NEWS :

4 août

decoupageshop.ru : foire aux questions
52 réponses
à tes questions !

143 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Le Fils de mes voisins ...

Chapitre 1

Nouvellement arrivé en Normandie, ayant été muté dans sa capitale historique, j'ai choisi de m'installer sur les hauteurs, dans un petit quartier résidentiel avec un petit côté anglais qui m'a tout de suite plu. La maison est très sympa, avec un jardin et le must bien que la Normandie ne soit pas la région la plus chaude de l’hexagone, une piscine couverte. Je me présente, trentenaire bien dans son corps et  dans sa tête, je travaille pour une banque mais dans son siège. Rien de palpitant mais je m'y plais et le salaire est loin d'être négligeable.

Le lendemain de mon installation, à la «desperate housewives» mes voisines sont venues se présenter et ont commencé à poser des questions …» Alors vous êtes arrivé en premier et votre épouse vous rejoint? Oh non, je m'installe seul et sans vouloir être désagréable, je préfère les hommes aux femmes». Comme ça je plante le décor. Une rougit, l'autre avale sa salive bruyamment et la troisième annonce la retraite. Comme quoi, bien que la société évolue, elle n'évolue pas à la même vitesse dans toutes les couches sociales.

Installé depuis bientôt un mois, mes voisines me font des beaux sourires de façades, les dents crispées alors que leurs maris plus détendus me saluent chaleureusement. Le plus à l'aise est le fils de mes voisins d'en face, Thomas, Thom pour la famille et ses amis. Il traverse la rue pour me serrer la main et papoter toujours un peu. 19 ans, première année à l'université, sa voiture, ses hobbies, ses amis … jamais de copine … tiens tiens  …  A peu près 1,80 m, bien bâti, cheveux blonds en bataille, les yeux bleus clairs et apparemment peu poilu. Rien à jeter. Beau petit lot bien craquant, mais bon je m'égare.

Hier Thomas m'a demandé si j'aimais le jardinage «pourquoi donc? - Vu comment est ton jardin on ne peut que se poser la question … - Ah oui c'est clair. Je n'ai pas trop eu le temps avec l'emménagement et je n'ai pas encore l'outillage nécessaire.» Dernière phrase que je dis avec un sourire très appuyé. Thomas sourit et une fossette apparaît, très mignonne. «Si tu veux je peux m'en occuper, je le fais pour d'autres voisins, ça me permet de me payer de petits extras. - Très bonne idée, j'ai encore pas mal de choses à faire à l'intérieur. Tu peux le faire quand tu veux, je te laisserai une clé de la barrière. - Je peux la prendre aujourd'hui comme ça je pourrai commencer demain avant la pluie attendue en fin de semaine.» Thomas m'a donc suivi à l'intérieur et le temps que je lui donne la clé, je l'ai vu jeter un œil sur le désordre ambiant. «Comme je te l'ai dit j'ai beaucoup de choses à ranger. - Je vois ça ...» et en pointant du menton la baie vitrée, il me demande si j'ai pensé à l'entretien de la piscine, sinon il peut aussi s'en charger, il le faisait pour les anciens propriétaires. Je lui dit que je lui faisais entièrement confiance. Il est reparti et au lieu de me serrer la main il m'a claqué une bise. Un petit temps d'arrêt car il a du prendre conscience de sa familiarité. Je lui ai fait un sourire et lui ai dit de filer, sinon ça allait jaser dans le quartier.

