NEWS :

15 juin

decoupageshop.ru : foire aux questions
50 réponses
à tes questions !

19 juin

186 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode | Épisode précédent

Devenu la femelle d'un rebeu | 3

Coucou les gars, désolé de la longue absence, je sais que pas mal de personnes ont attendu la suite, mais je n’avais pas l’envie et maintenant que mon année de fac est définitivement finie je peux reprendre les histoires et j’en ai pleins à raconter. Encore une fois je remercie énormément ceux qui m’ont envoyé des mails et je suis toujours dispo pour discuter et se voir pour baiser. Se reconnaîtra le bg que j’ai rencontré grâce à mes histoires, je ne t’oublie pas et je posterais bientôt notre petite histoire en souvenir haha

– Tu as bien obéi sale chienne, j’espère que tu as kiffé nous voir ainsi, hein p’tite pute ? À ce que je vois, tu t’es bien fait plaisir, dit-il en regardant le sperme séché sur mon corps.
– Oui monsieur.
– Bien, maintenant suis-moi, je te ramène en bas.

J’aurais aimé qu’il me baise dans son lit pour m’humilier encore plus, qu’il me féconde dans son lit d’amour, mais je n’étais qu’une chienne, un trou a bite, je ne le méritais pas.

En passant par le salon, je vis qu’il faisait jour dehors, je ne savais pas quelle heure il était exactement, mais je m’étais dit que nous devions au moins être l’après-midi vu que sa copine n’était plus là. Il m’indiqua de passer devant lui après avoir ouvert la porte de la cave et une fois en bas je me mis à quatre pattes, ma chatte bien tendue vers lui. Il caressa mon trou quelques secondes puis referma la porte derrière lui. Déçu, je partais m’allonger sur le lit, fatigué et endolori de ma nuit, je regardais le plafond en me disant que ce qui m’arrivait était quelque chose que je ne pourrais pas faire tous les jours même si c’était une expérience très intéressante.
Quelque temps après il revint, j’ai dû m’assoupir, car en ouvrant les yeux il était en train d’arriver vers moi, avec le plus de réflexes possible je me mis encore à quatre pattes, le front contre le matelas. Il m’attrapa les cheveux et me les tira pour coller mon visage à son paquet.

– C’était la première fois que je laissais une salope me regarder baiser ma meuf, t’es privilégié mon salop, et ça m’a tellement excité qu’on n’a jamais autant kiffé tous les deux

J’étais aux anges, ma gueule contre son jogging, lui qui me disait implicitement être fière de moi en tant que chienne, je voulais vraiment qu’il puisse me faire ce qu’il voulait, je voulais être sa chienne en sachant que le soir même je rentrerais chez moi et qu’il ne sera pas là pour me dominer.
Je m’appliquais donc à embrasser et bouffer son aine, ses cuisses, ses boules et sa bite déjà bien grosse. Je m’appliquais à faire des allers-retours entre la base de son engin et son gland, puis il baissa son froc, je sautais sur l’occasion pour engloutir son chibre, il poussa un râle de satisfaction et poussa ma tête vers l’avant avec ses deux mains, je déglutissais pour calmer mon envie de vomir, j’essayais de tenir le plus longtemps possible, je me permis aussi de commencer à caresser ses fesses avec ma main. À ce moment il me repoussa, dos contre le lit et, comme je l’espérais, vint me foutre des baffes, un regard sombre sur le visage, cette violence que j’avais commencé à apprivoiser me fit encore plus bander, il s’acharnait sur moi et s’arrêta au moment où il vit que, malgré la douleur et la chaleur qui se répondait sur mes joues, je souriais de satisfaction.

– Tu l’as fait exprès petite pute, tu aimes ça avoir mal hein ? T’inquiètes pas tu vas pas être déçu !

