NEWS :

26 mai

decoupageshop.ru : foire aux questions
47 réponses
à tes questions !

28 mai

167 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Concours 2020 Concours d'histoires | Mars 2020

04 | Un amour bien plus que fraternel

Début de l'histoire imposé à tous

14 Février 2020, un soleil radieux éclaire sans partage le ciel de Casablanca, il s’infiltre peu à peu dans les ruelles, par les fenêtres.

Farouk déploie ses longs cils noirs de jais, regarde et sourit au nouveau jour.

La belle lumière projette sur le mur l’ombre, la silouhette de sa puissante érection matinale.
Son sexe bouillant, posé sur son ventre tremble aux battements de son cœur et déverse un jus transparent dans le creux de son nombril.

A ses côtés, Djibril est appelé dans son sommeil par l’énergie sexuelle de son frère, il entrouvre un œil, tend l’index puis effleure le ventre imberbe de son ainé. Son pouce tourne autour des muscles et enfin du nombril inondé. Plongeant son doigt dans le puit de semence, il le ramène à ses lèvres et se délecte du nectar viril en suçant son pouce, les yeux fermés, il se rendort.

Farouk embrasse le front de son petit frère et bondit du lit.

- Debout petite salope ! tu fais ton premier bloc aujourd’hui !
- Mais euuuuh… reviens ici Docteur.

Déjà sous la douche, Farouk annonce le programme de la journée :

1| Tu bouges ton petit cul de vierge et tu me prépares une galette au poulet
2| Tu te laves et quand je me brosserai les dents, tu viendras à genoux me vider les couilles vite fait !
3| On s’habille presto et on file à l’hôpital.
4| Tu fais honneur à la famille, Oncle Daddy s’est libéré aussi, nous serons à l’observatoire du bloc pour te voir amputer ta 1ère jambe !
5| Ce soir on sort pour fêter ça entre hommes de la famille, tu seras « Chir » comme nous, tu feras plus ta tapette hein ?!

- Connard ! C’est toi la tapette ! Même pas les couilles de faire ton comingout, dans 2 mois t'es marié à cette gazelle adipeuse... et nous dans tout ça ?


- Tu sais, répond Farouk il est important dans la vie d’aimer plusieurs personnes mais de façons différentes et toi et moi c’est particulier, unique et j aime ce qu’on vit ensemble.

Farouk sort de la douche le sexe pointant vers le ciel et rappelle son frère a l’ordre : 

- Je suis sortis de la douche Djibril et j ai ma brosse à dent dans les mains ! Tu sais ce qu’il te reste à faire.

Djibril vient a peine de finir de préparer la galette en guise de petit déjeuner pour Farouk. Il le retrouve dans la salle de bain et s’empresse de gober la grosse queue circoncise de son grand frère dans sa bouche saliveuse. Il connaît le corps et les désirs de Farouk par cœur. Il sait comment le satisfaire. A genoux devant le lavabo Djibril fait glisser sa langue le long de la tige de son frère qui durcit à vue d’œil. Farouk admire devant la glace son gland luisant de mouille et de salive. Un filet de bave dégouline sur le menton de Djibril.

- Petite gourmande ! C’est bien continue de me sucer, je vais me vider dans ta bouche.

Djibril la bouche pleine se contente d’un petit gémissement en guise de réponse. Il continue de sucer son frère goulûment en enfonçant sa queue de plus en plus profondément dans sa gorge. 

- Lèche moi les couilles ! Ordonna Farouk

Pendant que Djibril s’exécute et lèche les couilles de son frère, ce dernier empoigne sa bite dans sa main et se branle pour faire monter le jus.

- Ouvre la bouche je vais jouir.

Farouk propulse trois jets de sperme chaud dans la bouche de Djibril qu’il avale avant d’aller se préparer a son tour.

Après une bonne pipe et un petit déjeuner copieux, Farouk regarde l’horloge du salon. Elle indique 07h30 : 

- Djibril dépêche toi un peu, c’est l’heure d’y aller.
- Oui j’arrive, laisse moi juste le temps d’enfiler une veste.

Les garçons prennent enfin la route pour l’hôpital. Excité par sa première intervention, Djibril avance d’un pas décidé. Il se repasse les étapes une par une dans sa tête. Ça fait maintenant quelques années qu’il regarde son mentor pratiquer mais aujourd’hui il est seul. C’est le grand jour, il joue enfin dans la cour des grands et il doit prouver qu’il en est capable. La chirurgie c’est une histoire de famille.

Arrivé à l’hôpital, chacun prend la direction de son service respectif. L’opération a lieu dans trente minutes ce qui laisse le temps à Djibril de regarder une dernière fois le dossier médicale de son patient. Une fois au bloc, Djibril se prépare, enfile sa sur-blouse, se désinfecte les mains et se place à côté de l’infirmière.

Comme promis le matin même, Farouk est là avec son oncle. Les deux chirurgiens ne veulent rien rater de la première opération du dernier né de la famille. Djibril vient d’enfiler ses gants en latex, il est prêt à procéder à l’intervention chirurgicale qui se passe sous anesthésie générale. Il sait que ça va durer plusieurs heures. Du haut de l’observatoire son oncle et son frère débrief : 

- Regarde Farouk, il utilise les muscles et la peau pour recouvrir l’extrémité de l’os amputé constate oncle Daddy. 
- Oui je vois, et en plus c est propre. Il se démerde bien se petit PD… ne lui dit pas mais je suis fier de lui.