Chapitre 2

Le lendemain en rentrant du travail j'ai tout de suite vu que la pelouse avait été tondue, les sacs d'herbes bien alignés devant la haie. J'entre, je pose mes clés, regarde le courrier, rien d’intéressant, je pose tout ça sur le plan de travail de la cuisine. Comme à mon habitude je me déshabille pour être à l'aise, j'aime être en sous-vêtement ou nu. La veille, j'ai monté deux étagères et positionné les meubles. Je commence donc à vider les cartons de livres, de DVD et de CD et à les ranger consciencieusement. Je vois une ombre passer devant la baie vitrée. Je me lève et j'aperçois Thomas dans le jardin en train de tailler les arbustes. Je suis en slip devant ma baie vitrée et il se tourne vers moi et me fais un signe de la main, auquel je réponds un peu gêné du fait de ma tenue. Thomas ne semble pas gêné. Il reprend son travail. Je passe dans la chambre pour enfiler un tee shirt et un short avant de sortir pour discuter avec Thomas. «Salut, Thomas. Merci d'avoir déjà si bien travaillé. Le jardin est vraiment beau quand il est entretenu. Tu as peut être soif et tu as déjà bien avancé, tu pourras continuer demain ou un autre jour? -Merci beaucoup, je n'ai pas vu l'heure. Oui un verre d'eau sera le bienvenu». Une fois à l'intérieur il avise les nombreux livres et cd qui ont pris place. «Tu dois aimer lire dis donc!» Il s'approche d'une des deux bibliothèques et aperçoit les livres d'art et aussi ceux un peu plus ciblés gay, Pierre et Gilles, Sir Mario Testino, Tom of Finland, the big penis book, Pénis Atlas, Le journal d'un apprenti pervers d'Alex Taylor. Il prend ce dernier et lit le quatrième de couverture.Le rouge est monté aux joues de Thomas. Tiens tiens donc ce beau petit lot connaîtrais déjà la littérature homosexuelle … Je commence à envisager Thomas autrement. Il pose son verre et me dit qu'il doit rentrer,une nouvelle fois la bise que je lui rends cette fois. Et il file chez ses parents.

La maison est vraiment agréable, aucun vis à vis, pas besoin de rideaux devant les grandes baies vitrées, la lumière et le soleil peuvent ainsi illuminer les pièces. Tous les cartons ou presque sont déballés, la vaisselle, les vêtements, tout est rangé, même ma malle avec mes accessoires essentiels a trouvé sa place. Ce soir, première soirée dans ma maison en ordre. Je vais pouvoir enfin me poser un peu. Je vais m'allonger dans ma chambre avec mon ordinateur pour voir qui je pourrais avoir pour me servir … Et oui pour parfaire ma description j'ai découvert il y a quelques années maintenant le monde SM et je suis devenu au fil du temps un maître dominateur. Je suis donc inscrit sur deux sites spécialisés dans le BDSM, et mon arrivée sur le secteur a entraîné beaucoup de curiosité et pas mal de prétendants. Je vais pouvoir commencer à rencontrer de nouveaux partenaires et constituer un petit cheptel.

La nuit est tombée, je suis nu sur mon lit, seule la lumière de mon ordinateur éclaire la pièce. Je tombe sur une histoire sur un site bien connu qui me chauffe et c'est tout naturellement que je me masturbe. J'accompagne le récit par une vidéo bien hot trouvée sur un autre site. Trop bon. Je chope une capote dans le chevet et l'enfile avant de jouir et de la remplir. Et oui, petit réflexe, car hors de question de perdre mon jus. J'ai toujours eu dans mes partenaires un ou deux qui adoraient avoir mon jus en glaçon. Du coup je stocke toujours ce qu'il faut pour contenter mes partenaires, après les avoir bien dressés. Je file mettre ça au congélateur, je reviens et m'apprête à me coucher. Je n'ai pas fermé le volet, je dormirai à la lueur de la lune. Je m'endors rapidement pour une nuit reposante avant d’enchaîner le reste de la semaine qui sera éprouvant au niveau du travail.

Chapitre 3

Cette fin de semaine j'ai beaucoup de réunions, qui m'empêchent de rentrer de bonne heure. Mais tous les soirs je vois que Thomas a bien avancé dans le jardin, les haies ont été taillées et il a même entretenu la piscine (petit mot laissé dans la boîte aux lettres avec son numéro de téléphone. Je lui envoie un sms dans la soirée pour le remercier. Je lui propose d'utiliser la piscine les après midis quand il en aura envie. Il est très content de la proposition. Je lui souhaite une bonne nuit et lui rappelle de me dire combien je dois lui donner pour les services rendus. Il me réponds que l'on verra ça demain. Demain, vendredi, je termine plus tôt donc je pourrai aussi profiter un peu de mon nouveau jardin et régler Thomas.

