NEWS :

decoupageshop.ru : foire aux questions
43 réponses
à tes questions !

11 mai

75 histoires

11 mai

& 114 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

A mon tour d’y goûter

Seul à la maison, la journée au boulot, puis le soir tranquille. Je peux me lâcher devant mon PC. Des queues et des culs offerts sur grand écran. Des histoires érotiques à parcourir pour développer l’imagination et ma personnalité intime, qui se retrouve à l’étroit dans mon caleçon.
Tiens, d’ailleurs, quel intérêt de garder un caleçon à la maison alors qu’il fait chaud ? Autant rester à poil, c’est encore plus agréable. Nudiste d’un jour, nudiste toujours. Les voisins sont absents, et quand bien même, la région invite au dénuement. Que ce soit permanent, comme moi, ou furtivement, comme un voisin qui enfile son maillot près de sa piscine, la nudité est naturelle. On est des mecs tout de même. Etre spectateur c’est bien, mais être acteur c’est mieux. C’est ma philosophie depuis quelques années maintenant et l’envie de passer aux choses sérieuses se fait de plus en plus pressante.
Depuis quelques semaines, je vois régulièrement un mec viril, brun, costaud, poilu de partout avec une queue de 18x5 très appréciable, que j’ai pu déguster jusqu’à plus soif. Beaucoup de caresses, des 69 langoureux mais j’ai faim de plus. Aujourd’hui, je veux de l’action. Dans la journée, je lui dis que je m’invite chez lui pour le diner. Il est toujours partant pour nos jeux érotiques.
Après le boulot, direction son appartement. Nous nous retrouvons très vite en tenue légère, c’est-à-dire, uniquement couverts de nos poils bruns. Les 2, nous avons les couilles rasées ou épilées de près. C’est l’été et ça évite les odeurs de transpiration qui pourraient faire baisser l’envie. Je m’agenouille et commence à lui gober le gland, qui prend du volume. Il apprécie la caresse et commence à faire coulisser sa queue jusqu’au fond de ma gorge. Mon nez est enfoui dans ses poils pubiens, fraichement tondus. Je me régale. D’avant en arrière, je lubrifie amoureusement ce bâton vibrant de désir.
Mes mains ne restent pas inertes. Elles prennent possession de ses 2 couilles, qui se balancent au rythme des coups de boutoir. Je les tiens, je les malaxe, je les caresse. Un doigt remonte par l’arrière pour rejoindre sa rosette. Petit tour du propriétaire. Mais mon mâle serre les fesses. Zone interdite. Pas de caresse de son trou. Dommage, mais j’y reviendrai. Il n’y a pas de raison de laisser cette zone inexplorée. Nous ne sommes pas pressés et la soirée ne fait que commencer. Je libère sa queue de ma bouche et me relève. A son tour de s’agenouiller. C’est le principe dans mes plans. Chacun son tour pour le plaisir de tous.
Il me prend en bouche et je commence à le pilonner. Il ne veut pas me donner son cul, je vais donc prendre possession de sa gorge. En douceur bien sûr. Doucement, mais sûrement. Ca le dérange un peu, c’est un dominant tout de même et c’est les pédés qui se font baiser la bouche, pas lui. Ah bon ? Tu vas voir mon garçon, si tu ne vas pas la prendre en entier. Progressivement, du gland entre ses lèvres, je lui enfonce ma colonne de chair jusqu’à la glotte. Il bave un peu, mais la garde en bouche, d’un air de défi. Il lève les yeux vers moi et s’étonne de cette volonté de le dominer. Notre jeu a inversé les rôles. Je domine, il exécute, mais son regard me fait comprendre que je ne perds rien pour attendre, tant mieux pour moi, je ne demande que ça.
Sa queue me manque tout de même. Je l’aide à se relever pour pouvoir reprendre contact avec ce membre raide qui m’appelle. Direction la chambre, à l’horizontale, nous pourrons nous satisfaire tous les deux. Pas besoin de longs discours ni de grands gestes pour nous retrouver tête bêche, chacun avec une queue à téter. Je lance une nouvelle tentative vers son fondement. Peu de succès mais moins de réserve. Par esprit d’égalité, j’écarte mes fesses, pour lui permettre de visiter. Ses doigts ne se font pas attendre. Si moi, je ne peux pas introduire une phalange dans sa rosette, lui découvre mon œillet encore vierge. Attention, rien n’est encore passé par là. On caresse et c’est tout, c’est bien clair ? Oui, oui, t’inquiète pas. Aie confiance….
