NEWS :

1er Sept.

decoupageshop.ru : foire aux questions
54 réponses
à tes questions !

163 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Erox | 1

Présentation :

Voilà des années que je connais le site de decoupageshop.ru et que je parcours les histoires. Dès années que ma main caresse ma queue tendue pour me soulager en lisant les aventures réelles ou imaginaires des différents auteurs. A de multiples reprises, je me suis dit qu’il fallait que je raconte les miennes. Donc à mon tour de coucher par écrit mes différentes expériences.

Tout ce qui va suivre est vrai. Il ne s’agit pas de fantasmes mais de faits réels. Pour moi, c’est plus simple, je n’ai aucune imagination. Il suffit que je me souvienne des scènes pour les raconter. Elles me reviennent par à-coups, donc elles ne sont pas chronologiques. La chronologie n’a aucun intérêt dans ce cas-là. Il s’agit de partager avec vous les plaisirs auxquels j’ai goûtés.

Pourquoi aujourd’hui et non hier ou demain pour me lancer ? Simplement parce que j’en ai envie. Aucune contrainte. Aucune obligation. Simplement le plaisir d’écrire.

Voilà 3 mois, après plusieurs mois de recherches et de coups d’un soir, j’ai rencontré l’homme que j’attendais depuis longtemps. Nous vivons une très belle histoire d’amour. Comme je la vis actuellement, je ne vous en parlerai pas. Elle reste mon jardin secret. Je ne cherche donc pas l’amour ni de plan cul. Je suis comblé sur ces 2 aspects.

Une petite présentation s’impose pour commencer. Depuis 6 mois, j’ai 50 ans. Oui, je sais, je viens de perdre la grande majorité de ceux qui avaient commencé à me lire. Ca ne me dérange pas, je ne cherche pas la compétition du nombre de lecteurs. Je suis brun aux yeux marron. Naturellement poilu de partout mais je me rase la bite, les couilles et le sillon fessier car je trouve plus agréables ces endroits lisses sous la langue, ce que confirment mes différents partenaires. Je ne suis ni gros, ni maigre. Le gars que personne ne remarque, qui se fond dans le décor. Même plutôt insipide et complètement insignifiant au premier abord. Quel que soit l’endroit dans le monde où je me trouve, on me prend pour un local. Aucun signe distinctif, aucune extravagance dans la tenue vestimentaire, aussi bien pour le boulot que pendant les vacances.

Par contre, je fréquente régulièrement les plages naturistes pour mecs et là, c’est un tout autre personnage qui entre en scène. Nu au repos, je n’attire pas les foules. Un simple regard distrait du quidam à la recherche de plan passe sur ma queue sans s’arrêter, surtout que je suis souvent plongé dans un bouquin de plusieurs centaines de pages sans images, ça en rebute plus d’un. Mais si c’est moi qui suis à la recherche d’un plan, je deviens chasseur et je me métamorphose physiquement et sensuellement. Ma queue raide n’est pas immense, elle ne défraie la chronique, mais elle est de dimensions honorables. 17x5 avec un gland appétissant, d’après ce qui l’ont vu en vrai ont pu en dire. Très vite je cible ma proie et je ne la lâche pas tant que je ne suis pas soulagé. Encore un mâle alpha qui se la joue ? Absolument pas. Mon arme de séduction massive n’est pas ma queue, bien qu’on me dise savoir m’en servir, mais plutôt les caresses que je peux prodiguer, que ce soit avec mes mains, mes lèvres ou ma langue. Plus porté sur la sensualité que sur la sexualité, je détonne un peu dans le paysage des coups vite faits derrière un buisson. Si j’ai souvent pratiqué la classique chronologie fellation, léchage de fion, pénétration, éjaculation, j’ai toujours pris soin de l’accompagner de caresses manuelles sur tout le corps de mon partenaire du moment.