Je sors encore plus tôt que prévu, une réunion annulée donc je passe chez le boulanger pour m'acheter un truc à grignoter et direction la maison. Il fait très beau et la chaleur du printemps fait du bien. J'entre et je pose mes affaires, j'attrape mon déjeuner et commence à me déshabiller en marchant. C'est en arrivant dans ma chambre, en slip, que j'aperçois Thomas dans la piscine. Je ramasse mes affaires, je me mets nu avant d'enfiler un short très court et qui affiche la couleur lol. Je commence à ouvrir la fenêtre de la chambre quand Thomas sort de l'eau. Putain il est à poil! J'admire la plastique de Thomas et j'avise qu'il n'a aucun poil au niveau du pubis ni au niveau de ses couilles. Mon radar commence à chauffer. Je sors et il m'avise, il prend une serviette et bredouille un pardon je ne savais pas que tu serais là si tôt. «Pas de souci, rassure toi. Je t'ai proposé d'utiliser la piscine donc pas de problème». Je m'installe dans un des deux transats laissés par les anciens propriétaires, nettoyés par Thomas. Je l'invite à venir s'installer à côté de moi. Il pose sa serviette et s'allonge sur le dos sans me regarder. Je regarde l'eau de la piscine et lui demande donc combien je lui dois pour l'entretien du jardin et de la piscine. «Si c'est bon pour toi, compte tenu de la remise en état du jardin et de la piscine, je te propose 150 euros en sachant que je tondrai la pelouse le reste du mois. Après je demande 15 euros de l'heure.» Je lui dit que c'est bon pour moi. Et je décide de plonger dans l'eau. Je fais tomber mon short, je me retrouve nu et je me jette à l'eau. Une petite longueur (ce n'est pas un bassin de 25 mètres non plus) et je sors pour me sécher au soleil. Là j'avise Thomas le sexe bandé, le rouge au joue. Je m'approche de lui, lui ordonne de se lever. Je attrape et le plaque contre moi, je commence à l'embrasser et lui tenant fermement la nuque. Il a l'air d'aimer ça, son sexe bondit à chaque pression de ma main. Le mien aussi prend toute son ampleur. Je l'écarte un peu . «Tu aimes?» il baisse les yeux, je lui remonte le menton, il me dit «oui j'aime ça, je veux t'appartenir ...»

Chapitre 4

«Tu aimes?» il baisse les yeux, je lui remonte le menton, il me dit «oui j'aime ça, je veux t'appartenir ...» Je le regarde un peu surpris. «Je t'ai écris sur Recon, j'ai compris que c'était toi. Dans ton profil tu dis que tu viens d'arriver et ta description te correspond totalement.» «Newsoumis76 c'est donc toi?» Il acquiesce d'un petit mouvement de tête. Je tends la main et lui chope les couilles pour le rapprocher de moi. Je lui demande de ramasser la serviette et mon short et de me rejoindre dans ma chambre. Je me remémore les échanges que nous avons eu sur Recon et je revois ses photos, à genoux, mains derrière la tête et cage de chasteté, son descriptif, ses expériences. Si tout ce qui est écrit est juste, il a déjà deux ans d'expérience, il a déjà eu un maître mais ce dernier a déménagé …

Il arrive. Je lui demande de tout poser sur le fauteuil. «Montre moi que tu es bien une lope soumise». Il se place devant moi à genoux, mains derrière la tête et regard baissé. La bouche au niveau de ma queue. «Patience tu l'auras. Mets toi en position de salope sur le lit ». Il monte sur le lit, à quatre pattes cuisses écartées, tête posée sur la taie d'oreiller, et une superbe cambrure. Je pense que s'il est à la hauteur de ce qu'il m'a écrit, j'aurai donc trouvé la première lope de mon cheptel normand.

Après l'avoir baisé comme une vraie petite chienne, je l'ai fait jouir en mode edging avec deux doigts bien plantés dans son petit trou à lui masser la prostate. J'ai attrapé mon short et je l'ai essuyé avant de lui donner à lécher, ce qu'il a fait en me regardant droit dans les yeux. Je me suis allongé et lui ai demandé de venir s’allonger contre moi pour discuter un peu. Je l'ai interrogé sur ses débuts, pourquoi déjà le sm alors qu'il commençait à peine sa vie sexuelle? Quelles ont été ses premières expériences? Ses meilleurs souvenirs? Ses plus grands kiffs, ses fantasmes. Il m'a tout dit de lui. Je lui ai montré la malle et lui ai demandé d'aller l'ouvrir. Il a poussé un ouah de surprise. Ouh! Tu laisses ce genre de chose accessible dans ta chambre? Pour ton information, je suis seul ici et mes invités ne viennent pas dans ma chambre, du moins pas tous les invités. Prends le sac en velours et amène le ici. Il revient s'installer à côté de moi. Je sors du sac cinq cages de chasteté, en plastique, en métal, des tailles standards, de petites … «Es-tu prêt à porter une cage et que j'en garde la clé?» Il me regarde, réfléchit un peu. «j'ai lu les commentaires sur ton profil, j'ai parcouru tes blogs et aussi vu tes vidéos donc je n'ai pas peur. Je te fais confiance, alors oui j'accepte. Je veux que tu sois mon maître». Je choisis un modèle intermédiaire pour commencer, une forme classique, noire en plastique, avec un petit cadenas. Je fais bien attention à mes cadenas car j'ai remarqué que beaucoup de cadenas fournis avec des cages de chasteté avaient les mêmes clefs et ce sur des modèles totalement différents. Donc maintenant j'achète des petits cadenas dont je suis le seul à avoir les clés, pour maintenir mes salopes encagées. Je lui demande de se mettre à genoux devant moi. Je lui fixe la cage et pose la clé dans le tiroir de mon chevet. J'avise l'heure et je me dis que ses parents vont s'inquiéter. «Pas de soucis, ils ne sont pas là ce soir, ni du week-end d'ailleurs». «Je te vois venir dis donc. Rentre chez toi, va récupérer deux trois affaires, je vais préparer un dîner sur le pouce. Attention, sache que dorénavant tu seras nu en ma présence, les vêtements c'est si quelqu'un passe à l'improviste».