Confiance, mon cul… C’est le cas de le dire. Je le sens assez coquin pour ne pas s’arrêter en si bon chemin. Et moi, ça m’excite de sentir ses mains et ses doigts dans cette région de mon anatomie. Mon sillon fessier est une zone érogène que je découvre en temps réel, grâce à ses mains. Je suis concentré sur son dard et je gobe ses couilles. Ca peut durer des heures, c’est notre jeu favori. Mais cette caresse fessière me réjouit vraiment. J’ondule donc pour lui faire comprendre que ça me plait et qu’il ne doit pas arrêter.
Pour le jeu, je lui répète qu’il n’a pas à s’y introduire, c’est vierge de toute intrusion. Ce qui décuple bien sûr son envie d’exploration. Mon discours est manifestement en totale contradiction avec ma gestuelle. Il l’a très bien compris.
En fait, rien n’est prémédité de ce côté-là. Enfin, si. Je me dis que si j’ouvre mes fesses, il ouvrira bien les siennes et je pourrai introduire un doigt. C’est donnant donnant. Mais jusqu’où accepter de me faire caresser pour accéder à son sillon ? Et pourquoi lui demander de s’arrêter alors que je commence à décoller ? La morale interdirait ce plaisir. Vous savez maintenant où je me la mets, cette morale. Alors allons-y, profitons de l’instant et voyons où ça nous mène. Nous n’avons encore jamais pratiqué la sodomie ensemble, mais l’occasion fera le larron.
Nous sommes 2 actifs qui aimons la queue. Pas des passifs, le cul offert, en attente d’une saillie. On est des mecs, des vrais, poilus, virils,…. Qui suçons des bites tout de même.
Mon coquin du moment a une revanche à prendre. S’il me suce à fond, il a encore en travers de la gorge, si je puis dire, la prise de contrôle de sa glotte quelques minutes plus tôt. Il profite de ma distraction, pour récupérer un tube de gel et m’en recouvrir la rondelle. C’est un peu froid mais agréable. Il passe son doigt dessus et … s’y enfonce allégrement. Salaud. Tu sais bien que rien n’est jamais passé par là. Mais si. Quand tu chies, tes étrons passent bien par là, me répond-il en m’écartant un peu plus les fesses.
Je m’offusque pour la forme, mais je trouve ce doigtage très agréable. Et ce qui est vrai pour moi doit être vrai pour lui. Mais, je n’ai pas de lubrifiant à mettre sur son cul. Je me contente de ma salive pour me rapprocher du point convoité. De bonne grâce il me laisse approcher. Je crois avoir remporté une victoire, lorsque je sens un deuxième doigt dans mon fondement ! Il a eu la même idée que moi, le saligaud. Il m’en a donné un peu pour prendre beaucoup. On s’est bien trouvés de ce côté-là.
Etrange sensation que d’être fouillé de la sorte par 2 doigts qui tournent en moi. Je découvre enfin les joies de l’exploration anale. J’abandonne son cul et sa bite. Je veux maintenant qu’il s’occupe de moi, même si j’ai quelques appréhensions. Sa queue est tout de même plus large que ses 2 doigts. Je me mets sur le dos au bord du lit et je relève les jambes. Lui se place entre mes jambes, toujours 2 doigts bien enfoncés. Son autre main me branle pour me détendre. Cette sensation est nouvelle pour moi et très appréciable.
Il est très doux dans ses gestes. Il a un objectif clair, me faire accepter sa queue. J’ai moi aussi un objectif clair, prendre sa queue en entier. C’est le moment, j’ai envie de goûter ce plaisir. Moi, l’actif, le sniper des plages de mecs offerts, je veux cette bite, avec son gland fièrement dressé. Je bande aussi. Il prend du gel pour me cajoler le gland. C’est une caresse inédite et particulièrement jouissive. Mes fesses s’ouvrent un peu plus. Mes genoux touchent mon torse. Je me tends vers lui. Il ajoute du gel sur mon trou et enfonce un troisième doigt. Je ne m’en aperçois même pas, tellement mon cul s’est ouvert, comme par magie.
