les femmes dans la salle le caressent des yeux. Comme il porte toujours un survêtement trop large dans lequel il nage, je pensais qu'il était maigre.

J'ai changé d'avis le jour où je l'ai vu sortir de la douche.

Ce soir-là, après une bonne séance, je retourne au vestiaire pour me changer avant de partir. Jules sort de la douche quand j'ouvre la porte. Il est vêtu seulement d'une petite serviette de bain nouée autour de ses hanches minces. Il a un corps parfaitement proportionné et il est très musclé. La définition de sa musculature est impressionnante et chacun de ses muscles est comme ciselé. Il se dégage de cet athlète une impression de force animale.

Des gouttes d’eau brillent dans ses cheveux très courts et sur ses sourcils horizontaux.

Je pousse un sifflement d’admiration qui le fait sourire malicieusement et je m’exclame :

- Compliments, mec, il est difficile d’imaginer cette musculature sous ton survêtement XXL.

Toujours souriant, il m’explique que ce survêtement accentue sa transpiration. Il veut beaucoup transpirer afin d’assécher ses muscles pour être « ripped » à l’américaine.

Je lui réponds qu'il a déjà obtenu un excellent résultat. En effet, on distingue parfaitement les striures des fibres musculaires sous sa peau halée.

Par dérision, Jules fait jouer les muscles de ses bras et de ses longues jambes sous mon nez puis redevenant soudainement sérieux, il s’inflige un violent coup de poing sur l’abdomen en questionnant :

- Et mes abdos, qu'est-ce que tu en penses ?

L’impact a résonné dans tout le vestiaire. Son regard planté dans le mien, le jeune homme attend mon verdict avec un visage inexpressif.

Un peu surpris par cette question provocante, je contemple ses extraordinaires muscles abdominaux quadrillés par de profonds sillons. Ils semblent sculptés par un artiste divin.

Je n'ai jamais vu un paquet de 6 aussi beau et sensuel. Brillant et saillant, il doit être très dur.

Je décide de répondre très directement à cet homme très direct.

- J’en pense que j’ai une furieuse envie de cogner dedans pour savoir s’ils sont aussi solides que décoratifs.

- Alors vas-y mec, cogne ! Comme ça tu pourras le savoir. Me provoque-t-il.

J'ai un frisson de partout quand je le vois croiser les doigts derrière sa nuque et bomber son ventre musculeux vers moi. Il est magnifique avec tous ses muscles déployés.

Est-il sérieux ou s'amuse-t-il seulement à me provoquer ? Je le préviens ironiquement :

- Attention mec, j'ai de la dynamite dans les poings et je ne veux pas endommager ce chef-d'œuvre.

- Tu ne feras aucun mal au chef-d'œuvre, mec, mes abdos sont aussi durs qu'un pneu de tracteur et un seul homme a réussi à les casser…un jour de chance.

Vas-y et donnes-moi le meilleur de toi-même. J'aime prendre des coups dans le ventre parce que cela me rassure sur ma forme physique et mon endurance.

Il oublie de me dire qu’il est un fanatique du gut-punching. Sport particulier qui consiste à administrer ou à se faire administrer des coups de poing dans la tablette de chocolat jusqu’à n’en plus pouvoir. Cela, je ne le découvrirai que plus tard.

Bras ballants, je dévisage Jules d’un air circonspect. Lui, bien planté sur ses jambes, me regarde droit dans les yeux.

- Vas-y, j’attends ! S’impatiente-t-il.

Après une brève hésitation, les oreilles bourdonnantes, je me place face à l’athlète et lui envoie un bon coup de poing dans le plexus solaire. Direct !

Il ne bronche pas… pas même un battement de cils…

Mon poing a heurté une peau douce et fine mais sous cette peau, il y a un mur de briques. Sur les lèvres sensuelles du garçon, il y a un léger sourire narquois quand il devine ma stupéfaction. Ça m'énerve un peu.

J'étais le champion des poids moyens de mon université et je sais comment et où cogner.

Je me concentre et je frappe maintenant d'une manière plus technique. J’alterne les coups droits, les crochets et les uppercuts mais mon Tarzan conserve un visage impassible, presque hautain… sinon méprisant.

Pendant 5 longues minutes, je pilonne rudement l’abdomen cuirassé de muscles en recherchant vainement une faille. J'augmente progressivement la force de mes coups qui claquent maintenant très fort. Le jeune homme encaisse mes assauts les plus durs avec une désinvolture qui m'épate.