Chapitre 5

Il est de retour au bout de 5 min. Il a sa brosse à dent, un short et un tee shirt dans les mains. Je lui dit de poser ça dans la salle de bain et de revenir pour dîner. Dîner un bien grand mot, croque monsieur salade, yaourt. Je range la cuisine et ensuite je lui sors une serviette de toilette dans la salle de bain et je l'y laisse pendant que je refais le lit et referme la baie vitrée. Il revient avec un super sourire. «Je suis heureux et fier de passer la nuit avec toi». «Je dors à gauche donc tu prends la droite, viens te coucher, tu m'as claqué» Il s'allonge sur le dos, j'éteins la lumière et je le sens qui se rapproche de moi, je sens la chaleur de son corps qui s'approche. «Est ce que je peux venir contre toi, j'ai envie de sentir ton corps contre le mien» Je lui dit «allez, viens» et il se blottit contre moi. Sa respiration s'apaise et il s'endort contre moi. Moi je me dis que c'est à la fois une chance mais aussi une complication que Thom habite en face de chez moi. Je suis gagné par le sommeil à mon tour. Je me réveille car je sens Thomas qui me suce en guise de réveil. Je lui pose la main sur la tête et lui demande d'arrêter. Il sort la tête du dessous de la couette et me regarde tout penaud. Je le regarde droit dans les yeux et lui demande»qui t'a donné ce droit? Je répète qui t'a donné ce droit!!» Il répond d'une petite voix «personne... Je suis désolé». Je l'attrape par les cheveux, «Désolé … Il manque quelque chose.» Il avale sa salive, «désolé maître». Je lui lâche les cheveux et je lui fais un grand sourire, il me regarde sans comprendre. «allez, viens c'était pour te taquiner … sache que je suis toujours un peu grognon le matin et qu'il me faut un certain temps pour que toutes mes idées soient en ordre. Tu prends quoi pour ton petit-déjeuner?» Il me sourit à son tour, retrouve une respiration normale après ce moment en apnée … «si tu as des céréales ou du chocolat?» «J'ai un assortiment complet , je mange rarement les mêmes choses au petit déjeuner, d'un jour sur l'autre, tu pourras choisir ce que tu veux». Il arrive nu, avec la cage, je lui demande s'il n'a pas froid, il frissonne un peu, je lui dis d'aller enfiler son tee shirt et de me rejoindre. Il revient quand la bouilloire a fini de chauffer, ce matin ce sera thé et céréales pour moi et Thomas décide de m'accompagner. Il s’assoit en face de moi. J'ai tout le loisir de regarder ce beau petit lot, et je songe à tout ce que je vais bien pouvoir lui faire. Le petit déjeuner terminé, je lui demande d'aller chercher la clé de sa cage. Il revient et je lui retire, la lui dépose dans la main. «File à la douche, profites-en pour nettoyer la cage pour que je puisse la remettre ensuite». Il recule d'un pas «oui maître, merci maître» et il file vers la salle de bains. Je range la cuisine, la vaisselle au lave-vaisselle, je passe dans ma chambre pour ranger un peu quand Thom me rejoint. Je m’assois au bord du lit et lui demande de se placer devant moi. Son sexe commence à gonfler. Il va falloir agir vite. Attrape la cage et la pose avec dextérité. Je lui demande ensuite de se mettre à genoux devant moi et de venir me sucer. Il s'approche doucement et prend mon gland pour le lécher d'abord puis enfonce mon sexe doucement , sur toute la longueur et ensuite il commence une pipe d'expert. Jeune avec une belle expérience. Si je ne l'arrête pas il serait capable de me faire jouir. «Relève toi et suis moi. Je me dirige vers la porte qui mène au sous-sol et nous descendons.