Il me remit une baffe puis se mit à califourchon devant mon visage, enfonça sa bite dans ma gorge et s’étala ainsi sur mon visage. Je ne voyais plus rien, je ne pouvais pas bouger le visage, écrasé par son poids, j’étouffais, mais j’aimais être ainsi dominé, ne pouvoir rien faire. Je pris donc l’initiative d’écarter ses fesses et de les malaxer. Il attrapa mes mains et les mit croisées au-dessus de ma tête.

– Putain, mais tu veux vraiment que je te crève petite merde ? Je ne suis pas une pédale, on ne touche pas à mon cul moi.

Puis il donna des grands coups de reins qui me firent mal à la gorge, mais je kiffais, le fait de le faire chier pour qu’il soit encore plus violent avec moi m’excitent de ouf.
Après un moment de ce traitement il se releva, ressortant sa grosse bite pleine de glaires de ma bouche, il l’essuya sur mon visage puis me redonna des baffes en me crachant dessus. Je ne voyais presque plus tellement mes yeux étaient embués de larmes. J’arrivais pourtant à comprendre que son visage était rempli de colère, les mecs virils n’aiment pas être ainsi bafoués, ils ne sont pas des femelles qu’on touche sans autorisation et encore moins le trou de balle.

Il leva mes jambes, cracha plusieurs fois sur mon trou et à nouveau s’enfonça d’un coup en moi et commença déjà des coups de boutoir beaucoup trop intenses pour ma chatte endolorie, je souffrais, il était vraiment en train de me punir et je devais subir les conséquences de mes actes. Il mit mes jambes sur ses épaules et posa sa main sur mon cou, puis il s’appuya dessus, mettant toute la force et tout le poids qu’il pouvait dans son bras. J’étouffais encore, mais cette fois c’était réellement douloureux. Pourtant, la douleur devenait jouissive petit à petit, je commençais tellement à apprécier ça que je sentis une chaleur se reprendre de mon bas ventre à tout mon corps et soudain, l’extase, je crus perdre connaissance et laissais cette sensation de jouissance se répandre en moi.
J’ouvrai les yeux sur son visage inquiet, il était à califourchon sur mon bassin, une main sous ma tête et une autre qui me donnait des petites baffes.

– Ça va ? Ça va ? Tu vas bien ?

Je ne comprenais pas trop la situation et regardant les énormes jets de spermes partout sur mon corps je compris que je venais d’avoir le meilleur orgasme de toute ma vie.

– Oui
– Tu m’as fait peur, j’ai cru que tu allais crever, tu tremblais de partout
– J’ai juste joui, dis-je en rigolant de la situation
– Ok, dit-il.

Après un moment de doute et de calme, il redevint impassible et me retourna. Je me retrouvais plaqué sur le lit, la tête contre le matelas et fût à nouveau envahi par ce bâton de plaisir. Je sentais qu’il prenait encore plus de plaisir à me baiser, car il savait que j’étais à sa merci, j’étais sa pute et ma puissante jouissance a due lui faire se sentir comme un dieu face à moi, et c’est ce qu’il était, un dieu, un monstre de baise qui était né pour remplir les chattes des chiennes de ce monde dont je fais partie.
Il allait et venait dans mon cul comme si sa vie en dépendait, il ne pensait plus. Il m’éclatait la rondelle qui palpitait sous ses coups de butoir, je sentais sa chaleur et sa sueur dans mon dos, je sentais également que mon érection revenait. J’étais encore fébrile de mon orgasme prostatique, mais j’en voulais encore. Je pris l’initiative d’attraper son bras et de me le mettre autour de mon cou, je l’entendis souffler dans mon oreille et il serra ma gorge avec l’intérieur de son coude, mais moins fort cette fois de façon à ce que je ne risque pas de m’évanouir.