Avant de commencer à plonger dans mes souvenirs, je dois une précision, qui a son importance. J’ai toujours aimé les mecs mais je n’ai fait mon coming-out qu’il y a 4 ans, alors que j’étais marié et père de famille. Un classique de nos jours, mais difficile à vivre au quotidien. Merci au blog de decoupageshop.ru pour m’avoir permis de me soulager très souvent en cachette. Mais le fait d’être marié ne m’a pas empêché de découvrir réellement, depuis plus de 20 ans, le sexe entre mecs, objet de mes différentes histoires à venir, puis l’amour. Evidemment, ma situation a changé et je suis maintenant officiellement seul, pour profiter de la vie. Il faudra donc garder à l’esprit que les épisodes de ma vie se déroulent de mes 30 ans à aujourd’hui. Mais, franchement, je suis bien mieux dans mon caleçon aujourd’hui qu’il y a 20 ans. Le bénéfice de l’expérience…

Aucune histoire ne sera datée. Impossible de savoir si elle se déroule il y a quelques mois ou quelques années. Je laisse le soin au lecteur de m’imaginer à sa guise. Trentenaire en pleine puissance, quadra en pleine force de l’âge ou jeune quinqua (et oui, je suis jeune… quinqua) avec une expérience qui ne laisse pas indifférent… J’habite le sud de la France. Mais certaines histoires pourront se dérouler ailleurs, au gré de mes souvenirs.

Pas un mot échangé :

Comme souvent en été, je travaille et ma femme part en vacances avec les enfants pendant 1 à 2 semaines. J’en profite pour mettre mon rôle de mari et de père entre parenthèse et de retrouver ma liberté sexuelle.

Le week-end, j’ai l’habitude de fréquenter une plage de mecs, perdue dans les rochers, au milieu de nulle part. Pas d’accès goudronné, un simple chemin de pierrailles et des trous dans les rochers étant autant de pièges pour les chevilles. Je repère mon coin habituel dans une cavité au bord de l’eau. Pas de chance, il est occupé par 2 mecs qui se font du bien. Je les laisse profiter du soleil et m’installe un peu en surplomb sur une plateforme rocheuse, à côté d’un autre naturiste, pour continuer à les mater sans les déranger tout en étant à l’abri des éventuels randonneurs qui pourraient être choqués des plaisirs entre mecs. Une règle tacite permet à chacun de profiter de l’endroit sans fausse pudeur, puisque nous sommes tous là pour la même chose, et à chaque mateur de se soulager en profitant du spectacle.

Je me déshabille complètement. C’est très rapide. Je ne porte qu’un T-shirt anonyme, un short sans marque et des chaussures banales me permettant d’aller dans l’eau sans me couper les pieds sur les rochers pleins d’oursins. J’ai une vue plongeante sur le couple. Les 2 mecs sont très beaux. L’un musclé, imberbe avec un cul magnifique et une longue queue assez fine et les couilles épilées. Il est sur le dos les jambes relevées, la rondelle offerte. L’autre, un peu plus âgé, poilu comme j’aime, avec une queue plus large mais plus petite, lui lèche la rondelle et le branle en même temps. Je suis subjugué par le spectacle et je commence à bander. Impossible de cacher ma bite et de toute façon je n’en ai aucune envie. Mon voisin est plongé dans son livre et jette de temps en temps un regard vers ma queue qui commence à l’intéresser. Le couple continue à se faire du bien en toute sérénité. Au bout d’un certain moment, le jeune ne peut retenir ses gémissements de plaisir et éjacule dans la main de son partenaire qui continue à lui lécher le cul. Il remonte jusqu’à ses couilles, lui gobe la queue et avale le sperme qui reste sur son gland. Les 2 hommes, se roulent une pelle tendre et très sensuelle. A voir ce spectacle et cette douceur entre 2 mecs qui ne se connaissaient sûrement pas moins d’une heure avant, ma queue me fait mal tellement elle est raide. Les 2 vont se rincer dans l’eau et retournent s’asseoir sur leurs serviettes pour faire connaissance.