Chapitre 6

Une fois arrivés en bas je lui montre les boites qui sont posées dans un coin. «tu vois ces boites? Et bien il y a encore plus d'accessoires que ce qu'il y a la-haut. J'ai décidé d'aménager cette partie de mon sous-sol en donjon et aujourd'hui tu vas me donner un coup de main pour l'installation.

Remonte et enfile ton short et ton tee shirt et rejoins moi ici. Je sors les montants du sling et les dalles à assembler pour le sol. Thom arrive et le donne le sling à monter avec la notice. Il est aux anges. Je lui dit qu'il sera certainement le premier sur le sling après l'installation. Je trouve la perceuse et ce qu'il faut avec pour fixer mes barres pour suspendre mon matériel et aussi fixer mon espalier. Et oui j'adore le bondage et l'espalier permet pas mal de possibilité. Je perce, j'installe pendant que Thom termine de monter le sling. Je lui montre la caisse qui contient le tapis et les chaînes pour finaliser le sling. Je monte l'espalier avant de le fixer et Thom me rejoint et m'aide pour les dernières fixations. Je lui demande d'aller chercher une bouteille d'eau et de la ramener. «Pas besoin de verre, on est bien d'accord?» et je lui donne une tape sur la fesse pour qu'il y aille. Quand il revient je suis en train de sortir mon outillage, ce qu'il faut pour corriger les petites salopes, martinet, fouets, paddles …  Il attrape mon fouet à 9 queues, tout en cuir et il me demande quel effet ça fait? Je lui dis « mets toi en position devant moi et tu vas sentir son effet. Donne moi un multiple de 10 entre 10 et 50. - 20, je suis petit joueur, je sais.» me répond-il. Je lui assène donc 20 coup de fouet, en rythmant bien les coups et en les modulant. Au terme des 20 je lui demande de se relever et de me donner son avis «j'ai adoré sentir la morsure du cuir sur mes petites fesses»

Je lui dis que c'est bon à savoir mais que nous avons encore d'autres caisses à ranger et que j'aimerais  que tout soit opérationnel pour ce soir. Donc  les harnais, harnais de tête, muselière, tout le matériel cuir, le matériel latex, tout est sorti. Je termine par monter un portant afin de poser mes tenues cuir et latex. Je vois Thom regarder particulièrement une combinaison en latex. «T’inquiète … Je pense que tu pourras rentrer dedans … mais pas aujourd'hui.» Tout est sorti, tout est accessible  donc je déclare la fin de l'aménagement et retour à l'étage. Nous avons largement dépassé le déjeuner je propose donc à Thom un goûter au bord de la piscine, un repos bien mérité. Il acquiesce et nous voilà tranquillement installés sur la terrasse. «J'ai hâte de passer au sous-sol pour découvrir tout ce qui est possible.» Je le regarde droit dans les yeux, très sérieux «maintenant que tu es à moi, je ferai ce que bon me semblera tout en respectant les limites que nous aurons fixées ... Te sens tu prêt à signer un contrat avec moi?»

Chapitre 7

«Un contrat? D'appartenance? Oui ça me tente bien ...»