Je ne sais plus combien de temps cela a duré, mais je suis sûr d’une chose c’est que j’ai vécu et joui de chaque seconde dans cette position.
Finalement vint le moment fatidique, je le sentais de plus en plus tendu, de plus en plus chaud et de plus en plus rapide. Après quelques soupirs rauques il finit par enfoncer entièrement sa queue en moi, électrisant ma prostate par la même occasion et ainsi me fit jouir à mon tour. Je sentais le sperme chaud s’écouler en moi et ce fut comme une libération. Il s’étala sur moi et resta ainsi pendant de longues minutes durant lesquelles je profitais de sa présence de mâle en moi et sur moi.

Alors qu’il finit par se relever, je ressentis un vide extrême en moi (et pas que dans mon cul), car je savais que c’était la dernière fois que je serais rempli de cette queue. Je me retournais et profitais de la vue de ce corps bronzé en face de moi, son énorme bite encore bien dure et dressée. Il me regarda et souris, il m’indiqua d’un geste de la tête de le suivre pour monter. Avec réticence je le suivis, le regard baissé vers ses pieds qui montaient chaque marche avec une assurance que je n’aurais sûrement jamais.

Arrivé dans le salon je vis mes vêtements pliés et sûrement lavés sur le canapé, j’avançais pour les prendre, mais il me prit la main, me retourna et me tira vers lui.

– J’en ai pas fini avec toi.

Complètement surpris par son geste je ne vis pas venir le suivant, il approcha son visage du mien, il m’embrassa fougueusement, me collant à lui, sa bite brûlante avoisinant la mienne entre nos deux ventres. Je lui rendis son baiser, une euphorie s’empara de moi au point d’être à la limite de jouir. Après quelques minutes ainsi il s’éloigna de moi et me regarda avec des yeux embués, je ne savais pas comment l’interpréter et je n’eus pas le temps, car il me tira dans les escaliers jusqu’à sa chambre. J’étais aux anges, car, en plus d’être la seule pute à l’avoir vu baiser sa meuf, j’allais également être la première à baiser avec lui dans son lit. Je n’étais plus seulement une pute à jus, j’étais aussi un peu comme sa meuf.

Il avait complètement changé de caractère, il était doux, il était chaleureux, il m’a laissé le sucer alors qu’il était allongé, sans me tenir la tête, sans me faire sentir ses chaussures ou son jogging. Il m’a lubrifié pendant de longues minutes avant de me rentrer entièrement sa bite sans problèmes ni douleur et il m’a baisé jusqu’à la nuit tombée, doucement, longtemps, calmement, il m’a même masturbé jusqu’à ce que mon jus s’étale entre nous deux, sans qu’il ne soit dégoûté. Il a finalement joui dans mon cul avec un râle que je n’avais jamais entendu de mes trois jours de détention. Je lui appartenais et je n’oublierais jamais ce moment.

On s’est câliné pendant quelque temps avant qu’il ne me ramène chez moi, je l’ai sucé sur le chemin du retour et après un dernier baiser on s’est promis de se revoir.

Sgaydu77

Autres histoires de l'auteur : Devenu la femelle d'un rebeu | Baisé par un racaille

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

decoupageshop.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à decoupageshop.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

77 HISTOIRES DE JUIN

🟢 15 juin | 36

Les nouvelles | 17

Sexe intense... Regip
Test anti-dopage Pamélie
Théo Mattgay
La tête dans le carton à chaussures Femelle
Péripéties... Sasha Minton
L'étudiant lovermood220
Glory Hole à Barcelone Nathan4770
La rencontre à l’hôtel Porphyrogenete
La chambre abandonnée Abdon14
Bal costumé Femelle
Le come back Femelle
J'adore l'idée... Nables
Les plaisirs du vestiaire Reverotic
Dépucelé par mon cousin hétéro Plansecret3869
L'étude anatomique Éros
Rencontre avec plus fort que soi Atlas
Le visiteur nocturne Dej407