Djibril reste concentré. Il à bientôt finit et veut que tout sois parfait jusqu’à la fin. Il a répété ses gestes des centaines de fois et aujourd’hui il les met en pratique.

Midi, l’opération est un succès. Son frère et son oncle le rejoignent au self de l’hôpital pour témoigner de leur satisfaction.

- on est fier de toi ! Dit oncle Daddy
- ça y est, tu fais partit des « chir » maintenant continua Farouk, on se retrouve devant amnésia ce soir vers 20h00 pour fêter ça ? En plus ce soir c'est la fête des amoureux, et je préfère la passer avec toi plutôt q'avec elle.
- ça marche je viendrais acquiesça Djibril.

20h00, Djibril arrive devant l’amnésia ou son frère et son oncle l’attendent fièrement. Il entre et les rejoins à leur table. L’amnésia est un bar à la mode situé en centre ville. Djibril se pose sur la banquette.

Après quelques verres et une longue discussion avec son frère, Djibril se rend au coin fumeur pour y retrouver son oncle cigare au bec. Farouk lui emboîte le pas.

- Hey oncle Daddy ! Djibril fait un signe de la main a son oncle tout en continuant d’avancer vers lui et repris je vais pas tarder a rentrer, je suis épuisé.
- Normal après la journée que tu viens de passer. Ça me rappelle ma première opération. On rentre tous ensemble et vous venez boire un dernier verre à la maison.
- Aller c’est partit ! On se retrouve chez toi affirma Farouk. Djibril vient je t’emmène.

Une fois chez leur oncle, les garçon s’installent sur le canapé.

- Il fait super chaud ici ! Remarque Djibril le front perlant de transpiration.
- Mets toi à l’aise et pose tes fringues. Répond Farouk le sourire au coins des lèvres. Regarde ton oncle il a pas attendu pour se mettre en caleçon.

Leur oncle entre dans le salon. La bosse au niveau de son caleçon est énorme et laisse deviner une queue XXL ce qui n’échappe pas à Djibril. Farouk se penche vers son frère et lui glisse à l’oreille : 

- J’ai envie de te baiser. Tu es chirurgien comme nous et on va fêter ça ! En plus je crois que oncle Daddy aimerais participer.

Djibril transpire de plus en plus. La chaleur et l’excitation des quelques mot que son frère lui a glissé a l’oreille le met en joie. Il enlève son tee-shirt et son pantalon pour se retrouver en boxer. Farouk en fait de même. Oncle Daddy voulant s’asseoir sur le canapé passe devant Djibril qui se retrouve nez à nez devant le paquet de son oncle.

- Elle te plaît ma bosse ? Demande oncle Daddy
- Elle est énorme ! Répond Djibril
- Alors vas-y suce la ! Reprend Farouk

La queue de son oncle à doublée de volume. En baissant son caleçon, sa bite se dresse et vient claquer son bas ventre. Il en faut pas plus pour que Djibril se jette dessus. Pendant ce temps Farouk se met à poil, laisse sortir ses 18 cm et commence à se caresser.

- Hum tu suce bien dis donc ! Dit son oncle entre deux gémissements.

Djibril reste silencieux et prend soin de faire les choses correctement. Il est bien décidé à profiter du moment. Après lui avoir bien nettoyé la queue, Djibril se met a quatre pattes. 

- Vous vouliez me baiser ? Allez y je ne demande que ça.

Farouk prend sa salive pour lubrifier le petit cul de son frère et enfonça sa bite aussi délicatement que possible. Un, deux, trois coup de bassin. Farouk fait des va et vient de plus en plus rapide et Djibril gémit à chaque coup de rein en se branlant fortement.

Suite à plusieurs minutes de baise intense, Djibril se retourne, plaque les deux paumes de ses mains sur le torse de son oncle ce qui le fait basculer sur le canapé. Puis il fait disparaître les 20 cm généreusement offert par oncle Daddy en s’asseyant sur sa queue. A présent c’est Djibril qui donne le rythme. 

Oncle Daddy prend plaisir a soumettre son neveu en le baisant sauvagement dans tout les sens. Il finit par l’attraper par les cheveux l’obligeant à se pencher davantage pour que Farouk puisse le pénétrer en même temps. Les trois mâles gémissent durant la double pénétration.

- Petite chienne ! Dit Farouk, on va te faire hurler.

Son frère ne lui a pas menti. Il le fait hurler de plaisir. Dans un geste brutal, Farouk choppe son frère par le cou en lui serrant fortement la nuque, l’obligeant ainsi à se mettre à genoux devant lui. Il lui ouvre la bouche et dans un crie de jouissance enfonce sa bite dans la gorge de Djibril et lâche sa semence. Son Oncle fait de même et éjacule sur le visage de son neveu.

- C’est bien ! Reprend Farouk, nettoie les bien maintenant.

Les trois chirurgiens nus, allongés sur le canapé, fatigué et alcoolisé se laisse emporter dans les bras de Morphée...

Jonat

Commentaires

Super excitante et double pene bien bandante

Mecxx35


Très bandant

Moureaux


Belle histoire

Claude Spiller-Bellantonio