Je suis complètement offert, les yeux fermés, à apprécier le moment. Il retire ses doigts d’un coup. Je sens comme un grand vide. Dommage, il s’arrête déjà ? J’ouvre les yeux, redresse la tête et vois mon gaillard mettre du gel sur son gland. Mon trou se referme d’appréhension. Ouille, je vais avoir mal. Mal ? Ce n’est rien de le dire. Il prend son élan, croyant m’avoir assez préparé, et enfonce d’un coup son chibre jusqu’aux couilles.
J’en ai le souffle coupé et j’ai le cul en feu. Il a dû me déchirer l’anus le con. Arrête, sors de là. T’es un malade, j’ai mal à crever. Mais non, c’est bon, elle n’est pas grosse. Et je suis bien dedans. Il m’agite dans tous les sens. J’en ai les larmes aux yeux. Voilà ce que ça fait de jouer avec un mâle dominant. J’ai voulu jouer, j’ai perdu. Enfin, j’ai gagné une bite au fond de mon trou au cul. Il bourrine et ne me lâche plus. Il va le plus vite et le plus fort qu’il peut. J’entends ses couilles claquer sur mes fesses. Je souffre du frottement pas assez lubrifié mais je suis fier d’avoir pu accueillir sa queue en entier. Encore une découverte.
Pour l’instant, je n’ai pas de plaisir à avoir une queue qui me ramone. Mais j’ai tenté l’expérience. Les mecs qui racontent qu’ils passent de vierges du cul à jouisseurs dans la minute qui suit, je n’y crois plus. J’ai testé pour vous, c’est un mâle… Et j’ai le cul irrité. Lui, rugit de plaisir et continue à coulisser comme un malade. Je lui sers de vide couilles, je n’existe plus en tant que partenaire, juste un cul offert, qui ne résiste plus.
Il se met à grogner et éjacule en moi. C’est chaud et ça augmente la lubrification. Je bande toujours comme un fou, malgré la douleur. Son sperme permet de limiter le frottement. Il reste en moi, toujours aussi dur. Je suis sidéré, moi, qui débande juste après l’éjaculation, je ne savais pas qu’on pouvait rester raide. Il a un sourire qui lui barre le visage. Son regard s’adoucit, il a joui.
Comme ce n’est pas qu’un mâle égoïste, malgré les apparences, maintenant qu’il a lâché son trop plein de sperme, il s’occupe de ma queue, tout en continuant ses allers et retours dans mon trou dilaté. Mais que se passe t-il en moi ? J’ai la queue raide qui se fait masturber de façon très virile et j’ai le cul qui se fait ramoner tout aussi énergiquement en même temps. Plus aucun contrôle, plus aucune dignité. Un relâchement total, je le préviens que je vais jouir. Il accélère ses mouvements du bassin et ceux de sa main. Ca monte, ça monte, ça monte et ça sort en feu d’artifice comme jamais ça ne m’était arrivé. J’éprouve une jouissance d’une force inconnue, démultipliée.
J’ai du sperme partout sur le torse et jusque sur mon visage. Comment est-ce possible de prendre un pied pareil ? Est-ce la masturbation du gland avec le gel ? Est-ce la soumission à sa volonté ? Est-ce ses coups de boutoir ? Ou est-ce cette sodomie ? Ce membre dur qui me titille la prostate. Mon bienfaiteur se retire et s’allonge à côté de moi. J’enroule mes bras autour de son cou, je le serre fort contre moi. J’éprouve un sentiment de plénitude jusque là insoupçonné.
Il me raconte qu’il a adoré me défoncer, que je lui ai fait prendre un super pied et qu’il a senti ma prostate se gonfler au rythme du plaisir que je ressentais. C’était donc ça. La sollicitation de ma prostate m’a déclenché un orgasme phénoménal. Certes, j’ai très mal au cul, mais le plaisir éprouvé par la suite compense la douleur. Après avoir repris mes esprits, je file dans la douche, m’accroupis pour me nettoyer l’anus et vérifier que je n’ai pas de lésion. Tout va bien, pas de sang, mon intestin s’est ouvert et refermé. Comme si j’avais été constipé et qu’un étron exceptionnellement long, large et dur était passé.
Je me rince et me sèche. Il fait de même. Nous restons nus, il fait chaud. Le repas est servi. Nous dinons et je repars, satisfait de ma nouvelle découverte, qu’il faudra approfondir, je n’en doute pas. Je reprends ma voiture et je rentre à la maison. Je peux reprendre ma vie officielle.