Les suites | 11

Porte-à-porte | 2 Antominet
Devenu la femelle d'un rebeu | 3 Sgaydu77
Confinement avec papa | 4 Chris.77
Soumission & Domination | 572 Jardinier
Soumission & Domination | 573 Jardinier
Soumission & Domination | 574 Jardinier
Un boucher | 4 Rsexenc
Un boucher | 5 Rsexenc
Post-its | 5 Sasha Minton
Post-its | 6 Sasha Minton
Post-its | 7 Sasha Minton

Les série | 8

Nos Belle Pyrénées | S2 | 3 Calinchaud
1 | 2 | 3

Please come back home | 5 Jules
1 | 2 | 3 | 4 | 5

Juin 2020 | 41

Les nouvelles | 23

Wc gare Montparnasse Loic.1972
La gynécologie pour homme Duguesclin
Un début à tout | 1 kureman76
Un début à tout | 2 kureman76
Pêche familiale & traditions | 1 Xavier
Pêche familiale & traditions | 2 Xavier
Sam donne des cours de math Mectimide
L’apprenti du cousin Porphyrogenete
Un week-end | 1 Porphyrogenete
Un week-end | 2 Porphyrogenete
À 20 ans Porphyrogenete
Dépucelé par le Couz Mat-la-bite
Mon père et moi Arthur34
Mon homme, mon mâle Jeunemetis
Mon beau judoka Fahid
Le beau marin LE7
Lidl et tu n’es plus seul LE7
Voyeur LE7
Daddy charmant LE7
Aire de repos suisse LE7
Soirée de ouf LE7
Sauna chaud et Daddy vénère LE7
En vacances avec mon pote LE7

Les suites | 6

Auto-stoppeur résigné | 2 Gabriel
Soumission & Domination | 568 Jardinier
Soumission & Domination | 569 Jardinier
Soumission & Domination | 570 Jardinier
Soumission & Domination | 571 Jardinier
Confinement avec papa | 3 Chris.77

Les séries | 12

Agriculteur saison 3 | 12 épisodes Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : lundi 8 juin 2020 à 09:16 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"histoire gay bareback""cyrillo texte""recit coquin""1er sodomie"cyrilllo"histoire gay routier""histoires inceste gay""blog histoire gay""histoires gay cyrillo""cyrillo 2018""gay vide couilles""gay routier""cyrillo histoire"cyrillo.com"histoires gay cyrillo""gay routier"cyrillo.com"vide burnes""beau goss nu"cyrillo"histoire gay vestiaire""histoires cyrillo""il lui pisse dans le cul""recits pornographiques""fellation gay""histoire de soumission gay""cyrillo photo"cyrillobiz"histoires gay cyrillo""histoire anal""premiere sodomi""le site de cyrillo""histoire gay scato""partouze bisexuelle""homme mur gay""recits zoophiles""histoire minet gay""ma belle soeur me suce""recit gay gratuit""histoires cyrillo""histoires gay gratuites""histoire cyrillo""je couche avec mon frere jumeau""histoire gay cousin""histoire ertique""dépucelage gay""le blog de une histoire de mecs"cyrillo.com"recit cyrillo""fils encule sa mere""depucelage gay""premiere sodo gay""histoire gay hard""histoire gay cyrillo""gay ejac""petite baise entre amis""histoire gay pute""histoires erotiques gay""recit gay sm""gay tournante""histoires cyrillo""histoire gay pere""cyrillo biz""plan suce gay""histoire gay sauna""histoires gay hard""citebeur histoire gay"cyrillo.biz"cyrillo pcul""action ou verite chaud""gay zoophile""histoire inceste gay""partouze a la plage""blog ttbm""baise au resto""photo gay gratuite""gay mecs""recit gay reel""encule moi mon fils""photos gay gratuite""histoire gay x""histoire gay naturiste""recit depucelage""histoires gay gratuites""gay cyrillo""concour de branlette""première sodomie gay""blog gay naturiste""depucelage anal""soumission gay""histoire de sex gay""recit gay bdsm""cyrillo gay""cyrillo biz"cyrillo.biz"cyrillo texte""histoire gay black""il lui pisse dans le cul""gay soumis"