NEWS :

1er Sept.

decoupageshop.ru : foire aux questions
54 réponses
à tes questions !

163 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

decoupageshop.ru20 ans
site gay gratuit

RETOUR

decoupageshop.ru Blog

In bed with decoupageshop.ru In bed with decoupageshop.ru

Les yeux clos sous ce soleil de plomb, je lui donnai mon corps à caresser.

Je sentis par vagues sa chaleur sur mon ventre, mon sexe et des pensées érotiques vinrent.

Je me laissais aller dans ces rêveries, les images défilaient, j'étais replié en moi-même, dans l'antre à fantasme, et seul le soleil sur ma peau me rattachait à l'extérieur. Comme un clip projeté dans ma tête, j'étais voyeur de scènes où des corps se mêlent, se pénètrent, exultent. Les images passaient sans logiques, des séries d'échanges pornographiques.

Le soleil chauffait toujours mon enveloppe et je sentais maintenant mon sexe lourd sur mon ventre, gonflé, exposé. Un bruit m'extirpa de mes rêves, et je me souvins que j'étais nu, allongé dans une chaise longue, à la vue de tous les baigneurs. J'ouvre un oeil... Le soleil au zénith avait fait fuir pas mal d'entre eux, mais au-dessus, accoudé au balcon, celui-là me regarde. Il esquive sa gêne d'être surpris par un clin d'oeil, un sourire, une grimace de la bouche qui se voulait aguichante, qui disait :" Miam" J'esquive la mienne par un petit rire sans son, et tente de dissimulé ma forte érection sous mon avant-bras. Mais je suis pris par le désir, je suis allé très loin dans mon excitation et j'ai le corps et l'esprit à l'agonie...

Je me relève de mon siège, me place de profil et lui montre mon membre qui rebondit alors que je me lève complètement. Je saisis ma serviette, ma clé de chambre, lève les yeux et m'en sers pour dessiner des va-et-vient chambre balcon, chambre balcon, chambre toi... Je pénètre dans cette chambre, laisse la porte un peu ouverte, manipule le store pour qu'il puisse me deviner à l'intérieur et je m'allonge sur le lit. Légèrement tourné vers la fenêtre, je commence à me caresser le torse, le pubis, pour empoigner mon sexe, toucher enfin ce membre qui me fait si mal...

Je le vois passer une première fois devant ma fenêtre, il jette son regard furtif entre les lames du store vénitien, et mon désir redouble. Je branle ma queue, j'expose mon gland gonflé à son deuxième passage, puis troisième regard, quand enfin il s'arrête devant la fenêtre. Maintenant il me regarde franchement, accepte, assume le jeu voyeur/exhib. Je me masturbe sans honte, offre à sa vue mon manque. Au comble du désespoir je lui fais le signe, l'invite. Il pénètre enfin chez moi, lentement, s'approche alors que je bouge plus, accroché à ses yeux, espérant que plus rien ne l'empêchera de se coucher auprès de moi. Il s'assit en effet au bord du lit, pose sa main sur mon épaule, la laisse glisser sur le buste, le ventre. Je touche sa joue, prends son cou et l'attire vers mon sein.

Il m'embrasse et je sens enfin sa peau, l'humidité de sa bouche et son parfum viré par la moiteur. Sa langue dégringole vers mon nombril, s'attarde dans ce puits, puis remonte la pente, et s'écrase à la naissance de mon sexe tendu, posé sur sa joue. Sans me toucher des doigts, il force sur l'inclinaison de mon membre avec sa langue, remonte ma verge et arrivé au sommet, avant que la raideur et le poids ne la fassent retomber sur mon ventre, il enfourne ma bite dans sa bouche. Je laisse s'échapper un soupir de soulagement alors que je sens la fraîcheur de sa langue puis la chaleur de sa gorge. Il se positionne maintenant de façon à ce que je ne puisse plus toucher son corps, je ne vois plus que son visage, et cette bouche qui m'avale. À lui de s'exhiber de me montrer comment il suce bien, comme sa bouche est gourmande, comme ses yeux sont vicieux. Lui et moi semblons fredonner le même air, le refrain, les couplets sont toujours pareils, hum c'est bon.