Je ne peux pas rester avec ma gaule sans rien faire. Je commence à me caresser en regardant mon voisin. Il est brun, peu poilu, quelconque de visage mais il a quelque chose que je veux à cet instant précis, il a une queue qui se développe doucement. Je ne le laisse donc pas indifférent. Il lève les yeux de son livre et me regarde plus longtemps que tout à l’heure. Ma queue lui plait et la sienne me plait. Pas besoin de discours. Je me rapproche de sa serviette et je commence à caresser sa queue. Il prend aussi la mienne en main. La sienne atteint sa taille maximale. Elle est très semblable à la mienne. Très vite ma main est remplacée par ma bouche. Enfin, j’ai un gland sous la langue. Je l’enveloppe, je l’inonde de salive. J’insère la pointe de ma langue dans son méat. Je finis par le relâcher quelques secondes pour vérifier que la prise de contact lui plait et pour qu’il puisse goûter ma queue. Sans se faire prier, il approche ses lèvres de ma queue et l’engloutit en entier. Belle performance. Personnellement, je n’ai jamais réussi à faire une gorge profonde sans m’étouffer. Il suce très bien. Je prends un super pied mais je ne peux pas me résoudre à rester loin de sa propre queue.

Je lui fais comprendre que je veux le sucer sans qu’il quitte ma queue d’entre ses lèvres. Je m’allonge sur le dos et, lui, vient placer sa queue au-dessus de mon visage pour que je puisse reprendre ma fellation pendant qu’il me taille la plus royale des pipes. J’en profite pour lui lécher la rondelle et y introduire un doigt. Il gémit de plaisir. Ce qui m’encourage à alterner l’utilisation de ma langue entre sa rondelle et sa queue. Arriverai-je à l’ouvrir assez pour l’enculer ? Je garde ça à l’esprit pour plus tard. De toute façon, je n’ai ni capote, ni gel. C’est à lui de fournir le nécessaire, s’il veut ma bite dans le cul. Sinon, nous en resterons à ces plaisirs partagés, qui nous satisfont tous les deux.

Le temps passe, quelques secondes, quelques minutes. Aucune idée. Nous sommes seuls au monde dans notre coin de paradis. Seuls au monde ? Vraiment ? Et bien non. Si nous avons pu mater les 2 mecs se faire du bien il y a peu de temps, ils ont tout le loisir de faire pareil avec nous. L’un d’eux vient se placer au niveau de mon cul pour me lécher la rondelle. Instinctivement je remonte mes jambes pour lui faciliter l’accès. Je l’avais vu lécher son partenaire et j’avais envie de goûter à ce plaisir. L’autre place sa tête près de la mienne et écarte les fesses du gars que je suce pour lui lécher la rondelle. Je peux me concentrer sur la pipe que je donne à celui de qui je reçois la pareille. Les 2, nous suçons une queue et nous nous faisons sucer la queue et lubrifier la rondelle avec introduction d’un doigt. C’est divin. Aucun mot n’est encore échangé. Pour quoi faire ? Nous avons tous la bouche pleine, et comme nous sommes bien élevés, nous ne parlons pas la bouche pleine. Mes mains caressent mon partenaire sur toutes les parties de son corps qui leur sont accessibles puis se dirigent vers les couilles épilées de celui qui lui lèche la rondelle. Ses couilles sont très douces. Il ne bande pas. L’éjaculation de tout à l’heure a dû avoir raison de sa raideur. L’autre homme ne bande pas non plus. Ils se sont invités à nos ébats simplement pour nous procurer du plaisir.

Moi, qui ne me suis encore jamais fait enculer, j’apprécie énormément ce doigt qui entre et qui sort de mon cul en alternance avec cette langue qui le caresse. C’est une sensation unique. Nous sommes 4 inconnus intimement liés par le partage de plaisir entre mecs.

Quasiment simultanément, mon partenaire et moi poussons un râle annonciateur de jouissance, pour prévenir l’autre d’arrêter la pipe. Je sors la queue de ma bouche et continue à la branler vigoureusement, pendant qu’il se fait doigter avec vigueur. Il fait pareil avec ma queue et le 4ème accélère son introduction dans mon trou.