Erox

Auteur

Autres histoires de l'auteur : Première sodomie | À 2 c’est bien, À 3 c’est mieux | Erox | Sea, sex and sun | A mon tour d’y goûterDu cliché fantasmé à la réalité | Une arme de séduction massiveUne voiture à tout faire

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

CONFINEMENT :
FAIS LE PLEIN
75 HISTOIRES DE MAI

La danse de decoupageshop.ru

Histoire co-écrite de decoupageshop.ru & Romain.
Sur chaque page, decoupageshop.ru commence le chapitre, Romain le termine. 14 pages publiées

Nouvel épisode : 11 Mai Page 13

Épisodes :
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14

11 Mai | + 9 histoires

Les nouvelles | 8

Joint & Pipe Yanis
Première pipe Louisbg
Joint & Pipe Yanis
Première pipe Louisbg
Please come back home Jules
En prison AlexBandry
Bus de Nuit Femelle
Confinement avec papa Chris.77

Les suites | 1

La rébellion | 6 Sylvainerotic

9 Mai | + 8 histoires

Le syndrome du membre fantôme
2 saisons !

Le syndrome | Saison 1 Mickaël
S1-1 | S1-2 | S1-3 | S1-4 | S1-5 | S1-6 | S1-7 | S1-8
Le syndrome | Saison 2 Mickaël
S2-1 | S2-2 | S2-3 | S2-4 | S2-5 | S2-6 | S2-7 | S2-8

Mai 2020 | 58 histoires

Les nouvelles | 50

Une fin de soirée révélatrice Matthieuparis
Mon premier patron de restaurant Semoussi
Daddy’s home ! Dej407
Dompter l’indomptable Ninemark
Tromperie anglaise Louisallenk
Philouchubby Philnours
Boss rebeu LyesDuSud
Rebeu dominé | 1 LyesDuSud
Rebeu dominé | 2 LyesDuSud
Retrouvailles Silver
Bizutage chez les "Alphas" NathanOst
Première queue au porte-à-porte Antominet
Une arme de séduction massive Erox
Tradition Grecque | 1 Mathieu
Tradition Grecque | 2 Mathieu
Les muscles en esclavage Luca Flores
Mon voisin Seck59
Mon pote de Foot Jarod_el
Mon gendarme | 1 Nonodt92
Mon gendarme | 2 Nonodt92
Mon gendarme | 3 Nonodt92
Quand l’alcool désinhibe Marseille14
Une voiture à tout faire Erox
Hammam Marrakech LE7
Je suis un hétéro Mascareignes
Fisté par l’équipe de rugby Jersanvi
Les fantasmes de Cali | 1 Cali
Les fantasmes de Cali | 2 Cali
Travaux de peinture Fauvette
Jules et moi Domijoueur
Chaud à l'IDM JSC75
Piscine | 1 LE7
Piscine | 2 LE7
Madrid LE7
Pédicure LE7
Trop beau LE7
Confinement LE7
Rue Saint-Denis LE7
Volley de plage LE7
WC publics LE7
Dans le vestiaire Nonodt92
Le gardien Nonodt92
Premier plan à 3 Nonodt92
Poulain Frank
Toute première fois TKjur39PASS
Premières fois à trois Ldan
Le travesti de Saint Clair Françoise
Françoise Françoise
Ma première histoire Françoise
Ma 3eme histoire Françoise

Les suites | 8

Desperate Housewives | 4 Bearwan
Soumission & Domination | 562 Jardinier
Soumission & Domination | 563 Jardinier
Coup de foudre | 2 Mec du 85
Weekend avec mon Boss | 3 Sub75
Weekend avec mon Boss | 4 Sub75
Weekend avec mon Boss | 5 Sub75
Weekend avec mon Boss | 6 Sub75

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : vendredi 27 mars 2020 à 09:34 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"elle suce dans le train"cyrillo"les histoires de cyrillo""histoires gay black""cyrillo dial""histoire gay cyrillo""citebeur histoires""massage gay""gais eros""hds gay""je couche avec mon frere jumeau""histoires travesti""recit depucelage anal""histoires cyrillo""baise entre voisins""histoire gay militaire"bondagemoi"felation homo"cyrillo"histoire gay piscine""recits sexe""histoires cyrillo"cyrillo.com"exhib parking""cap d agde baie des cochons""lope gay""histoire gay naturiste""autostoppeur gay""amateur homme nu""histoire gay college""histoire gay vieux""histoire gay cirillo""beur gay""histoire sexe hard""encule a sec""image de cul""récit porno""premiere sodomie gay""histoire gay lycée""recit gay hard"cyrillo"histoires cyrillo""histoire gay douche""recit fellation""cyrillo 2018""histoire de grosse bite""papa encule son fils""recits erotiques gratuits""zoophile gay""gay salope"cyrilo"gay wc""photos gay gratuites""recits hds""se vider les couilles"cyrillogay"photo x gay""histoire gay pute""histoire cyrillo""histoires cyrillo""cap d agde tumblr""recit gay routier""photo gay amateur""blog gay gratuit""actif soumi""histoire gay x""histoires cyrillo""histoire gay mature""histoire gay sexe""branle mutuelle"