Il aime jouer avec sa langue, m'agacer la bite jusqu'aux couilles et l'avaler entière lorsque je n'en peux plus. Il enfourne mon sexe loin et presque étouffé, il intensifie son regard de larmes. Le salop commence à me branler à pleines mains, la langue sur mon frein, en respirant fort. Je comprends qu'il n'en veut pas plus, pour en être certain, je simule un début d'orgasme et il ne ralentit pas, me branle de plus belle. Je peux alors me laisser aller, m'abandonner complètement, ce sera une bonne pipe d'après midi, un point c'est tout. Il me branle tellement fort que je sens mes couilles taper entre mes jambes, sa langue s'agite sur mon gland, sa salive coule le long de ma bite, dégouline contre ses doigts. Il enfourne de nouveau ma queue, je saisis sa tête et le baise dans la gorge. Il gronde, je gronde aussi.

Quand je la dégage, il reprend sa respiration comme un survivant des eaux, laisse échapper un râle et reprends ses aspirations. Il pompe tellement fort que ma bite est encore plus grosse, je m'étonne de sa dimension et je sais que je vais expulser mon foutre. Lui aussi sent que je vais partir, il branle de plus belle ma queue près de son torse, crache un peu, et pose son regard dans le mien.

Yeux dans les yeux je tends mon corps, relève le bassin pour lui donner ma queue entière dans sa plus belle exposition, et crache mon sperme contre son buste, dans son cou. Le foutre gicle partout, car il branle comme un fou, sur lui, le mur, ma gueule. Je suis tellement loin dans ma jouissance que j'entends mes hurlements de plaisir comme un écho, loin, très loin. Ah tu en voulais, tu vas en avoir pour ton compte, il continue à échauffer ma bite jusqu'à la dernière goutte, jusqu'à ce que je n'en puisse plus de raidir mon corps, que je retombe inerte, les bras, les jambes écartées, le sexe gros, dense, mais cassé.

Il me tend ma serviette, l'oeil coquin, semble-t-il complice, et me laisse finir ma sieste, celle commencée sous le soleil.

decoupageshop.ru


A lire aussi dans le blog :


Retour au blog de decoupageshop.ru

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : samedi 11 janvier 2020 à 21:34 |
©2000 decoupageshop.ru.
Retourner en haut


"gay cyrillo""histoire depucelage jeune gay""histoire gay sauna""il la sodomise de force""recit sm""histoire de cyrillo""histoire gay oncle""histoire premiere sodomie""histoires cyrillo""histoires gay cyrillo""histoires cyrillo""histoire gay porn""histoire gay papa""felation gay""histoire anal""la bite a papa""blog gay chris""baise a l'hopital""cyrillo histoire gay""recit beur gay""cyrillo dial""histoire cyrillo"cyrillo"elle suce de force""recit gay cyrillo"cyrillo.com"gay recit"actifsoumis"branlette entre copains"cyrillo.com"gay en slip""ma premiere bite""photo cul mec""histoire gay x""histoires cyrillo""histoire gay sport"cyrillo.com"anal gay""recits erotiques gay""histoire ertique""histoires cyrillo""cyrillo blog""histoires erotiques gay""recit gay beur"gaygratuit"histoire de depucelage""histoire gay sexe"devil760"histoires cyrillo""actif soumi""plan snap gay""cyrillo rebeu"cyrillo.com"depucelage gay""histoire gay crade""travesti shop""cyrillo free""gay matures""amateur nu""cyrillo texte""une main dans le cul""histoires de salopes""se faire branler""cyrillo histoire gay""trio hard""hds entre hommes""gay cyrillo""recit gode ceinture""histoire gay piscine""histoire gay cyrillo""histoire mature""cyrillo histoires""pute a rebeu""video gay routier""histoire gay vieux""gay pute""cyrillo blog"