Cependant, je remarque qu'une fabuleuse érection soulève maintenant sa serviette de bain. Voir cela me fait triquer à mon tour et j'augmente encore et encore la force de mes coups en ciblant soigneusement l’estomac et le foie.

J’ai bientôt la satisfaction d’arracher quelques fugaces grimaces de douleur à mon punching-ball humain qui ne dérobe pas pour autant et reste cambré… avec toutefois un zest de surprise dans les yeux. Il doit commencer à comprendre que je ne mentais pas quand je disais que j’avais de la dynamite dans les poings.

Je martèle si fort que la serviette se desserre, glisse et tombe au sol. Jules ne réagit pas et reste stoïquement nu devant moi. Dans ses yeux, je lis, à présent, un franc défi. Il a une queue de mustang alpha et de grosses et lourdes balles qui se balancent sereinement au rythme de mes coups de poing. Un long filet de liqueur pré-éjaculatoire coule de son méat.

Il est dur comme un rocher. Alors j’arrête de cogner un moment parce que j'ai bien peur qu'il ne décharge aux prochains pilonnages. Il ne faut pas gaspiller la marchandise…

- Ça te fait toujours cet effet quand on te boxe les abdos ? Que je m’informe poliment.

- Non. Je ne bande que quand ça devient sérieux. C’est très rare que je tombe sur un cogneur comme toi. Me complimente-t-il.

- J’espère que les bons cogneurs ont droit à une petite récompense ? Dis-je en empoignant son grand sexe rigide.

- Ouais, seuls les meilleurs ont le droit de me traire si ça leur botte. Le gut-punching est mon seul rapport avec les mecs mais comme ils cognent presque tous comme des gonzesses, je n’ai pas souvent l’occasion de me faire turluter.

Lui et moi sommes seuls dans le gymnase. Je le sais car c’est à moi qu’il incombe ce soir de fermer la salle. Patrice, le propriétaire m’a demandé de lui rendre ce service avant de partir rejoindre sa copine. Il ne faut pas que je laisse passer une chance pareille, ce n’est pas tous les jours que l’on rencontre un addict du GP…

- Ne bouge pas, je reviens. Je vais fermer la porte à clé. Dis-je.

- Bonne idée me rétorque-t-il, comme ça on sera tranquille.

Quand je reviens après avoir verrouillé la porte, Jules n’a pas bougé d’un poil. Il m’attend tranquillement avec sa grosse queue dressée qui ne cesse de couler.

- Maintenant, je crois que nous allons pouvoir passer au dessert… que j’annonce

- OK, mais avant ça, balance-moi encore quelques bons coups dans les abdos, histoire de m’exciter à bloc. Exige-t-il.

Je m’empresse de répondre à sa demande et recommence à boxer son 6 pack ABS en prenant soin de bien appuyer mes coups et cette fois ci je parviens à lui arracher plusieurs gémissements rauques qui ravissent mes oreilles. C’est avec des crampes dans les bras que j’arrête de frapper.

- Bingo ! Tu es vraiment un bon perforateur, tu m’as fait presque mal. Apprécie-t-il en reprenant son souffle.

- Ça veut dire que j’ai maintenant droit à ma petite récompense ? Que j’interroge en lui soupesant les couilles dans le creux de la main.

- Ouais, tu peux me pomper, tu l’as bien mérité. Me répond-il d’un air princier.

- Et pour en avoir davantage, qu’est-ce qu’il faudrait que je fasse ? Que je questionne, très intéressé.

- Pour en avoir davantage il faudrait que tu parviennes à me plier. Ce sera très difficile et il faudra que tu t’entraînes encore beaucoup. Pour avoir mon cul, il faudra me mettre sur les genoux. Pour le moment, contente-toi de ma queue, c’est déjà pas mal pour un début. M’assène-t-il d’un ton péremptoire.

J’éclate de rire et sans répondre, m’agenouille devant lui. Attentif à mon confort, je m’empare de la serviette tombée au sol pour la glisser sous mes genoux. Ainsi installé, je peux me mettre au travail.

Je bouscule les mécaniques de mon champion sans le moindre égard et au bout de cinq minutes, il fait moins le fier. Ma manière de lui tapoter, gober, sucer, tordre, étirer, saccager et tourbillonner les couilles et la teub semble le surprendre mais pourtant pas lui déplaire.

Tête inclinée, il observe, fasciné, mes savantes manipulations. Je m’en donne à cœur joie.

- Putain mec… qu’est-ce que tu me fais là ??? Gargouille-t-il, désemparé.