«Je t'en ferai lire un tout à l'heure que nous pourrons mettre en forme pour ton cas particulier. Tout autre sujet, à quelle rentrent tes parents demain, pour savoir comment on s'organise jusqu'à demain? - Ils doivent rentrer en fin d'après midi mais ils me préviendront par sms dans la matinée». Je lui fais un clin d’œil, me mets nu et plonge dans la piscine, je lui demande de me rejoindre. Il se met nu et je kiffe de le voir s'approcher, imberbe avec une cage de chasteté qui lui va comme un gant. Il ne plonge pas mais s’assoit au bord de l'eau, songeur. Je m'approche et l'interroge sur ce vague à l'âme. Je le vois qu'il cherche ses mots, il semble gêné. Je le rassure et lui dis de se lancer. Il avale sa salive et commence à parler sans me regarder;«Depuis que tu es arrivé dans le quartier, en face de chez nous, la fenêtre de ma chambre donnant sur ta cuisine, je te vois tous les jours, j'attends ces moments. Je ne sais pas si tu as remarqué que dès que tu étais devant chez toi, j'arrivais presque par magie? D'accord je me suis fait un film et j'avais raison d'ailleurs. Serait-ce toi Devil76, le nouveau master arrivé sur Rouen? Tu ne peux pas savoir le plaisir que j'ai eu quand je suis entré chez toi, que je t'ai fait une bise qui t'a laissé sans voix … Je crois que je suis amoureux de toi …» Je sors de l'eau et je m’assois à côté de lui «Ah, c'est si grave que ça?» et je l'attrape par l'épaule pour le coller à moi. De mon côté, je suis flatté et je sais que je ne suis pas insensible à Thomas, mais comment faire? J'ai plus du double de son âge, je pourrais être son père quasiment, ses parents sont mes voisins … «Ne te tracasse pas avec ça aujourd'hui, on va profiter pour prendre du plaisir et apprendre à se découvrir et on reparlera de ça demain, comment nous allons nous arranger en espérant que tes parents seront très compréhensifs. Pour la suite du programme je te propose d'aller te préparer car tu vas inaugurer ma playroom dans la demi-heure qui arrive» J'ai à peine fini ma phrase que tu es déjà entré dans la maison et j'entends la porte de la salle de bains se refermer en grinçant. Je rentre à mon tour et vais sortir deux trois accessoires essentiels pour la suite, les gants, les capotes, le gel et le poppers.

Porphyrogenete

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Mes vacances dans le sudÀ 20 ans | L’apprenti du cousin | Un week-end comme les autres

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

XXX HISTOIRES D'AOUT

🟢 1er Août | 40

Les nouvelles | 12

Un Dieu au sauna Antoine
La frustration Abdon14
De Motard Rick à Slave Rick Motard Rick
Aventure dans un foyer Passif73200
Mon meilleur ami gay A.N.T
Boss des Boss | 1 Chris973
Visite à Orléans Julien
Pas comme les autres | 1 Unknown
Pas comme les autres | 2 Unknown
Le Fils de mes voisins | 1 Porphyrogenete
Le Fils de mes voisins | 2 Porphyrogenete
Mon infirmier Trevis00

Les suites | 5

Dressage 4 Andreprofeco
Soumission & Domination | 579 Jardinier
Fantasmes avec un collègue | 5 Jay
L'étude anatomique | 4 Éros
La gynécologie pour homme | 2 Duguesclin

Les séries | 23

Amour et libertinage | 13 Cali
12345678910111213

L’ange de la comptabilité | 10 Dej407
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : lundi 8 juin 2020 à 09:16 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"soumission extreme""histoire gay sexe""histoires gay arabes""histoire beur gay""histoire de sexe entre homme""première anal""double pénétration gay""il se fait enculer par son chien""histoires hards""baise entre cousins""gay encule son chien""sturb blog""histoire gay sm""il la sodomise de force""histoire cyrillo""gay naturiste""premiere fellation""histoire gays gratuites"cyrillo.com"gay uro""histoire gay cyrillo""cap d'agde voyeur""actif soumis.com""histoire gay rebeu""sex shop chambery""mon frere me baise""sexshop dijon""gay uro""histoire gay pere""cyrillo dial""sperme gay""lieux de rencontre gay""recit cyrillo""cyrillo gay""cyrillo histoire gay""histoires de culs""citebeur histoire gay""grosse bite molle""blog gay x""porno histoire""x gay""histoire gay lycée""histoires gay gratuites""gay a la plage""cyrillo gay""histoires cyrillo""histoire sm gay""blog une histoire de mecs""cirillo gay""bizutage gay""histoire erotique inceste""histoire gay inceste""dressage de lope""histoire gay sexe""blog de cyrillo""bdsm gay""cyrillo texte""histoire gay sm""recit inceste mere fils""gay viol"bukake"cyrillo gay"cyrilobondagemoi"histoire de sexe entre homme""histoire gay sm""gay cyrillo""cyrillo blog""histoire gay cirillo""histoire gay college""pute a rebeu""raidd bar paris""gay cyrillo""photo gay nu""gay 18 ans""histoire gay premiere fois""recit porno inceste""homme mature gay""plan uro""histoire gay routier""histoire minet gay""sexshop tours""la bite de mon pere""pompeur gay""partouze à la plage""histoire gay arabe""mes histoires porno""homme mature""histoire de baise"