Nous éjaculons les 2 en même temps sur mon torse. Je lui bouffe les couilles jusqu’à ce que sa queue lâche sa dernière goutte. Il en fait de même avec moi. Nous sommes vidés. Impossible de bouger, tellement nous voudrions prolonger le moment. Mon partenaire finit par se lever et celui qui lui inondait la rondelle de salive m’aide à me relever. Nous échangeons des sourires de satisfaction et je vais me laver dans la mer, à quelques mètres de là. Mon partenaire s’essuie simplement et reprend son livre. Avant que je ne ressorte de l’eau, les 2 autres sont déjà partis.

Je me sèche, je me rhabille et je pars, après un bref salut de la main et un sourire à mon partenaire éphémère.

Je suis comblé. Pas besoin de sodomie pour prendre un super pied. Ce moment exceptionnel de partage me fait flotter au-dessus du sol. Je peux reprendre ma vie officielle.

Erox

Auteur

Autres histoires de l'auteur : Première sodomie | À 2 c’est bien, À 3 c’est mieux | Erox | Sea, sex and sun | A mon tour d’y goûterDu cliché fantasmé à la réalité | Une arme de séduction massiveUne voiture à tout faire

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

🟢 1er Sept. | +26

Les nouvelles | 26

Plan d'un soir | 1 Chuuuut17
Plan d'un soir | 2 Chuuuut17
Expérience des saunas Hellboy62
Le nouveau voisin latino Jhbichaud
Un soir d’été Wmax
La salope | 1 Balous
Mon prof de techno rebeu Chris.77
Jean Claude Frank
Dorian, mon mâle Ddapell
Les deux blacks du métro Femelle
Plan suce rapide dans mon parking Femelle
À disposition pendant une nuit Alex
Mon père, ce cobaye Valent1
La soirée étudiante Femelle
Chez un client Femelle
Mon daddy… PierreH
Duo d'avocats | 1 Sasha Minton
Duo d'avocats | 2 Sasha Minton
Exposition à Lisieux Julien
Vacances découverte Ludo64
La salope du dimanche Abdon14
Initiations en Bretagne Kiwis
Partie de campagne Chrysippe
Copains d’école Frank
Baisé devant la loge de la concierge Femelle
Petit Slip José

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : jeudi 19 mars 2020 à 07:09 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"images porno gay""branlette entre pote""histoire de sexe hard""sodomie gays""histoire gay gratuites""gay mur""partouze sur la plage""histoires erotiques gay""histoire gay minet""histoire de sexe gay"gaygratuitcyrillo.biz"histoires gay cyrillo""histoire gay cirillo""dial ma queue""www cyrillo"cyrilo"cyrillo gay""histoire de sexe gay""gay recit""il la sodomise de force""enculé par un cheval""scato gay""histoires cyrillo""recit porno""recit gay bdsm""histoire gay lycee""histoire gay pere""ma soeur me baise""le site de cyrillo""histoire sexe hard"cyrillogay"histoire gay cyrillo""recit hard""cyrillo xxl""cyrillo histoire"cyrilllo"histoire gay militaire""histoire de cyrillo""minet travesti""je suis une salope""gay histoire sexe""gay wc""histoire gay pute""premiere fellation gay""gay tournante""histoire gay inceste""petit cul serre""branle entre pote""blog de cyrillo""photo gay ttbm""x story histoire""blog de cyrillo""cyrillo 2018"fleshjack"photos gay gratuites"cyeillo"le site de cyrillo""histoire porn""potes de branle"cyrillo"histoire minet gay""histoire depucelage jeune gay""ma premiere bite""histoire gay salope""photo amateur gratuit""lope soumis""gay lope""histoire gay premiere fois""histoire gay routier""histoire gay minet""gay cyrilo""histoire gay cyrillo"cyrilo"atlantide sauna paris paris""blog gay gratuit"cyrillo.comjupimail"sex shop gay"