- Ne regarde pas ce que je te fais. Ce n’est plus ton affaire. Contente-toi de me donner ton jus d’homme. Je le mérite bien, non ? Que je ricane sardoniquement.

- Mais tu… que… je… ?

- Et tu n’as encore rien vu mon grand ! La prochaine fois j’apporterai ma ficelle et mes élastiques ! Tu m’en diras des nouvelles !! Que j’achève de le démoraliser avant d’engloutir son gland baveux dans ma bouche vorace.

Je festoie un bon moment avec en prime la satisfaction d’entendre la respiration de Jules qui s’amplifie et s’accélère. J’ai juste le temps de me retirer avant qu’il ne lâche sa purée qui s’écrase sur le dallage avec de gros « splatch !!» très éloquents. Ce garçon est une banque de sperme à lui tout seul.

Après un instant de silence et d’immobilité, Jules s’ébroue comme un nageur qui sort de l’eau puis lève le pouce en signe d’approbation pour ma prestation.

- Wouah, mec, tu m’as essoré… avec toi c’est du sport de haut niveau !! Faudra remettre ça un de ces quatre !! Halète-t-il, apparemment ravi.

Très flatté, je lui réponds que suis prêt à recommencer. Je lui promets même de lui casser sa jolie tablette de chocolat en menus morceaux la prochaine fois si un jour nous pouvons organiser une rencontre d'homme à homme dans un endroit tranquille. Ce projet lui plaît beaucoup et il m'invite d’emblée à prendre un verre chez lui pour que nous puissions en parler davantage dans le calme de l’intimité…

Romain

Toutes les histoires de Romain (Clic ici)

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

🟢 1er Sept. | +26

Les nouvelles | 26

Plan d'un soir | 1 Chuuuut17
Plan d'un soir | 2 Chuuuut17
Expérience des saunas Hellboy62
Le nouveau voisin latino Jhbichaud
Un soir d’été Wmax
La salope | 1 Balous
Mon prof de techno rebeu Chris.77
Jean Claude Frank
Dorian, mon mâle Ddapell
Les deux blacks du métro Femelle
Plan suce rapide dans mon parking Femelle
À disposition pendant une nuit Alex
Mon père, ce cobaye Valent1
La soirée étudiante Femelle
Chez un client Femelle
Mon daddy… PierreH
Duo d'avocats | 1 Sasha Minton
Duo d'avocats | 2 Sasha Minton
Exposition à Lisieux Julien
Vacances découverte Ludo64
La salope du dimanche Abdon14
Initiations en Bretagne Kiwis
Partie de campagne Chrysippe
Copains d’école Frank
Baisé devant la loge de la concierge Femelle
Petit Slip José

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : mercredi 29 janvier 2020 à 04:56 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"histoires gays gratuites""recits pornos""cyrillo gay""concours branlette""histoire sauna gay""recit gay inceste"cyrillo.com"potes de branle""premiere branlette""cyrillo gay""cyrillo texte""bite molle""histoire porno gay""il encule sa niece""fils encule sa mere""histoire bdsm""histoire gay grosse bite"hdsgay"gay cyrillo""fellation gays""citebeur histoires""branle en foret""photo de cul gay""plan uro""recits sm gay""histoire gay prof""gay lope""recit premiere sodomie""recits de travestis""histoire gay oncle""histoire gay inceste""baise a la chaine""histoire gay crade""branle en foret"xstory.com"recits gays""récits pornos""cyrillo free""baise gay dans les dunes""pute a rebeu""recit gay routier""idm sauna""hds histoires""histoire de sexe gay""actif soumi""minet travesti""histoire anal""cyrillo biz""cite gay"cyrilllo"recit gay cyrillo""potes de branle""histoire gay domination""sex club gay paris"gaygratuit"raidd bar twitter""erotique gay""histoire gay frere""histoires gay cyrillo""recit cyrillo""recit erotique gay""histoires gay cyrillo""histoire gay crade""sexshop tours""histoire gay sexe""histoire gay cyrillo""un bras dans le cul""histoire gay college"ciryllo"encule moi mon fils""gloryhole gay""titof gay""histoire gay porn""histoire travesti soumis"cyrillo.com"cyrillo histoires gay""histoire gay gratuit""mon clubgay""histoire gay cirillo""cyrillo histoire gay""histoire gay x""tegan zayne""photo cul""j ai couché avec mon prof""ma premiere sodomie""histoire gay porno""histoire fetichiste pieds"